Vers où va-t-on ?-Un rapprochement public saoudo-israélien pourrait se retourner contre Riyad

Vers où va-t-on ?-Un rapprochement public saoudo-israélien pourrait se retourner contre Riyad
Publié le 26 mai 2018
Vers où va-t-on ?-Un rapprochement public saoudo-israélien pourrait se retourner contre Riyad

Vers où va-t-on ?

Vers où va-t-on ?

Un rapprochement public saoudo-israélien pourrait se retourner contre RiyadPosted: 03 Jul 2017 07:20 AM PDT

Article original de Andrew Korybko, publié le 21 Juin 2017 sur le site Oriental Review
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

Il y a longtemps que l’Arabie saoudite et Israël coopèrent l’un avec l’autre contre leur rival iranien commun, et que leurs liens stratégiques avec les États-Unis sont ce qui les rapproche. Cependant, en raison des sensibilités politiques des deux côtés, aucun des deux n’a formellement reconnu l’existence de cette coordination en coulisses, et encore moins leur pays respectif. Néanmoins, des rapports ont circulé au cours des derniers mois indiquant que Trump et son équipe travaillent fort dans les coulisses pour rassembler publiquement les deux afin de cristalliser plus solidement ce qui s’est avéré être une coalition anti-iranienne très fragile et désunie.

La première étape consiste, selon les sources médiatiques internationales et israéliennes, à encourager doucement l’Arabie saoudite et Israël à négocier des relations économiques entre les deux parties. Cela constituerait une reconnaissance de fait de plusieurs façons et pourrait, comme on s’y attend, faire beaucoup pour une transition plus lisse, l’un de ces jours, vers une reconnaissance formelle. L’Arabie saoudite ne serait pas seule dans cette situation, car elle aurait sans doute le soutien des Émirats arabes unis et de certains de ses autres alliés régionaux, le Qatar étant visiblement absent de cet arrangement à la lumière de la récente guerre froide qui a éclaté entre les deux pays du Golfe.
En outre, un autre élément joue. L’Arabie saoudite pourrait permettre aux pèlerins palestiniens de voler directement à partir de leurs territoires occupés vers le Royaume avec une escale simple et symbolique dans la capitale jordanienne d’Amman. Si cela se produit réellement, cela aurait un symbolisme puissant dans toute la communauté musulmane mondiale en montrant que le gardien des Deux Saintes Mosquées est fondamentalement d’accord avec Israël et son occupation de la Palestine.
Alors que Trump pourrait s’associer à cela et que les liens économiques formels supposément proposés entre le Golfe et Israël enverraient un message positif à d’autres pays musulmans pour suivre leurs traces. Il est aussi possible que cela puisse se retourner contre Riyad en générant un énorme mécontentement parmi le public international ciblé, au point qu’aucun autre État ne suivrait ce plan.

Donc, dans l’ensemble, il y a beaucoup de risques liés à ce que Trump essaie de faire. Il parie que le poids lourd sunnite, l’Arabie saoudite, est assez influent pour que d’autres pays musulmans suivent son chemin, mais il se pourrait qu’il n’y ait pas assez d’argent dans les coffres du Royaume pour financer les pots de vin que cela pourrait nécessiter. En outre, même ce mouvement pourrait encore compromettre la crédibilité du pays aux yeux de tous les croyants qui sont conscients de ses crimes régionaux, en avançant essentiellement l’argument répandu dans certains cercles que les Saoudiens sont des « vendus » dans chaque cas, et que leur garde des Deux Saintes Mosquées ne fait pas automatiquement d’eux des modèles moraux dont les politiques doivent être suivies aveuglément.

Andrew Korybko
You are subscribed to email updates from Vers où va-t-on ?.
To stop receiving these emails, you may unsubscribe now. Email delivery powered by Google
Google Inc., 1600 Amphitheatre Parkway, Mountain View, CA 94043, United States

Cliquez ici pour répondre au message ou le transférer
9,

Vers où va-t-on ?

