Russia Insider- Daily Headlines for 05/30/2016

 

 

Russia Insider Daily Headlines for 05/30/2016

 


 

Monday, May 30
View this email in your browser

Like Russia Insider Daily Headlines for 05/30/2016 on Facebook share on Twitter

Today’s headlines

  1. UK Most Corrupt Country in the World? by The Independent
  2. While Installing NATO Missiles, Poland Crushes Dissent by Caleb Maupin
  3. Sweden to Become Staging Area for Invasion of Russia by Eric Zuesse
  4. Syria – the War Can Be Limited by Thierry Meyssan
  5. The Radical Historian Rewriting Ukraine’s Past by WNYC.org
  6. Please Support Our Fundraiser for Victims of The Ukraine War by Patrick Lancaster
  7. The Donald, A Character Reference by Gilbert Doctorow
  8. Two Years Since Kiev Regime Started Killing Its Own People in Donbass (Video) by Enrico Braun
  9. Trump Keeps Ripping Russia-Hating Bill Kristol: « A Dummy, A Loser » (Video) by Mozez Birch
  10. A Celebration of Mr. Obama’s Remarkable Talent For Saying Silly Things by Vladimir Golstein
  11. Mr Juncker Goes to Saint Petersburg by Jacopo Barigazzi
  12. Ex-NATO Chief Appointed Poroshenko’s Presidential Aide by Andrew Rettman
  13. Donetsk Blog, May 30: Heavy Artillery Along Entire Front – Ukrainian Offensive – OSCE Under Sniper Fire by Irina Burya
  14. Israel Thanks Russia for Returning Tank From 1982 Lebanon Invasion by Stars and Stripes
  15. US Kicks Off 10,000-Strong ‘Saber Strike’ Drill in Eastern Europe by Damien Sharkov
  16. Could Russia’s Cold War Super-Jet Last 100 Years? by Robert Farley
  17. Bombing Hiroshima Changed the World, but It Didn’t End WWII. Soviet War Entry Against Japan Did by Oliver Stone
  18. West Could Sleepwalk Into a Doomsday War With Russia – It’s Time to Wake Up by The Conversation
  19. UK to Stockpile Tanks, Heavy Equipment on Russia’s Border by Zero Hedge
  20. Al-Qaeda Linked Leader Visits US – To Lobby US Government! by Daniel McAdams
  21. US Nuclear Forces Are Controlled by 1970s 8″ Floppy Disks by Dave Mosher
  22. Pentagon Spokesman Says ISIS Is Weak. ISIS Thrashes Syrian Rebels, Ends Erdogan’s ‘Safe Zone’ Dreams by Marko Marjanović
  23. Trump’s Five Questions on US Foreign Policy by John V. Walsh
  24. 2018 World Cup: Russia to Spend $5 Billion on Transport, Despite Cuts by Anastasia Maltseva
  25. George Soros: The Ugly Face Behind Many Protest Movements by Marco Maier
  26. Russian Space Program on the March – New Rockets, Satellites and …Spaceport! by Alexander Milkus
  27. Quo Vadis, NATO? A New Drang Nach Osten? by Thomas Roth
  28. Putin: Russia Ready to Help Islamic World Counter Global Challenges and Threats by Interfax Religion
  29. Release of Savchenko Shows Putin Lacked Determination by Eduard Limonov

UK Most Corrupt Country in the World?

by The Independent on Mon, May 30, 2016
Britain is the most corrupt country in the world, according to journalist Roberto Saviano, who spent more than a decade exposing the criminal dealings of the Italian Mafia.
share on Twitter Like UK Most Corrupt Country in the World? on Facebook

While Installing NATO Missiles, Poland Crushes Dissent

by Caleb Maupin on Mon, May 30, 2016
The United States and its NATO allies have recently established ballistic missile defense systems in Poland and Romania. The United States claims that these systems are set up for the purpose of protecting Romania and Poland.However, Russian leaders interpret the systems as a threat to them because these “defense systems” are strike enabling. The new ballistic missile systems enable NATO forces in Poland and Romania to strike Russia with cruise missiles, and then deflect any response.Russia and China raised similar objections to the missile system being established in the southern part of the Korean Peninsula. In Cold War terms, these missile systems give “first strike capability” to the United States and its NATO allies in Eastern Europe.
share on Twitter Like While Installing NATO Missiles, Poland Crushes Dissent  on Facebook

Sweden to Become Staging Area for Invasion of Russia

by Eric Zuesse on Mon, May 30, 2016
Sweden, which historically has been a ‘neutral’ country between the U.S. and Russia, is joining the NATO buildup against Russia, allowing NATO to place nuclear weapons in Sweden for an attack against Russia, and, like NATO (of which Sweden isn’t a member) lying about it to their people, and to the world.The alleged reason for joining the operation is that “Russian aggression against Ukraine breaches international law and challenges the European security order”, according to Sweden’s ‘defence’ minister Peter Hultqvist. He denied nuclear weapons would be part of it.
share on Twitter Like Sweden to Become Staging Area for Invasion of Russia on Facebook

Syria – the War Can Be Limited

by Thierry Meyssan on Mon, May 30, 2016
Syria has been at war now for more than five years. Those who supported the conflict first explained it as an extension of the «Arab Spring». But no-one today uses this explanation. Simply because the governments which developed from these «Springs» have already been overthrown. Far from being a struggle for democracy, these events were no more than a tactic for changing secular régimes to the profit of the Muslim Brotherhood.It is now alleged that the Syrian «Spring» was hijacked by other forces, and that the «revolution » – which never existed – has been devoured by jihadists who are all too real.
share on Twitter Like Syria – the War Can Be Limited on Facebook

The Radical Historian Rewriting Ukraine’s Past

by WNYC.org on Mon, May 30, 2016
During World War II and in the years following, certain Ukrainian nationalist groups are known to have carried out ethnic cleansing, both helping the Nazis as they exterminated Jews and committing mass murder of Polish citizens in Ukraine. These, historians agree, are the historical facts. But if the new head of Ukraine’s Institute of National Memory has his way, they may not be for long.
share on Twitter Like The Radical Historian Rewriting Ukraine's Past on Facebook

Please Support Our Fundraiser for Victims of The Ukraine War

by Patrick Lancaster on Mon, May 30, 2016
As you may know we have been helping thousands of civilians across the DPR controlled area of Donbass.These people have been extremely affected by the Ukraine war and they receive no aid from the Ukraine government.Here is a video from our most recent Humanitarian aid distribution.  Artillery destroyed a home as we were distributing.After touring Zaitsevo with the OSCE SMM’s Chief Monitor A. Hug & the DPR’s Eduard Basurin yesterday, and seeing the toll the war is having on the civilian population there, I have decided to start preparing for a humanitarian aid distribution there.
share on Twitter Like Please Support Our Fundraiser for Victims of The Ukraine War on Facebook

The Donald, A Character Reference

by Gilbert Doctorow on Mon, May 30, 2016
There are many folks, including the editorial boards of several of our newspapers of record, who insistently tell us that the ongoing American presidential election is one of the most vile in the country’s history considering the venomous attacks candidates have made on one another’s personal qualifications, morals, family members and from time to time even on specific political stands.
share on Twitter Like The Donald, A Character Reference on Facebook

Two Years Since Kiev Regime Started Killing Its Own People in Donbass (Video)

by Enrico Braun on Mon, May 30, 2016
It was two years ago that the first shells fell on the people of Donbass, fired by a neo-Nazi volunteer army which had come to kill « Russian aggressors. » They came to crush the peaceful demonstrations of the people there against the violent overthrow of their democracy (as highly imperfect and corrupt as it was) and the trampling of the constitution of Ukraine. In other words, they came to crush dissent by armed force – that is, exactly what the Maidan rioters consistantly accused Yanukovich of wanting to do, or being about to do, but which he never did. But the coup-installed « acting president » Turchinov did not waste any time.
share on Twitter Like Two Years Since Kiev Regime Started Killing Its Own People in Donbass (Video) on Facebook

Trump Keeps Ripping Russia-Hating Bill Kristol: « A Dummy, A Loser » (Video)

by Mozez Birch on Mon, May 30, 2016
Below are some more details and video of Trump destroying Kristol last week.  To the delight of his followers, Trump kept up the barrage on Twitter on Sunday:If dummy Bill Kristol actually does get a spoiler to run as an Independent, say good bye to the Supreme Court!— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) May 29, 2016
share on Twitter Like Trump Keeps Ripping Russia-Hating Bill Kristol: "A Dummy, A Loser" (Video) on Facebook

A Celebration of Mr. Obama’s Remarkable Talent For Saying Silly Things

by Vladimir Golstein on Mon, May 30, 2016
The author is a professor of Slavic studies at Brown university, Rhode Island, USA.   He is an expert on 19th – 20th century Russian literature.
share on Twitter Like A Celebration of Mr. Obama's Remarkable Talent For Saying Silly Things on Facebook

Mr Juncker Goes to Saint Petersburg

by Jacopo Barigazzi on Mon, May 30, 2016
European Commission President Jean-Claude Juncker faces growing resistance from the U.S., some European countries — and even among his own staff — to a trip to Russia next month.Their fear, according to diplomatic sources, is that Juncker’s visit would strengthen Russian President Vladimir Putin’s position right before a crucial decision on renewing economic sanctions against Moscow.
share on Twitter Like Mr Juncker Goes to Saint Petersburg on Facebook

Ex-NATO Chief Appointed Poroshenko’s Presidential Aide

by Andrew Rettman on Mon, May 30, 2016
Russian politicians have mocked Ukraine’s decision to appoint a former Nato chief, Anders Fogh Rasmussen, as an aide to president Petro Poroshenko.Sergei Zhigarev, a Russian MP who is deputy head of the Duma’s defence committee, told Russian media it showed Poroshenko “does not trust his own citizens”. Konstantin Kosachev, the head of the foreign affairs committee called it “buffoonery” that is designed “to keep Ukraine in the centre of attention with its Western partners”. Leonid Kalashnikov, who is Kosachev’s deputy, called it a “hostile gesture” toward Russia.
share on Twitter Like Ex-NATO Chief Appointed Poroshenko's Presidential Aide on Facebook

Donetsk Blog, May 30: Heavy Artillery Along Entire Front – Ukrainian Offensive – OSCE Under Sniper Fire

by Irina Burya on Mon, May 30, 2016
Ukraine’s civil war is still very much ongoing.  Both sides are exchanging fire. Civilians and soldiers continue to die on both sides.DONi was recently founded by a Finnish journalist and Russian businessman whom we know, and we have every reason to believe that their reporting can be relied on as truthful.  More information about the agency follows below this report.Due to its slow, simmering nature, events in Novorossiya rarely make headlines, so people forget there is a real war going on.Donetsk, Friday, May 30, 16.30 pm. Exclusive to Russia Insider
share on Twitter Like Donetsk Blog, May 30: Heavy Artillery Along Entire Front - Ukrainian Offensive - OSCE Under  Sniper Fire on Facebook

