Sandro Magister: Adieu les jésuites. Les médias du Vatican changent de visage et de patron

I

Adieu les jésuites. Les médias du Vatican changent de visage et de patron

Et cela sous le règne d’un pape jésuite. Radio Vatican va cesser d’émettre en ondes courtes. Quant à « L’Osservatore Romano », il va être intégré dans un unique « content hub ». Sous la direction de Mgr Dario Viganò

par Sandro Magister

ROME, le 30 octobre 2016 – Jorge Mario Bergoglio est, dans l’Histoire, le premier jésuite à s’être assis sur la chaire de Pierre. Et pourtant c’est bien sous son règne que la Compagnie de Jésus risque de disparaître du Vatican.

Elle conserve encore la direction de l’observatoire astronomique. Mais elle a perdu la direction du bureau de presse, de la radio, de la télévision, qui constituent le cœur du système de communication du Saint-Siège.

Pendant quelques années, le père Federico Lombardi a été à la tête de ces trois positions à la fois. Mais, l’une après l’autre, elles lui ont été retirées et aucun autre jésuite n’a été nommé à sa place.

Le nouveau boss des médias du Vatican, placé par le pape François à la tête du secrétariat pour la communication créé récemment, est Mgr Dario Edoardo Viganò, un lombard expert en cinéma, aussi éloigné que possible de la manière de voir de son prédécesseur.

*

Radio Vatican est l’épicentre de ce changement. Confiée dès sa naissance, en 1931, à la Compagnie de Jésus, elle a porté le message de l’Église jusqu’aux plus lointains confins du monde.

Grâce aux ondes courtes, elle pouvait et peut encore être entendue même dans les lieux les plus interdits, tels que la Sibérie au temps de Staline ou bien, de nos jours, en Corée du Nord ou en Arabie Saoudite.

Elle émet en 40 langues et, si cela n’avait dépendu que du père Lombardi, elle l’aurait également fait en quelques langues supplémentaires. Elle était même parvenue à lancer, pour un coût supplémentaire d’à peine 10 000 euros par an, un programme en langue haoussa à destination du nord du Nigéria où sévissait Boko Haram. Mais ceux qui tiennent les cordons de la bourse au Vatican l’ont contrainte à suspendre ce programme afin de réaliser des économies.

Parce que, effectivement, Radio Vatican coûte cher. Elle n’a pas de ressources provenant de la publicité, ses rentrées d’argent sont dérisoires et, en raison de ses nombreuses sections linguistiques, elle rémunère environ 350 journalistes. Le déficit global oscille entre vingt et trente millions d’euros chaque année.

Eh bien Mgr Viganò ne veut plus entendre parler des ondes courtes. Il considère qu’elles sont dépassées et qu’il faut les supprimer, parce qu’elles sont supplantées par le web. D’après le père Lombardi, en revanche, elles continuent au contraire à jouer un rôle essentiel « de service pour les pauvres, les opprimés, les minorités, et elles ne doivent pas être soumises à l’impératif de maximisation de l’audience ».

Ces deux manières de voir sont antithétiques. Mais la nouvelle orientation paraît désormais définitivement acquise. Pour l’Afrique, où le web arrive difficilement, Viganò a annoncé un accord avec Facebook grâce auquel, dans 44 pays, les messages du pape pourront être reçus sur les téléphones portables, grâce à une application.

En somme, d’ici au mois de décembre, Radio Vatican aura cessé d’exister en tant qu’organisme indépendant. Elle sera englobée dans un unique « content hub » centralisé, autrement dit, pour reprendre les termes employés par Viganò, dans « un unique centre multimédia de production de textes, d’images, de documents audiovisuels et de podcasts radiophoniques en multilingue ». Celui-ci sera confié à une direction éditoriale qui est déjà détenue actuellement par Viganò lui-même et qui va être prochainement dotée d’une « task-force de journalistes » issus, pour une bonne partie, de Radio Vatican elle-même et adaptés à leurs nouvelles fonctions.

Le pape François s’oriente lui aussi vers cette direction, à en juger par les audiences qu’il accorde aux stars des systèmes de communication les plus modernes. Cette année il a reçu successivement les magnats d’Apple, de Google, d’Instagram, de Vodafone, aucun d’eux n’étant venu les mains vides. Au début du mois de décembre, il recevra les dirigeants de deux colosses éditoriaux, Fortune et Time Warner, qui lanceront, à partir du Vatican, un « New Social Compact » mondial destiné à aider les pauvres et les réfugiés, avec le concours d’entreprises telles qu’IBM, McKinsey, Siemens, WPP.

*

Quant à « L’Osservatore Romano », en dépit de ses quartiers de noblesse, il finira par être, lui aussi, intégré prochainement dans le « content hub » de Mgr Viganò.

Pour résister, le quotidien du Vatican a appelé à son secours le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’état, qui a en effet patronné, au mois de mai dernier, la relance de son supplément féminin, avec un financement par les Postes Italiennes.

Mais l’avenir du journal est déjà envisagé par Viganò. En ce qui concerne les informations officielles, il deviendra un bulletin minuscule, à l’usage de la curie et vendu uniquement dans les kiosques autour du Vatican ; en ce qui concerne les articles plus élaborés, une maigre édition hebdomadaire sera lancée, comme il en existe déjà actuellement pour les langues autres que l’italien.

__________

Photo : le père Filippo Soccorsi, jésuite, camarade d’études d’Enrico Fermi et des jeunes de la via Panisperna, lui-même grand expert en physique nucléaire. Cet homme à la vie spirituelle profonde dirigea Radio Vatican de 1934 à 1953, sous les pontificats de Pie XI et Pie XII.

__________

Cette note est parue dans « L’Espresso » n° 44 de 2016, en vente en kiosque le 18 octobre, à la page d’opinion intitulée « Settimo cielo », confiée à Sandro Magister.

Voici la liste de toutes les précédentes notes :

> « L’Espresso » au septième ciel

__________

Le projet de restructuration des médias du Vatican, d’après les déclarations de Mgr Eduardo Viganò :

> Viganò: « Vi racconto il mio primo anno al dicastero per la comunicazione »

Et la manière de voir, opposée, du père Federico Lombardi :

> Padre Lombardi: « I miei 25 anni alla Radio Vaticana »

D’autres détails relatifs à la manière dont les jésuites ont été écartés de Radio Vatican :

> Chi caccia via i gesuiti dalla Radio Vaticana? Il primo papa gesuita della storia

À propos des incertitudes présentes et futures concernant « L’Osservatore Romano » :

> Non c’è più religione. A « L’Osservatore Romano » non piacciono i monoteismi

Au sujet des audiences accordées, cette année, par le pape François aux technocrates d’Apple, de Google, et d’Instagram :

> Bienvenue aux riches. François les accueille à bras ouverts

À propos de l’audience accordée, le 5 octobre dernier, aux dirigeants de Vodafone :

> Il papa: « La tecnologia incoraggi al dialogo interreligioso »

Et au sujet de l’audience que, d’après son agenda, le pape accordera, dans les premiers jours du mois de décembre, aux dirigeants de Fortune et de Time Warner:

> Fortune/Time Global Forum in Rome with an Audience with His Holiness Pope Francis

__________

Traduction française par Antoine de Guitaut, Paris, France.

__________

Les derniers trois articles de http://www.chiesa:

27.10.2016
> Luther au bûcher. Non, sur les autels. La double manière de voir du pape jésuite
Hier, il voyait dans la Réforme protestante la racine de tous les maux. Aujourd’hui il la qualifie aimablement de « médicament pour l’Église ». Toutefois rien ne dit qu’il ait renié ses critiques d’alors. Les voici, textuellement

24.10.2016
> Célibat des prêtres. La parole à la défense
On n’en discutera pas au cours d’un synode, mais des pressions croissantes s’exercent en faveur de l’ordination d’hommes mariés. Le plus estimé des théologiens italiens a fait le point sur la question dans une revue qui fait autorité. Et il affirme qu’il faut maintenir le célibat: c’est non seulement « opportun » mais « nécessaire »

19.10.2016
> Que d’erreurs, Très Saint Père. Et certaines sont à souligner à l’encre rouge
François aime parler librement, avec tous les risques que cela comporte. Voici quelques unes de ses plus récentes fautes, une douzaine en quatre mois. La plus spectaculaire concerne la Chine

__________

o

__________

:

rss.gif
E-mail: s.magister@espressoedit.it
Adresse postale: Sandro Magister, « L’espresso », via C. Colombo 90, 00147 Roma

Conception graphique de Theo Nelki.

En tête de page, détail des mosaïques de la basilique Sainte-Marie-Majeure, à Rome, Ve siècle, représentant la Jérusalem céleste.

© 1999-2016 Gruppo Editoriale L’Espresso Spa – Partita IVA 00906801006

Publicités
Par défaut

Hildegard von Hessen am Rhein: QUI CONNAIT ZAKHAR PRILEPINE, ÉCRIVAIN RUSSE ?

Hildegard von Hessen am Rhein

Accueil
Hildegard von Hessen am Rhein, islamo critique, métapolitique, pour un monde multipolaire et le bon sens

QUI CONNAIT ZAKHAR PRILEPINE, ÉCRIVAIN RUSSE ?

Publié le 30 octobre 2016 par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.
Je découvre dans la lettre hebdomadaire de l’ami Slobodan Despot, ANTIPRESSE, l’existence de cet écrivain russe, qui retient toute mon attention. Entre virilité de l’homme qui a fait la guerre en Tchétchénie et les chats, êtres libres, tendres et rebelles, félins, animaux du silence, j’attends avec impatience de découvrir cet écrivain que nous présente si bien Slob.

Hildegard von Hessen am Rheinn

NOUVELLEAKS par Slobodan Despot
ZAKHAR ET SES CHATS

Zakhar Prilepine est l’auteur le plus célèbre et le plus lu parmi les «enragés de la jeune littérature russe». Il a été officier dans les OMON, les troupes spéciales, dans l’épouvantable guerre de Tchétchénie. Il est membre du Parti National-Bolchevique d’Edouard Limonov. Il ne s’en cache pas, loin de là. A rebours de la plupart des écrivains en vogue, il ne se prétend pas apolitique, ni ne revendique le point de vue de Sirius. Il relève que la grande majorité des œuvres importantes de sa propre tradition traitent d’événements politiques et/ou sont l’œuvre de militaires.
Zakhar et le chat
Zakhar et le chat

Cela ne l’empêche pas d’être lu, traduit et adulé dans le monde entier comme une grande voix littéraire de notre temps. C’est le miracle de la littérature et la force pacificatrice du vrai talent. A l’heure actuelle, la prose de Zakhar Prilepine est l’une des rares denrées russes qui échappent au boycott occidental, particulièrement en France, où l’essentiel son œuvre est traduite aux éditions Actes Sud, à la Différence ou aux Syrtes.

