Les Crises:Revue de presse du 18/11/2018

Les Crises

Créé par Olivier Berruyer
Flux RSS
Facebook
Twitter

Les Dossiers
Catégories
Mots Clés
Nous Contacter

Home
>
Revue de Presse

Revue de Presse
18.novembre.2018 // Les Crises
Revue de presse du 18/11/2018
6

CHINE
La chine veut remplacer ses presentateurs télés par des Robots

Cette très sérieuse expérimentation a un but clairement affiché par Xinhua, l’agence chinoise. Comme toujours lorsqu’il est question de robotisation, l’idée est d’augmenter la productivité des présentateurs tout en réduisant les coûts de production de l’information. Une fois l’innovation mise au point, plus besoin de recruter ni de payer un humain pour s’exprimer sur les plateaux. Ces présentateurs 2.0 pourront par ailleurs retransmettre l’information 24 heures sur 24, sans roulement. [… et sans réfléchir… En France, nous avons déjà les éditocrates pour ça.]

Source : Le Figaro
DÉMOCRATIE
Cette guerre de basse intensité contre toute forme de révolte

« Antinucléaires, zadistes, paysans, écologistes, solidaires avec les migrants… En France, la justice criminalise les militants, explique l’auteur de cette tribune. Qui s’interroge : quels modes d’action reste-t-il à une époque où la répression ne cesse, elle, de s’intensifier. Nos corps sont muselés, nos paroles entravées. Chaque geste qui s’opposerait à l’ordre existant est susceptible, désormais, d’entraîner des poursuites judiciaires. Une longue litanie de procès et d’enquêtes, de surveillances téléphoniques et d’élucubrations policières. Parfois les affaires tournent au grotesque, à l’absurde. Des militants d’Attac ont été conduits 21 heures en garde à vue pour avoir posé des autocollants sur une vitrine de la Société générale. À Bure, un maraîcher opposé à la poubelle radioactive a subi un procès parce que des gendarmes avaient trouvé dans son camion une pelle à tarte et deux opinels. Récemment, une femme a subi 12 heures de garde à vue pour avoir peint un coquelicot à la peinture à l’eau sur les marches de la mairie à Reims. J’ai été jugé, de mon côté, sans même être prévenu, sans avocat pour avoir mis le pied devant une pelleteuse dans le Bois Lejuc pendant une minute. Un fait qualifié de « violent »par le procureur, alors que ce geste symbolique s’opposait à des travaux illégaux. » [Bienvenue au pays de l’extrême centre (cf. A. Deneault)]

Source : REPORTERRE
EUROPE
Bruxelles recule sur la Taxation des Gafas

Quatre pays n’étaient pas d’accord pour signer un accord : La Suède, La Finlande, l’Irlande et République Tchèque. La France accepte de botter en touche et attend que l’OCDE soit capable de proposer quelque chose à la place de l’UE qui avoue son impuissance à s’entendre sur un projet aussi simple.

Source : 20minutes
Le couple franco-allemand n’existe pas

« Xerfi Canal a reçu Coralie Delaume, blogueuse d’actualité politique, dans le cadre de son livre « Le couple franco-allemand n’existe pas ». Une interview menée par Adrien de Tricornot. »

Source : XERFI CANAL
FRANCE
Le coût des conseillers ministériels explose

Les décodeurs essayent de venir au secours de Benjamin Griveaux mais c’est pour mieux l’enfoncer, il est vrai que la répartition des nouvelles dépenses est très symbolique de l’époque, le secrétariat d’état aux armées perd 20% le porte-parolat gagne 50%.

Source : Le Monde
Cybersécurité : Appel de Paris du 12 novembre 2018 pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace

La diplomatie française en la personne de son Président innove et signe un appel mixte entités étatiques, ONG, think-tanks, boites privées appelant à la sécurité du Cyberspace ou n’apparaissent ni les États-Unis ni la Chine ni l’Inde ni la Russie, etc… mais l’Atlantic Council, la French American Foundation, Google, Facebook, Microsoft (voir liste des signataires)… Un grand pas vers un monde apaisé.

Source : France diplomatie
La privatisation de l’aéroport de Toulouse, validée par Macron, est un «échec» à ne pas répéter, juge la Cour des comptes

« Dans un rapport sur le processus de privatisation des aéroports en France, la Cour des comptes pointe «l’échec» de celui de l’aéroport de Toulouse-Blagnac… La vente des parts de l’Etat dans l’aéroport Toulouse-Blagnac à une société aux capitaux étrangers, c’est le contre-exemple d’une opération réussie selon la Cour des comptes. Dans un rapport à la commission des Finances de l’Assemblée nationale sur « le processus de privatisation des aéroports de Toulouse, Lyon et Nice », les magistrats financiers taclent la décision prise en décembre 2014 de céder 49,99 % du capital à Casil Europe. Cette holding, créée par le fonds d’investissement hongkongais Friedmann Pacific et Shandong High Speed Group, un groupe public chinois, a emporté la mise pour 308 millions d’euros. »

Source : 20 MINUTES
GÉOPOLITIQUE
Sri Lanka : « rétablir » la vérité !

