Le Salon Beige: 21 nouveaux articles!Education nationale : un guide sur la laïcité qui omet l’islam-et varia du 31/5/2018

Le Salon Beige: 21 nouveaux articles

Link to Le Salon Beige

C’est arrivé un 31 mai…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 31 mai : fête de la Visitation de la Vierge Marie.

La Visitation par Fra Angelico, Musée du Prado Madrid

La Mère de Dieu ne peut contenir la joie de l’annonce qui lui a été faite. Elle ne peut pas encore la partager avec Joseph. Elle va rejoindre sa cousine Elisabeth, enceinte comme elle. Et Jean-Baptiste partage cette allégresse en tressaillant dans le sein de sa mère. La fête de la Visitation commémore la sainte Rencontre de deux enfants à naître et le Magnificat de Marie qui jaillit de son exultation. L’icône de la visitation, ci-dessus, montre Marie en face d’Élisabeth. Les deux mères portent chacune leur enfant.

  • le 31 mai : saints du jour français ou en France.
    • Ste Pétronille, vierge et martyre, Patronne secondaire de la France († Ier s.)

Vierge romaine, convertie par l’apôtre saint Pierre, et attachée à son service jusqu’à sa mort, Pétronille est considérée comme sa fille spirituelle.

Sainte Petronille, la première sainte patronne de la France, elle était la descendante de Titus Flavius Petro, le grand-père de Vespasien. Elle fut catéchisée et baptisée par Saint Pierre Apôtre. Elle est considérée comme sa fille spirituelle. Elle était d’une beauté extraordinaire mais elle souffrait de paralysie. Or, un jour que les disciples logeaient chez Saint Pierre, Tite lui dit : « Puisque vous guérissez tous les infirmes, pourquoi laissez-vous Pétronille souffrante ? » ; « C’est, répondit Saint Pierre, que cela lui vaut mieux : néanmoins, pour que l’on ne puisse pas conclure de mes paroles qu’il est impossible de la guérir, il lui dit : « Lève-toi promptement, Pétronille, et sers-nous ». Elle fut guérie aussitôt, se leva et les servit. Quand elle eut fini de les servir Saint Pierre lui dit : « Pétronille, retourne à ton lit ». Elle y revint aussitôt et la fièvre la reprit comme auparavant : mais dès qu’elle eut eu acquis la perfection dans l’amour de Dieu, elle fut guérit complètement. Pétronille était d’une grande beauté. Aussi, le comte Flaccus s’éprit-il d’elle. Mais la vierge, désirant rester fidèle à son Epoux céleste, lui répondit qu’elle ne consentirait pas à le suivre. Elle est morte en vierge et martyre à Rome.

Reconnue comme patronne des Rois de France depuis l’époque de Charlemagne, son sarcophage qui conservait les restes de la sainte fut transféré dans la basilique pontificale par le Pape Paul 1er en 757. En adoptant cette sainte comme patronne nationale, la France devient alors la première fille de l’Église comme Pétronille est la fille du premier chef de l’Église ! Les attaches de la France avec la sainte ont perduré : Louis XI avait une grande vénération pour elle, il lui adressa de ferventes prières pendant la maladie du Dauphin, le futur Charles VIII. Ce dernier ayant été guéri, le roi fit embellir la chapelle de Sainte Pétronille. Pendant le règne de Louis XII, le Cardinal Jean de Bilhères Lagraulas demanda à Michel-Ange de réaliser une vierge de piété pour la chapelle Sainte-Pétronille. Aujourd’hui encore, dans la basilique Saint-Pierre un autel lui est dédié. (Cet autel est considéré comme territoire Français). Chaque année, le 31 mai, jour de la fête de Sainte Pétronille, une messe est dite dans la chapelle pour la France et tous les Français de Rome y sont invités. Sainte Pétronille est représentée avec la palme du martyre, souvent en compagnie de Saint Pierre. On l’invoque pour guérir les fièvres

  • St Sylvius, quatrième évêque de Toulouse  († v. 400)

À Toulouse, vers 400, saint Silvius, évêque, qui commença à orner d’une basilique le tombeau de saint Saturnin

  • Bx Nicolas Barré, prêtre o.m. († 1686)

A Paris, en 1686, le bienheureux Nicolas Barré, prêtre de l’Ordre des Minimes. Né à Amiens, maître en théologie et célèbre directeur spirituel dans l’esprit de l’Évangile, il fonda les « Petites Écoles de la charité », les « Sœurs de l’Enfant-Jésus de Saint-Maur » et les « Sœurs de la Providence de Rouen », pour l’éducation gratuite des enfants du peuple.

