Le Salon Beige: 22 nouveaux articles:Agression de Robert Ménard : la réponse du ministre Gérard Collomb (en exclusivité)-le FM au « despotisme doux »:CONNARD-et varia

Le Salon Beige: 22 nouveaux articles

Link to Le Salon Beige

C’est arrivé un 16 mai…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 16 mai : saints du jour français ou en France.
    • St Pèlerin, évêque d’Auxerre et martyr († IIIe s.)

A Bouhy sur le territoire d’Auxerre, peut-être au IIIe siècle, la passion de saint Pèlerin, martyr, vénéré comme le premier évangélisateur et évêque de la cité.

  • St Fale, ou Fidole, prêtre († v. 540)

À Troyes, vers 540, saint Fale, ou Fidole, prêtre. Fait prisonnier de guerre en Auvergne, par le roi d’Austrasie, Thierry, et emmené en Champagne, il fut racheté par l’abbé saint Aventin, qui le forma au service de Dieu et l’établit abbé à sa place.

  • St Germier, évêque de Toulouse († VIe s.)

Né à Angoulême, il reçut le sous-diaconat à Saintes, le diaconat à Jonsac et fut ordonné évêque à Arsat. Il vint donc à Toulouse et se rendit à l’église de saint Saturnin qu’il choisit comme défenseur et appui pour remplir son ministère.

  • St Carentec, abbé et évêque († vers le VIe s.)

Au pays de Galles, vers le VIe siècle, saint Carantec, abbé de Cardigan, célébré aussi en Irlande, en Cornouailles et en Bretagne.

  • St Honoré, évêque d’Amiens vers VIe s.

Saint Honoré était évêque d’Amiens. On dit qu’un jour, en pleine messe, il vit le Christ venir consacrer lui-même le pain eucharistique.

Très populaire, Honoré le fut encore plus après sa mort. Par exemple, une procession avec la châsse contenant ses reliques fit venir la pluie en temps de sécheresse. Depuis que des boulangers et pâtissiers de Paris décidèrent de créer une confrérie qui se retrouverait dans une chapelle lui étant dédiée, il est leur saint patron.

  • Bx Vladimir Ghika, prince roumain, prêtre de Paris, martyr à Bucarest  « Un apôtre de la charité et un précurseur de l’œcuménisme » (1873-1954)

Vladimir Ghika naît le 25 décembre 1873, dans une famille régnante roumaine, à Constantinople, où son père représentait la Roumanie auprès de la Porte ottomane. Sa mère est descendante d’une famille française. Il est baptisé et confirmé dans l’Église orthodoxe.

En 1878 arrive en France, suit des études à Toulouse, où il est licencié en droit, et ensuite à Paris où il intègre avec son frère l’Institut d’Études Politiques.

Il souhaite devenir prêtre et, après des études à Rome, il obtient en 1898 une licence en philosophie et un doctorat en théologie.

En 1902, après de longues réflexions, il fait son entrée officielle dans l’Église catholique. Suite à une rencontre providentielle avec sœur Pucci, il introduit les « Filles de la Charité » en Roumanie. Fidèle à la « théologie du besoin », qui sera la règle de sa vie, Vladimir va se vouer, avec une immense disponibilité, au service des pauvres, des malades, des blessés, et à diverses actions de charité.

Pendant la Grande Guerre, on retrouve Vladimir Ghika à Rome ou Paris où il continue ses activités charitables dans les hôpitaux peuplés de blessés, victimes du tremblement de terre d’Avezzano (province de L’Aquila, dans la région Abruzzes, Italie) en 1915, ou des tuberculeux de l’hospice de Rome. À Paris, il développe une importante activité diplomatique, il défend les intérêts de la France dans les milieux civils et ecclésiastiques, et œuvre au rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le Saint-Siège. Le 4 octobre 1921, la France lui accorda la Légion d’honneur.

De 1920 à 1922, Vladimir fut de ceux qui œuvrèrent à la renaissance de l’Université de Louvain (Belgique) dont la bibliothèque avait été totalement détruite durant la guerre. Il fit partie du Comité international constitué en ce but et dirigé par le recteur, Mgr Deploige. En remerciement, le Cardinal Mercier, primat de Belgique, lui proposa d’inaugurer une chaire consacrée à la Roumanie. Vladimir y donna plusieurs conférences.