Israel Thanks Russia for Returning Tank From 1982 Lebanon Invasion

by Stars and Stripes on Mon, May 30, 2016
Israel’s prime minister has thanked the Russian President for agreeing to return a tank from a battle in the 1982 Lebanon war from which three soldiers are still missing in action.Benjamin Netanyahu issued a statement Sunday thanking Vladimir Putin. It says that after the war Syria delivered the tank to the Russian army and it later ended up in a Moscow museum.Three soldiers from the Sultan Yacoub battle where the tank was deployed are still MIA.Military service is compulsory in Israel and the fate of the missing soldiers has emotional resonance.Netanyahu addressed the soldiers’ families in the statement saying, « there has been nothing to remember the boys by and no grave to visit for 34 years now. The tank is the only evidence of the battle. »
share on Twitter Like Israel Thanks Russia for Returning Tank From 1982 Lebanon Invasion on Facebook

US Kicks Off 10,000-Strong ‘Saber Strike’ Drill in Eastern Europe

by Damien Sharkov on Mon, May 30, 2016
The U.S. Army in Europe has kicked off an exercise that will see over 4,000 troops from NATO allies arrive in the Baltics and 10,000 soldiers from 13 countries across Eastern Europe.The Baltic Saber Strike exercise, which launched on Friday, will run in conjunction with the U.S.-led Dragoon Ride, which will take 400 armored vehicles from Germany, through the Czech Republic, where it will stay until Monday. Then the troops move on to Poland, Lithuania, Latvia and, finally, Estonia over the course of June.
share on Twitter Like US Kicks Off 10,000-Strong 'Saber Strike' Drill in Eastern Europe on Facebook

Could Russia’s Cold War Super-Jet Last 100 Years?

by Robert Farley on Mon, May 30, 2016
Military aircraft can have notoriously short lifespans, especially during periods of technological ferment. The most elite aircraft of World War I could become obsolete in a matter of months. Things weren’t much different in World War II. And at the dawn of the jet age, entire fleets of aircraft became passé as technologies matured. The advanced fighters that fought in the skies over Korea became junk just a few years later.But a few designs stand the test of the time. The B-52 Stratofortress first flew in 1952, yet remains in service today. New C-130s continue to roll off the production line, based on a design that became operational in 1954.
share on Twitter Like Could Russia's Cold War Super-Jet Last 100 Years? on Facebook

Bombing Hiroshima Changed the World, but It Didn’t End WWII. Soviet War Entry Against Japan Did

by Oliver Stone on Mon, May 30, 2016
President Obama’s visit to Hiroshima on Friday has rekindled public debate about the U.S. atomic bombings of Japan — one largely suppressed since the Smithsonian canceled its Enola Gay exhibit in 1995. Obama, aware that his critics are ready to pounce if he casts the slightest doubt on the rectitude of President Harry S. Truman’s decision to use atomic bombs, has opted to remain silent on the issue. This is unfortunate. A national reckoning is overdue.
share on Twitter Like Bombing Hiroshima Changed the World, but It Didn't End WWII. Soviet War Entry Against Japan Did on Facebook

West Could Sleepwalk Into a Doomsday War With Russia – It’s Time to Wake Up

by The Conversation on Mon, May 30, 2016
Since the Ukraine crisis exploded into civil conflict and war in 2013, we have known that we live in troubled times. It has become increasingly clear that the peace order in Europe, established at the end of the Cold War in 1989, is unstable. The arrangements made at that time appear to have generated more conflicts than they were able to resolve.
share on Twitter Like West Could Sleepwalk Into a Doomsday War With Russia – It's Time to Wake Up on Facebook

UK to Stockpile Tanks, Heavy Equipment on Russia’s Border

by Zero Hedge on Mon, May 30, 2016
Following the May 12 launch of « Aegis Ashore », the operational name of Washington’s European missile defense system based in Romania, which overnight swept away the tentative European nuclear arms race balance of power as it removed a Russian « first strike threat » thereby pressuring Russia to implement further nuclear offensive and defensive measures, Putin was livid, and as we reported yesterday, during his press conference with Greek PM Tsipras, the Russian president explicitly warned Poland
share on Twitter Like UK to Stockpile Tanks, Heavy Equipment on Russia's Border on Facebook

Al-Qaeda Linked Leader Visits US – To Lobby US Government!

by Daniel McAdams on Mon, May 30, 2016
Most Americans would think that after 9/11 and the four trillion dollar, 15 year « war on terror » that followed, the US government might actually wish to prevent individuals from visiting the country who are affiliated with al-Qaeda. Sadly, they would be wrong.The McClatchy News Service reports that Labib al Nahhas, an official in the al-Qaeda-affiliated Islamist fighting group Ahrar al Sham, was granted a visa to enter the US for a brief visit. In a recent State Department press briefing, one journalist questioned Department Spokesman Mark Toner about the purported visit. « Were US officials aware of this visit? » asked the journalist.
share on Twitter Like Al-Qaeda Linked Leader Visits US - To Lobby US Government! on Facebook

US Nuclear Forces Are Controlled by 1970s 8″ Floppy Disks

[

 

 

 

 

Russia Insider Daily Headlines for 05/30/2016

 

Monday, May 30
View this email in your browser

Like Russia Insider Daily Headlines for 05/30/2016 on Facebook share on Twitter

Today’s headlines

  1. UK Most Corrupt Country in the World? by The Independent
  2. While Installing NATO Missiles, Poland Crushes Dissent by Caleb Maupin
  3. Sweden to Become Staging Area for Invasion of Russia by Eric Zuesse
  4. Syria – the War Can Be Limited by Thierry Meyssan
  5. The Radical Historian Rewriting Ukraine’s Past by WNYC.org
  6. Please Support Our Fundraiser for Victims of The Ukraine War by Patrick Lancaster
  7. The Donald, A Character Reference by Gilbert Doctorow
  8. Two Years Since Kiev Regime Started Killing Its Own People in Donbass (Video) by Enrico Braun
  9. Trump Keeps Ripping Russia-Hating Bill Kristol: « A Dummy, A Loser » (Video) by Mozez Birch
  10. A Celebration of Mr. Obama’s Remarkable Talent For Saying Silly Things by Vladimir Golstein
  11. Mr Juncker Goes to Saint Petersburg by Jacopo Barigazzi
  12. Ex-NATO Chief Appointed Poroshenko’s Presidential Aide by Andrew Rettman
  13. Donetsk Blog, May 30: Heavy Artillery Along Entire Front – Ukrainian Offensive – OSCE Under Sniper Fire by Irina Burya
  14. Israel Thanks Russia for Returning Tank From 1982 Lebanon Invasion by Stars and Stripes
  15. US Kicks Off 10,000-Strong ‘Saber Strike’ Drill in Eastern Europe by Damien Sharkov
  16. Could Russia’s Cold War Super-Jet Last 100 Years? by Robert Farley
  17. Bombing Hiroshima Changed the World, but It Didn’t End WWII. Soviet War Entry Against Japan Did by Oliver Stone
  18. West Could Sleepwalk Into a Doomsday War With Russia – It’s Time to Wake Up by The Conversation
  19. UK to Stockpile Tanks, Heavy Equipment on Russia’s Border by Zero Hedge
  20. Al-Qaeda Linked Leader Visits US – To Lobby US Government! by Daniel McAdams
  21. US Nuclear Forces Are Controlled by 1970s 8″ Floppy Disks by Dave Mosher
  22. Pentagon Spokesman Says ISIS Is Weak. ISIS Thrashes Syrian Rebels, Ends Erdogan’s ‘Safe Zone’ Dreams by Marko Marjanović
  23. Trump’s Five Questions on US Foreign Policy by John V. Walsh
  24. 2018 World Cup: Russia to Spend $5 Billion on Transport, Despite Cuts by Anastasia Maltseva
  25. George Soros: The Ugly Face Behind Many Protest Movements by Marco Maier
  26. Russian Space Program on the March – New Rockets, Satellites and …Spaceport! by Alexander Milkus
  27. Quo Vadis, NATO? A New Drang Nach Osten? by Thomas Roth
  28. Putin: Russia Ready to Help Islamic World Counter Global Challenges and Threats by Interfax Religion
  29. Release of Savchenko Shows Putin Lacked Determination by Eduard Limonov

UK Most Corrupt Country in the World?

by The Independent on Mon, May 30, 2016
Britain is the most corrupt country in the world, according to journalist Roberto Saviano, who spent more than a decade exposing the criminal dealings of the Italian Mafia.
share on Twitter Like UK Most Corrupt Country in the World? on Facebook

While Installing NATO Missiles, Poland Crushes Dissent

by Caleb Maupin on Mon, May 30, 2016
The United States and its NATO allies have recently established ballistic missile defense systems in Poland and Romania. The United States claims that these systems are set up for the purpose of protecting Romania and Poland.However, Russian leaders interpret the systems as a threat to them because these “defense systems” are strike enabling. The new ballistic missile systems enable NATO forces in Poland and Romania to strike Russia with cruise missiles, and then deflect any response.Russia and China raised similar objections to the missile system being established in the southern part of the Korean Peninsula. In Cold War terms, these missile systems give “first strike capability” to the United States and its NATO allies in Eastern Europe.
share on Twitter Like While Installing NATO Missiles, Poland Crushes Dissent  on Facebook

Sweden to Become Staging Area for Invasion of Russia

by Eric Zuesse on Mon, May 30, 2016
Sweden, which historically has been a ‘neutral’ country between the U.S. and Russia, is joining the NATO buildup against Russia, allowing NATO to place nuclear weapons in Sweden for an attack against Russia, and, like NATO (of which Sweden isn’t a member) lying about it to their people, and to the world.The alleged reason for joining the operation is that “Russian aggression against Ukraine breaches international law and challenges the European security order”, according to Sweden’s ‘defence’ minister Peter Hultqvist. He denied nuclear weapons would be part of it.
share on Twitter Like Sweden to Become Staging Area for Invasion of Russia on Facebook

Syria – the War Can Be Limited

by Thierry Meyssan on Mon, May 30, 2016
Syria has been at war now for more than five years. Those who supported the conflict first explained it as an extension of the «Arab Spring». But no-one today uses this explanation. Simply because the governments which developed from these «Springs» have already been overthrown. Far from being a struggle for democracy, these events were no more than a tactic for changing secular régimes to the profit of the Muslim Brotherhood.It is now alleged that the Syrian «Spring» was hijacked by other forces, and that the «revolution » – which never existed – has been devoured by jihadists who are all too real.
share on Twitter Like Syria – the War Can Be Limited on Facebook

The Radical Historian Rewriting Ukraine’s Past

by WNYC.org on Mon, May 30, 2016
During World War II and in the years following, certain Ukrainian nationalist groups are known to have carried out ethnic cleansing, both helping the Nazis as they exterminated Jews and committing mass murder of Polish citizens in Ukraine. These, historians agree, are the historical facts. But if the new head of Ukraine’s Institute of National Memory has his way, they may not be for long.
share on Twitter Like The Radical Historian Rewriting Ukraine's Past on Facebook