« Depuis quelques semaines, le Sri Lanka est dans la tourmente. Un conflit politique oppose des responsables à la tête du pays insulaire. Mais quels sont les enjeux de cette crise ? Quelles forces s’opposent au sein de la société sri-lankaise d’une part, et dans cette stratégique région de l’océan Indien d’autre part ? Pourquoi les Etats-Unis et l’Europe se sont-ils empressés d’adopter des sanctions pour ramener le Sri Lanka sur le « droit chemin » ? Quel rôle jouent les ONG occidentales destinées à promouvoir la démocratie ? Depuis Colombo, Jean-Pierre Page analyse les événements en cours. (IGA) »

Source : INVESTIG’ACTION
Au Yémen, la cobelligérance oubliée de l’Occident

« Avec l’affaire Khashoggi et l’enlisement du conflit yéménite, Washington, Paris et Londres sont sous pression concernant leurs ventes d’armes aux Saoud. Mais ce débat omet une réalité encore plus dérangeante : leur cobelligérance oubliée au Yémen. Depuis son lancement au printemps 2015, l’offensive de la « coalition arabe » menée par le prince saoudien Mohammed ben Salmane au Yémen a été continuellement décrite comme une « guerre oubliée ». À l’évidence, si on la compare au conflit syrien, cette campagne a nettement moins attiré l’attention des médias occidentaux. Or, sachant que ces derniers en ont tout de même parlé des milliers de fois, ce n’est pas cette opération de la « coalition arabe » qui a été oubliée, mais la cobelligérance des trois principales puissances militaires occidentales dans celle-ci. »

Source : MIDDLE EAST EYE
Virage à 180° ? Les EAU et l’Arabie Saoudite se rapprochent de la Syrie

« La nouvelle est stupéfiante, mais plusieurs sources sérieuses la confirment. La voici, livrée telle quelle en attendant d’en savoir plus. Le projet des Émirats Arabes Unis de rouvrir sous peu leur ambassade à Damas argue d’un étonnant nouvel alignement sur la carte du Moyen-Orient. Au niveau le plus évident, il signale que les États du Golfe ont pris acte de la fin de la guerre brutale pour renverser le gouvernement syrien. Mais leur pragmatisme est stupéfiant. Il n’y aura même pas de délai de réflexion ! Qu’est-ce qui explique cette urgence ? »

Source : ENTELEKHEIA
LIBERTÉS
Macron et Facebook annoncent un plan conjoint de censure des médias sociaux en France

« Lundi, moins d’une semaine après avoir provoqué le dégoût des travailleurs en France et au-delà en louant le dictateur et collaborateur nazi Philippe Pétain, le président français Emmanuel Macron a tenu des réunions avec Facebook pour planifier la censure des réseaux sociaux en France. Lors d’un Forum officiel sur la gouvernance de l’Internet organisé par l’UNESCO à Paris, Macron a déclaré que le monde était au bord de la catastrophe à cause de l’exercice de la liberté d’expression sur Internet. Alors que l’Internet était à l’origine de «formidables opportunités», a-t-il déclaré, il commençait aussi maintenant« à être décrit par certains comme une menace pour nos sociétés démocratiques». Macron a dénoncé «l’anonymat» en ligne, avertissant que l’«Internet [était] utilisé dans nos démocraties par des régimes totalitaires pour nous déstabiliser». Il a appelé la France à trouver une troisième voie entre un «Internet californien» soi-disant non censuré et un «Internet chinois » fortement censuré. En conséquence, pendant six mois à compter du début de 2019, les responsables français doivent mettre en place un programme commun avec Facebook leur donnant accès aux outils utilisés par Facebook pour censurer les discours «racistes, antisémites, homophobes ou sexistes». » [Bienvenue au pays de l’extrême centre « 2 »].