Le lundi 24 octobre, Zakhar Prilepine était à Belgrade pour le lancement de son nouveau livre. Ses Lettres du Donbass, datant de juillet dernier, sont déjà traduites en serbe, avant même d’être parues en langue originale. C’est d’elles qu’il est venu parler en un lieu adorable, la maison-musée d’un vieux poète bohême sise au beau milieu de la Skadarlija, la rue joyeuse des tavernes, des orchestres tziganes et des pavés assassins qui brisent les talons des dames élégantes et les chevilles des messieurs éméchés.

Je me trouvais là, au premier rang du public, tandis que mon ami Dragoslav Bokan devait animer la soirée en compagnie de Zakhar et de sa traductrice. Derrière moi, assis ou debout, attendaient cent ou cent cinquante spectateurs fervents et inclassables. Retraités, étudiants, jeunes militants nationalistes, professeurs de littérature, starlettes, poivrots, provocateurs, philosophes de rue. L’apparition de Zakhar en hoodie noir — silhouette de moine rappeur — a été bruyamment saluée, et suivie immédiatement d’une minute de silence. C’est cette minute d’un silence lourd et pénétrant, incrustée comme une bille de plomb dans le brouhaha d’un quartier de fêtards, qui m’a décidé à relater cette rencontre.
Arsen

Zakhar venait d’enterrer un camarade de combat et un ami proche.

Arsen Pavlov dit Motorola, le commandant légendaire de la défense du Donbass, était tué huit jours plus tôt par une bombe placée dans l’ascenseur de son immeuble à Donetsk alors qu’il rentrait dans son petit appartement où l’attendait sa femme avec ses deux enfants, dont un bébé nouveau-né. La première des Lettres du Donbass, du 6 juillet 2016, lui était justement consacrée. A ses côtés dans l’ascenseur se trouvait son garde du corps, le tranquille géant géorgien Taïmouraz, dont le portrait nuancé fait l’objet de la troisième lettre, datée du 12 juillet.

Par-delà le chagrin récent, qui chez lui semblait se traduire par un surplus de colère froide et résolue, j’ai cru sentir chez Prilepine l’ombre d’une appréhension. Lui-même pouvait à tout moment être le prochain sur la liste d’exécution des commandos ukrainiens. Comme il nous l’a expliqué, il vit désormais dans le Donbass, parmi les insurgés, et ne retourne en Russie que pour chercher de l’argent et revoir sa famille. Il est heureusement marié depuis vingt ans et il a quatre enfants.

Qu’avait-il besoin de cela? Il a survécu par miracle à sa première guerre, en Tchétchénie, et en a tiré des récits à vous couper le souffle. Un côté baroudeur, à la Hemingway? Ce serait encore trop simple. Comme beaucoup d’écrivains et de poètes russes, Prilepine identifie son destin à celui de sa nation. Or c’est là qu’il se joue, selon lui, dans les provinces rebelles de l’est de l’Ukraine. C’est là, autant et peut-être plus qu’en Syrie, que les deux superpuissances se livrent une guerre par procuration.

A l’ouest, l’Ukraine de l’Euromaïdan, issue du putsch de février 2014 à Kiev. Derrière elle, sans dissimulation, le pouvoir américain. Qui nomme les ministres, fait les lois, accapare les ressources. Le fils du vice-président américain Joe Biden préside la principale compagnie énergétique du pays. Avocat de formation, Hunter Biden est surtout un crétin cocaïnomane que même l’U. S. Navy a viré de ses rangs malgré ses hautes protections. Son sourire vide et exorbité s’intègre harmonieusement à la galerie tim-burtonienne de sycophantes loufoques qui incarnent désormais l’Ukraine «européenne» à la suite du chocolatier inepte Petro Porochenko. Leur propre peuple, désormais, les abhorre.

A l’est, des régions ouvrières de culture et de langue russes dont le crime est d’avoir rejeté le putsch de 2014 contre un président élu. Avec la bénédiction de l’UE, le nouveau pouvoir de Kiev a lancé au printemps 2014 une «opération antiterroriste» pour balayer en quelques semaines cette méprisable agitation. Mal lui en a pris. Son armée sans motivation s’est enlisée et a été remplacée en première ligne par des troupes ouvertement nazies. Et Kiev — relayé aveuglément par les médias occidentaux — n’a trouvé d’autre alibi à son fiasco que d’incriminer depuis deux ans une introuvable présence militaire russe sur son territoire.

On comprend beaucoup mieux ce mystère en découvrant des figures comme «Motorola» et son entourage. Laveur de voitures, tailleur de stèles funéraires, vétéran de Tchétchénie, Arsen Pavlov était retourné se battre dans le Donbass par vocation, comme nombre de volontaires russes. Il y est rapidement devenu légendaire, notamment en chassant les forces ukrainiennes de l’aéroport de Donetsk avec un effectif incomparablement moindre et des pertes négligeables. Le régiment qu’il commandait porte le nom de Sparte. Son insigne combine les couleurs traditionnelles avec les symboles de l’heroic fantasy à la russe.

Prilepine livre un instantané saisissant de «Motorola» dans son environnement domestique. Son appartement exigu, modeste, de deux pièces. Son refus de vivre dans une résidence protégée. Ses multiples blessures. Ses digressions soudaines sur la langue ukrainienne et russe, sur les gens qu’il a connus, sur la fabrication de la haine. Sa confiance en la vie… et même en la mort. Et toujours ce batifolage surprenant des Russes entre le pathos et la dérision, entre les zakouskis, les détails domestiques et la grande histoire…

«Il y a des gens qui ne comprennent absolument pas ce que je fais ici, dit-il. J’ai toujours la possibilité de m’en aller. Moi, je n’ai pas besoin de “comm”. Je tricoterais des chaussettes — parce que je sais tricoter les chaussettes — et je les vendrais pour de l’argent normal. “Les chaussettes Motorola”. Et puis je vivrais normalement…»

Les obsèques d’Arsen Pavlov ont drainé des dizaines de milliers de personnes à Donetsk. En Russie, seul le grand barde Vladimir Vissotsky avait eu droit à un aussi imposant cortège funéraire. Des milliers de jeunes gens du cru, mais également venus de Russie, d’Ossétie, de Serbie ou de France, sont prêts à prendre sa place. Cette guerre a même resserré les liens avec les Tchétchènes, qui fournissent le troisième contingent de volontaires par ordre d’importance. Aux yeux de toute la Russie, mais aussi d’une certaine Europe, le Donbass est une nouvelle guerre d’Espagne.

Dans l’autre camp, celui de l’Euromaïdan, les tentatives de recrutement et de mobilisation pour l’armée se soldent par des rébellions populaires, voire par le lynchage des recruteurs. Au Donbass, plus que le soutien de la Russie, c’est la motivation passionnelle qui est la clef de voûte. Le sens du sacrifice et l’acceptation, si peu «moderne», de la mort comme prix d’une vraie vie.
Anna

Prilepine est porté lui aussi par cet élan. La conscience d’une destinée se lit sur son visage, dans ses gestes, dans ses absences même. Durant la soirée, il a été tour à tour sarcastique, cordial, exalté, arrogant. Il a tourné en dérision des questions bienveillantes et répondu avec patience à des interventions imbéciles. Il a parlé d’empire et de géopolitique, de cuisine, de la nécessité de jeter les téléviseurs par la fenêtre pour protéger les enfants. Tout comme «Motorola», lui aussi a des portes de sortie. Il n’aurait pas besoin d’être là-bas, ni de faire de la politique. Il est, dit-on, l’écrivain préféré du président Poutine. Ses tirages atteignent le demi-million. Et pourtant…

La deuxième lettre du Donbass, datée du 8 juillet 2016, nous conte le personnage d’Anna Dolgareva, très jeune poétesse toute de noir vêtue. Anna est née en Ukraine. Son frère est un ardent militant ukrainien (il milite surtout sur Instagram, précise-t-elle). Elle, elle venait du milieu des jeux de rôle «grandeur nature», du monde de Tolkien et des chevaliers. Son fiancé aussi, qui était ingénieur. Un jour, il a quitté son travail et il est parti combattre dans le Donbass. Elle l’a perdu. Depuis lors, elle a renoncé à la vie. Cette renonciation, elle l’a écrite en des vers arrimés au sol et déchirants.

Ici c’est un pays de renégats, nous n’avons déjà plus d’autre retraite / le vent de steppe sent la mort, la menthe et le miel. / Nous buvons pour l’amour, la vérité, pour l’enfance heureuse, / nous buvons, sans trinquer, dans des douilles d’obus.

Après la mort de «son Liochka», Anna était tombée en dépression. En sortant de l’hôpital, elle a couru à la SPA récupérer un chaton du nom de Félix. «Pourquoi êtes-vous si pressée», lui a-t-on demandé, «c’est pour un cadeau?». «Non, c’est pour moi. Vite!» Félix est aujourd’hui l’être le plus important de sa vie. A part lui et ses vers, elle n’a rien. Elle vit dans un petit appartement, à Donetsk, et travaille comme journaliste. Elle ne croit en rien, mais reste trop orthodoxe pour se suicider. Aussi monte-t-elle chaque jour vers les villages de la première ligne.

«Il ne peut m’arriver rien de pire que ce que j’ai déjà vécu. En principe, je suis agnostique. Mais tout le monde me dit que le suicide n’amène rien de bon. Or je veux retrouver mon Liochka.»