Please Support Our Fundraiser for Victims of The Ukraine War

by Patrick Lancaster on Mon, May 30, 2016
As you may know we have been helping thousands of civilians across the DPR controlled area of Donbass.These people have been extremely affected by the Ukraine war and they receive no aid from the Ukraine government.Here is a video from our most recent Humanitarian aid distribution.  Artillery destroyed a home as we were distributing.After touring Zaitsevo with the OSCE SMM’s Chief Monitor A. Hug & the DPR’s Eduard Basurin yesterday, and seeing the toll the war is having on the civilian population there, I have decided to start preparing for a humanitarian aid distribution there.
share on Twitter Like Please Support Our Fundraiser for Victims of The Ukraine War on Facebook

The Donald, A Character Reference

by Gilbert Doctorow on Mon, May 30, 2016
There are many folks, including the editorial boards of several of our newspapers of record, who insistently tell us that the ongoing American presidential election is one of the most vile in the country’s history considering the venomous attacks candidates have made on one another’s personal qualifications, morals, family members and from time to time even on specific political stands.
share on Twitter Like The Donald, A Character Reference on Facebook

Two Years Since Kiev Regime Started Killing Its Own People in Donbass (Video)

by Enrico Braun on Mon, May 30, 2016
It was two years ago that the first shells fell on the people of Donbass, fired by a neo-Nazi volunteer army which had come to kill « Russian aggressors. » They came to crush the peaceful demonstrations of the people there against the violent overthrow of their democracy (as highly imperfect and corrupt as it was) and the trampling of the constitution of Ukraine. In other words, they came to crush dissent by armed force – that is, exactly what the Maidan rioters consistantly accused Yanukovich of wanting to do, or being about to do, but which he never did. But the coup-installed « acting president » Turchinov did not waste any time.
share on Twitter Like Two Years Since Kiev Regime Started Killing Its Own People in Donbass (Video) on Facebook

Trump Keeps Ripping Russia-Hating Bill Kristol: « A Dummy, A Loser » (Video)

by Mozez Birch on Mon, May 30, 2016
Below are some more details and video of Trump destroying Kristol last week.  To the delight of his followers, Trump kept up the barrage on Twitter on Sunday:If dummy Bill Kristol actually does get a spoiler to run as an Independent, say good bye to the Supreme Court!— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) May 29, 2016
share on Twitter Like Trump Keeps Ripping Russia-Hating Bill Kristol: "A Dummy, A Loser" (Video) on Facebook

A Celebration of Mr. Obama’s Remarkable Talent For Saying Silly Things

by Vladimir Golstein on Mon, May 30, 2016
The author is a professor of Slavic studies at Brown university, Rhode Island, USA.   He is an expert on 19th – 20th century Russian literature.
share on Twitter Like A Celebration of Mr. Obama's Remarkable Talent For Saying Silly Things on Facebook

Mr Juncker Goes to Saint Petersburg

by Jacopo Barigazzi on Mon, May 30, 2016
European Commission President Jean-Claude Juncker faces growing resistance from the U.S., some European countries — and even among his own staff — to a trip to Russia next month.Their fear, according to diplomatic sources, is that Juncker’s visit would strengthen Russian President Vladimir Putin’s position right before a crucial decision on renewing economic sanctions against Moscow.
share on Twitter Like Mr Juncker Goes to Saint Petersburg on Facebook

Ex-NATO Chief Appointed Poroshenko’s Presidential Aide

by Andrew Rettman on Mon, May 30, 2016
Russian politicians have mocked Ukraine’s decision to appoint a former Nato chief, Anders Fogh Rasmussen, as an aide to president Petro Poroshenko.Sergei Zhigarev, a Russian MP who is deputy head of the Duma’s defence committee, told Russian media it showed Poroshenko “does not trust his own citizens”. Konstantin Kosachev, the head of the foreign affairs committee called it “buffoonery” that is designed “to keep Ukraine in the centre of attention with its Western partners”. Leonid Kalashnikov, who is Kosachev’s deputy, called it a “hostile gesture” toward Russia.
share on Twitter Like Ex-NATO Chief Appointed Poroshenko's Presidential Aide on Facebook

Donetsk Blog, May 30: Heavy Artillery Along Entire Front – Ukrainian Offensive – OSCE Under Sniper Fire

by Irina Burya on Mon, May 30, 2016
Ukraine’s civil war is still very much ongoing.  Both sides are exchanging fire. Civilians and soldiers continue to die on both sides.DONi was recently founded by a Finnish journalist and Russian businessman whom we know, and we have every reason to believe that their reporting can be relied on as truthful.  More information about the agency follows below this report.Due to its slow, simmering nature, events in Novorossiya rarely make headlines, so people forget there is a real war going on.Donetsk, Friday, May 30, 16.30 pm. Exclusive to Russia Insider
share on Twitter Like Donetsk Blog, May 30: Heavy Artillery Along Entire Front - Ukrainian Offensive - OSCE Under  Sniper Fire on Facebook

Israel Thanks Russia for Returning Tank From 1982 Lebanon Invasion

by Stars and Stripes on Mon, May 30, 2016
Israel’s prime minister has thanked the Russian President for agreeing to return a tank from a battle in the 1982 Lebanon war from which three soldiers are still missing in action.Benjamin Netanyahu issued a statement Sunday thanking Vladimir Putin. It says that after the war Syria delivered the tank to the Russian army and it later ended up in a Moscow museum.Three soldiers from the Sultan Yacoub battle where the tank was deployed are still MIA.Military service is compulsory in Israel and the fate of the missing soldiers has emotional resonance.Netanyahu addressed the soldiers’ families in the statement saying, « there has been nothing to remember the boys by and no grave to visit for 34 years now. The tank is the only evidence of the battle. »
share on Twitter Like Israel Thanks Russia for Returning Tank From 1982 Lebanon Invasion on Facebook

US Kicks Off 10,000-Strong ‘Saber Strike’ Drill in Eastern Europe

by Damien Sharkov on Mon, May 30, 2016
The U.S. Army in Europe has kicked off an exercise that will see over 4,000 troops from NATO allies arrive in the Baltics and 10,000 soldiers from 13 countries across Eastern Europe.The Baltic Saber Strike exercise, which launched on Friday, will run in conjunction with the U.S.-led Dragoon Ride, which will take 400 armored vehicles from Germany, through the Czech Republic, where it will stay until Monday. Then the troops move on to Poland, Lithuania, Latvia and, finally, Estonia over the course of June.
share on Twitter Like US Kicks Off 10,000-Strong 'Saber Strike' Drill in Eastern Europe on Facebook

Could Russia’s Cold War Super-Jet Last 100 Years?

by Robert Farley on Mon, May 30, 2016
Military aircraft can have notoriously short lifespans, especially during periods of technological ferment. The most elite aircraft of World War I could become obsolete in a matter of months. Things weren’t much different in World War II. And at the dawn of the jet age, entire fleets of aircraft became passé as technologies matured. The advanced fighters that fought in the skies over Korea became junk just a few years later.But a few designs stand the test of the time. The B-52 Stratofortress first flew in 1952, yet remains in service today. New C-130s continue to roll off the production line, based on a design that became operational in 1954.
share on Twitter Like Could Russia's Cold War Super-Jet Last 100 Years? on Facebook

Bombing Hiroshima Changed the World, but It Didn’t End WWII. Soviet War Entry Against Japan Did

by Oliver Stone on Mon, May 30, 2016
President Obama’s visit to Hiroshima on Friday has rekindled public debate about the U.S. atomic bombings of Japan — one largely suppressed since the Smithsonian canceled its Enola Gay exhibit in 1995. Obama, aware that his critics are ready to pounce if he casts the slightest doubt on the rectitude of President Harry S. Truman’s decision to use atomic bombs, has opted to remain silent on the issue. This is unfortunate. A national reckoning is overdue.
share on Twitter Like Bombing Hiroshima Changed the World, but It Didn't End WWII. Soviet War Entry Against Japan Did on Facebook

West Could Sleepwalk Into a Doomsday War With Russia – It’s Time to Wake Up

by The Conversation on Mon, May 30, 2016
Since the Ukraine crisis exploded into civil conflict and war in 2013, we have known that we live in troubled times. It has become increasingly clear that the peace order in Europe, established at the end of the Cold War in 1989, is unstable. The arrangements made at that time appear to have generated more conflicts than they were able to resolve.
share on Twitter Like West Could Sleepwalk Into a Doomsday War With Russia – It's Time to Wake Up on Facebook

UK to Stockpile Tanks, Heavy Equipment on Russia’s Border

by Zero Hedge on Mon, May 30, 2016
Following the May 12 launch of « Aegis Ashore », the operational name of Washington’s European missile defense system based in Romania, which overnight swept away the tentative European nuclear arms race balance of power as it removed a Russian « first strike threat » thereby pressuring Russia to implement further nuclear offensive and defensive measures, Putin was livid, and as we reported yesterday, during his press conference with Greek PM Tsipras, the Russian president explicitly warned Poland
share on Twitter Like UK to Stockpile Tanks, Heavy Equipment on Russia's Border on Facebook

Al-Qaeda Linked Leader Visits US – To Lobby US Government!

by Daniel McAdams on Mon, May 30, 2016
Most Americans would think that after 9/11 and the four trillion dollar, 15 year « war on terror » that followed, the US government might actually wish to prevent individuals from visiting the country who are affiliated with al-Qaeda. Sadly, they would be wrong.The McClatchy News Service reports that Labib al Nahhas, an official in the al-Qaeda-affiliated Islamist fighting group Ahrar al Sham, was granted a visa to enter the US for a brief visit. In a recent State Department press briefing, one journalist questioned Department Spokesman Mark Toner about the purported visit. « Were US officials aware of this visit? » asked the journalist.
share on Twitter Like Al-Qaeda Linked Leader Visits US - To Lobby US Government! on Facebook

US Nuclear Forces Are Controlled by 1970s 8″ Floppy Disks

.

 

 

Publicités
Par défaut

La Chronique Agora: Simone Wapler : Malveillance ou incompétence ?

La Chronique Agora: Simone Wapler : Malveillance ou incompétence ?

L’EDITION DU WEEK-END

Simone Wapler : Malveillance ou incompétence ?
La bureaucratie et les gouvernements tendent à être plus souvent incompétents que malveillants, en vertu du principe de Hanlong. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont moins nuisibles.
Nicolas Perrin : On rase toujours de plus en plus gratis chez les étatistes !
Noël approche, la campagne présidentielle aussi et nous assistons à une surenchère de belles promesses pour séduire les naïfs persistants. Voici notre collecte de perles fines.

Le Cercle Agora – Invitation

LES NOTES DE SIMONE WAPLER
Simone Wapler

Malveillance ou incompétence ?

« Chère Simone,

Je suis un lecteur assidu de vos articles dont les analyses à contre-courant sont toujours très intéressantes.

Je suis par contre très déçu par cet article « 1,3 milliard de cobayes »qui je dois vous le dire contribue à vous décrédibiliser.

