Gaullisme.fr:« Oser la France », mouvement gaulliste ! Publié le 30 mai 2018 par Alain Kerhervé

Accueil » Actu-politique » « Oser la France », mouvement gaulliste !

« Oser la France », mouvement gaulliste !

Julien Aubert veut faire « renaître » la sensibilité « gaulliste et souverainiste » et peser sur l’Europe au sein de LR« 

Oser la France, mouvement présidé par le député (Les Républicains) Julien Aubert, a tenu samedi à Paris sa première assemblée générale pour faire « renaître » la « sensibilité patriote et sociale, gaulliste et souverainiste » et apporter sa contribution au débat sur l’Europe au sein de LR.

« Est-ce qu’il serait vraiment transgressif de parier sur sa patrie ? Eh bien ! oui », a expliqué M. Aubert devant les adhérents de ce mouvement lancé en septembre, qui compte onze parlementaires et tiendra une université d’été le 8 septembre à Lourmarin (Vaucluse).

« L’UMP (devenue LR) se voulait être l’alliance de la droite gaulliste et de la droite libérale. On a vu le résultat : une sourde cannibalisation idéologique par le partenaire minoritaire qui, sans militants, a gagné la bataille des idées », a déclaré ce membre de la direction de LR, « dirigiste » en économie, se réclamant de De Gaulle et de Philippe Séguin.

Contre « l’Europe fédérale » voulue par M. Macron, « Les Républicains doivent sans ambiguïté affirmer haut et fort qu’ils considèrent que le but ultime de l’UE n’est pas une fédération« . « Il faut qu’une loi de souveraineté prise par un parlement reste supérieure au droit européen dérivé« , a-t-il lancé.

Oser la France veut notamment le « recentrage des missions » de l’UE, « assouplir l’absurde règle de 3% de déficit en excluant de son calcul les investissements d’avenir ainsi que les dépenses de santé et d’éducation« , « que soit mis fin à la politique de libre concurrence tous azimuts« , et « encourager le maintien du service public dans certains services stratégiques« .

Aubert s’en est pris à Emmanuel Macron, son condisciple à l’Ena, qui « fort de son quart d’électorat, dit qu’il parle pour le peuple français mais n’a pas le peuple avec lui« .

Il a invoqué « l’urgence » de restaurer « l’autorité de l’Etat« . « Quand la République est faible, elle se laisse défier par les anarcho-gauchistes ou les islamistes, qui sous prétexte d’oripeaux idéologiques différents, se rejoignent dans la quête de violence et d’affrontement pour affirmer leurs normes, leur code de valeur, leur système« .

Le député du Vaucluse a par ailleurs rejeté les appels à « l’union des droites ». « On voudrait nous expliquer que les héritiers de Le Pen et ceux de De Gaulle sont dans la même barque ». Mais « aimer son pays, vouloir une assimilation républicaine, ce n’est pas trier les gens sur leur religion ou leur couleur de peau« .

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s