  • le 31 mai  1578 : le Roi Henri III pose la première pierre du Pont Neuf à Paris.

La première pierre du Pont-Neuf, sur la Seine, à Paris, est posée par le Roi Henri III, accompagné de Catherine de Médicis, de sa femme la reine Louise, et des principaux magistrats du royaume et de la ville.

  • le 31 mai  1653 : bulle « Cum Occasione » du pape Innocent X.

Le pape Innocent X condamne cinq propositions du livre de Jansénius, dans sa bulle « Cum Occasione ». Le jansénisme est alors un mouvement religieux très influent mais hérétique, puisqu’il remet en cause certains grands principes de la religion catholique et tend à influer sur la vie politique.

  • le 31 mai  1809 : mort du Maréchal Jean Lannes suite à la bataille d’Essling.

Né à Lectoure le 10 avril 1769, fils d’un petit marchand, il rejoint la Garde Nationale en 1792. Il est promu sous-lieutenant la même année. De 1793 à 1795, il combat avec vaillance les Espagnols dans le Roussillon.

En 1796, il participe à la première campagne d’Italie comme simple soldat. Il se distingue à Dego (15 avril 1796) où le Général Bonaparte le remarque et le promeut…Général de Brigade. Il participe au Coup d’Etat du 18 Brumaire. En 1800, il participe à la Seconde Campagne d’Italie, s’empare d’Aoste et bat les Autrichiens du Général Peter-Carl Ott à Montebello le 9 juin. Puis il commande la Garde Consulaire. De 1802 à 1804, Jean Lannes est nommé à l’Ambassade de France, où son manque de diplomatie oblige Bonaparte à le rappeler.

En 1804, l’empereur l’élève à la dignité de Maréchal d’Empire, puis lui donne le titre de Duc de Montebello quatre ans plus tard, en 1808. Le 22 mai 1809, Lannes est blessé d’un boulet de canon. Malgré les soins prodigués par Larrey, chirurgien personnel de l’Empereur, Lannes meurt le 31 mai 1809 à l’âge de quarante ans.

L’Empereur alors écrit une lettre de condoléances à la seconde épouse de Lannes, Louise Guéhéneux, dans laquelle il dit : «  Le Maréchal est mort ce matin des blessures qu’il a reçues au champ d’honneur. Ma peine égale la vôtre. Je perds le Général le plus distingué de mes armées, mon compagnon d’armes depuis seize ans, celui que je considérais comme mon meilleur ami […] ».

Avec Davout et Suchet, il est l’un des seuls Maréchaux d’Empire resté invaincu de la Grande Armée. Le Maréchal Jean Lannes est inhumé au Panthéon. La promotion Saint-Cyr de 1993-1996 porte son nom.

  • le 31 mai  1868 : première course cycliste.

C’est au parc de Saint-Cloud, à Paris, qu’a lieu la première course de vélo.

  • le 31 mai  1857 : naissance de Pie XI.

Naissance d’Ambrogio Damiano Achille Ratti, futur pape Pie XI (voir les chroniques du 6 et du 10 février).


Pie XI à son bureau

  • le 31 mai  1866 : Napoléon III annonce le retrait des troupes françaises du Mexique.

La Cour suprême des Etats-Unis rejette un recours du Planning familial sur l’avortement

Posted:

Pendant que les Irlandais sombrent dans la culture de mort, les Etats-Unis se tournent vers la vie, ainsi que le montre Jeanne Smits sur RITV :

Unknown-17« Défaite pour la fédération du Planning familial, victoire pour les pro-vie ! Dans une décision laconique, la Cour suprême des Etats-Unis a refusé de donner suite à une demande de Planned Parenthood America en vue de faire bloquer une loi de l’Arkansas de 2015 qui impose aux médecins prescrivant des pilules abortives l’obligation de détenir des « privilèges d’admission » leur permettant de faire accéder leurs patientes aux hôpitaux les plus proches en cas de problème. La loi de limitation effective devrait pouvoir entrer en vigueur dès la mi-juillet, puisque cette décision renverse celle d’une cour d’appel donnant raison au Planning.