En effet, je comprends que vous cherchiez à tout prix à justifier votre combat contre la suppression du cash. Mais malheureusement le « à tout prix » vous fait tomber dans la caricature et la propagande en diffusant une information totalement fausse. En effet l’Inde ne s’est en aucun cas engagée dans la suppression du cash. Elle a simplement et uniquement décrété que la population avait jusqu’à fin décembre pour échanger ses vieux billets par des nouveaux. A cette date, les vieux billets n’auront plus cours légal. Le cash continue à être roi dans ce pays (98% des transactions) et il n’a jamais été question de sa suppression comme vous voulez le faire croire dans votre article. »

Mmmmmmmm, nous serions partiaux et biaisés à la Chronique ?

Bien sûr que oui ! La balance penche vers toujours plus d’Etat, toujours plus de Parasitocratie et nous essayons de mettre des petits cailloux de l’autre côté du plateau de la balance : moins d’Etat, plus d’autonomie, plus de liberté,…

Cependant, deux faits étayent mon hypothèse de la volonté politique de passer en cashless à terme, en Inde :

La visite concomitante d’un grand supporter des paiements dématérialisés, Bill Gates, dont la fondation et l’entreprise qu’il a fondées sont très impliquées dans ce sujet.

Le fait que les billets de remplacement soient indisponibles en de nombreux endroits.

On convainc par la schlague les gens des bienfaits de la « bancarisation » et de la monnaie-dette. En gros, le créditisme plutôt que le capitalisme fondé sur l’épargne et la libre initiative, concluons-nous.

Hâtivement ?

« Oui », poursuit ce lecteur F.D. (sympathique mais têtu).

« C’est votre interprétation, vu de votre civilisation bien au chaud.

J’exploite une société minière aurifère au Surinam. Pays pauvre, similaire à l’organisation administrative indienne. Prétendre qu’il y a une volonté machiavélique de pousser les gens dans les banques en organisant la pénurie de billets neufs, c’est totalement méconnaitre le bordel administratif de ce genre de pays seule et unique cause de ce désastre. »

Bingo ! F.D. a raison (même s’il ignore que je voyage assez souvent au chaud mais pas dans les pays de l’OCDE).

Oublier le principe de Robert J. Hanlon en analysant les évènements est un biais dangereux. Selon ce principe dit du « rasoir » :

« Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la stupidité suffit à expliquer »

Oui, beaucoup de « grands complots » n’existent pas réellement. Ils s’expliquent tout naturellement par la bêtise…

Oui, je me couvre la tête de cendres,… bien sûr, les gouvernements sont plus souvent stupides avant d’être machiavéliques.
2000€ à gagner en donnant votre avis !

La probabilité de stupidité est plus importante que celle du machiavélisme. Car en général, dans le monde normal, les gens apprennent de leurs erreurs puisqu’ils en subissent les conséquences. Ils s’améliorent donc.

A l’inverse, lorsque vous ne subissez pas les conséquences de vos mauvaises décisions, vous vous abêtissez.

Voilà. Merci, cher lecteur, de m’avoir remis les idées en place.

Et merci à tous nos lecteurs fidèles, membres du Cercle Agora.

Notre Cercle rouvre ses portes. Y entrer, c’est accéder à tous nos services et aux meilleures idées de tous nos spécialistes, à vie.

Nous allons vivre une période exceptionnellement compliquée. La plus grosse bulle financière de toute l’Histoire se termine. C’est une bulle exceptionnelle car, pour la première fois, elle n’est pas du fait des investisseurs, d’exubérance irrationnelle, de phénomènes moutonniers dont le bipède est friand. Non. Cette bulle a été gonflée par les autorités de régulation et les banques centrales elles-mêmes.

Par incompétence ou malveillance, peu importe. Notre but est de vous aider à en sortir le mieux possible et même, soyons cyniques, à en profiter dès que nous le pouvons.

Et avec nos visions différentes mais complémentaires, Jim Rickards, Ray Blanco, Mathieu Lebrun, Eric Lewin, Graham Summers, Yannick Colleu et moi-même, nous avons l’audace de penser que nous pouvons y arriver.

Ne dit-on pas que la fortune sourit aux audacieux ?

LES NOTES DE NICOLAS PERRIN

On rase toujours de plus en plus gratis chez les étatistes !

Noël approche, la campagne présidentielle aussi et nous assistons à une surenchère de belles promesses pour séduire les naïfs persistants.

Jean Yanne, lorsqu’on lui demandait ce qui le rendait méfiant, avait coutume de répondre « les garagistes qui ont les ongles propres ». Pas faux ! Il devrait en aller de même pour les hommes politiques qui formulent chaque semaine une nouvelle promesse en n’ayant jamais eu les mains dans le cambouis de l’économie réelle.

Jean-Luc Mélenchon décroche la médaille d’or du podium. Avec lui, l’économie devient tellement simple que c’en est presque beau. « Il y a trop de monde dans ce pays ? Non. Il n’y a pas assez d’emplois », a-t-il déclaré dans un entretien à L’Obs. Inverser la courbe du chômage ? Trop ringard ! Mélenchon veut frapper fort et il promet de réduire le chômage « de moitié ». Comment ? Mais en créant trois millions et demi d’emplois, bien sûr ! Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Pourquoi ne pas résoudre le problème une bonne fois pour toutes en créant les sept millions d’emplois qu’il manquerait en France, puisqu’avec Mélenchon, l’économie, c’est magique ? Voilà pour le « coup d’Etat social » sauce communiste.

Comme le député européen serait devenu l’homme politique le plus populaire de France – en tous cas à en croire le palmarès YouGov de décembre –, ses petits camarades de jeu ont fait du zèle pour tenter de le rattraper.

François Hollande, qui a voulu couper l’herbe sous le pied des partisans du revenu universel, décroche la médaille d’argent avec sa proposition de patrimoine universel. C’est également L’Obs que le Président a choisi pour annoncer qu’il défend « l’idée qu’on doit tous avoir un patrimoine de départ ». Il s’agit en fait d’un « prêt initial garanti par l’Etat » qui « sera pour beaucoup la condition pour s’en sortir ».
[NDLR : Noël approche et vous avez envie de faire plaisir ou d’aider un proche à bien démarrer dans la vie ? Faites des cadeaux, mais pas au fisc ! Notre Rapport Spécial vous explique comment tirer profit d’un point souvent méconnu du code civil qui vous permet de transmettre des sommes substantielles en franchise de droit en toute légalité. Découvrez comment faire dans ce Rapport exclusif.]

Il ne s’agit donc pas d’un don, puisque comme le précise François Hollande dans L’Express, un prêt, ça se rembourse. « Ou pas », a-t-on envie d’ajouter. En réalité, Hollande nous explique littéralement que, lui aux commandes, nombre de nos concitoyens seraient voués à être dans la mouise et à rester sous la dépendance de l’Etat. Une prise de conscience qui a motivé son renoncement à se représenter à la présidence ?

François Hollande est sur la deuxième place du podium car il fait équipe avec son fidèle lieutenant Jean-Christophe Cambadélis, le seul être au monde à estimer que le Président s’est retiré avec « hauteur de vue ». Le Premier secrétaire du Parti socialiste proposait le 29 novembre un « droit de voyage pour les jeunes », en même temps qu’ »un soutien au bénévolat et à la vie associative ». Décidément, les droits-créances poussent comme des champignons Rue de Solférino.

La médaille de bronze revient à Arnaud Montebourg. Troisième place du podium seulement car notre spécialiste français de l’optimisation de CV m’a fait une petite frayeur le 1er décembre : j’ai cru l’espace d’un instant que l’ancien ministre du Redressement productif avait viré libéral ! Il tweetait en effet : « Après l’échec du changement venu d’en haut, il faut le changement par le bas. »

Montebourg aurait-il eu une révélation ? Frédéric Bastiat lui serait-il apparu en vision le 1er décembre alors qu’il annonçait sa candidature depuis la péniche « Rosa Bonheur » ? Allait-il en appeler à plus de liberté pour l’individu, à plus de marché dans l’économie ? Et non, puisque le tweet en question se termine comme suit : « L’Etat a renoncé sur trop de sujets ». Si je lis bien le Montebourg, on doit donc s’attendre, lui Président, à… encore plus d’Etat. Je précise « Si je lis bien le Montebourg », car il faut bien avouer qu’avec le hashtag #LibérerLesFrançais qu’il utilise à tort et à travers, l’ancien ministre fait le maximum pour mystifier le twittos.

Heureusement, d’autres tweets sont là pour nous remettre sur la bonne piste. Arnaud Montebourg a, par exemple, trouvé la solution pour résoudre le problème des déserts médicaux. « Nous ouvrirons partout des dispensaires où les médecins seront salariés pour en finir avec les déserts médicaux », déclame-t-il. Il est vrai qu’il suffit de se la jouer style Mélenchon pour que tous les problèmes soient vite résolus. Raté donc pour la médaille d’or, mais on compte sur notre champion pour reprendre des forces pendant les fêtes et se rattraper l’année prochaine !

Une pensée émue pour Marine Le Pen qui, avec son nouveau logo de campagne, ne décroche que la médaille en chocolat. Grâce à sa fringante rose bleue sans épines, la présidente du Front national récupère un symbole socialiste pour mieux faire comprendre qu’elle aussi joue dans le camp des anti-ultralibéraux, les gentils qui veulent s’occuper de votre bonheur. Dommage pour elle, c’est l’embouteillage permanent sur cette voie-là. Il n’y a qu’à voir les articles de presse qui vous proposent des quizz sur le mode « qui a dit quoi ? » (L’Opinion) entre Marine et Jean-Luc, ou encore le « jeu des sept différences » (Atlantico) entre Le Pen et Mélenchon…

Avec une telle concurrence, François Fillon n’a pas de mal à passer pour ultra-libéral-conservateur qui n’aurait que du sang et des larmes à nous proposer.

Comment réagir en face d’un homme politique qui promet de vous raser aux frais de la princesse, de la puberté jusqu’au cercueil ?

Premier réflexe : n’oublions pas que la princesse, c’est nous !

Deuxième réflexe, nous souvenir de ce propos de l’économiste Thomas Sowell : « Si vous avez voté pour des politiciens qui vous ont promis de vous donner des biens pris à quelqu’un d’autre, alors vous n’avez aucun droit de vous plaindre lorsque ces politiciens vous prennent vos biens et les donnent à quelqu’un d’autre (y compris à eux-mêmes) ».

Troisième réflexe, nous remémorer la loi d’un autre économiste, Howard E. Kershner : « Quand un peuple autonome confère à son gouvernement le pouvoir de prendre aux uns pour donner aux autres, le processus de redistribution ne cesse qu’à partir du moment où le dernier contribuable est dépouillé de tous ses biens ».

Nous voilà désormais équipé pour moins nous faire enfumer !

L’Investissement de la Semaine

+130% déjà engrangés grâce à ARRAY BIOPHARMA

Et +500% encore en potentiel pour cette valeur dans notre portefeuille. Positionnez-vous : il suffit de cliquer ici.