Le 07 octobre 1923, dans la Chapelle des Lazaristes, Vladimir Ghika est ordonné prêtre du diocèse de Paris par le Cardinal Dubois qui lui accorde l’autorisation de célébrer la messe selon les deux rites romain et byzantin. Il est nommé ensuite à l’église des étrangers (aujourd’hui Église Saint-Ignace). À l’aise dans tous les milieux, il côtoie le Pape et les têtes couronnées, les intellectuels et les artistes ; il est notamment l’ami de Jacques Maritain, Paul Claudel, Francis James. Mais il va aussi à la rencontre des âmes les plus éprouvées, les plus anxieuses, les plus révoltées. Il est à l’origine de nombreuses conversions. Par son action œcuménique, il œuvre toute sa vie pour l’unité des chrétiens.

Il possédait un don spécial d’attirer la confiance et d’obtenir des conversions. Il avait un sens si vif du péché que, plus d’une fois, au confessionnal, comme le Curé d’Ars, devant l’aveu de leurs fautes plus lourdes, des pécheurs l’entendirent pleurer.

Entre 1927 et 1939, Vladimir Ghika est aussi l’aumônier du Centre d’Études Religieuses, fondé en 1925 par Jean Daujat.

En 1931, le pape Pie XI (Ambrogio Damiano Ratti, 1922-1939) le nomme Protonotaire Apostolique. Il était depuis 1927 membre du Comité directeur des Congrès Eucharistiques. Son activité sacerdotale et apostolique n’a pas de limites : avec une bonté sans frontières, disponible à tous les appels des âmes, il parcourt les cinq continents, mais toujours avec le cœur à Paris. De Villejuif à Auberive, de Rome à Sydney ou de Buenos Aires à Tokyo (où il participe à la fondation du premier carmel) toute circonstance est bonne pour parler de Dieu aux gens rencontrés sur sa route.

Il a été l’inspirateur de l’Association Virgo Fidelis, destinée à promouvoir prières et sacrifices pour le sacerdoce.

En 1939, au début de la 2e guerre mondiale, Vladimir Ghika se trouvait en Roumanie. Avec la permission de l’archevêque de Paris, le card. Suhard, il décide d’y rester. Il y poursuit son activité sans relâche auprès des réfugiés, des malades, des prisonniers, des victimes des bombardements. Il est très proche de l’Église gréco-catholique, il instruit et guide spirituellement les étudiants. Il confesse et célèbre la messe dans une prison de femmes.

Après l’arrivée du communisme il fait le choix de rester dans son pays auprès de ses compatriotes en souffrance. Malgré une santé précaire il continue son activité sacerdotale.

Le 18 novembre 1952 il est arrêté. Il subit plus de quatre-vingts interrogatoires nocturnes, il est menacé, battu et torturé et, après un simulacre de procès, est condamné à trois ans d’incarcération dans la prison de Jilava près de Bucarest. Ici, il prêche, raconte ses souvenirs et un peu de joie illumine les visages qui l’entourent. « Pour lui, les murs de la prison n’existaient pas. Il était libre, parce qu’il faisait la volonté de Dieu. » (Didier Rance, Courage et fidélité. L’Église gréco-catholique unie) Le 16 mai 1954, il meurt d’épuisement en prison, à l’âge de 80 ans. La cause de sa béatification est ouverte en 2002, par l’Archevêché de Bucarest.

En mars 2013, le pape François reconnait Mgr Vladimir Ghika comme martyr de la foi de l’Église catholique. Il est béatifié le 31 août 2013 à Bucarest. Plus de 8000 fidèles ont assisté à la messe, présidée par le card. Angelo Amato s.d.b., préfet de la Congrégation pour la cause des saints, en présence du card. André Vingt-Trois de Paris, de l’archevêque Ioan Robu de Bucarest, et environ 30 évêques venant de l’Europe centrale et de l’Europe de l’Est. Un grand groupe de membres de la famille du bienheureux avec un petit neveu de Mgr Vladimir Ghika participait avec joie et émotion.

  • le 16 mai 1003 : élection du pape Jean XVII.
    • le 16 mai 1364 : bataille de Cocherel.