Un rapprochement public saoudo-israélien pourrait se retourner contre RiyadPosted: 03 Jul 2017 07:20 AM PDT

Article original de Andrew Korybko, publié le 21 Juin 2017 sur le site Oriental Review
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

Il y a longtemps que l’Arabie saoudite et Israël coopèrent l’un avec l’autre contre leur rival iranien commun, et que leurs liens stratégiques avec les États-Unis sont ce qui les rapproche. Cependant, en raison des sensibilités politiques des deux côtés, aucun des deux n’a formellement reconnu l’existence de cette coordination en coulisses, et encore moins leur pays respectif. Néanmoins, des rapports ont circulé au cours des derniers mois indiquant que Trump et son équipe travaillent fort dans les coulisses pour rassembler publiquement les deux afin de cristalliser plus solidement ce qui s’est avéré être une coalition anti-iranienne très fragile et désunie.

La première étape consiste, selon les sources médiatiques internationales et israéliennes, à encourager doucement l’Arabie saoudite et Israël à négocier des relations économiques entre les deux parties. Cela constituerait une reconnaissance de fait de plusieurs façons et pourrait, comme on s’y attend, faire beaucoup pour une transition plus lisse, l’un de ces jours, vers une reconnaissance formelle. L’Arabie saoudite ne serait pas seule dans cette situation, car elle aurait sans doute le soutien des Émirats arabes unis et de certains de ses autres alliés régionaux, le Qatar étant visiblement absent de cet arrangement à la lumière de la récente guerre froide qui a éclaté entre les deux pays du Golfe.
En outre, un autre élément joue. L’Arabie saoudite pourrait permettre aux pèlerins palestiniens de voler directement à partir de leurs territoires occupés vers le Royaume avec une escale simple et symbolique dans la capitale jordanienne d’Amman. Si cela se produit réellement, cela aurait un symbolisme puissant dans toute la communauté musulmane mondiale en montrant que le gardien des Deux Saintes Mosquées est fondamentalement d’accord avec Israël et son occupation de la Palestine.
Alors que Trump pourrait s’associer à cela et que les liens économiques formels supposément proposés entre le Golfe et Israël enverraient un message positif à d’autres pays musulmans pour suivre leurs traces. Il est aussi possible que cela puisse se retourner contre Riyad en générant un énorme mécontentement parmi le public international ciblé, au point qu’aucun autre État ne suivrait ce plan.

Donc, dans l’ensemble, il y a beaucoup de risques liés à ce que Trump essaie de faire. Il parie que le poids lourd sunnite, l’Arabie saoudite, est assez influent pour que d’autres pays musulmans suivent son chemin, mais il se pourrait qu’il n’y ait pas assez d’argent dans les coffres du Royaume pour financer les pots de vin que cela pourrait nécessiter. En outre, même ce mouvement pourrait encore compromettre la crédibilité du pays aux yeux de tous les croyants qui sont conscients de ses crimes régionaux, en avançant essentiellement l’argument répandu dans certains cercles que les Saoudiens sont des « vendus » dans chaque cas, et que leur garde des Deux Saintes Mosquées ne fait pas automatiquement d’eux des modèles moraux dont les politiques doivent être suivies aveuglément.

Andrew Korybko
You are subscribed to email updates from Vers où va-t-on ?.
To stop receiving these emails, you may unsubscribe now. Email delivery powered by Google
Google Inc., 1600 Amphitheatre Parkway, Mountain View, CA 94043, United States

Cliquez ici pour répondre au message ou le transférer
9,98 Go (66 %) utilisés sur 15 Go
Gérer
Conditions d’utilisation – Confidentialité
Dernière activité sur le compte : Il y a 48 minutes

Détails

98 Go (66 %) utilisés sur 15 Go
Gérer
Cond

Vers où va-t-on ?

Un rapprochement public saoudo-israélien pourrait se retourner contre RiyadPosted: 03 Jul 2017 07:20 AM PDT

Article original de Andrew Korybko, publié le 21 Juin 2017 sur le site Oriental Review
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

Il y a longtemps que l’Arabie saoudite et Israël coopèrent l’un avec l’autre contre leur rival iranien commun, et que leurs liens stratégiques avec les États-Unis sont ce qui les rapproche. Cependant, en raison des sensibilités politiques des deux côtés, aucun des deux n’a formellement reconnu l’existence de cette coordination en coulisses, et encore moins leur pays respectif. Néanmoins, des rapports ont circulé au cours des derniers mois indiquant que Trump et son équipe travaillent fort dans les coulisses pour rassembler publiquement les deux afin de cristalliser plus solidement ce qui s’est avéré être une coalition anti-iranienne très fragile et désunie.