En attendant les retrouvailles avec Liochka, c’est le chat Félix qui lui sert de compagnon dans cette vallée de larmes.
Félix

Aux pieds de Zakhar, pendant toute la soirée, veillait un chat. Un simple rôdeur tigré. Peut-être celui de la maison ou d’un voisin. Il allait et venait comme une sentinelle, s’immobilisait en sphinx ou en cariatide, indifférent au public, aux exclamations et aux flots d’émotion. Dans ce dandy de gouttière balkanique, j’ai vu soudain le porte-drapeau de tous les chats de la littérature russe. Des chats de Gogol au compagnon madré du Diable dans Le Maître et Marguerite, ils sont là pour rappeler l’étrangeté impénétrable et la permanence de la vie, de la simple vie animale qui nous observe avec une tranquille ironie quand nous croyons, nous humains, tenir l’univers entier sous nos microscopes, en fronçant le sourcil.

Il y avait en Zakhar, comme dans tous ces chats, comme dans la goguenardise du «tsar» Poutine, une distante sérénité comme venue de l’au-delà ou de l’inconscient collectif. S’il fallait décoder le message inscrit en filigrane dans cette humeur si particulière, dans cet humour si noir qu’il en est imperceptible, il donnerait à peu près ceci : « Advienne que pourra! Il ne peut rien nous arriver de pire que la mort, or nous l’avons traversée et nous savons qu’elle n’est rien. Nous luttons non pour la survie, ni même pour la victoire, mais pour le salut de notre âme en attendant la résurrection. » Aucune arme n’est assez pénétrante pour percer cette assurance-là.
Zurich Airport

Après la soirée, Zakhar est allé rencontrer Emir Kusturica, qu’il admire. Ils sont revenus tous deux dans la rue bohême et nous avons fait la fermeture d’un vieux café. Je suis rentré chez moi à trois heures du matin. A six heures, je montais dans un avion pour la Suisse. Dans le couloir du débarquement, après l’enfilade des publicités géantes pour les montres, m’attendait Roger Federer. Non pas lui, mais son hologramme. Qui, toutes les minutes, s’adressait aux voyageurs dans son petit pull cachemire, avec un geste d’invitation très poli.

«You, yes you! Comme here with me…» disait-il en anglais. Ou en allemand. Je ne sais plus. Le savait-il d’ailleurs lui-même? Pour le compte d’une assurance, ou d’une banque, le grand tennisman proposait aux consommateurs de faire un selfie avec lui. Enfin, avec son hologramme. Ou était-ce vraiment lui? Des enfants arrêtaient leurs parents, intrigués.

«A-t-il besoin de ça?» me suis-je demandé. «N’a-t-il pas de moyen plus élégant de justifier sa vie?» Puis je n’y ai plus pensé.

PS Les lettres du Donbass de Zakhar Prilepine seraient en cours de traduction aux éditions des Syrtes. Nous attendons avec impatience la traduction de son immense roman Обитель(La Communauté), au souffle tolstoïen, une saga consacrée au camp de concentration des Solovki.

Slobodan Despot
QUI CONNAIT ZAKHAR PRILEPINE, ÉCRIVAIN RUSSE ?
Partager cet article
Repost 0
Vous aimerez aussi :
Trump Président, la liberté d’expression reviendra dans le monde occidental.
Trump Président, la liberté d’expression reviendra dans le monde occidental.
L’horreur du fascisme affiché des supporters Clinton en image !
L’horreur du fascisme affiché des supporters Clinton en image !
Primaires: la France halalisée, par NKM, Bruno Le Maire, Fillon, Juppé …
Primaires: la France halalisée, par NKM, Bruno Le Maire, Fillon, Juppé …
De Gourevitch à Millet, la messe est dite et personne ne bouge ! Tragique pays que la France !
De Gourevitch à Millet, la messe est dite et personne ne bouge ! Tragique pays que la France !
« De Gourevitch à Millet,… Primaires: la France… »
Commenter cet article

José-Dominique30/10/2016 23:32

Merci pour cet article très informé, profondément émouvant, et d’une belle écriture.

Pour en savoir un peu plus sur l’écrivain Zakhar Prilepine :
http://www.tout-sur-limonov.fr/371489332

Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein. 31/10/2016 10:15

C’est Slobodan Despot qu’il faut remercier.

Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, l’on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limitée et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des informations et des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il es bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Extrait du livre « Sagesse et révolte » de Serge Carfantan.

Voir le profil de Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein. sur le portail Overblog Top articles Contact Signaler un abus C.G.U. Cookies et données personnelles

Par défaut

France-Irak Actualité:a Turquie et la bataille de Tal Afar

France-Irak Actualité

Analyses, informations et revue de presse. La situation en Irak, au Proche-Orient et du Golfe à l’Atlantique.

La Turquie et la bataille de Tal Afar

Publié par Gilles Munier sur 30 Octobre 2016, 13:26pm

Catégories : #Irak, #Mossoul, #Turkmènes, #Etat islamique
Miliciens chiites irakiens en route pour Tal Afar

Miliciens chiites irakiens en route pour Tal Afar
Par Gilles Munier/
L’Etat-major de la coalition américaine aurait convaincu sa partie irakienne – et l’Iran – d’envoyer la milice chiite Hachd al-Chaabi combattre l’Etat islamique (EI) ailleurs que dans Mossoul. Dans une interview au quotidien Le Monde, Alaeddin Boroujerdi, président de la Commission des Affaires étrangères et de la Sécurité nationale du Parlement iranien, a convenu qu’il était « sage » de l’éloigner de la ville. Mais, il n’est pas dit qu’elle obtempère.
Mission assignée à Hachd al-Chaabi: empêcher les djihadistes de se ravitailler à Raqqa, en Syrie, ou de s’y replier. Aussitôt dit, aussitôt fait… Seulement voilà : son premier objectif est Tal Afar, et ce n’est pas du goût de tous les Turkmènes (appelés aussi Turcomans) qui peuplent majoritairement la ville depuis les 13ème et 14ème siècles, ni bien sûr à la Turquie avec laquelle elle est liée ethniquement et historiquement.
Les combats qui s’y déroulent donnent pour l’instant l’avantage à la milice irakienne. Mais qui va administrer la ville ensuite ? L’agence de presse kurde Bas News a rapporté qu’Hachd al-Chaabi a exécuté des civils soupçonnés d’avoir collaboré avec l’EI au sud de Mossoul. A Falloujah, plus de 300 civils ont été passés par les armes avec la même accusation.
Le président Recep Tayyip Erdogan suit l’évolution de la situation à Tal Afar. Il a prévenu que la Turquie interviendra si Hachd al-Chaabi y sème « la terreur ». Shihli Shihli, commandant de la Brigade Sultan Mourad, milice turkmène syrienne participant à l’Opération turc Bouclier de l’Euphrate, craignait que les interventions d’Hachd al-Chaabi n’avive les conflits sectaires dans la région. C’est pratiquement chose faite.
La déclaration de Faleh Fayyad, conseiller pour la Sécurité nationale irakienne et chef de la milice chiite, laissant entendre qu’Hachd al-Chaabi pourrait poursuivre les djihadistes de l’EI en Syrie va jeter de l’huile sur le feu.

Theme: Elegant press © 2013

Voir le profil de Gilles Munier sur le portail Overblog Top articles Contact Signaler un abus C.G.U. Cookies et données personnelles

Par défaut

Arrêt sur info: Les coupeurs de tête à l’ONU !

A proposCharte d’Arrêt sur infoParticiperContact

Les coupeurs de tête à l’ONU !
Par Bruno Guigue le 29 octobre 2016
Arabie saoudite Syrie

arabie-saoudite-onu-Le prince Nawaf Faisal Fahd Abdulaziz, d’Arabie Saoudite, avec le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon. New York , 6 juin 2013 | AFP

Le prince Nawaf Faisal Fahd Abdulaziz, d’Arabie, avec le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon. New York , 6 juin 2013 [AFP]

Élire l’Arabie saoudite au Conseil des droits de l’homme, c’est comme nommer un pédophile directeur d’école. Mais ça y est, c’est fait. Cette monarchie est esclavagiste et corrompue. Pudibonde et obscène, elle se prosterne devant le dieu-dollar et vomit tout ce qui n’est pas wahhabite. Elle diffuse à l’échelle planétaire une idéologie débile et sectaire. Elle invoque le Créateur à chaque virement bancaire, mais elle décapite comme d’autres font un barbecue. Seulement voilà, elle a beaucoup d’amis. Et ils trouvent qu’elle a un excellent pedigree pour se voir confier la promotion des droits de l’homme. Remarquez, on a échappé au pire. On a failli lui confier les droits de la femme.

Voilà donc l’Arabie saoudite chargée, avec notre bénédiction, de soutenir les droits de l’homme comme la corde soutient le pendu. Car les Occidentaux ont voté comme un seul homme pour la candidature de Riyad. Avec une bienveillance de marchands de canons soucieux de la réputation du client, ils ont arrosé d’eau bénite cette fosse à purin. Vus de Paris, les dix milliards de contrats d’armements valent bien cette petite mascarade dont personne ne parlera plus dans 48 heures. On leur a vendu des armes, distribué des médailles, bradé l’honneur national. Tant qu’on y est, on peut aussi leur permettre de parader au sein de ce conseil qui de toutes façons ne sert à rien. Puisqu’ils y tiennent !

arabie Le-prince-heritier-Mohamed-ben-Nayef-recu-par-Francois-Hollande-a-l-Elysee-pour-lui-remettre-la-Legion-d-Honneur

Le prince héritier Mohamed ben Nayef, reçu par François Hollande à l’Elysée pour lui remettre la Légion d’Honneur, mars 2016 (Reuters)

On pourrait craindre, bien sûr, que l’ONU y perde de sa crédibilité. L’organisation internationale s’en remettra-t-elle ? En réalité, aucun risque. L’ONU est une avaleuse de couleuvres professionnelle. Elle n’est pas à un paradoxe près. Elle tente de donner une apparence de réalité à cette fiction qu’est la communauté internationale, mais personne n’est dupe. Le Conseil des droits de l’homme a des attributions ronflantes, mais ce machin onusien est devenu la « bonne-à-tout faire » des ploutocrates. L’arène internationale est un champ de forces où les alliances se font et se défont. Richissime, la monarchie wahhabite a des moyens de persuasion que n’a pas le Burkina Faso.