Publications AGORA © Tous droits réservés 2002-2016

Ajoutez la-chronique@publications-agora.fr à votre carnet d’adresses
La reproduction partielle ou totale de la présente Chronique Agora est strictement interdite sans accord écrit de la société éditrice.
La Chronique Agora est une lettre électronique quotidienne gratuite publiée par la société Publications Agora.
Le lecteur reconnaît et accepte que toute utilisation du service et des informations le constituant, de même que toute décision relative à une éventuelle opération d’achat ou de vente de valeurs mobilières qu’il prendrait suite à ce message, sont sous sa responsabilité exclusive. Les informations données et les opinions formulées ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions. De ce fait, la responsabilité de La Chronique Agora, de ses partenaires et de ses rédacteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’investissement inopportun.
Retrouvez-nous nos publications et nos services sur :
http://www.publications-agora.fr/
http://la-chronique-agora.com/

Vous souhaitez recevoir La Chronique Agora quotidiennement ?
Inscrivez-vous gratuitement

Une question, une remarque ? Il suffit de nous écrire à la-redaction@publications-agora.fr.

:)

Par défaut

Le blog de Liliane Held-Khawam: Les richesses inépuisables des créanciers de la planète

Le blog de Liliane Held-Khawam: Les richesses inépuisables des créanciers de la planète

Le blog de Liliane Held-Khawam

Les richesses inépuisables des créanciers de la planète. Liliane Held-Khawam

picsou

Dans les années soixante-dix, Richard Nixon a suspendu la couverture-or du dollar (Gold-exchange standard). Cela fut confirmé dans les accords de la Jamaïque. « Les accords de la Jamaïque font suite à la réunion de Kingston en Jamaïque les 7 et 8 janvier 1976, du Comité intérimaire du Fonds monétaire international (FMI) qui met un terme définitif au système monétaire de parités fixes mais ajustables. Ils confirment officiellement l’abandon du rôle légal international de l’or. (Wikipédia)«

Pourtant la Suisse a maintenu sa couverture-or partielle jusqu’à la signature de son adhésion au FMI en 1992. Là, il lui a fallu l’abandonner. Ce fut fait grâce à la nouvelle constitution et la nouvelle loi de 2003. Le seul pays qui donnait encore une consistance à sa monnaie par l’or et qui offrait à celle-ci la crédibilité suffisante pour être mondialement reconnue comme valeur refuge a dû jeter l’éponge et vendre une bonne partie de son or (Comment on aurait forcé la Suisse à abandonner la couverture-or). Nous assistons depuis à la liquidation du franc suisse pour les besoins du casino.

La particularité des accords de la Jamaïque, c’est que la levée de ces restrictions va transférer aux banques un privilège régalien injuste et injustifié de créer de la monnaie ex-nihilo (à partir de rien) mais en échange de dettes.

La star-or devait céder la place à la star-dettes.

Toute la croissance de l’économie financiarisée de la planète repose sur l’endettement. Grâce à l’endettement facile et bon marché pour une tranche de la population, une concentration impressionnante des richesses a vu le jour dans une dynamique qui s’auto-alimente, appelée « effet de levier« , notion que tout un chacun devrait intégrer pour éviter les déconvenues… La toupie définit ainsi l’effet de levier:

« Dans le domaine de la finance, la locution « effet de levier » est utilisée pour désigner une technique quelconque ayant pour but d’amplifier les profits, mais aussi les pertes.

L’effet de levier par endettement
L’emprunt permet d’acquérir des actifs ou d’investir avec un minimum de fonds propres, pour une entreprise, ou d’apport personnel, pour un particulier.

Si le taux de rentabilité de l’actif est supérieur au taux du crédit, l’effet de levier est positif et amplificateur. L’endettement permet alors d’augmenter la rentabilité des capitaux propres.

Si le taux de rentabilité de l’actif est inférieur au taux du crédit, l’effet de levier est négatif. Le coût du financement (intérêts de l’emprunt) vient pénaliser la rentabilité des fonds propres. On parle alors d’effet de massue ou de boomerang.

L’effet de levier permet, en fonction de la rentabilité d’une activité ou d’un projet et des taux d’intérêt de mesurer l’utilité de recourir à des financements bancaires ou auprès de tiers. C’est un moyen puissant pour permettre aux détenteurs de capitaux d’obtenir des rendements financiers élevés. Cependant, plus le levier utilisé est important, plus l’effet boomerang peut être terrible.«

les banques appelées too big to fail profitent au maximum de l’effet de levier, ne craignant aucunement l’effet boomerang. Leur botte secrète est la suivante: soit l’argent public garantit les pertes en tout temps et en tout lieu et on parle de bailout, soit l’argent des déposants, principalement les caisses de retraite les garantit et on parle de bail-in. Dans tous les cas, le casino too big to fail est gagnant.

Ce mécanisme a créé des richesses hallucinantes dont les détenteurs menacent directement les Etats et leurs peuples, c’est-à-dire l’humanité.

A l’opposé, plus vous êtes en situation de précarité, et plus votre créancier va vous « coller » des pénalités. Celles-ci peuvent devenir selon les cas aléatoires, voire arbitraires. Nous avions vu précédemment que les gains des créanciers de la Grèce pouvaient atteindre plus de 30% d’intérêts. De l’usure crasse.

Face à ce cumul de phénomènes aléatoires plus ou moins légalisés, l’or continue de représenter une potentielle valeur refuge pour les gens qui ont perdu confiance dans le système-casino.

Le visuel qui suit présente la conversion de différentes valeurs au travers d’un volume-or. Il est intéressant à plus d’un titre.

L’exemple de l’enrichissement de Microsoft et bien sûr de ses actionnaires, est impressionnant. Il montre la place de la technologie dans la société du 21ème siècle.

Mais pour nous le plus important est le top 3 depuis le bas avec:

La valeur totale de l’endettement 63,3 trillions
La valeur de la production totale et en tout temps de l’or 6,8 Trillions
La valeur or détenue par les banques centrales 1,3 trillions

Sans surprise, le champion de ce top 3 nous montre qui sont les grand gagnants des accords de la Jamaïque. Avoir réussi à introduire l’endettement comme moteur du système économico-financier a été un coup de « génie« ! En avoir transmis les clés aux patrons du casino en est un autre. La modification des différentes législations pour accueillir cette double révolution révèle la puissance des tenants du système-dettes

La création monétaire bancaire privée, basée sur le crédit a mis des chaînes sur l’humanité entière tout en s’appropriant à la fois les richesses mondiales et en s’offrant les garanties publiques. Les banquiers centraux veillent sur le système en garnissant un coussin de monnaie garantie par le public, appelée monnaie centrale.

Les détenteurs du système pousse même le vice à l’occasion en allant grignoter les capitaux des retraites par des taux d’intérêts négatifs dont les effets sur l’économie sont au mieux nuls.

Plus grave encore, si cela est possible, est que pareil processus d’enrichissement est inépuisable aussi longtemps que les législateurs complaisants l’approuveront.

Liliane Held-Khawam

Remarque: ceci n’est pas une invitation à investir dans l’or. Et si vous souhaitiez le faire, optez pour l’or physique. L’or numérique n’est rien d’autre qu’un énième produit du casino.

:)

Par défaut

Insolentiae: Le prélèvement à la source qui ne coule pas de source bloqué par les députés !! » L’édito de Charles SANNAT

Insolentiae: Le prélèvement à la source qui ne coule pas de source bloqué par les députés !! » L’édito de Charles SANNAT

Insolentiae
Décryptage impertinent, satirique et humoristique de l’actualité économique

A la une, Politique et économie
« Le prélèvement à la source qui ne coule pas de source bloqué par les députés !! » L’édito de Charles SANNAT

Charles Sannat 17 novembre 2016

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Le problème du prélèvement à la source, c’est qu’il ne coule pas de source, et qu’il est clair comme de l’eau de boudin et pas aussi limpide que l’eau minérale ou de source… Bon, j’arrête avec mon humour à deux sous, vous avez compris les métaphores aquatiques et mon style limpide.

Bref, pourquoi faire un prélèvement à la source qui va tout compliquer alors que notre système fiscal est déjà pas simple et qu’au moins, tout le monde a compris comment tout cela fonctionne, sans même parler des entreprises qui vont devoir se transformer en auxiliaires zélées des « zimpôts » !!

Il n’y a aucune justification à cette volonté gouvernementale. Aucune justification, et donc il s’agit d’une décision totalement incompréhensible.

Comme tout ce qui ne se comprend pas, c’est suspect. Et comme disait le pépé, « mon petit, quand y’a un doute, y’a pas de doute » (je rappelle que le pépé il a fait 39/40, l’Indochine et l’Algérie, ce qui ne nous rajeunit pas).

Du coup, nos députés socialistes, que le gouvernement va désormais peiner à « manager » tant la débandade électorale s’annonce cruelle et la branlée à recevoir monumentale, ont voté avec leurs pieds…

prlvt-a-la-sourceComprenez par là qu’ils avaient tous plein d’occupations urgentes loin de l’Assemblée nationale. Du coup, la droite a réussi à faire passer un amendement vu que les députés de gauche n’étaient pas là… Normal, parce que cette histoire de prélèvement à la source va être un tel fiasco qu’il y a de quoi perdre des élections et son siège de député !

Le prélèvement à la source bloqué à l’Assemblée

« PARIS (Reuters) – Les députés français ont voté jeudi un amendement remplaçant le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu par une mensualisation obligatoire, contre l’avis du gouvernement.

Cet amendement, déposé par les députés Les Républicains Marie-Christine Dalloz et Marc Le Fur, réécrit l’article 38 du projet de loi de finances pour 2017, qui visait à organiser la mise en place en 2018 du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, dernière réforme d’ampleur du quinquennat à laquelle l’opposition est farouchement opposée.

Il stipule que « l’impôt sur le revenu est recouvré au moyen de prélèvements effectués chaque mois », afin d’éviter d’imposer une « charge supplémentaire » aux entreprises.

Après son adoption à main levée, Marc Le Fur a ironisé sur l’ »impréparation politique » de la majorité, évoquant des députés socialistes ayant « déserté » l’hémicycle après être « venus sur ordre pour un vote initial ».

Pas de prélèvement à la source, mais un prélèvement obligatoire… pourquoi pas !

Que l’on rende mensuel le paiement ne me semble pas mauvais en soit… C’est comme cela que je paye mes impôts après avoir été réticent et après avoir eu peur que l’on me prélève trop !! En fait, pour tout dire, c’est plutôt moi qui oubliais de payer plutôt que les administrations qui prélevaient trop.

Cela dit, cela oblige donc à avoir une banque et un compte bancaire… relativement classique désormais pour tout personne travaillant ou disposant de revenus. Dire donc que cela oblige à avoir un compte n’est pas un argument suffisant. Tout le monde a un compte ! Ceux qui n’ont pas de compte n’ont pas de problème d’impôt !!

Mais à ce compte-là autant ne rien faire !!

Cela dit, si nous poussons un poil plus loin, il est évident aussi que rendre obligatoire le paiement par prélèvement peut tout de même poser problème dans des cas particuliers comme les intérimaires, ou ceux qui ont de fortes variations de revenus. De la même façon, cela peut générer chez certains des « incidents de paiements » et donc des frais ainsi que des problèmes avec leur banque.

L’idéal est, dans ces cas-là, toujours de ne rien faire !