Il ne s’agit pas, on l’aura compris, d’une loi restreignant l’accès à l’avortement en tant que tel. Mais elle fait deux choses : elle attire l’attention sur le caractère potentiellement dangereux pour la femme des avortements médicamenteux en même temps qu’elle durcit les conditions de prescriptions des pilules abortives, avec des effets pratiques d’envergure. Dans le cadre de la lutte générale pour le respect de la vie, c’est un petit pas, mais qui a son importance, d’autant qu’on le doit à une décision de la Cour suprême qui souffle la pluie et le beau temps dans ce domaine.

En 2016, la Cour suprême avait ainsi annulé une loi semblable adoptée par le Texas.

L’affaire révèle également combien le Planning familial américain se soucie davantage de l’accessibilité de l’avortement que de la sécurité des patientes. […] »

Education nationale : un guide sur la laïcité qui omet l’islam

Posted:

Capture d’écran 2018-05-30 à 21.52.04Le ministère de l’Éducation nationale va envoyer aux chefs d’établissement et enseignants un guide de conduite à tenir sur les questions de laïcité. Ce guide de plus de 80 pages remplace le livret élaboré du temps de Najat Vallaud-Belkacem, qui en comptait 33. Il s’agit de donner des outils aux personnels de l’Éducation nationale pour que l’ensemble des établissements scolaires «reste à l’abri de toute manifestation de propagande».

Chaque fiche présente la situation, les principes juridiques, des exemples et des conseils d’action. Celle sur le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse rappelle par exemple que pour le Conseil d’État, le port d’un sous-turban sikh par un élève peut être considéré comme une manifestation ostensible de son appartenance religieuse, tout comme le port d’un bandana par une jeune femme qui refuserait systématiquement de l’enlever. Et le port du voile islamique.

Le vade-mecum s’intéresse aussi au cas des agents de l’Éducation nationale qui refusent de serrer la main d’un collègue ou d’un usager sous prétexte qu’il s’agit d’une femme…

Concernant Noël, l’installation d’une crèche n’est pas possible, mais le sapin peut être installé à condition qu’il ne revête aucun caractère cultuel dans sa présentation ou dans sa décoration.

Et pour l’islam ? Silence.

This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now

Jean-Pax : L’union des droites, certains y travaillent. D’autres la réalisent en chantant.

Posted:

L’Express revient sur les concerts de Jean-Pax Méfret à Versailles le WE dernier :

Unknown-16« C’est rare, un concert qui commence à l’heure. Celui que donne ce dimanche 27 mai Jean-Pax Méfret est d’une ponctualité militaire. Les 500 personnes, qui se pressent sous les dorures du théâtre Montansier de Versailles, s’entendent demander de « ne pas gratter la frise du 18e siècle » qui orne les balcons. Puis les premières notes de musique s’élèvent. […]

Sur les bancs du public, toutes les générations communient. […] « Un militaire qui ne connaît pas Jean-Pax Méfret, ça n’existe pas », s’enthousiasme Marc, un adjudant-chef de 54 ans basé à Versailles. Avec son survêtement Adidas, il détonne parmi les spectateurs BCBG, venus applaudir leur Johnny à eux. Mais la popularité du chanteur est aussi vivace que sa notoriété est faible en dehors des cercles d’initiés. « Il y a 36 ans, un copain m’a refilé une cassette. C’est comme cela que je l’ai découvert », raconte Marc. […] Aujourd’hui, il est toujours impossible d’acheter ses albums sur le site de la Fnac. Mais Facebook ou YouTube ont permis au chanteur d’acquérir une meilleure visibilité. Et de remplir les salles. A Versailles, comme au Casino de Paris en janvier 2018 ou à l’Olympia en 2012, l’ancien journaliste de Minute, de L’Aurore et du Figaro Magazine joue à guichets fermés. « Ça me surprend que ce soit complet, confie-t-il à L’Express. On ne peut pas dire que je fasse la Une des médias et que mes chansons soient matraquées à la radio. C’est grâce aux réseaux sociaux. » A son réseau personnel aussi. Son concert au Casino de Paris a réuni le gratin de la droite, d’Eric Zemmour à Alain Madelin en passant par Anne Méaux, l’ancienne communicante de François Fillon, ou Gérard Longuet. A Versailles, c’est l’ancien président du CSA Michel Boyon qui a fait le déplacement pour la première représentation du samedi soir.