Que cette élection au CDH (28 octobre) ait eu lieu trois semaines après le massacre perpétré à Sanaa par l’aviation saoudienne (8 octobre) ne manque pas de sel. Quel symbole ! L’admission en grande pompe au Conseil des droits de l’homme, c’est la prime à l’assassin. On a heureusement échappé au Prix Nobel de Laurent Fabius, l’apologiste alcoolique des psychopathes d’Al-Nosra. On a frôlé celui des Casques blancs « auto-reverse », brancardiers le jour et tortionnaires la nuit. Mais c’était plus fort que tout. On n’a pas pu éviter l’élection des coupeurs de tête saoudiens au Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

On aurait dû surtout demander ce qu’il en pense au peuple yéménite. Il subit tous les jours des bombardements qui ont fait 10 000 morts et provoqué une crise humanitaire sans précédent. Mais on s’est bien gardé de lui demander son avis, à ce peuple arabe martyr, avant de coller ce nouveau fion de hamster au revers du veston wahhabite. Car les droits de l’homme, en fait, c’est bon pour justifier les bombardements, pas pour les interdire. Sauf s’ils sont russes. Et même lorsqu’il n’y a pas de bombardement ! Explication.

Comme par hasard, deux jours avant le scrutin onusien, une école a été attaquée à Idlib (Syrie). Selon l’ONU, il y a eu 28 morts dont 22 enfants. L’ONU n’a accusé personne, faute de preuves. Mais les officines de propagande et les médias occidentaux ont accusé la Russie. Niant toute implication, le ministère russe de la Défense a fourni les preuves qu’il n’y avait pas eu de bombardement aérien. Aucune importance ! L’essentiel, c’est le vacarme organisé contre Moscou avant l’élection des membres du conseil des droits de l’homme. Résultat : la Russie a obtenu moins de voix que la Croatie. Contrairement à l’Arabie saoudite, elle ne fait plus partie du CDH. Mission accomplie.

Bruno Guigue (29.10.2016)

Bruno Guigue

Bruno Guigue, ex-haut fonctionnaire, analyste politique et chargé de cours à l’Université de La Réunion. Il est l’auteur de cinq ouvrages, dont Aux origines du conflit israélo-arabe, L’invisible remords de l’Occident, L’Harmattan, 2002, et de centaines d’articles.

Source: http://arretsurinfo.ch/les-coupeurs-de-tete-a-lonu/

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact

Arrêt sur Info est totalement indépendant. S’il vous convient n’oubliez pas de le soutenir par un don !
Partager
50
CDH
Soutenir Arrêt sur Info
Les derniers articles publiés
TRUMP-CLINTON
Les enjeux des élections américaines vues par Emmanuel Todd
Par Hélène Nouaille, le 30 octobre 2016
clinton – screen shot
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton
30 octobre 2016
syrie-alep-ruines
Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep
Par Jean-Clément JEANBART, le 30 octobre 2016
BHL-545bb_bhl-500×334
L’imposture Bernard-Henri Lévy
Par LeMondediplomatique, le 29 octobre 2016
arabie-saoudite-onu-Le prince Nawaf Faisal Fahd Abdulaziz, d’Arabie Saoudite, avec le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon. New York , 6 juin 2013 | AFP
Les coupeurs de tête à l’ONU !
Par Bruno Guigue, le 29 octobre 2016
epa01679741 Pro-Palestinian supporters show a banner against Israel as they demonstrate in Paris, France, 28 March 2009. Pro-Palestinian supporters gather in the streets of Paris to express their solidarity to Gaza and their willingness to boycott Israel. EPA/LUCAS DOLEGA
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste »
Par Julien Salingue, le 29 octobre 2016
Plus d’articles…

Facebook

S’inscrire à notre newsletter.

Articles récents

Les enjeux des élections américaines vues par Emmanuel Todd – 30.10.2016
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton – 30.10.2016
Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep – 30.10.2016
L’imposture Bernard-Henri Lévy – 29.10.2016
Les coupeurs de tête à l’ONU ! – 29.10.2016
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste » – 29.10.2016
Poutine: «Croyez-vous vraiment que la Russie puisse influencer le choix du peuple américain ?» – 29.10.2016
La Russie perd sa place au Conseil des droits de l’Homme, l’Arabie saoudite réélue – 29.10.2016
A l’intérieur du gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump – 28.10.2016
Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie – 28.10.2016
L’Orientalisme, la question de Palestine et l’islam dans les médias – 28.10.2016
Du « zéro problème » à la realpolitik : la politique étrangère de la Turquie post-Davutoğlu – 28.10.2016
Défense russe : des photos de drone montrent que l’école syrienne n’a pas été bombardée – 28.10.2016
Blocher redoute une révolution avec incendie du Palais fédéral – 28.10.2016
Inside The Invisible Government: John Pilger On War, Propaganda, Clinton And Trump – 28.10.2016
Le lobby, Trump et Hillary – Par Bruno Guigue – 27.10.2016
L’Arabie saoudite reconnaît avoir tué 140 personnes en bombardant une cérémonie funéraire au Yémen – 27.10.2016
Les ONG et les mécaniques de la guerre hybride – 27.10.2016
Les investissements saoudiens agricoles à l’étranger : accaparement de terres ou stratégie bénigne ? – 27.10.2016
49 en une: ces étranges ONG qui veulent exclure la Russie du CDH de l’Onu – 27.10.2016
Irak : Qand BHL réfuse de faire monter un journaliste dans son véhicule blindé – 27.10.2016
Ce que valent nos adresses quand nous signons une pétition – 27.10.2016
Les alliés accourent pour participer au dispositif massif de l’OTAN aux frontières russes – 27.10.2016
L’Otan met la dernière main à son renforcement militaire à l’est en mobilisant 20 alliés – 27.10.2016
France: Le ministère de la Défense est en rupture de paiement depuis le 12 octobre – 27.10.2016
Frédéric Pichon : «La bataille de Mossoul va jouer en faveur de Moscou et Damas à Alep» – 26.10.2016
Le monde au seuil d’une troisième guerre mondiale, selon Chevènement – 26.10.2016
En mission à Alep, une jeune étudiante raconte l’horreur – 26.10.2016
MARVEL – Ses origines politiques et son univers ésotérique – 26.10.2016
Trump déchaîné – 26.10.2016
Faucons et colombes israéliens voient les Palestiniens comme le « problème » – 26.10.2016
Syrie: Les Casques blancs sont un « groupe de soutien au terrorisme, un outil de propagande » – 26.10.2016
Cette « révolution » syrienne qui n’existe pas… – 26.10.2016
L’Europe s’est anesthésiée dans sa procrastination – 25.10.2016
Comment s’est imposée la monarchie dans le paysage politique thaï – 25.10.2016
Armer les rebelles syriens contre l’aviation russe : le nouveau plan de l’administration Obama ? – 25.10.2016
Plus de 80 ONG appellent à l’exclusion de la Russie du Conseil des droits de l’homme – 25.10.2016
Les médias occidentaux ont fait « disparaître » plus de 1,5 millions de Syriens et 4000 médecins – 25.10.2016
« Radicalisation »: de quoi s’agit-il exactement ? – 25.10.2016
L’Occident veut une victoire à Mossoul pour compenser son impuissance en Syrie face à la Russie – 25.10.2016

Archives
Archives

Recommandés
Le dernier qui dit la vérité ! – 24.10.2016
Un peuple hors de contrôle – 22.10.2016
Pourquoi j’ai quitté Israël – 22.10.2016
La France ne combat pas le terrorisme en Syrie – 12.10.2016
La riposte russe – 12.10.2016
Continuer > 1 2 3 4 5 6
Mots clés
Al-Nosra Al-Qaïda Alep Alexis Tsipras Allemagne Antisémitisme ASL Assad BHL Bordure protectrice Charlie Hebdo Chine CIA Crimes Daesh Daesh Donbass Démocratie EIIL Etat Islamique Fabius Finance Gaza Grèce Guerre au terrorisme Hamas Hillary Clinton Hollande Intervention Lobby israélien Manipulation Mensonges d’Etat Migrants Obama ONG ONU OTAN Poutine Propagande Refugiés Résistance palestinienne Sanctions Stratégie de la tension Terrorisme Yémen
Lanceurs d’alerte
Informez Arrêt sur Info
Traductions
Appel pour traduire bénévolement de l’anglais en français. Si vous avez des disponibilités merci de nous contacter.
Articles phares
Page Accueil
La Russie perd sa place au Conseil des droits de l’Homme, l’Arabie saoudite réélue
L’imposture Bernard-Henri Lévy
La Russie face à son destin
Les coupeurs de tête à l’ONU !
Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste »
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton
A l’intérieur du gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump
Le lobby, Trump et Hillary – Par Bruno Guigue
Dons!
Je soutiens Arrêt sur Info
Nombre de visiteurs
Le 16 octobre 2016 vous étiez 39 957 à consulter Arrêt sur Info

International
Politique
Médias
Société
Culture
Vidéos
Silviacattori.net

Qui sommes-nous ?
Charte d’Arrêt sur info
Participer
Auteurs référencés
Contact

© 2016 Arrêt sur Info. All Rights Reserved. Hébergé par AlpHosting
:)

Par défaut

Arrêt sur info: L’imposture Bernard-Henri Lévy

’Arrêt sur info

L’imposture Bernard-Henri Lévy
Par LeMondediplomatique le 29 octobre 2016
France Lobbies
Partager
35
Jeudi 27 octobre 2016. BHL à Mossoul : c’est parti ! Le 27 octobre, la guerre de BHL est lancée. A 8h15, il est l’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. Le même jour, Le Point annonce en manchette : « Mossoul : sur le front avec les Kurdes ». Suivent sept pages « Sur le front avec les peshmergas, par Bernard-Henri Lévy en Irak ». L’extrait de ce reportage trépidant mis en valeur par le magazine est le suivant : « Nous nous glissons dans le dernier des cinq transports de troupes blindés qui montent en première ligne… La balle d’un sniper frôle notre chef opérateur. Les impacts résonnent sur le blindage du véhicule. » Fermons les yeux et souvenons-nous : BHL est-il à Mossoul, ou à Tripoli, ou à Gaza, ou à Sarajevo, ou à Kaboul, ou …, ou…
L’imposture Bernard-Henri Lévy

Bernard-Henri Lévy, qui aime beaucoup l’Amérique, connaît sans doute l’expression « work in progress ». Elle signifie, grosso modo, chantier en construction. On sait que chacun des ouvrages de cet auteur suscite un déluge d’articles louangeurs présentant ses propos ou analyses comme autant de fulgurantes transgressions de l’idéologie dominante. Par conséquent, plutôt que de s’obliger à commenter chaque année cet invraisemblable tintamarre qui a pour mérite involontaire de rappeler à intervalle régulier le caractère mafieux de la critique « littéraire » en France, « Le Monde diplomatique » a préparé un dossier… en construction. Davantage que sur un personnage relativement accessoire, il espère informer ainsi sur un épiphénomène significatif de la vie intellectuelle. Son acteur principal et ses très nombreux complices.
vendredi 10 octobre 2008
LES VOYAGES DE « BHL »

« La “passion rouge-brune” de Bernard-Henri Lévy », par Benoît Bréville, mars 2014.
Bernard-Henri Lévy est revenu tout ébahi de la soirée de gala donnée par l’ambassadeur de France à Copenhague début février 2014.