Il y a suffisamment de trucs qui marchent mal et dont on pourrait s’occuper sans aller mettre la « grouille » dans les quelques trucs qui marchent parfaitement et les impôts sur le revenu, ça marche parfaitement.

J’en profite donc pour rappeler ce grand principe médical édicté il y a fort longtemps et en latin dans le texte : « primum non nocere » ce qui se traduit par « d’abord ne pas nuire ».

Avant toute décision, il faut se rendre compte qu’il ne faut pas nuire. Bravo donc aux députés de droite pour leur amendement et bravo aux députés de gauche pour leur politique de la chaise vide ! Cette réforme est stupide et ses objectifs plus que très douteux.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com
Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

Partagez cet article

Suggestions
poutine-trump
A la une / Politique et économie
Trump à Moscou après son investiture
angela-obama
A la une / Politique et économie
Alléger la dette grecque ? Berlin oppose un refus net à Obama
mere-teresa
A la une / Politique et économie
Pauvreté : l’appel du Secours catholique
Précédent: Trump à Moscou après son investiture
Lettre d’information

Articles récents

« Le prélèvement à la source qui ne coule pas de source bloqué par les députés !! » L’édito de Charles SANNAT
Trump à Moscou après son investiture
Alléger la dette grecque ? Berlin oppose un refus net à Obama
Pauvreté : l’appel du Secours catholique
Janet Yellen veut rester à la Fed malgré les critiques de Trump

Archives

novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015

A propos de Charles Sannat – Mon compte – Mentions légales – Conditions générales de vente – Contact

:)

Par défaut

La chronique Agora-L’Edition du week-end – La démocratie à toutes les sauces, sauf économique:Nicolas Perrin : Planification et bonne querelle

 

 

L’Edition du week-end – La démocratie à toutes les sauces, sauf économique:Nicolas Perrin : Planification et bonne querelle

 


 .
La Chronique Agora

Paris, Samedi 17 décembre 2016

L’EDITION DU WEEK-END

  • Simone Wapler : La démocratie à toutes les sauces, sauf économique
    Alors que nos élites invoquent en permanence les bienfaits de la démocratie, un tel fonctionnement est refusé aux domaines financiers, monétaires et économiques.
  • Nicolas Perrin : Planification et bonne querelle
    Mélenchon a toujours des solutions simples aux grands problèmes de notre pays. La planification et l’Etat stratège restent ses remèdes miraculeux privilégiés.

 

LES NOTES DE SIMONE WAPLER

Simone Wapler

La démocratie à toutes les sauces, sauf économique

La planification centrale a toujours des effets secondaires nuisibles et les réactions des marchés sont toujours imprévisibles. Ces deux lois empiriques sont les fils conducteurs quotidien de nos chroniques.

Aujourd’hui des esprits supérieurs pensent qu’ils peuvent planifier la monnaie, sa nature, sa quantité et imposer leurs constructions théoriques aux bipèdes qui oeuvrent dans « l’économie réelle ». Janet Yellen décide de réduire le débit de dollars inondant le monde en relevant ses taux directeurs. Elle le décide en fonction d’une batterie d’indicateurs abstraits, comme le rappelait David Stockman.

Aux Etats-Unis, le nouveau président qui avait promis de s’attaquer au marigot de Washington s’entoure de crocodiles familiers de la nourriture de ce même marigot. Pour vous en convaincre, lisez la série de Bill Bonner sur les hommes de Trump ici.

En Inde, le gouvernement Mori décide que les 1 200 millions d’habitant de son pays doivent goûter aux bienfaits de la monnaie-crédit, des réseaux bancaires et des paiements électroniques pour pouvoir mieux les taxer.

En Europe, Mario Draghi trafique les taux d’intérêt à la baisse pour faire paraître certains Etats de l’union monétaire solvables.

En France, le gouvernement joue au jeu de « je taxe tout ce qui bouge encore une oreille » mais « j’organise les ultimes cadeaux fiscaux avant les élections ». Les loueurs intermittents seront connus du fisc grâce à la nouvelle loi de « révolution numérique ».
[NDLR : Au fait, si vous avez reçu vos taxes foncières, savez-vous que ces impôts sont truffés d’erreurs ? En vérifiant certains points clés et en entamant certaines démarches, vous pouvez réduire substantiellement la facture : notre fiscaliste vous donne toutes les clés pour agir. Cliquez ici.]

Alors que toute la Parasitocratie n’a que le mot « démocratie » à la bouche, en matière économique et financière, elle se refuse farouchement à cette même démocratie.

Pour terminer cette semaine, Nicolas Perrin s’est intéressé au plus populaire des politico-twitteurs-youtubeurs, Jean-Luc Mélenchon, et à sa dernière idée de planification.


LES NOTES DE NICOLAS PERRIN

Planification et bonne querelle

Jean-Luc Mélenchon est récemment devenu le youtubeur politique le plus suivi de France et l’homme politique le plus populaire. Pas étonnant, dans un pays où tous les présidents qui se sont succédé à la tête de la République depuis 1981 étaient de fieffés démagogues.

Avec Mélenchon, au moins, la situation est toujours limpide et les solutions proposées ont le mérite d’être simples. Le député européen applique le principe KISS (« Keep it simple, stupid ») à tellement de sauces que parfois, ça se voit.

Mais cette simplicité n’est que de façade, car le candidat de la France Insoumise manie en réalité avec brio toutes les techniques de la dialectique éristique. Il est vrai qu’en 40 ans de vie politique, il a eu le temps de répéter ses gammes. Gardez Schopenhauer à portée de main, tant Mélenchon semble de prime abord toujours avoir raison.

Prenons par exemple ce tweet du 1er décembre 2016 : « Tout le monde planifie, même les grandes entreprises. Nous, nous planifierons pour changer les modes de production. » Si les grandes entreprises le font, l’Etat doit suivre leur exemple.

tweet

CQFD ? Pas vraiment. En réalité, nous avons ici affaire au syndrome de toute puissance marxiste, un sophisme et une mystification avec éruption de Hauts commissariats et de plans quinquennaux.

La mystification : « l’Etat stratège » aurait vocation à décider des modes de production

Mélenchon présuppose qu’il incombe à l’Etat d’organiser la production. Que voilà une idée qui sent bon l’entreprise d’Etat cubaine ! Mais il est vrai que pour Mélenchon, si « Fidel a fait des erreurs », « tout le monde a fait des erreurs » et « l’épée de Bolivar marche dans le ciel ».

Il me semble que les exemples soviétiques, chinois, cubains ou encore coréens parlent d’eux-mêmes. A moins bien sûr de considérer comme Ségolène Royal qu' »il faut savoir regarder les choses positivement » et que la Révolution a tout de même garanti la « liberté religieuse » et « la liberté de conscience » aux Cubains. Dans la même logique, pourquoi ne pas réhabiliter Hitler, puisqu’il a construit des autoroutes ?

Par ailleurs, les deux phrases qui composent ce tweet ne s’appliqueraient que dans une France ayant supprimé le bleu et le blanc de son drapeau. En effet, s’il revient à l’Etat de décider des « modes de production », c’est qu’il n’y a plus d’entreprises privées pour « planifier » quoi que ce soit mais uniquement des entreprises d’Etat. Dans ce scénario, les chefs d’entreprises privées ont été remerciés par des fonctionnaires et expropriés de leurs biens qui ont été transformés en sovkhozes.

Le sophisme : si la planification fonctionne pour les grandes entreprises, aucune raison qu’elle ne fonctionne pas pour l’Etat

Pour assurer leur rentabilité et leur développement, les entreprises développent et mettent en oeuvre des stratégies qui visent à allouer plus efficacement leurs ressources que la concurrence. Si des cadres et des ingénieurs peuvent le faire, il irait donc de soi que l’Etat, fort de son armée de fonctionnaires, verrait ses activités de production couronnées de succès…

Ici, Mélenchon met sur le même plan deux entités que tout oppose. Une entreprise privée qui ne dégage pas de profit a vocation à disparaître. Au contraire, un Etat qui mène une politique industrielle désastreuse peut pratiquer la subvention, en théorie tant que sa capacité d’endettement le permet.

Le rapport au profit et au temps n’est pas le même. « La Silicon Valley réfléchit à 1 000 ans […] et nos politiques à 15 jours », explique souvent le chroniqueur Laurent Alexandre. Le constat qu’il dresse à propos des enjeux des NBIC vaut malheureusement pour tous les secteurs où intervient le pouvoir politique.
[NDLR : Réfléchir à 1 000 ans… et vivre en pleine forme à 100 ans ? « Tuer la mort » est une des ambitions des biotechnologies — et cela pourrait enrichir les actionnaires de cette petite entreprise bien particulière. Découvrez ici son marché potentiel de 169 milliards de dollars…]

Pourquoi les extrêmes prospèrent-ils grâce à des discours simplistes ?

Le principe KISS repose sur l’idée selon laquelle la simplicité de la stratégie constitue le meilleur moyen pour séduire. Mieux vaut donc tenir un discours spécieux mais simple plutôt qu’un discours honnête mais complexe.

Jean-Luc Mélenchon a-t-il conscience du fait que les solutions qu’ils proposent sont vouées à l’échec ? A chacun de se faire son idée en ayant en tête le triangle d’incompatibilité de Jean-François Revel selon lequel « on ne peut pas être à la fois socialiste, honnête et intelligent ».


L’Investissement de la Semaine


N’achetez PAS une once d’or…
Avant d’avoir lu ce message !

Découvrez l’incroyable recommandation de Simone Wapler… et comment elle pourrait vous permettre de démultiplier la moindre hausse du cours de l’or !

Tout est expliqué ici.

Publications AGORA © Tous droits réservés 2002-2016

 

Par défaut

L’Oeil de Brutus :Sur la sortie de l’euro : droit de réponse d’Hans-Kristian Colletis-Wahl (correctif du 3 mai 2017)

L’Oeil de Brutus :Sur la sortie de l’euro : droit de réponse d’Hans-Kristian Colletis-Wahl (correctif du 3 mai 2017)

L’Oeil de Brutus

Sur la sortie de l’euro : droit de réponse d’Hans-Kristian Colletis-Wahl (correctif du 3 mai 2017)

2 Mai 2017 , Rédigé par L’oeil de Brutus Publié dans #Idées
Sur la sortie de l’euro : droit de réponse d’Hans-Kristian Colletis-Wahl (correctif du 3 mai 2017)

Il y a une semaine, je mettais en ligne un billet invité de Xavier Louvet (à lire ici) qui reprenait un débat initié il y a 3 ans avec Hans-Kristian Colletis-Wahl. Je publie ici le droit de réponse que ce dernier nous a fait l’honneur de nous adresser. Entretenant le débat, cette réponse fera bien évidemment elle-même l’objet d’une nouvelle réponse (on y retrouvera cependant une bonne part dans ce billet publié il y a également 3 ans : Sortir de l’euro, on ne peut pas ou on ne veut pas ?, la question de la démocratie)

Billet invité d’ Hans-Kristian Colletis-Wahl (Réponse au billet invité de Xavier Louvet)

Le papier initial est paru dans le monde.fr en 2014, il avait donné lieu à des échanges sur le présent blog, où il avait fait l’objet d’une critique assez poussée mais juste, assortie d’un droit de réponse qui m’avait été accordé.