[…] « Moi, c’est un prof d’histoire de mon lycée qui me l’a fait découvrir. Et pourtant, c’était dans un lycée privé sous contrat ! », s’amuse cet ancien scout, devenu militaire. Impossible d’en savoir plus sur lui. « Je suis tenu à un devoir de réserve. J’ai des camarades qui ont eu des soucis pour avoir écrit des choses dans le sens de Jean-Pax. » Il ne s’agirait donc pas que de musique ? « Il est politiquement marqué, répond le fan. Mais le spectre de son public est large, de l’UMP au FN voire pire. » L’union des droites, certains y travaillent. D’autres la réalisent en chantant. 

Un artiste politique ? Jean-Pax Méfret déteste cette étiquette. Certes, il a chanté une fois en 1981 à la fête Bleu-Blanc-Rouge du FN, mais « la politique me fait chier », assure-t-il. Il n’a voté qu’une seule fois. C’était en 1969 pour dire non au référendum du général de Gaulle. « Evidemment, j’ai des positions, mais je ne suis pas un idéologue », poursuit celui qui revendique même un « côté libertaire, à la Audiard ». « Au pays des idées toutes faites, il y a des snipers embusqués qui te flinguent à coups d’étiquettes« , commence l’une de ses chansons. La suite: « Ils sont prêts à rebondir sur le moindre mot suspect. Même l’Histoire de France est passée au tamis. Il faut crier repentance pour pas être mis au tapis. » Presque une profession de foi du méfrétisme. En tous les cas, un ciment de convictions partagées par ses adeptes.

Au fil des chansons, la fièvre patriotique monte. Après Le Vieux soldat, le clairon sonne. La salle se met debout. Presque au garde à vous. Puis hue lorsque le chanteur entonne : « Aujourd’hui, tout le monde s’en fout de Dien Bien Phu. Mais nous, nous sommes fiers de vous. » Lorsqu’il chante en hommage aux « martyrs vendéens », un homme se dresse et brandit un drapeau blanc frappé d’un coeur vendéen et de fleurs de lys. Un « vive le roi » fuse. […] »

La fake news anti-russe reprise par BHL et tant d’autres…

Posted:

Le journaliste est bien vivant : la fake news vient directement du gouvernement ukrainien !

DedBdO3XkAIk4aS

Le député LREM Aurélien Taché : la PMA pour les lesbiennes et des députés voilées

Posted:

Le député LREM Aurélien Taché est le prototype du député libéral-libertaire. Il se prononce pour le port du voile islamique et espère qu’il y aura des femmes voilées à l’Assemblée nationale :

Et parallèlement à cette islamisation, il se prononce pour l’extension de la fabrication d’enfants par PMA :

Oui à la #PMA pour toutes ! Merci à mon collègue @GuillaumeChiche d’avoir pris cette initiative pour rappeler que nous nous battons pour cette avancée ! https://t.co/nLIO90jT20 #bioethique

— Aurélien Taché (@Aurelientache) 29 mai 2018

Fausse nouvelle : la grosse presse tombe dans le panneau de la mort d’un journaliste russe

Posted:

Comme il s’agissait de s’en prendre à Poutine, la presse a sauté à pieds joints :