La première étape consiste, selon les sources médiatiques internationales et israéliennes, à encourager doucement l’Arabie saoudite et Israël à négocier des relations économiques entre les deux parties. Cela constituerait une reconnaissance de fait de plusieurs façons et pourrait, comme on s’y attend, faire beaucoup pour une transition plus lisse, l’un de ces jours, vers une reconnaissance formelle. L’Arabie saoudite ne serait pas seule dans cette situation, car elle aurait sans doute le soutien des Émirats arabes unis et de certains de ses autres alliés régionaux, le Qatar étant visiblement absent de cet arrangement à la lumière de la récente guerre froide qui a éclaté entre les deux pays du Golfe.
En outre, un autre élément joue. L’Arabie saoudite pourrait permettre aux pèlerins palestiniens de voler directement à partir de leurs territoires occupés vers le Royaume avec une escale simple et symbolique dans la capitale jordanienne d’Amman. Si cela se produit réellement, cela aurait un symbolisme puissant dans toute la communauté musulmane mondiale en montrant que le gardien des Deux Saintes Mosquées est fondamentalement d’accord avec Israël et son occupation de la Palestine.
Alors que Trump pourrait s’associer à cela et que les liens économiques formels supposément proposés entre le Golfe et Israël enverraient un message positif à d’autres pays musulmans pour suivre leurs traces. Il est aussi possible que cela puisse se retourner contre Riyad en générant un énorme mécontentement parmi le public international ciblé, au point qu’aucun autre État ne suivrait ce plan.

Donc, dans l’ensemble, il y a beaucoup de risques liés à ce que Trump essaie de faire. Il parie que le poids lourd sunnite, l’Arabie saoudite, est assez influent pour que d’autres pays musulmans suivent son chemin, mais il se pourrait qu’il n’y ait pas assez d’argent dans les coffres du Royaume pour financer les pots de vin que cela pourrait nécessiter. En outre, même ce mouvement pourrait encore compromettre la crédibilité du pays aux yeux de tous les croyants qui sont conscients de ses crimes régionaux, en avançant essentiellement l’argument répandu dans certains cercles que les Saoudiens sont des « vendus » dans chaque cas, et que leur garde des Deux Saintes Mosquées ne fait pas automatiquement d’eux des modèles moraux dont les politiques doivent être suivies aveuglément.

Andrew Korybko

d

https://widgets.wp.com/likes/index.html?ver=20180319#blog_id=101557689&post_id=5464&origin=sourceserlande.wordpress.com&obj_id=101557689-5464-5b092a5080235
Sur le même thème
la lettre du blog des 2 témoins de l’apocalypse-un site avec lettre éléctro- nique consacré au Moyen-Orient mais pas uniquement:Jérusalem : le Consulat actuel fera office d’Ambassade américaine …. tempête dans un verre d’eau ?-et varia

la lettre du blog des 2 témoins de l’apocalypse-un site avec lettre éléctro- nique consacré au Moyen-Orient mais pas uniquement:Jérusalem : le Consulat actuel fera office d’Ambassade américaine …. tempête dans un verre d’eau ?-et varia

Dans « Non classé »
L’Orient-Le jour:Transfert de l’ambassade US à Jérusalem : l’euphorie israélienne entraîne un bain de sang palestinien-et varia

L’Orient-Le jour:Transfert de l’ambassade US à Jérusalem : l’euphorie israélienne entraîne un bain de sang palestinien-et varia

Dans « Non classé »
Le Saker Francophone:présentation du site et varia

Le Saker Francophone:présentation du site et varia

Dans « Non classé »

Jésus Aujourd’hui: L’Évangile du jour | Méditation du jour | Maria Valtorta | Commenter L’ÉVANGILE DU JOUR « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé » (Lc 17, 11-19)Dans « Non classé »

Services Regnum Christi : Méditation sur l’Évangile du jour-Évangile selon saint Luc 17, 26-37Dans « Non classé »

Evangile au quotidien 29/08/2017:Tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère.Dans « Non classé »
Laisser un commentaireModifier
Laisser un commentaire
Navigation des articles
← Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (France): René GROUSSET ( 1885 – 1952 )
IGN:Qu’est-ce que l’Open Data ? →
Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Article précédent Settimo Cielo di Sandro Magister:In Vaticano ci mancava Vandana Shiva. Eccola qua Vandana
Article suivant 1P5 Digests: Is The Vatican Looking to Ghettoize the Latin Mass? Steve Skojec

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s