« L’homme qui ne s’est jamais trompé », par Pierre Rimbert, janvier 2010.
Contre les incorrigibles pessimistes d’alors, Bernard-Henry Levy célébrait fin 2001 la victoire éclair de l’armée américaine en Afghanistan. Huit ans après ce verdict sans appel, les Etats-Unis s’enferrent dans le deuxième plus long conflit armé de leur histoire, et M. Barack Obama annonce le déploiement de trente mille soldats supplémentaires.

« Bernard-Henri Lévy en Amérique », par Glyn Morgan, et « Enfin la brigade d’acclamation se lasse… », par Serge Halimi, mars 2006.
Après s’être attaqué au communisme, au monothéisme, à l’existentialisme, à l’islamisme, Bernard-Henri Lévy s’intéresse aux Etats-Unis. Comme Tocqueville avant lui ? A en juger par la réaction des Américains, le livre les a plus divertis qu’il ne les a instruits.

« Le douteux bricolage de Bernard-Henri Lévy », par William Dalrymple, et « BHL : “Romanquête” ou mauvaise enquête ? » (S. H.), décembre 2003.
L’atroce assassinat de Daniel Pearl méritait qu’on relate le courage et le professionnalisme de cet enquêteur du Wall Street Journal. Pourtant, quand Bernard-Henri Lévy a publié son ouvrage, les raisons d’être inquiet ne manquaient pas. Le principal problème que pose Qui a tué Daniel Pearl ? est l’amateurisme du travail de recherche effectué par son auteur.

« BHL en Afghanistan ou Tintin au Congo ? » (initialement publié dans Le Monde), par Gilles Dorronsoro, décembre 2003.
Le reportage de Bernard-Henri Lévy chez Massoud (Le Monde du 13 octobre) laisse un goût amer à ceux, nombreux en France, qui portent un intérêt à l’Afghanistan. Dans l’un des plus longs articles publiés par Le Monde en vingt ans de guerre afghane, Bernard-Henri Lévy accumule les erreurs et, surtout, les complaisances.

« Les généraux d’Alger préfèrent un reportage de BHL à une enquête internationale » (initialement publié dans Le Canard Enchaîné), par Nicolas Beau, décembre 2003.
En Algérie, Bernard-Henry Lévy a reçu le meilleur des accueils de la part des plus hautes autorités de l’Etat. Malgré les critiques justifiées qu’il formule contre l’armée, ses impressions de voyage ont été fort appréciées par la presse officielle algérienne. Et pour cause, il ne dit rien sur l’autre aspect de la violence dans ce malheureux pays, celle qu’exerce l’Etat.

« La Colombie selon Bernard-Henri Lévy », par Maurice Lemoine, Cahier Amérique latine, juin 2001.
Après avoir sévi en Algérie, avec la pertinence que l’on sait, puis en Angola, au Burundi, au Soudan et au Sri Lanka, « Tintin »-Henri Lévy (THL) a atterri en Colombie. Recensement de quelques approximations et sérieuses inexactitudes.

DANS LES SALONS PARISIENS

« Parade de l’oligarchie à Saint-Germain-des-Prés », par Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, février 2011.
La revue fondée par Bernard-Henri Lévy, La Règle du Jeu, a fêté en 2010 ses vingt ans au Flore. Cet anniversaire met en évidence un capital culturel de grande ampleur par la présence d’une « intelligentsia » dont les qualités peuvent être éventuellement discutées, mais qui représente un pouvoir considérable dans les structures de production des biens culturels.

« L’oligarchie, le Parti socialiste et Bernard-Henri Lévy » (S. H.), novembre 2007.
La stratégie d’alliance au centre du Parti socialiste, et son soutien solennel au marché, ont replacé au centre du débat idéologique français un intellectuel au crédit entamé mais à la présence médiatique envahissante : Bernard-Henri Lévy.

« Tous nazis ! » et « Deux précédents » (S. H.), novembre 2007.
Dans son dernier livre, Ce grand cadavre à la renverse (Grasset, Paris, 2007), Bernard-Henri Lévy entend dresser un « relevé des laboratoires où fermente le pire ». Le Monde diplomatiquey figure ; plutôt en bonne compagnie.

« Les intellectuels éternels » (S. H.), La valise diplomatique, 21 février 2007.
Combien d’intellectuels la France compte-t-elle ? Une dizaine, guère plus. Qui sont-ils ? A peu près les mêmes qu’il y a dix ans, c’est-à-dire presque ceux d’il y a un quart de siècle. Que font-ils ? De la télévision. Quoi d’autre ? Ils virent à droite.

« On en est là… », par Jacques Bouveresse, et « Le règne des livres sans qualités » par Antoine Schwartz, mai 2006.
L’universitaire britannique Perry Anderson, après avoir constaté que la mort a rattrapé à peu près tous les grands noms de la pensée française, observe qu’aucun intellectuel français ne s’est acquis une réputation internationale comparable à la leur, et que ce qui donne l’idée la plus exacte du niveau auquel nous sommes descendus est probablement l’importance démesurée accordée à un intellectuel comme Bernard-Henri Lévy.

« Cela dure depuis vingt-cinq ans » (S. H.), et « Dans les cuisines du Bernard-Henri Lévisme » (initialement publié dans le Nouvel Economiste), par Nicolas Beau, décembre 2003.
Le « système BHL » a été disséqué cent fois. Au point que les critiques se voient désormais opposer que « tout ça on le sait déjà », en particulier par ceux qui s’emploient à ce que « tout ça » se perpétue quelques années de plus. Comme avant, voire un peu plus fort : le rendement de chaque surface de vente médiatique ayant un peu décliné, le système BHL a multiplié le nombre de ses comptoirs de promotion.

« Loyaux services » (S. H.), janvier 2003.
En 2001, M. Bernard-Henri Lévy avait salué en M. Jean-Marie Messier l’homme qui, face à la « pusillanimité franchouillarde (…), s’ouvre au vent du large, force le destin, inverse l’ordre prescrit des choses ». Désormais, pour défendre un « grand groupe français » des appétits des « fonds financiers anglo-saxons » désireux de faire « main basse sur des pans entiers de notre patrimoine culturel », « BHL », responsable éditorial chez Grasset (Hachette), fustige avec des accents (presque) populistes des « capital-risqueurs, animés par la logique de plus-value financière à court terme qui a mené Messier au bord de la faillite ».

« Les nouveaux réactionnaires », par Maurice T. Maschino, octobre 2002.
Naguère en première ligne pour défendre avec courage, contre les pouvoirs et l’opinion publique, des causes désespérées, beaucoup d’intellectuels français semblent désormais s’aligner sur les thèses dominantes les plus frileuses et les plus conservatrices.

« Quand les philosophes se font amuseurs », par Nicolas Truong, septembre 2001.
Sale temps pour les philosophes ! De la vogue éthique et toc des années 1980 à la nouvelle vague des « piètres penseurs » de l’an 2000, jusqu’aux représentants de la vénérable confrérie s’affairant dans les coulisses du pouvoir, cela fait quelque temps que la discipline vacille. Analyse à travers le compte rendu de trois ouvrages.

« Les “philo-américains” saisis par la rage » (S. H.), mai 2000.
Pour nombre d’essayistes et d’éditorialistes français, de Bernard-Henri Lévy à Jean-François Revel, la critique des Etats-Unis ne relève plus du débat politique. Il s’agit d’une déformation mentale.

« La nausée » (S. H.), février 2000.
Jean-Paul Sartre, qui défendait des militants révolutionnaires pourchassés par la police, voulait servir « la cause du peuple » ; Bernard-Henri Lévy relate qu’il tutoie M. Nicolas Sarkozy et il s’affiche en compagnie des plus grands patrons (MM. Pinault et Lagardère). Jean-Paul Sartre fuyait les plateaux de télévision, Bernard-Henri Lévy les adore : « La loi sous le coup de laquelle nous tombons tous, c’est la loi du narcissisme. Médiaphobie ou pas, rapport difficile à son corps ou à son visage ou non, il y a là une espèce de came. »

« Des prophètes pour intellectuels », par Louis Pinto, septembre 1997.
Au moment où d’autres groupes font l’objet d’études plus ou moins poussées et rigoureuses qui tendent à dévoiler les mécanismes de recrutement, les liens avec la politique, la finance, etc., la population des intellectuels dispose d’un monopole du discours sur elle-même, et c’est pourquoi une vision critique dans ce domaine a peu de chances de voir le jour.

SUR LA TOILE

Recherche « Bernard-Henri Lévy » sur notre site.

« Le lynchage médiatique de Bernard-Henri Lévy : c’est assez ! », par Mathias Reymond, Action critique médias (Acrimed), 1er mars 2010.

« BHL et Michel Houellebecq, fidèles lecteurs de Bakchich », par Nicolas Beau, et « De quoi BHL est-il le nom ?, par Arthur, Bakchich.info, octobre et juillet 2008.

« Exclusif : choses vues dans la Syldavie en guerre », par BHL (PCC Zineb Dryef), Rue89.com, août 2008.

« Une “exclusivité” du Monde : le tourisme de propagande de BHL en Israël », par Patrick Champagne et Henri Maler, Action Critique Médias (Acrimed), 1er août 2006, et la comparaison par Sébastien Fontenelle du traitement par Bernard-Henri Lévy des conflits libanais et géorgien, Vive le feu !, 21 août 2008.

« BHL-Houellebecq et la “meute” des complaisants » et « BHL, évidemment » (sur la médiatisation de Ennemis publics et Ce grand cadavre à la renverse), par Mathias Reymond, novembre 2008 et novembre 2007, et tout le dossier BHL d’Acrimed.