Image

En insistant lourdement sur la piste russe :
« Opposé à l’annexion de la Crimée, en 2014, et à la guerre menée par Moscou dans l’est de l’Ukraine, il s’était mué en critique virulent du régime de Vladimir Poutine. Il avait fui la Russie en février 2017 après avoir reçu des menaces de mort, consécutives à une violente campagne sur Internet et sur les télévisions russes, où il était désigné comme un traître et un fasciste et son visage livré en pâture aux téléspectateurs. « Cela fait dix ans que j’ai peur, expliquait-il au moment de son départ. Quand tu es dissident en Russie, on peut te tuer, on peut t’emprisonner… »

Il s’agissait d’une fausse nouvelle, mise en scène par le gouvernement ukrainien :

Dec_iqqX0AIgEv-« Les autorités ukrainiennes ont annoncé, mardi 29 mai, la mort du journaliste russe, critique du Kremlin, Arkadi Babtchenko, ajoutant que le meurtre avait été « commandité par les services spéciaux russes ». Mais retournement de situation, mercredi 30 mai. Le journaliste en question est apparu, bien vivant, lors d’une conférence de presse du chef de la Sécurité d’Etat ukrainienne. Le gouvernement urkainien a expliqué avoir mis en scène le meurtre pour déjouer un assassinat commandité par la Russie. « Grâce à cette opération, nous avons réussi à déjouer une provocation cynique et à documenter les préparatifs de ce crime par les services spéciaux russes », a déclaré le chef des services ukrainiens de sécurité Vassyl Grytsak, aux côtés du journaliste, précisant que cette « provocation » consistait à assassiner ce dernier. »

Mai 68, une révolution régressive

Posted:

De l’AGRIF :

2e465b1ae7c0c9497646089c2080cb62-63503204d18160dd6a733e989b70c404_l5746thumb550x400« Bernard Antony n’a pas simplement été en mai 68 à la faculté de lettres et dans l’Université de Toulouse, et au-delà, un des animateurs principaux de la résistance anti-gauchiste. Il a été aussi, d’emblée et par la suite, un analyste des phénomènes renforçant son observation, qui furent selon lui mus par deux origines révolutionnaires distinctes :

  • La première, celle des anarcho-libertaires et prosélytes de « l’explosion des désirs » théorisée par Herbert Marcuse et Wilhem Reich, et alors orchestrée par Daniel Cohn-Bendit.
  • La seconde, celle des apparatchiks fanatiques et d’ailleurs antagonistes des organisations trotskystes et maoïstes.

Selon lui, les deux mouvances ont participé également d’un révolutionnarisme ultra-régressif.

La première, celle de la vieille utopie rousseauiste, exaltant l’état de nature et le modèle du bon sauvage.

La seconde, étant celle d’une autre régression de l’humain dans les esclavagismes des régimes totalitaires, et jusqu’à un très réel cannibalisme tel que celui pratiqué en Chine par des gardes rouges pendant cette révolution culturelle si admirée par nos maos de Normale Sup.

En fait, quels que soient les progrès des sciences et des techniques, le communisme et ses variantes gauchistes ne sont que des pathologies de rétrogradation vers les formes primitives de la vieillesse du monde.

Ainsi la révolution de Mai 68 a-t-elle été fondamentalement régressive.

La Cocarde étudiante répond à l’Appel d’Angers

Posted:

Unknown-15

« Là où les musulmans sont majoritaires, le territoire devient terre d’islam »

Posted:

Monseigneur Salim Sayegh, jordanien, évêque émérite du Patriarcat Latin de Jérusalem, vicaire patriarcal pour la Jordanie, est intervenu au Forum Jésus Le Messie du 26 mai 2018 à Paris. Après avoir rappelé la logique des conquêtes musulmanes jusqu’à aujourd’hui, il évoque la situation en Jordanie où le droit se réfère ouvertement à la charia pour tous les cas non traités par le code pénal. Les convertis passés de l’islam au christianisme perdent la garde de leurs enfants, ne peuvent pas se marier ni jouir des droits civils. Les enfants sont considérés musulmans. A l’école, l’éducation musulmane est obligatoire pour tous les enfants. Après la mort de l’apostat, c’est l’Etat qui devient son héritier. Les écoles officielles enseignent qu’un apostat doit être tué. Lorsque des enfants d’un parent chrétien passé à l’islam veulent revenir à la religion de leurs ancêtres (ou du parent resté chrétien!), ils sont considérés apostats par les tribunaux islamiques dans lesquels ils ont obligation d’enregistrer leur changement de religion. Ils sont considérés murtadin (apostats). Un chrétien n’a pas le droit d’être ministre. 