La bataille de Cocherel se déroule le 16 mai 1364, près d’Évreux. Elle oppose l’armée française aux ordres de Bertrand du Guesclin, et celle de Charles de Navarre commandée par le captal de Buch. Ce dernier fait le Blocus de Paris par l’ouest de la Seine. Il est appuyé par une armée anglo-gasconne de 6000 hommes, dépêchée par Édouard III d’Angleterre. Les Navarrais ont l’avantage du nombre et des positions (en hauteur).

La victoire de Cocherel est très importante pour le Royaume de France, à trois jours du sacre de Charles V le Sage. Elle permet au jeune Roi de marquer les esprits de ses sujets après le règne catastrophique de son père Jean II le Bon. Il va peu à peu reconquérir tous les territoires perdus. Défait, Charles le Mauvais est privé de ses possessions d’Île-de-France. Bertrand Du Guesclin bat Charles le Mauvais et ses alliés anglais ; il reçoit en récompense le comté de Longueville.

 

 

  • le 16 mai 1476 : le Roi Louis XI nomme Rohan maréchal de France.
  • le 16 mai 1605 : Camille Borghèse devient Paul V.

Voir la chronique du 28 janvier, où il est rappelé que Paul V fait appel aux nations européennes pour faire cesser les persécutions des chrétiens en Extrême Orient ; et qu’il fait achever la basilique Saint-Pierre de Rome. C’est sous son pontificat que sont condamnés les travaux de Galilée. Ce que l’on omet trop souvent de dire, c’est que ce dernier, tire des conclusions des travaux de Copernic (chanoine dont les recherches étaient aussi financées par l’Eglise) ; ces conclusions des observations astronomiques sont théologiques et politiques. Il est aussi reproché à Galilée d’utiliser les textes de la bible pour compenser les déficiences de sa démonstration scientifique. Ce ne sont pas les recherches, qui ont été condamnées, mais les erreurs théologiques et les fautes de raisonnements pas assez scientifiques. C’est d’ailleurs ce que rappelle très justement Jean Sévillia dans son livre : Historiquement incorrect.

  • le 15 mai 1703 : décès de Charles Perrault, conteur et homme de lettres français.

Membre de l’Académie française, auteur de textes religieux, chef de file des Modernes dans la Querelle des Anciens et des Modernes, Charles Perrault est l’un des grands auteurs du XVIIe siècle. Il est aussi un important collaborateur de Colbert. L’essentiel de son travail consiste en la collecte et la retranscription de contes issus de la tradition orale française. Il est l’un des formalisateurs du genre littéraire écrit du conte merveilleux : Histoires ou Contes du temps passé, ou Les Contes de ma mère l’Oye qui contiennent les huit contes en prose suivants :

  • La Belle au bois dormant
  • Le Petit Chaperon rouge
  • La Barbe bleue
  • Le Maître chat ou le Chat botté
  • Les Fées
  • Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre
  • Riquet à la houppe
  • Le Petit Poucet

Les Contes de ma mère l’Oye, illustrée par Gustave Doré

  • le 16 mai 1770 : le Dauphin, futur Louis XVI épouse Marie-Antoinette d’Autriche.

Marie-Antoinette 1769-70

Marie-Antoinette est la quinzième et avant-dernière enfant de l’empereur François Ier et de l’Archiduchesse d’Autriche Marie-Thérèse, et leur plus jeune fille. Après la conclusion d’un traité de paix entre la France et l’Autriche, le mariage entre le Dauphin, le futur Louis XVI, et Marie-Antoinette est décidé. Le 17 avril 1770, Marie-Antoinette renonce officiellement à ses droits et quitte Vienne et le 16 mai elle épouse le Dauphin à Versailles. Elle a 14 ans et Louis XVI, 15 ans.

  • le 16 mai 1795 : Traité de la Haye.

Le traité de La Haye met fin à la guerre entre la France et les Provinces-Unies. Les deux pays s’allient et la France place 25 000 soldats sur le sol batave afin de protéger le pays en cas d’attaque anglaise ou prussienne. En échange la république batave doit payer 100 millions de florins et céder Maastricht, Venlo et la Flandre zélandaise à la France.

  • le 16 mai 1811 : une armée anglo-hispano-portugaise bat l’armée française de Soult à La Albuera.
  • le 16 mai 1843 : le duc d’Aumale prend la smala d’Abd El-Kader.