« Une lettre de Pierre Vidal-Naquet… et une réponse de Bernard-Henri Lévy », Le Nouvel Observateur, 18 juin 1979, à lire sur le site Pierre-vidal-naquet.net, avec en outre la contribution de Cornelius Castoriadis.

« Narcisse au bûcher », par Pierre Rimbert, Le Plan B, avril-mai 2000.
Bernard-Henri Lévy s’est attristé de « l’interminable procès instruit contre [lui] depuis vingt ans ». De fait, ses œuvres sont systématiquement éreintées par la critique. Cas d’école avec son livre Le Siècle de Sartre, paru en janvier 2000.

« Une nouvelle aventure de Bernard en Géorgie » et « Procès en réhabilitation de BHL », « Là-bas si j’y suis », France Inter, septembre 2008 et juin 2005.

Bernard-Henri-Levy.com, un site pro-BHL.

BIBLIOGRAPHIE :

« A propos des nouveaux philosophes et d’un problème plus général » (PDF), Gilles Deleuze, Deux régimes de fous.

BHL, une imposture française (extrait), de Nicolas Beau et Olivier Toscer.

BHL, une biographie, de Philippe Cohen, par Henri Maler, note de lecture, octobre 2005.

Un nouveau théologien, Bernard-Henri Lévy. Fragments mécréants, vol. 2, de Daniel Bensaïd, par Philippe Monti, note de lecture, avril 2008.

Le Monde diplomatique | 27 octobre 2016

Source: https://www.monde-diplomatique.fr/dossier/BHL

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact

Arrêt sur Info est totalement indépendant. S’il vous convient n’oubliez pas de le soutenir par un don !
Partager
35
BHL
Soutenir Arrêt sur Info
Les derniers articles publiés
TRUMP-CLINTON
Les enjeux des élections américaines vues par Emmanuel Todd
Par Hélène Nouaille, le 30 octobre 2016
clinton – screen shot
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton
30 octobre 2016
syrie-alep-ruines
Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep
Par Jean-Clément JEANBART, le 30 octobre 2016
BHL-545bb_bhl-500×334
L’imposture Bernard-Henri Lévy
Par LeMondediplomatique, le 29 octobre 2016
arabie-saoudite-onu-Le prince Nawaf Faisal Fahd Abdulaziz, d’Arabie Saoudite, avec le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon. New York , 6 juin 2013 | AFP
Les coupeurs de tête à l’ONU !
Par Bruno Guigue, le 29 octobre 2016
epa01679741 Pro-Palestinian supporters show a banner against Israel as they demonstrate in Paris, France, 28 March 2009. Pro-Palestinian supporters gather in the streets of Paris to express their solidarity to Gaza and their willingness to boycott Israel. EPA/LUCAS DOLEGA
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste »
Par Julien Salingue, le 29 octobre 2016
Plus d’articles…

Facebook

S’inscrire à notre newsletter.

Articles récents

Les enjeux des élections américaines vues par Emmanuel Todd – 30.10.2016
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton – 30.10.2016
Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep – 30.10.2016
L’imposture Bernard-Henri Lévy – 29.10.2016
Les coupeurs de tête à l’ONU ! – 29.10.2016
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste » – 29.10.2016
Poutine: «Croyez-vous vraiment que la Russie puisse influencer le choix du peuple américain ?» – 29.10.2016
La Russie perd sa place au Conseil des droits de l’Homme, l’Arabie saoudite réélue – 29.10.2016
A l’intérieur du gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump – 28.10.2016
Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie – 28.10.2016
L’Orientalisme, la question de Palestine et l’islam dans les médias – 28.10.2016
Du « zéro problème » à la realpolitik : la politique étrangère de la Turquie post-Davutoğlu – 28.10.2016
Défense russe : des photos de drone montrent que l’école syrienne n’a pas été bombardée – 28.10.2016
Blocher redoute une révolution avec incendie du Palais fédéral – 28.10.2016
Inside The Invisible Government: John Pilger On War, Propaganda, Clinton And Trump – 28.10.2016
Le lobby, Trump et Hillary – Par Bruno Guigue – 27.10.2016
L’Arabie saoudite reconnaît avoir tué 140 personnes en bombardant une cérémonie funéraire au Yémen – 27.10.2016
Les ONG et les mécaniques de la guerre hybride – 27.10.2016
Les investissements saoudiens agricoles à l’étranger : accaparement de terres ou stratégie bénigne ? – 27.10.2016
49 en une: ces étranges ONG qui veulent exclure la Russie du CDH de l’Onu – 27.10.2016
Irak : Qand BHL réfuse de faire monter un journaliste dans son véhicule blindé – 27.10.2016
Ce que valent nos adresses quand nous signons une pétition – 27.10.2016
Les alliés accourent pour participer au dispositif massif de l’OTAN aux frontières russes – 27.10.2016
L’Otan met la dernière main à son renforcement militaire à l’est en mobilisant 20 alliés – 27.10.2016
France: Le ministère de la Défense est en rupture de paiement depuis le 12 octobre – 27.10.2016
Frédéric Pichon : «La bataille de Mossoul va jouer en faveur de Moscou et Damas à Alep» – 26.10.2016
Le monde au seuil d’une troisième guerre mondiale, selon Chevènement – 26.10.2016
En mission à Alep, une jeune étudiante raconte l’horreur – 26.10.2016
MARVEL – Ses origines politiques et son univers ésotérique – 26.10.2016
Trump déchaîné – 26.10.2016
Faucons et colombes israéliens voient les Palestiniens comme le « problème » – 26.10.2016
Syrie: Les Casques blancs sont un « groupe de soutien au terrorisme, un outil de propagande » – 26.10.2016
Cette « révolution » syrienne qui n’existe pas… – 26.10.2016
L’Europe s’est anesthésiée dans sa procrastination – 25.10.2016
Comment s’est imposée la monarchie dans le paysage politique thaï – 25.10.2016
Armer les rebelles syriens contre l’aviation russe : le nouveau plan de l’administration Obama ? – 25.10.2016
Plus de 80 ONG appellent à l’exclusion de la Russie du Conseil des droits de l’homme – 25.10.2016
Les médias occidentaux ont fait « disparaître » plus de 1,5 millions de Syriens et 4000 médecins – 25.10.2016
« Radicalisation »: de quoi s’agit-il exactement ? – 25.10.2016
L’Occident veut une victoire à Mossoul pour compenser son impuissance en Syrie face à la Russie – 25.10.2016

Archives
Archives

Recommandés
Le dernier qui dit la vérité ! – 24.10.2016
Un peuple hors de contrôle – 22.10.2016
Pourquoi j’ai quitté Israël – 22.10.2016
La France ne combat pas le terrorisme en Syrie – 12.10.2016
La riposte russe – 12.10.2016
Continuer > 1 2 3 4 5 6
Mots clés
Al-Nosra Al-Qaïda Alep Alexis Tsipras Allemagne Antisémitisme ASL Assad BHL Bordure protectrice Charlie Hebdo Chine CIA Crimes Daesh Daesh Donbass Démocratie EIIL Etat Islamique Fabius Finance Gaza Grèce Guerre au terrorisme Hamas Hillary Clinton Hollande Intervention Lobby israélien Manipulation Mensonges d’Etat Migrants Obama ONG ONU OTAN Poutine Propagande Refugiés Résistance palestinienne Sanctions Stratégie de la tension Terrorisme Yémen
Lanceurs d’alerte
Informez Arrêt sur Info
Traductions
Appel pour traduire bénévolement de l’anglais en français. Si vous avez des disponibilités merci de nous contacter.
Articles phares
Page Accueil
La Russie perd sa place au Conseil des droits de l’Homme, l’Arabie saoudite réélue
L’imposture Bernard-Henri Lévy
La Russie face à son destin
Les coupeurs de tête à l’ONU !
Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste »
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton
A l’intérieur du gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump
Le lobby, Trump et Hillary – Par Bruno Guigue
Dons!
Je soutiens Arrêt sur Info
Nombre de visiteurs
Le 16 octobre 2016 vous étiez 39 957 à consulter Arrêt sur Info

International
Politique
Médias
Société
Culture
Vidéos
Silviacattori.net

Qui sommes-nous ?
Charte d’Arrêt sur info
Participer
Auteurs référencés
Contact

© 2016 Arrêt sur Info. All Rights Reserved. Hébergé par AlpHosting
:)

Par défaut

Arrêt sur info: Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep

Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep
Par Jean-Clément JEANBART le 30 octobre 2016
Syrie

Jean-Clément Jeanbart

Riposte catholique avait fait état d’un entretien avec Mgr Jeanbart, archevêque melkite d’Alep (Syrie). Nous avons également souligné la situation à Alep du côté ouest, là où vivent les chrétiens. Voici un message du même prélat sur la situation à Alep: nous invitons à sa lecture.

Jean-Clément JEANBART – Alep, le 28 septembre 2016

Archevêque d’Alep

VOILA CE QUI NOUS ARRIVE À ALEP

Le monde entier est terrorisé à la vue de l’image d’Alep que lui ont servi les mass-médias ces derniers jours. Un grand nombre de nos amis de l’étranger se préoccupent pour nous et veulent avoir de nos nouvelles. Il est évident que nous vivons des moments tragiques de notre histoire et ce qui arrive continue à faire souffrir Alep et les Aleppins qui depuis cinq ans n’ont pu avoir aucun répit, tellement ils ont été harcelés et malmenés par les groupes armés venus, de toute part dans le monde, pour mener une soi-disant guerre sainte, dans un pays gouverné par des impies et des infidèles !? Depuis cinq ans maintenances terroristes font la loi, là où les autorités civiles du pays n’arrivent pas à être présentes. Ils ont semé la terreur partout, tué des dizaines de milliers d’innocents, détruits par milliers les usines, les commerces et les institutions de services publiques, saccagé les habitations et volé sans souci aucun, les biens du pays et des citoyens. Ils ont fait beaucoup de victimes innocentes, enlevé et sauvagement assassiné d’innombrables personnes pacifiques, y compris des religieuses, des prêtres et même des évêques.

