Edition Verdier:En librairie le 4 octobre 2018

En librairie le 4 octobre 2018

Littérature française | Collection jaune
==================================================================================

Emmanuelle Rousset
OARISTYS

Les oaristys sont, dans la poésie antique, des paroles d’amour en forme de dialogue entre deux amoureux. Dans ces oaristys modernes, on n’entend qu’une des deux voix, celle de la femme, parlant de tout près à l’homme aimé, mi-voix célébrant l’humaine félicité d’être l’un à l’autre.
Mais, si intime et privée qu’elle soit, cette voix de femme répercute la polarité générale des sexes, telle que l’époque la repense et la change, manière de renouveler l’éternel mystère de l’étrangeté de l’autre que ce mystère rend désirable.
Si la guerre des sexes, loin d’être de nature, ou de rendre fatal l’assujettissement de l’un à l’autre, n’était qu’un symptôme de la prédominance des valeurs de la guerre, rien n’empêcherait d’espérer comme possible l’avènement d’une relation enfin heureuse et apaisée entre les hommes et les femmes. De guerre lasse, ces oaristys assument à la fois l’amour pour les hommes, les accents de rébellion contre un pouvoir subi et des mensonges rabaissants, et l’aspiration à un équilibre supérieur et à un hommage réciproque des deux sexes.
_____________
128 pages, 13 €

Littérature russe | Collection « Slovo »
==================================================================================

Maxime Ossipov
APRÈS L’ÉTERNITÉ
Récits
Traduction du russe par Anne-Marie Tatsis-Botton et Éléna Rolland

L’Éternité ? C’est un lieu oublié, malmené par le temps, où sont broyés les vies et les cœurs. C’est le nom d’un tout petit bourg, au-delà du cercle polaire, créé ex nihilo par le pouvoir soviétique et qui possède son théâtre… L’histoire de ce théâtre et de ses étranges acteurs est retracée dans le cahier que son ancien directeur littéraire – un vieil homme doux, pauvre et malade – oublie lors d’une consultation à l’hôpital.
C’est aussi le titre d’un des huit récits qui composent le troisième livre en français de Maxime Ossipov. Ce médecin cardiologue et écrivain promène son regard aigu sur la société et l’histoire russe, en particulier la toute fin de la période soviétique et les bouleversements qui ont suivi, avec en arrière-fond un régime qui se durcit, l’absurde guerre avec l’Ukraine.
Dans ces fictions qui sont nourries du réel le plus brut, de bonté et d’humanité, l’histoire étreint les existences, l’écriture va au plus près des douleurs et des joies.

La prose d’Ossipov est magnifique, limpide, russe, malade et âpre, à la fois actuelle et éternelle, emplie de compassion. Elle ne console pas toujours, mais toujours elle réjouit.
Lev Dodine
_____________
256 pages, 20 €

_________________________________________________________________________________________________________________________

Pour le programme des rencontres avec nos auteurs, voir l’agenda de notre site.

Plus de renseignements sur notre site :
http://www.editions-verdier.fr

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s