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE
RÉFLEXION
Le mythe de la transition énergétique

« Conférence de Jean-Baptiste Fressoz, historien des sciences, des techniques et de l’environnement, qui montre comment la « transition énergétique » est un mythe forgé par des experts afin de neutraliser la charge critique de la « crise de l’énergie » et du changement climatique. Il montre comment les choix technologiques des États et des classes dominantes ont systématiquement écarté les énergies renouvelables et les solutions collectives, imposant partout la recherche de la puissance et du résultat immédiat au détriment du rendement et de l’économie de ressources. »

Source : BLOG : ET VOUS N’AVEZ ENCORE RIEN VU…
Lewis Mumford et la critique de la civilisation (industrielle)

« Un des plus brillants analystes de nos sociétés industrielles (ou plutôt, de la société industrielle) et de leur (de sa) trajectoire (progrès technique, croissance, développement, destruction du monde et totalitarisme) s’appelait Lewis Mumford. En France, à l’exception de quelques spécialistes, très peu le connaissent, et aux États-Unis, son pays d’origine, pas beaucoup plus. Né en 1895 et mort en 1990, il a vécu l’incroyable et effrayant bouleversement du monde induit, entre autres choses, par les deux Guerres mondiales. Son œuvre la plus citée, Le Mythe de la machine, deux tomes pour un ensemble de près de 1000 pages, devrait bientôt être rééditée (d’ici quelques mois, espérons) par une maison d’édition française. Parmi ses livres disponibles en français, Les Transformations de l’homme et Technique et Civilisation sont encore édités, et valent la lecture. Je suis récemment tombé sur une interview, en date de 1973, dans laquelle il revient brièvement sur l’ensemble de son travail, et sur l’évolution de sa perspective, dont voici un petit extrait. »

Source : LE PARTAGE
SOCIETÉ
Donner toute leur place aux circuits courts

Avec la loi issue des États généraux (01/11/18), les produits issus de circuits courts, les produits bios ou sous signe de qualité, devront constituer 50 % de l’approvisionnement en restauration collective à compter du 01/22. Le consommateur voudrait de la proximité. Pourtant, même si 20 % des agriculteurs vendent tout ou partie de leur production en circuits courts, « Les circuits courts ne représentent que 3 Mds€ (5-10 % de la consommation française) », selon C. Cochonneau, président de l’APCA. En comparaison, le marché de la pizza, c’est 5 Mds€. Derrière la bannière « circuits courts », il y a les traditionnels marchés et la vente directe à la ferme, mais de nouvelles formes émergent. Des producteurs créent des magasins en ville et d’autres saisissent l’opportunité du digital, avec des drives fermiers comme « pourdebon.com ». 25 % de la consommation alimentaire (3,7 milliards de repas en restauration hors foyer) échappe aux GMS. Les circuits-courts doivent donc passer par la restauration collective mais il faudra revoir les priorités budgétaires. Ainsi, la matière première d’un repas hospitalier représente 1,4€ et il faudrait augmenter de 0,3€ le coût d’un repas en cantine pour avoir 20% de bio. D’autre part, la restauration travaille de gros volumes et il y a des besoins de planifications à long terme selon F. Lehoux, directrice générale de Geco food service. Des initiatives voient donc le jour pour aider les producteurs à s’organiser comme celle de la Chambre d’agriculture de Bretagne (Breiz’Alim).

Source : Terre-Net
ÉCONOMIE
Impact de la guerre commerciale des USA envers la Chine

« Le 8 mars dernier, les premières mesures protectionnistes américaines sur l’acier et l’aluminium ont marqué le début d’une véritable guerre commerciale entre les USA et la Chine. Cette guerre est allée en se durcissant, chacun des camps répliquant coup pour coup aux mesures hostiles prises par le camp adverse. Le but affiché des USA était de réduire le déficit de leur balance commerciale avec la Chine, mais il s’agissait aussi de ralentir la croissance chinoise et de retarder sa conquête, trop rapide, de la suprématie économique mondiale. »

Source : ENTELEKHEIA
ÉTATS-UNIS
Pourquoi la santé est hors de prix aux États-Unis

« Avec des dépenses de santé équivalentes à 17,2 % du PIB en 2017, les Américains paient un coût énorme pour se soigner. Bien plus élevé que dans les autres pays industrialisés : le deuxième pays le plus cher est la Suisse avec 12,3 % du PIB (la France arrive en cinquième position avec 11,5 %). Est-ce le signe d’un système sophistiqué qui permet une bien meilleure qualité de soins ? C’est tout l’inverse, démontre une remarquable étude de l’Economic Policy Institute (EPI) de Washington. Aux États-Unis, l’assurance santé est le plus souvent liée au contrat de travail. Elle est essentiellement payée par les entreprises (à 80 % pour un célibataire, à 70 % pour une famille), le reste étant à la charge du salarié. Entre 2006 et 2016, le coût total de l’assurance santé a grimpé de 49,2 %, une progression énorme, et la partie payée par le salarié encore plus rapidement de 53,5 %. Une évolution avec une double conséquence négative : moins de pouvoir d’achat pour les ménages et des entreprises réfrénant la hausse des salaires afin de limiter le coût du travail. »

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s