Cela continue aujourd’hui, ce matin une dizaine d’obus sont tombés dans deux de nos quartiers résidentiels provoquant de nouvelles destructions et faisant encore une fois de nombreuses victimes entre morts et blessés. Des batailles font rage dans les banlieues de la ville, les rebelles du front «Al-Nosra » essaient de reprendre position dans des zones considérées comme stratégiques, quasi totalement dépeuplées et presque entièrement détruites, qu’ils occupaient jusqu’en juin dernier dans la périphérie de la ville. Des vues de ces lieux de désolation totale sont largement diffusés par les chaînes de télévision, c’est là que les grandes batailles en cours ont lieu actuellement.

Nous avons mis de grands espoirs sur le cessez-le-feu décidé il y a trois semaines, nous souhaitons qu’il puisse permettre une pacification, suivie d’une réconciliation nationale et d’une reprise de la vie normale dans le pays ! Malheureusement cette trêve, fragilisée par les infractions continuelles des opposants radicaux, a été officiellement rompue il y a quelques jours, suite aux frappes inattendues de la Coalition alliée des rebelles de Deir-El-Zor. Ces frappes avaient atteint une base militaire de l’armée syrienne et causé la mort de plus de 90 soldats présents dans leurs casernes, sans compter le nombre non déclaré de blessés. Est-ce que cette reprise des combats peut s’arrêter ? Nous le souhaitons et comptons pour cela sur la grâce de Dieu, seule capable d’éveiller la conscience des grands décideurs. Le spectacle horrifiant de ce qui se passe a de quoi secouer tout homme qui respecte la sacralisé de la vie humaine. Si monsieur Staphan de Mistura réussit à relancer le processus de paix déjà entamé, nous pouvons espérer une éclaircie et peut-être même des résultats concrets de pacification, préalable indispensable aux assises du dialogue tant souhaité.

Le plus dur pour les chrétiens présents actuellement à Alep serait de devoir vivre, matin et soir, dans l’anxiété cette situation d’insécurité déstabilisante et d’incertitude troublante. Ils ont peur du lendemain, l’avenir de leurs enfants les préoccupe énormément. Imaginer qu’un jour un état d’obédience musulmane fondamentaliste leur serait imposé est pour eux un cauchemar insupportable. C’est la raison pour laquelle nous nous tournons vers nos frères en France et partout en Occident et nous les supplions de nous aider en faisant en sorte que cela n’advienne point. Nous ne leur demandons pas de faire la guerre pour nous, mais tout simplement de mettre un terme aux prétentions injustes de leurs alliés qui veulent nous imposer des lois vétustes, insupportables pour un homme du vingt-et-unième siècle qui veut être libre de choisir sa culture, son mode de vie et sa foi.

Nous faisons appel à nos frères en France pour prier pour nous et que toutes les femmes et tous les hommes Français soucieux de la dignité de l’être humain et épris de liberté, viennent à notre secours pour sortir notre pays chéri du gouffre du régime fondamentaliste dans lequel on cherche à nous plonger. De grâce, aidez-nous à continuer à vivre dignement sur cette terre bénie qui nous a vu naître et grandir !

Jean-Clément JEANBART – Alep, le 28 septembre 2016

Archevêque d’Alep

Source: Riposte-catholique

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact

Arrêt sur Info est totalement indépendant. S’il vous convient n’oubliez pas de le soutenir par un don !
Al-Nosra, Alep, Terrorisme
Soutenir Arrêt sur Info
Les derniers articles publiés
TRUMP-CLINTON
Les enjeux des élections américaines vues par Emmanuel Todd
Par Hélène Nouaille, le 30 octobre 2016
clinton – screen shot
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton
30 octobre 2016
syrie-alep-ruines
Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep
Par Jean-Clément JEANBART, le 30 octobre 2016
BHL-545bb_bhl-500×334
L’imposture Bernard-Henri Lévy
Par LeMondediplomatique, le 29 octobre 2016
arabie-saoudite-onu-Le prince Nawaf Faisal Fahd Abdulaziz, d’Arabie Saoudite, avec le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon. New York , 6 juin 2013 | AFP
Les coupeurs de tête à l’ONU !
Par Bruno Guigue, le 29 octobre 2016
epa01679741 Pro-Palestinian supporters show a banner against Israel as they demonstrate in Paris, France, 28 March 2009. Pro-Palestinian supporters gather in the streets of Paris to express their solidarity to Gaza and their willingness to boycott Israel. EPA/LUCAS DOLEGA
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste »
Par Julien Salingue, le 29 octobre 2016
Plus d’articles…

Facebook

S’inscrire à notre newsletter.

Articles récents

Les enjeux des élections américaines vues par Emmanuel Todd – 30.10.2016
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton – 30.10.2016
Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep – 30.10.2016
L’imposture Bernard-Henri Lévy – 29.10.2016
Les coupeurs de tête à l’ONU ! – 29.10.2016
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste » – 29.10.2016
Poutine: «Croyez-vous vraiment que la Russie puisse influencer le choix du peuple américain ?» – 29.10.2016
La Russie perd sa place au Conseil des droits de l’Homme, l’Arabie saoudite réélue – 29.10.2016
A l’intérieur du gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump – 28.10.2016
Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie – 28.10.2016
L’Orientalisme, la question de Palestine et l’islam dans les médias – 28.10.2016
Du « zéro problème » à la realpolitik : la politique étrangère de la Turquie post-Davutoğlu – 28.10.2016
Défense russe : des photos de drone montrent que l’école syrienne n’a pas été bombardée – 28.10.2016
Blocher redoute une révolution avec incendie du Palais fédéral – 28.10.2016
Inside The Invisible Government: John Pilger On War, Propaganda, Clinton And Trump – 28.10.2016
Le lobby, Trump et Hillary – Par Bruno Guigue – 27.10.2016
L’Arabie saoudite reconnaît avoir tué 140 personnes en bombardant une cérémonie funéraire au Yémen – 27.10.2016
Les ONG et les mécaniques de la guerre hybride – 27.10.2016
Les investissements saoudiens agricoles à l’étranger : accaparement de terres ou stratégie bénigne ? – 27.10.2016
49 en une: ces étranges ONG qui veulent exclure la Russie du CDH de l’Onu – 27.10.2016
Irak : Qand BHL réfuse de faire monter un journaliste dans son véhicule blindé – 27.10.2016
Ce que valent nos adresses quand nous signons une pétition – 27.10.2016
Les alliés accourent pour participer au dispositif massif de l’OTAN aux frontières russes – 27.10.2016
L’Otan met la dernière main à son renforcement militaire à l’est en mobilisant 20 alliés – 27.10.2016
France: Le ministère de la Défense est en rupture de paiement depuis le 12 octobre – 27.10.2016
Frédéric Pichon : «La bataille de Mossoul va jouer en faveur de Moscou et Damas à Alep» – 26.10.2016
Le monde au seuil d’une troisième guerre mondiale, selon Chevènement – 26.10.2016
En mission à Alep, une jeune étudiante raconte l’horreur – 26.10.2016
MARVEL – Ses origines politiques et son univers ésotérique – 26.10.2016
Trump déchaîné – 26.10.2016
Faucons et colombes israéliens voient les Palestiniens comme le « problème » – 26.10.2016
Syrie: Les Casques blancs sont un « groupe de soutien au terrorisme, un outil de propagande » – 26.10.2016
Cette « révolution » syrienne qui n’existe pas… – 26.10.2016
L’Europe s’est anesthésiée dans sa procrastination – 25.10.2016
Comment s’est imposée la monarchie dans le paysage politique thaï – 25.10.2016
Armer les rebelles syriens contre l’aviation russe : le nouveau plan de l’administration Obama ? – 25.10.2016
Plus de 80 ONG appellent à l’exclusion de la Russie du Conseil des droits de l’homme – 25.10.2016
Les médias occidentaux ont fait « disparaître » plus de 1,5 millions de Syriens et 4000 médecins – 25.10.2016
« Radicalisation »: de quoi s’agit-il exactement ? – 25.10.2016
L’Occident veut une victoire à Mossoul pour compenser son impuissance en Syrie face à la Russie – 25.10.2016

Archives
Archives

Recommandés
Le dernier qui dit la vérité ! – 24.10.2016
Un peuple hors de contrôle – 22.10.2016
Pourquoi j’ai quitté Israël – 22.10.2016
La France ne combat pas le terrorisme en Syrie – 12.10.2016
La riposte russe – 12.10.2016
Continuer > 1 2 3 4 5 6
Mots clés
Al-Nosra Al-Qaïda Alep Alexis Tsipras Allemagne Antisémitisme ASL Assad BHL Bordure protectrice Charlie Hebdo Chine CIA Crimes Daesh Daesh Donbass Démocratie EIIL Etat Islamique Fabius Finance Gaza Grèce Guerre au terrorisme Hamas Hillary Clinton Hollande Intervention Lobby israélien Manipulation Mensonges d’Etat Migrants Obama ONG ONU OTAN Poutine Propagande Refugiés Résistance palestinienne Sanctions Stratégie de la tension Terrorisme Yémen
Lanceurs d’alerte
Informez Arrêt sur Info
Traductions
Appel pour traduire bénévolement de l’anglais en français. Si vous avez des disponibilités merci de nous contacter.
Articles phares
Page Accueil
La Russie perd sa place au Conseil des droits de l’Homme, l’Arabie saoudite réélue
L’imposture Bernard-Henri Lévy
La Russie face à son destin
Les coupeurs de tête à l’ONU !
Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste »
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton
A l’intérieur du gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump
Le lobby, Trump et Hillary – Par Bruno Guigue
Dons!
Je soutiens Arrêt sur Info
Nombre de visiteurs
Le 16 octobre 2016 vous étiez 39 957 à consulter Arrêt sur Info

International
Politique
Médias
Société
Culture
Vidéos
Silviacattori.net

Qui sommes-nous ?
Charte d’Arrêt sur info
Participer
Auteurs référencés
Contact

© 2016 Arrêt sur Info. All Rights Reserved. Hébergé par AlpHosting
:)

Par défaut

Arrêt sur info:Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton

A proposCharte d’Arrêt sur infoParticiperContact

Accueil
International
Politique
Médias
Société
Culture
Vidéos
Dossiers

Les enjeux des élections américaines vues par Emmanuel Todd
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton
Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep
L’imposture Bernard-Henri Lévy
Les coupeurs de tête à l’ONU !
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste »
Poutine: «Croyez-vous vraiment que la Russie puisse influencer le choix du peuple américain ?»
La Russie perd sa place au Conseil des droits de l’Homme, l’Arabie saoudite réélue
A l’intérieur du gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump
Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie

Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton
le 30 octobre 2016
Etats-Unis Lobbies
Partager
24
clinton – screen shot
Un adhérent UPR, vivant aux États-Unis, vient de m’écrire pour nous alerter collectivement sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton, ainsi que sur la tension que revêt cette fin de campagne présidentielle outre-Atlantique. Je le remercie pour son témoignage et le porte à la connaissance de nos lecteurs. FA, 28 octobre 2016

=================================
Bonjour M. Asselineau,

Adhérent UPR vivant aux États-Unis, je constate chaque jour l’intensité que l’élection présidentielle de novembre prochain prend.