Vers la fin de la double-nationalité en Belgique

Posted:

Le 24 mai, la Nieuw-Vlaamse Alliantie (NVA, droite indépendantiste flamande), les libéraux flamands de l’Open Vld et les élus du Mouvement réformateur (MR, centre droit) du premier ministre Charles Michel ont mêlé leurs voix à celles du Vlaams Belang afin de prendre en considération une proposition de résolution du Vlaams Belang. Son objectif ? Réserver aux Belges n’étant pas titulaires d’une autre nationalité l’accès à certaines fonctions administra- tives… et politiques.

Chef de file du Vlaams Belang (Intérêt flamand) à la Chambre des représentants (Chambre des députés) et conseiller communal d’Anvers, Filip Dewinter est interrogé sur ce sujet dans Minute :

Capture d’écran 2018-05-29 à 22.04.04

Pourquoi les femmes sont de plus en plus touchées par la sclérose en plaques

Posted:

Affiche-4-villes-V31La sclérose en plaques est une maladie auto-immune du système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Elle provoque un dérèglement du système immunitaire, qui s’attaque à la myéline, la gaine protectrice des fibres nerveuses. Selon le Huffington (pas vraiment pro-vie) :

« Pour les femmes, l’urbanisation a entraîné « une hausse du tabagisme », « un usage plus fréquent des contraceptifs, un recul de l’âge auquel elles ont leur premier enfant » et un changement d’alimentation (par exemple, le remplacement du lait de chèvre frais local par du lait de vache pasteurisé industriel), relevaient les chercheurs. »

C’est l’histoire d’un garçon de 5 ans qui veut devenir une fille…

Posted:

Mon-frèreEt ce « spectacle » est présenté aux élèves de CE2, CM1 et CM2 dans la ville de Fontenay sous Bois.

Parents, renseignez-vous et informez autour de vous.

Loi sur les fausses nouvelles : la Pravda pour tous

Posted:

Lu dans Les 4 Vérités :

Capture d’écran 2018-05-30 à 07.08.56[…]

Capture d’écran 2018-05-30 à 07.09.06 Capture d’écran 2018-05-30 à 07.09.17

Cette loi est liberticide et ressemble parfaitement à une forme de censure imposée par le pouvoir. Il ne peut pas y avoir d’information « vraie » cautionnée et approuvée par le pouvoir. Les Français sont suffisamment responsables pour faire le tri. C’est justement l’abondance de l’information et la possibilité de s’informer librement qui nous donnent les repères nécessaires.

Le ratio de dépenses publiques français est le plus élevé d’Europe

Posted:

L’IREF s’inquiète de l’accroissement de la dette publique :

Images-3« Ce 23 mai 2018, à l’occasion de sa présentation du rapport de la Cour des comptes sur l’exécution du budget de l’État, Didier Migaud a synthétisé la situation budgétaire de l’Etat au 31 décembre 2017 :
le passif total est de 2 178 Md€ ;
• le total des actifs atteint 979 Md€ ;
• les engagements hors bilan de l’État s’élèvent à 4 166 Md€, dont la moitié correspond aux retraites civiles et militaires.

La situation nette, fortement négative, s’établit donc à -1 260 Md€ fin 2017, soit quatre années de produits fiscaux, contre seulement deux fin 2006 !

La Cour est très sévère sur les conditions d’élaboration et de gestion du budget : sous-évaluations manifestes de crédits, crédits non consommés et en report trop importants, faiblesse du pilotage, une forme de détournement de la mise en réserve de crédits, des indicateurs de performance insuffisants… Mais elle dénonce surtout la hausse continue des dépenses.