Nous sommes aujourd’hui en 2017, trois ans plus tard donc et entre deux tours d’élections. Mr Louvet aiguise sa plus belle plume contre ce qu’il qualifie « d’euro-béatitude ». Son papier est à forte charge idéologique, un « eurobéat » ne pouvant être qu’un « néolibéral » oubliant le contexte du papier. Il s’agissait d’aborder les conséquences d’une sortie unilatérale française de l’euro et non pas d’un plaidoyer pour la construction d’une zone monétaire ex nihilo. Nous sommes membres de la zone euro et le débat ne portait pas sur le fait de savoir si cela était une idée pertinente ou non. Il s’agissait d’étudier les conséquences et les effets négatifs d’un Frexit, présenté comme la solution miracle, réclamée par les candidats souverainistes et populistes aux élections présidentielles. Le débat tel qu’il est réintroduit par Mr Louvet est à la fois polarisé et très clivant : les gentils d’un côté, les méchants de l’autre et haro sur tout sur toute forme de différence de pensée. Exprimer des doutes à propos de l’efficacité sociale d’une sortie de l’euro devient donc de « l’euro béatitude ». Le « fact checking » proposé par Mr Louvet n’en est pas un, il ne fait qu’opposer une version alternative, elle aussi spéculative puisque nous raisonnons ex ante.

Passons…

Beaucoup de choses ont été publiées et discutées depuis 2014 : les effets du Brexit que les européens sont en train de vivre, ses coûts induits qui apparaissent centraux sans que cette question ne soit prise en compte. Les conséquences des politiques monétaires à faible taux d’intérêt (ZIRP) menées sous l’impulsion des banques centrales (et non des banques commerciales comme le pense Mr Louvet qui se trompe de sens quand il évoque la formation des taux d’intérêt), la politique monétaire suisse, ses effets sur les frontaliers, la question des excédents commerciaux allemands liés à dépréciation de l’euro face au dollar, l’uberisation, l’industrie 4.0.

Dommage…

Reprenons l’intervention de Mr Louvet point par point :

Publié en avril 2017, le papier initial date de 2014 : 17 moins 14 font trois, pas deux. Son analyse de la balance commerciale est à l’avenant : les échanges français concernent pour 60% l’UE et pour 40% les pays hors de la zone UE. C’est ensuite que cela se corse : les principaux partenaires commerciaux de la France sont les pays frontaliers qui représentent à eux seuls 52% des exportations et Mr Louvet de conclure que cette part est faible, puisque 48% ne concernent pas ces pays. Quel est ce raisonnement d’où les autres pays de l’UE disparaissent alors que nous traitons des pays de l’UE et de surcroit des derniers adhérents qui ont provoqué une concurrence forte à l’intérieur de la zone euro ? Ce faisant on n’explique rien et on oublie un point essentiel : le Frexit qui est supposé provoquer une dépréciation (pas une dévaluation, la différence est de taille) de la nouvelle monnaie et donc une baisse des prix des produits exportés par les entreprises françaises. Cela est supposé engendrer un « effet quantité » qui est une hausse des exportations. Or, elle n’existe que si les firmes exportatrices décident de ne pas augmenter leurs marges et si les produits de ces mêmes firmes ne contiennent pas de biens intermédiaires importés en quel cas leur coût de production augmenterait (c’est précisément ce qui caractérise la production française). Pas un mot sur les effets d’un renchérissement des importations dans un contexte français de balance commerciale structurellement déficitaire. Les ergotages du genre « eh bien, il n’y a plus qu’à relocaliser toute la production en France » n’ont que peu de sens à court moyen terme et surtout ne tiennent pas compte de la structure du système productif français qui a été façonné sur des décennies. L’autre solution, beaucoup plus vraisemblable, puisqu’elle accompagne systématiquement les politiques de dévaluation menées par les gouvernements, consiste à mettre en œuvre des actions de ralentissement de la demande intérieure en attendant le développement d’une production locale capable de prendre le relais sur la production extérieure importée. Les effets de ces politiques sont des hausses de chômage et des pertes de pouvoir d’achat. A la place de cela, Mr Louvet propose une règle de trois sur les coûts énergétiques.
Plus loin, il confond taux interbancaires et obligataires, en mettant en parallèle l’évolution des taux interbancaires et la croissance économique de la zone euro. Le raisonnement est contestable puisqu’il ne tient pas compte de la crise des prêts hypothécaires, ni de celle des dettes publiques qui en est une conséquence, pas plus que de tous les autres facteurs susceptibles d’influencer la croissance économique. Cela rappelle la statistique exhibée par le Front National qui ne fait que suggérer des liens causaux sans prouver quoi que ce soit.
La dette publique ? Là encore, le raisonnement mené est obscur ; il se résume de la façon suivante : un français ayant acheté de la dette française via la place financière de Londres serait – lui aussi – considéré tel un étranger. Bien, mais disposonsnous de statistiques permettant d’évaluer le phénomène ? Bien sûr que non, Mr Louvet le reconnaît lui-même. Le parallèle établi entre l’énergie hydraulique et les dévaluations est amusant mais approximatif , l’auteur s’est encore égaré puisqu’il parvient à confondre dévaluation et dépréciation monétaire et en plus à se tromper sur le rôle joué par les banques commerciales. La dépréciation monétaire (et non la dévaluation) permettrait ainsi de faire travailler les banques attirées par la cupidité (je cite l’auteur qui s’appuie sur Stiglitz) et qui choisiraient d’acheter de la dette publique française pour gagner de l’argent. At-il échappé à Mr Louvet qu’il était possible d’anticiper une hausse de l’endettement public d’un pays, ce qui aggrave sa situation via la structure de sa dette. La Grèce en a fait l’expérience amère avec l’utilisation massive de produits d’assurance contre les défauts de paiement, qui entre les mains des banques et des fonds d’investissement ont fait monter les taux obligataires à plus de 25% par an.
Le lien entre une dépréciation de 10% et la hausse de la dette publique de 6% n’est pas étayé. D’où proviennent ces chiffres ? Que savonsnous du taux de change auquel s’établirait la nouvelle monnaie par rapport à celles des monnaies des partenaires commerciaux ? 10%, 20% comme l’estimait Mr Asselineau il y a maintenant trois ans ? Quel est le modèle théorique utilisé par Mr Louvier pour traiter du lien entre la dépréciation et la hausse de la dette publique ? Avancer des données chiffrées précises est hautement spéculatif, comme le serait le fait d’annoncer des variations de taux de chômage ou de croissance. Notons au passage qu’une hausse de 6% de la dette publique française au sens de Maastricht correspondrait à environ 6 points de PIB, ce qui est considérable si l’on prend en compte le fait que cela ne répondrait à aucun service public rendu, ni à aucun investissement. Pour aller dans le sens de l’auteur, il est intéressant de voir que pour la première fois les souverainistes entrevoient un lien entre le Frexit et une hausse de l’endettement public. Jusqu’à maintenant, le sujet était soigneusement contourné en évoquant la lex monetae et donc le fait que la dette serait automatiquement convertie dans la nouvelle monnaie de référence et n’augmenterait donc pas. Concernant le niveau de la dette publique, il découle de la définition de Maastricht qui détermine une façon de l’évaluer commune à tous les Étatsmembres européens.
Les mesures d’austérité évoquées dans le papier initial de 2014 ne sont pas liées à la hausse de la dette publique. Elles sont le résultat de la dépréciation monétaire, de ses effets sur les importations qui augmentent en valeur et la balance commerciale dont le déficit s’aggrave. À court terme, la seule façon d’y échapper consiste à réduire la demande interne, par exemple en faisant stagner le pouvoir d’achat ou en diminuant la dépense publique, ce qui crée des effets récessifs et des anticipations négatives qui se traduisent par des destructions d’emplois, de la sousconsommation et une réduction des investissements. Une politique qui menace les catégories les moins aisées de la population.
Il existe plusieurs types d’attaques spéculatives et beaucoup sont basées sur d’autres mécanismes que des allersretours à court terme. Par exemple, les carry trades, spéculations sur les différentiels de taux d’intérêt sont des mouvements spéculatifs de moyen long terme où les spéculateurs cherchent à emprunter à taux faible pour placer là où les taux sont plus élevés, exerçant au passage une influence à long terme sur les taux de change.
Le dernier point, enfin ou Mr Louvet écrit « et oui… il faudrait se remettre au travail… mais les français en ont toutes les capacités » suggérant au passage que l’économie française « n’avait pas à être spécialisée » est un magnifique exercice de langue de bois politique. « YaKa » innover, produire, créer des entreprises et augmenter les salaires ; « FautKon » investisse, que l’on forme des personnes, que l’on augmente la taille des PME, que l’on augmente la qualité des produits et des services, que l’on crée des emplois. En d’autres termes, grâce au Frexit, on pourrait résoudre en quelques mois tout ce que l’on n’est pas parvenu à faire en plusieurs décennies malgré une monnaie nationale, un contrôle des changes et une souveraineté qui incluait le contrôle des outils budgétaires, monétaires et des politiques industrielles et structurelles ambitieuses. Les difficultés du modèle français datent en grande partie d’avant la monnaie unique.

Pour finir, à la lecture des raisonnements que propose Mr Louvet, je ne suis toujours pas convaincu de l’efficacité d’une stratégie de Frexit et de ses politiques d’accompagnement. La légèreté des raisonnements de Mr Louvet est même assez inquiétante.

:)

Par défaut

Blondet & Friends:NO A SAPELLI. OVVERO, LA DE-SELEZIONE ITALIOTA DELLE ELITES.

 

NO A SAPELLI. OVVERO, LA DE-SELEZIONE ITALIOTA DELLE ELITES.

“E’ la prima volta nella storia – ha detto Paolo Mieli stasera  – che un governo non è supportato da nessun giornale. Vogliono – aggiungo io – un paese povero e incolto, facile da governare. Un villaggio musulmano,  totalmente dipendente dai massoni e dai banchieri”: così Danilo Quinto, l’ex radicale convertito, nel suo blog.

Anche il resto è da citare:

Sono felice di aver votato LEGA e dico che a Matteo Salvini si deve dire solo grazie. E’ l’unico leader politico che in questo momento ha l’Italia. Dice parole chiare, libere, oneste, di verità. Parole nobili, che non si sentivano da anni. Mi sento di dire che Salvini coltiva sempre di più la “nobiltà della politica” ed io sento di essergli grato, da cittadino di questo Paese, per lo sforzo che sta compiendo, perché “nobiltà della politica” significa svolgere un servizio per il bene comune, mettendo da parte gli interessi e  le ambizioni personali. Salvini non cambia e non rinuncia alle proprie idee (sulla Russia, su Putin, sulla Siria, sull’Europa) e questo è già moltissimo in un Paese abituato ai voltagabbana. Non solo. Salvini vuole realizzare le sue idee, per rispetto dei suoi elettori e di tutti i cittadini.

