Breizh info : Immigration à Calais : retour à la case départ

Immigration à Calais : retour à la case départ

camp-de-calais-830x570 - copie

30/12/2016 – 06h15 Calais (Breizh-Info.com) – Les migrants sont de retour à Calais, malgré tous les généreux efforts financiers du gouvernement pour les maintenir dans des CAO en France. Après le démantèlement de la jungle et leur placement dans des centres d’accueil et d’orientation, les clandestins font le chemin inverse et tentent une nouvelle fois de gagner l’Angleterre.

2 mois après l’évacuation de la jungle, les clandestins ré investissent le camp petit à petit. Plusieurs centaines d’entre eux sont ainsi revenus – et notamment plusieurs en provenance des CAO de Bretagne – toujours animées du même espoir : Rejoindre l’Angleterre

Six nouveaux camps plus ou moins discrets ont déjà vu le jour. Décrits comme des mini-jungles, les conditions de vie sont de plus en plus précaires. Les abris sont érigés avec du bois, de la pierre et tous les matériaux trouvés dans les environs. Cette organisation improvisée pose une nouvelle fois un souci sanitaire, tant pour les clandestins qui y vivent que pour les riverains.

Évacués fin octobre pour être réorientés dans des centres d’accueil et d’orientation, les clandestins n’ont pas tardé à revenir à leur point de départ. Un grand nombre d’entre eux seraient des mineurs dont la demande d’asile a été rejetée par l’administration britannique.

En effet, l’Angleterre a fermé l’accès au pays après le vote du Brexit. Pourtant, la Grande-Bretagne s’était engagée, par l’intermédiaire du règlement de Dublin III, à prendre en charge les mineurs dont la famille se trouvait déjà Outre-manche. Dans les faits, seuls 790 mineurs ont pu rejoindre le territoire anglais. Un grand nombre reste donc à quai et squatte une nouvelle fois la région de Calais.

Lors du démantèlement de la jungle, l’ancien premier Ministre, Manuel Valls, avait promis la fin des campements illégaux en France. Le désormais candidat à la primaire de la gauche avait également assuré que la majeure partie des personnes évacuées obtiendrait l’asile en France.

Alors que les demandes d’asile ont explosé cette année, la grande majorité des migrants ne souhaite pas rester en France, perçue comme un pays sans perspective. Quoi qu’il en soit, les milliards d’euros dépensés pour accueillir les clandestins dans les CAO n’ont servi à rien, pas même à les convaincre de rester en France. La porte anglaise étant fermée, les migrants attendent patiemment une ouverture politique ou sécuritaire pour retenter leur chance.

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s