Grace à une croissance plus forte que prévu en 2017, les recettes de l’État se sont établies à 249,3 Md€, en hausse de 14,4 Md€ par rapport à 2016 et de 5,5 Md€ par rapport à la loi de finances initiale. Mais, note la Cour, les dépenses de l’État ont également connu une progression rapide, trop rapide. Les budgets des ministères, hors charge de la dette et pensions, ont connu une hausse inédite depuis 2007 : à 13,6 Md€, soit 6,2 %, à périmètre constant. Les dépenses de personnel, hors pensions, ont augmenté de 4 %, soit plus qu’au cours des six dernières années cumulées. Les dépenses de fonctionnement augmentent, quant à elles, de 4,7 % à périmètre constant (hors recapitalisation d’Areva). […]

Le déficit représente plus de 20 % des dépenses nettes du budget général et il est supérieur de près de 22 Md€ au niveau qui permettrait de stabiliser la dette dans le PIB. Alors qu’elle baissait continûment depuis 2012, la charge de la dette (les intérêts) de l’État français a légèrement augmenté en 2017, s’établissant à 41,7 Md€, contre 41,4 Md€ en 2016 et elle grimpera avec la reprise de la dette de la SNCF et plus encore en cas d’augmentation des taux d’intérêt.

Selon Eurostat, le ratio de dépenses publiques français est le plus élevé d’Europe, dix points au-dessus de la moyenne européenne et douze points au-dessus de l’Allemagne ou les Pays Bas par exemple. Certes, il s’agit de 2017. Mais ce dérapage s’aggrave en 2018 avec un budget de l’Etat qui fait apparaître une croissance des dépenses publiques de 0,6% en volume (hors inflation) et un ratio de dépenses publiques dégradé de 54% du PIB selon la Cour (plus de 56% selon Eurostat, équivalent à ce qu’il était en 2009). Pourtant, l’augmentation des dépenses se poursuit en 2018 par rapport à des charges déjà très élevées en 2017. Double peine en quelque sorte, puisque déjà près du gouffre on s’avance encore vers lui !

[…] La dette publique a diminué quasiment partout en Europe en 2017, sauf en France. Depuis 2009, le ratio dépenses publiques sur PIB a baissé de près de quatre points en moyenne en Europe et notamment en Allemagne. Pourquoi pas en France ?

Serge Dassault : « Dans un pays de tradition catholique comme la France, il faut être catholique. »

Posted:

De Francis Bergeron dans Présent à propos de la mort de Serge Dassault :

Unknown-14« Le travail conserve. Si vous en doutiez, regardez donc la vie de Serge Dassault et celle de son père, Marcel. Marcel est mort à l’âge de 94 ans, alors qu’il dirigeait encore – du moins officiellement – l’entreprise qui portait son nom. Serge vient de mourir à l’âge de 93 ans, à son bureau du Rond-Point des Champs-Elysées, pris d’un malaise alors qu’il était en train de travailler. Serge était toujours, officiellement, le patron du groupe Dassault. Dans cette famille, le travail est dans les gènes et ne connaît pas de limite dans le temps.

Marcel Dassault était bâti de ce bois-là, et Serge aussi qui ne succéda à son père qu’à 61 ans, mais n’avait toujours pas désigné un successeur à l’heure de sa mort.

La vie des Dassault démontre que le travail conserve, et aussi qu’il paye. Les Dassault constituent aujourd’hui l’une des grandes fortunes françaises, estimée à vingt milliards d’euros. Le père comme le fils ont su faire traverser à leur entreprise les périodes noires : les guerres, les crises économiques, la nationalisation de 1981, les restrictions budgétaires de l’Armée, variable d’ajustement par excellence.

Il y a la face sombre des Dassault aussi, et singulièrement celle de Serge. On pense aux opérations de blanchiment de fraude fiscale ou à sa condamnation à cinq ans d’inéligibilité pour achat de voix, lors d’une campagne électorale, dans son fief de Corbeil.

Mais à l’heure de la mort, il ne faut penser qu’aux périodes glorieuses et flamboyantes. Marcel et Serge se confondent alors par les succès industriels de leurs avions, Serge ayant en outre su faire évoluer son groupe en l’orientant vers l’aviation civile, « l’aviation d’affaires ». La famille Dassault, c’est donc une réussite industrielle exceptionnelle, des avions militaires, ce qui a permis à la France de maintenir son rang dans le monde. La famille Dassault, c’est aussi un engagement politique. En 1995, Serge Dassault avait repris au PC la mairie de Corbeil, et a su la garder à droite jusqu’à ce jour.