Sono d’accordo con Salvini, con il punto cruciale del suo intervento: la ridefinizione della posizione dell’Italia nei confronti dell’Europa. I punti del programma annunciato non si possono realizzare obbedendo ai diktat europei e rinunciando alla nostra sovranità, come vorrebbero continuare a fare i poteri forti e la gran parte dei mass media – i casi di “Repubblica” e de “Il Giornale” sono esemplari – che in questi giorni stanno attaccando in modo formidabile Salvini e la sua volontà di dare un Governo serio al Paese, temendo i sondaggi che vedono crescere in maniera intollerabile per molti i consensi per la LEGA.

 

http://daniloquinto.tumblr.com/post/173899968578/onore-a-matteo-salvini-di-danilo-quinto-14

Non c’è molto da aggiungere. Quando nella mattinata di ieri ha cominciato a circolare la voce che il premier scelto da Di Maio e Salvini era  Giulio Sapelli,  m’è sembrato impossibile: troppo perfetta la scelta. Sapelli è un economista cattedratico di fama internazionale, un critico acuto  e competente  dell’Unione Europea, dell’euro come aborto e della Merkel  come hitlerina, ospite fisso al Valdai Forum  (il tink tank putiniano);  desideroso per di più di combattere – perché per un  professore universitario di 61 anni diventare primo ministro di un governo così attaccato non è certo un riposo –  per un  senso del dovere che non si può definire che amor di patria.

Troppo bello. Nei minuti seguenti infatti è arrivato veto,  si capisce non da Di Maio, ma da Grillo e Casaleggio.  Certo, non si può chiedere troppo al 5 Stelle. L’ignoranza vuole la sua parte, così come la mancanza di coraggio e lucidità. Ma ancor più che l’ignoranza, constato qui la fatale pulsione che fa dell’Italia un paese arretrato, avviato a diventare “un villaggio musulmano”. Cerco di spiegarmi.  Ho rivalutato Salvini, quando ho visto che è capace di scegliere e chiamare  a lavorare insieme “persone migliori di sé”  come Bagnai e la Buongiorno,  per un progetto politico che ha chiaro in mente, e richiede i migliori. E’ una eccezione rarissima, nel mondo politico.

Nei miei 76 anni  di vita, l’ho visto accadere ormai troppe volte: appena nasce, per merito di qualche capo-popolo, un movimento nuovo, che apre a speranze di rinascita, a questo movimento si avvicinano, e si offrono per collaborare,  personalità capaci, competenti, dotate di qualità e coltura specifica, tecnica o generale; ma, passato il primo entusiasmo ed abbraccio, esse vengono allontanate dall’apparato partitico.  Ho visto mettersi a servizio di Umberto Bossi , Gianfranco Miglio, il maggior politologo di allora. Rapidamente, Bossi se n’è liberato:  ha sempre preferito i consigli del suo autista,  lui è uno “del popolo lumbard”, quello sì che capiva la “pancia del Nord”. Non sto a ricordare –  anche perché molti erano miei amici – i tanti “migliori”,  hanno visto in Forza Italia una speranza, e  si sono offerti per riempire i posti di responsabilità per cui avevano le qualità, a battersi per quella che credevano fosse la battaglia di Berlusconi, in Parlamento, nei ministeri, alla Rai.  Berlusconi, avete visto  tutti, ha fatto parlamentari e  persino ministre sue escort,  ha selezionato  non un personale politico, ma un corpo di ballo di cosce lunghe e nani leccaculo comici, come si trattasse di mettere insieme una troupe di avanspettacolo. Che infatti era proprio il suo scopo: mettere a carico dei contribuenti le sue pompinare, insediandole in cariche pubbliche stipendiate. E’finito con la nipote di Mubarak.

Nel Movimento 5 Stelle è successo lo stesso. Hanno prima assunto  Claudio Messora, il miglior video-blogger disponibile, intelligente militante, a capo della loro comunicazione – per poi buttarlo via rapidamente, ed è finita a querele; e sarebbe un ottimo presidente dellas RAI nel nuovo governo. Allontanato Paolo Becchi. Anatemizzato e maledetto Pizzarotti, il sindaco di Parma,  perché è più bravo di loro, infatti i cittadini l’hanno rieletto –  infischiandosene del  M5S.

Ovviamente si capisce perché i capipopolo procedono a queste epurazioni, si liberano di persone ottime, migliori di sé, disposte ad operare con loro per il progetto politico: perché temono di  perdere  il controllo  sul loro potere.  Temono le persone più intelligenti, più competenti, più creative, perché sono libere, fuori dal conformismo di partito – non capiscono che è proprio questa la loro utilità (se non  fossero libere non avrebbero creatività e fantasia); e i politici hanno una paura barbina di ciò che può sorprenderli, che non controllano.

E questo, attenzione, succede  negli apparati ministeriali, dove il dirigente sceglie e fa avanzare  le mezze tacche, perché non gli fanno ombra, e soprattutto non fanno risaltare  la sua propria incompetenza e inadempienza.  Nelle Università – dove i baroni  si accordano fra loro per far vincere i concorsi ai loro più mediocri leccaculo, temendo l’indipendenza e la concorrenza dei portaborse veramente migliori, quelli che farebbero avanzare la scienza. Naturalmente è per questo che, generazione dopo generazione di mediocri, non  solo la scienza non avanza, ma gli studenti abbandonano a frotte le università italiane, comprendendo benissimo che esse non insegnano quasi nulla di utile.

https://www.huffingtonpost.it/2018/01/22/gli-universitari-italiani-sono-i-piu-insoddisfatti-al-mondo_a_23339782/

E’ la selezione delle elites al contrario, quella italiana.  Chi ha un minimo di potere, dovunque, emargina le elites (i migliori di sé) e promuove la mediocrità.  Il risultato, impressionante,  l’abbiamo visto negli immani talk-show  con cui i giornalisti  (de-selezionati nel modo sopra descritto) si sono  lanciati come un sol uomo a dimostrare  come le   proposte del  futuro governo giallo-verde fossero irrealizzabili e da dilettanti allo sbaraglio – intervistando  di continuo e soltanto elementi del PD (gli sconfitti), che  davano  prova continua del loro dilettantismo ed ignoranza. Loro e i giornalisti.

Non so se vi siete resi conto: Gianni Riotta, in una trasmissione, Agorà, si è stupito quando gli hanno detto che nell’articolo 1 della Costituzione è scritto: “La sovranità appartiene al popolo”,  a questa rivelazione, Riotta ha esclamato: Se uno studente dice questo all’esame, lo bocciano!  Solo con sforzo riescono a convincerlo che nella Costituzione è scritto proprio così.

https://www.ilprimatonazionale.it/cronaca/gianni-riotta-non-conosce-costituzione-rinaldi-lezione-85253/

E Riotta è un principe del giornalismo italiota: corrispondente dagli Usa per il Corriere della Sera  per una  vita, è stato direttore de Il Sole 24 Ore confindustriale, oggi lavora per La Stampa:  solo piani alti.  E’ l’incarnazione stessa del processo di de-selezione delle elites. E’ salito  così in alto  perché è un ignorante  a tal punto. Ovviamente è per l’ Europa  della Merkel, per l’euro e per le cessioni di sovranità.

In un altro talk show,  c’è il sociologo De Masi, molto di sinistra,  che ha sempre votato PD, vicinissimo al 5 Stelle  (teorizza una sua idea: lavorare gratis per lavorare tutti) e col dente avvelenato perché s’è messo “con la destra”. Ma asfalta un tale Marattin,  definito “consigliere economico” del PD, che difende le “riforme” di Renzi.

Marattin racconta: prima del Jobs Act, le donne  quando venivano assunte   firmavano una lettera di dimissioni in bianco nel caso fossero incinte. Il Jobs Act  l’ha abolito.

De Masi: “Guardi che era illegale anche prima”.

Marattin tenta la carta, molto usata nei talk shows,  del  “i 5 stelle hanno abbandonato il loro programma su questo e quest’altro punto”.

DeMasi: “Tutti i partiti fanno programmi pre-elettorali e poi fanno altro. Per esempio il PD: io non lo avrei mai votato, se avessi saputo che il PD avrebbe abolito l’articolo 18”.

http://www.la7.it/laria-che-tira/video/de-masi-vs-marattin-pd-incidenti-sul-lavoro-sono-effetto-del-jobs-act-leggi-sbagliate-producono-14-05-2018-241561

Non c’è spazio per elencare tutte le dimostrazioni di dilettantismo  sesquipedale, e  incompetenza terminale dei sinistri  piddini: risultato evidente di 50 anni di de-saelezione, allontanamento ed emarginazione dei migliori, per restare soli fra i peggiori e mediocri. Il PD per esempio conosceva Alberto Bagnai, l’ha valutato quando era di sinistra, l’ha compulsato,  i militanti di sinistra alle sue conferenze tornavano a dire al partito: è bravo. Ma non  l’hanno voluto. L’hanno lasciato  alla Lega, e adesso dicono che è fascista. E i loro giornali  ne sbagliano apposta il nome: “Mugnai”, “Cimaglia”…

Alberto Bagnai, non Cimaglia.

Gli “economisti” della sinistra  che vedo partecipare ai  talk, così, non capiscono nulla e nulla sanno quando un competente parla di politica monetaria,  di come viene creata la moneta, di cosa è l’euro e perché dei Premi Nobel hanno messo in guardia contro la sua attuazione, prevedendo gli effetti destabilizzanti socialmente che constaiamo, in modo critico: gli mancano evidentemente le nozioni di base. L’economia che  difendono è quella che è pensiero unico  da 30 anni, non ne conoscono altra. E’ anche quella meno pericolosa per le loro carriere, perché non sfida il potere.

E oviamente, durando le trattative, la “base” grillina ignorante invidiosa ha preso a metterei bastoni tra le ruote: vuole de—industrializzazioni, vuole l’immigrazione umanitaria  –  senza saper distinguere  in questo governo lo scopo primario dagli accessori utopistici. Lo scopo primario è, come ha detto Salvini:  “O riesco a dare vita a un Governo che ridiscute i vincoli esterni con l’Europa oppure e’ un libro dei sogni: non voglio prendere in giro nessuno. Il Governo parte se puo’ fare le cose: se dovessimo renderci conto che non siamo in grado di farle, non cominciamo neanche”.

Frase da statista coraggioso. I grillini però si tirano indietro. Anche perché non hanno il personale adatto, altrimenti perdono il controllo.

Hanno scelto la posizione moderata, “centrista”, che fu tipica della DC. No agli estremismi, restiamo moderati. Non troppo intelligenti, non troppo coraggiosi, non troppo competenti –  prendiamo posizioni non troppo coraggiose (così l’Europa non ci teme) e non troppo intelligenti, sennò avremmo bisogno di Bagnai, di Messora,  di Sapelli – e non li controlliamo.

Vittoria dei Piddini, degli ignoranti; del “Sud” contro il “Nord” (la conseguenza sarà alla lunga  la secessione, quella vera);  degli italioti che vogliono diventare un villaggio musulmano.

Par défaut