Les e-mails qui ont été révélés par Wikileaks sont purement incroyables à mon sens, et je constate que beaucoup d’Américains font l’effort d’aller chercher eux-mêmes l’information, sur le site de Wikileaks. J’ai également l’impression que toutes les informations données par Wikileaks ne sont pas relayées par les médias.

Certains des e-mails révélés mentionnent les liens de Madame Clinton avec Monsieur George Soros, avec l’affaire Benghazi, avec de nombreux financements illégaux, ainsi qu’avec l’État Islamique.

Je ne peux que vous conseiller de jeter un œil au site qui recense « les pires câbles révélés par Wikileaks ».

Ce site reçoit une attention grandissante ici. Vous trouverez, dans la barre de navigation supérieure du site, un lien s’appelant « The List ». Vous y trouverez un récapitulatif de chacun des « 100 pires câbles » ainsi que des références vers les e-mails sur le site de Wikileaks.

screen-shot-10-28-16-at-07-57-pm

screen-shot-10-28-16-upr
La Liste des 100 câbles de Wikileaks les plus compromettants pour Clinton. Ici figurent les 5 premiers de la liste :

– 1°) les mensonges d’Obama sur l’affaire de la messagerie de Clinton ;
– 2°) la volonté de Clinton d’abolir toutes les frontières commerciales ou autres ;
– 3°) les liens de Clinton avec les financiers de Daesh/ISIS ;
– 4°) le double discours public/privé de Clinton;
– 5°) la décision de Clinton de payer des agents provocateurs pour aller troubler les réunions politiques de son rival Donald Trump et y commettre des actes de violence.

J’espère que la connaissance de ce site pourra vous être utile et utile au public français et international qui vous suit.
Car le contenu de ces e-mails valide beaucoup de choses effarantes au sujet d’Hillary Clinton, des choses qui étaient encore, à mon sens, sujettes à caution il y a quelques semaines.

Un dernier mot : selon une information qui vient tout juste de tomber (28 octobre 2016, 18h00 GMT), le FBI vient de prendre la décision de rouvrir le dossier sur Hillary Clinton, concernant l’affaire des e-mails.
Il semble que c’est un énorme retournement de situation quelques jours avant le scrutin fatidique.

Sincèrement,

Un adhérent de l’UPR expatrié aux États-Unis préférant garder l’anonymat

Source: UPR

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact

Arrêt sur Info est totalement indépendant. S’il vous convient n’oubliez pas de le soutenir par un don !
Partager
24
Hillary Clinton, Manipulation, Mensonges d’Etat, Wikileaks
Soutenir Arrêt sur Info
Les derniers articles publiés
TRUMP-CLINTON
Les enjeux des élections américaines vues par Emmanuel Todd
Par Hélène Nouaille, le 30 octobre 2016
clinton – screen shot
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton
30 octobre 2016
syrie-alep-ruines
Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep
Par Jean-Clément JEANBART, le 30 octobre 2016
BHL-545bb_bhl-500×334
L’imposture Bernard-Henri Lévy
Par LeMondediplomatique, le 29 octobre 2016
arabie-saoudite-onu-Le prince Nawaf Faisal Fahd Abdulaziz, d’Arabie Saoudite, avec le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon. New York , 6 juin 2013 | AFP
Les coupeurs de tête à l’ONU !
Par Bruno Guigue, le 29 octobre 2016
epa01679741 Pro-Palestinian supporters show a banner against Israel as they demonstrate in Paris, France, 28 March 2009. Pro-Palestinian supporters gather in the streets of Paris to express their solidarity to Gaza and their willingness to boycott Israel. EPA/LUCAS DOLEGA
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste »
Par Julien Salingue, le 29 octobre 2016
Plus d’articles…

Facebook

S’inscrire à notre newsletter.

Articles récents

Les enjeux des élections américaines vues par Emmanuel Todd – 30.10.2016
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton – 30.10.2016
Message de Mgr Jeanbart sur la situation à Alep – 30.10.2016
L’imposture Bernard-Henri Lévy – 29.10.2016
Les coupeurs de tête à l’ONU ! – 29.10.2016
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste » – 29.10.2016
Poutine: «Croyez-vous vraiment que la Russie puisse influencer le choix du peuple américain ?» – 29.10.2016
La Russie perd sa place au Conseil des droits de l’Homme, l’Arabie saoudite réélue – 29.10.2016
A l’intérieur du gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump – 28.10.2016
Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie – 28.10.2016
L’Orientalisme, la question de Palestine et l’islam dans les médias – 28.10.2016
Du « zéro problème » à la realpolitik : la politique étrangère de la Turquie post-Davutoğlu – 28.10.2016
Défense russe : des photos de drone montrent que l’école syrienne n’a pas été bombardée – 28.10.2016
Blocher redoute une révolution avec incendie du Palais fédéral – 28.10.2016
Inside The Invisible Government: John Pilger On War, Propaganda, Clinton And Trump – 28.10.2016
Le lobby, Trump et Hillary – Par Bruno Guigue – 27.10.2016
L’Arabie saoudite reconnaît avoir tué 140 personnes en bombardant une cérémonie funéraire au Yémen – 27.10.2016
Les ONG et les mécaniques de la guerre hybride – 27.10.2016
Les investissements saoudiens agricoles à l’étranger : accaparement de terres ou stratégie bénigne ? – 27.10.2016
49 en une: ces étranges ONG qui veulent exclure la Russie du CDH de l’Onu – 27.10.2016
Irak : Qand BHL réfuse de faire monter un journaliste dans son véhicule blindé – 27.10.2016
Ce que valent nos adresses quand nous signons une pétition – 27.10.2016
Les alliés accourent pour participer au dispositif massif de l’OTAN aux frontières russes – 27.10.2016
L’Otan met la dernière main à son renforcement militaire à l’est en mobilisant 20 alliés – 27.10.2016
France: Le ministère de la Défense est en rupture de paiement depuis le 12 octobre – 27.10.2016
Frédéric Pichon : «La bataille de Mossoul va jouer en faveur de Moscou et Damas à Alep» – 26.10.2016
Le monde au seuil d’une troisième guerre mondiale, selon Chevènement – 26.10.2016
En mission à Alep, une jeune étudiante raconte l’horreur – 26.10.2016
MARVEL – Ses origines politiques et son univers ésotérique – 26.10.2016
Trump déchaîné – 26.10.2016
Faucons et colombes israéliens voient les Palestiniens comme le « problème » – 26.10.2016
Syrie: Les Casques blancs sont un « groupe de soutien au terrorisme, un outil de propagande » – 26.10.2016
Cette « révolution » syrienne qui n’existe pas… – 26.10.2016
L’Europe s’est anesthésiée dans sa procrastination – 25.10.2016
Comment s’est imposée la monarchie dans le paysage politique thaï – 25.10.2016
Armer les rebelles syriens contre l’aviation russe : le nouveau plan de l’administration Obama ? – 25.10.2016
Plus de 80 ONG appellent à l’exclusion de la Russie du Conseil des droits de l’homme – 25.10.2016
Les médias occidentaux ont fait « disparaître » plus de 1,5 millions de Syriens et 4000 médecins – 25.10.2016
« Radicalisation »: de quoi s’agit-il exactement ? – 25.10.2016
L’Occident veut une victoire à Mossoul pour compenser son impuissance en Syrie face à la Russie – 25.10.2016

Archives
Archives

Recommandés
Le dernier qui dit la vérité ! – 24.10.2016
Un peuple hors de contrôle – 22.10.2016
Pourquoi j’ai quitté Israël – 22.10.2016
La France ne combat pas le terrorisme en Syrie – 12.10.2016
La riposte russe – 12.10.2016
Continuer > 1 2 3 4 5 6
Mots clés
Al-Nosra Al-Qaïda Alep Alexis Tsipras Allemagne Antisémitisme ASL Assad BHL Bordure protectrice Charlie Hebdo Chine CIA Crimes Daesh Daesh Donbass Démocratie EIIL Etat Islamique Fabius Finance Gaza Grèce Guerre au terrorisme Hamas Hillary Clinton Hollande Intervention Lobby israélien Manipulation Mensonges d’Etat Migrants Obama ONG ONU OTAN Poutine Propagande Refugiés Résistance palestinienne Sanctions Stratégie de la tension Terrorisme Yémen
Lanceurs d’alerte
Informez Arrêt sur Info
Traductions
Appel pour traduire bénévolement de l’anglais en français. Si vous avez des disponibilités merci de nous contacter.
Articles phares
Page Accueil
La Russie perd sa place au Conseil des droits de l’Homme, l’Arabie saoudite réélue
L’imposture Bernard-Henri Lévy
La Russie face à son destin
Les coupeurs de tête à l’ONU !
Les tensions montent entre les États-Unis et la Russie sur l’Europe de l’Est et la Syrie
BHL affirme que le BDS est un « mouvement fasciste »
Sur la gravité du scandale Wikileaks et des imputations effrayantes qui touchent Hillary Clinton
A l’intérieur du gouvernement invisible : Guerre, Propagande, Clinton & Trump
Le lobby, Trump et Hillary – Par Bruno Guigue
Dons!
Je soutiens Arrêt sur Info
Nombre de visiteurs
Le 16 octobre 2016 vous étiez 39 957 à consulter Arrêt sur Info

International
Politique
Médias
Société
Culture
Vidéos
Silviacattori.net

Qui sommes-nous ?
Charte d’Arrêt sur info
Participer
Auteurs référencés
Contact

© 2016 Arrêt sur Info. All Rights Reserved. Hébergé par AlpHosting
:)

Par défaut