En France, il faut être catholique

Les quatre enfants Dassault : Olivier, Laurent, Thierry et Marie-Hélène, sont tous impliqués dans l’entreprise familiale, et Olivier pourrait être le prochain patron du groupe.

En politique, les Dassault sont plutôt consensuels. On a vu Marcel subventionner L’Humanité, au nom du pluralisme et de ses souvenirs de camp de concentration, et investir, en parallèle ou presque (1962) dans Minute, qui allait devenir le grand Minute des années Goudeau, Bourdier, Mara, Devay, Boizeau, Brigneau etc.

Serge Dassault, comme son père, était né Bloch. Mais la famille s’est convertie au catholicisme en 1950. Marcel avait été enterré religieusement à Saint Louis des Invalides. Quant à Serge, il déclarait, (dans Marianne en 2004) : « Dans un pays de tradition catholique comme la France, il faut être catholique. » C’est certes un bien modeste engagement de catholique. Mais dans la France de 2018, une telle formule serait considérée comme une atteinte à la laïcité et à la loyauté républicaine ! […] »

RIP

Quelques principes pour faire émerger une alternative sérieuse à droite

Posted:

Extrait du dernier éditorial de Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

Menard« Le courageux maire de Béziers, Robert Ménard se bat comme un beau diable, depuis plusieurs années déjà, pour faire émerger une alternative sérieuse à droite. Et j’avoue que je suis ses efforts avec beaucoup de sympathie, redoublée d’une grande admiration pour son courage et pour son indifférence au politiquement correct. Son dernier petit manifeste: « Pour une droite du réel » se présente comme un « point d’étape » de ce travail. Après quatre années à la tête de Béziers (et pas loin de deux années de campagne avant!), après aussi les cuisantes défaites de 2017, qui virent la droite se prendre une claque électorale lors d’une élection « imperdable », il fallait prendre le temps de la réflexion. […]

Voyons donc plutôt les principes sur lesquels l’entente à droite pourrait se faire selon Robert Ménard.

Tout d’abord, le réalisme. De fait, nous crevons de ces promesses toujours plus alléchantes et toujours moins tenues. Et la politique de café de commerce en forme de «y a qu’à, faut qu’on» est exaspérante. Cessons de promettre des choses intenables!

Deuxième principe: le principe de subsidiarité. Agissons aussi localement que possible, au plus près de ceux que nos actions concernent.

Troisième principe: la défense de notre identité. Le grand combat, pour les années à venir, est évidemment de faire en sorte que nous puissions encore être Français, et vivre selon les coutumes françaises, en France, dans les années à venir.

Enfin, un dernier principe, peu développé dans cet ouvrage, mais dont Robert Ménard parle volontiers: méfiance à l’égard des partis, même amis. Les partis sont, en effet, trop souvent des sectes, ne s’intéressent qu’aux intérêts de la « boutique » et ignorent les maux de la France et des Français.

Sur tous ces points, Robert Ménard a raison: il est urgent de s’organiser localement pour imposer nos idées aux états-majors parisiens et pour l’emporter lors des prochaines échéances électorales. »

Ramadan : pas de subvention pour des repas communautaristes

Posted:

Lu dans Les 4 Vérités :

Capture d’écran 2018-05-30 à 07.14.26Combien de villes financent ce genre de choses ?

Joris Hébrard, maire FN du Pontet : « Je crains que nous allions vers de graves événements »

Posted:

Au Pontet, dans le Vaucluse, des militants turcs ont saccagé un kiosque à journaux, arrachant des affiches publicitaires du « Point » qui titrait « Le dictateur » sur une photo de leur président vénéré. Joris Hébrard, le maire FN, réagit dans Minute :

Capture d’écran 2018-05-29 à 22.20.38

Avortement, nouvel Auschwitz : des labos aseptisés qui vont tuer par milliers

Posted:

Une homélie qui décape, après le référendum en Irlande :

Evangile illustré
Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s