Durant la conquête d’Algérie, le duc d’Aumale s’empare de la smala de l’émir Abd el-Kader. Il s’agit d’une véritable ville itinérante de 30 000 personnes, essentiellement composée de femmes, d’enfants et de serviteurs. Abd el-Kader passe au Maroc continuer la guerre contre les Français, mais il se rend en 1847.

  • le 16 mai 1920 : canonisation de Jeanne d’Arc.

Un ambassadeur extraordinaire a été désigné à Paris pour assister officiellement à la cérémonie du 16 mai, Mr. Gabriel Hanotaux, de l’Académie française, ancien ministre des Affaires étrangères. Plus de 20 000 Français avec à leur tête six cardinaux et soixante-neuf évêques de France, seize évêques missionnaires français et plus de six cents prêtres venus de tous les points du territoire, sont présents. Un descendant de Charles VII, S. A. R. Monseigneur le duc de Vendôme et son épouse sont présents; le cardinal Bégin, archevêque de Québec, avec deux archevêques, trois évêques, une vingtaine de prêtres, a traversé l’océan pour se joindre à la France et prier Jeanne d’Arc avec elle. Benoît XV reconnaît Jeanne d’Arc comme Sainte :

« En l’honneur de la sainte et indivisible Trinité, pour l’exaltation de la foi catholique et pour l’accroissement de la religion chrétienne, par l’autorité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, des bienheureux apôtres Pierre et Paul et la Nôtre; après une mûre délibération et ayant souvent imploré le secours divin, de l’avis de nos Vénérables Frères les cardinaux de la Sainte Église Romaine, les patriarches, archevêques et évêques présents dans la ville, Nous décrétons et définissons sainte et Nous inscrivons au catalogue des saints la bienheureuse Jeanne d’Arc, statuant que sa mémoire devra être célébrée tous les ans le 30 mai dans l’Église universelle. »

« O Seigneur tout-puissant qui, pour sauver la France, avez jadis parlé à Jeanne et, de votre voix même, lui avez indiqué le chemin à suivre pour faire cesser les maux dont sa patrie était accablée, parlez aussi aujourd’hui, non seulement aux Français qui sont ici réunis, mais encore à ceux qui ne sont ici présents qu’en esprit, disons mieux, à tous ceux qui ont à cœur le bien de la France. Parlez, Seigneur, et que votre parole soit la bénédiction qui soutienne les évêques, qui facilite aux autorités, dont Nous saluons ici les très dignes représentants, la tâche d’assurer la vraie grandeur de la patrie, qui persuade tout Français de la nécessité de suivre la voix de Dieu, afin qu’après avoir imité Jeanne d’Arc ici-bas, il soit donné à tous de participer un jour à la gloire de l’héroïne devant laquelle Nous avons enfin le bonheur de Nous incliner, en lui disant : Sainte Jeanne d’Arc, priez pour nous ! Sainte Jeanne d’Arc, priez pour votre patrie ! »

Le même jour, le pape reçoit au Vatican le général de Castelnau, avec les sénateurs et députés venus de France, ainsi que la famille de Jeanne d’Arc si pleine de gratitude envers Benoît XV. Ce dernier décède avant de pouvoir proclamer Sainte Jeanne d’Arc seconde patronne de la France. C’est Pie XI, son successeur qui le fait le 2 mars 1922. Il proclame l’Immaculée, sous le vocable de son Assomption, première patronne de notre pays, et sainte Jeanne d’Arc, l’illustre Pucelle d’Orléans, seconde patronne de la France.

Agression de Robert Ménard : la réponse du ministre Gérard Collomb (en exclusivité)

Posted:

Ben il n’y en a pas…

Le député Emmanuelle Ménard communique :

Capture d’écran 2018-05-15 à 19.34.01

La laïcité à l’école (libre) et à l’hôpital

Posted:

Ce mardi 15 mai, Jean-Louis Bianco, président, et Nicolas Cadène, rapporteur général, ont remis au Président de la République le 5e rapport annuel de l’Observatoire de la laïcité. Ce rapport sera également remis très prochainement à Édouard Philippe. Lire ici le rapport ou la synthèse.

Les responsables des principaux cultes en France ont fait part de leur crainte de voir le « concept de neutralité étendre toujours plus son périmètre ». Les responsables des principales obédiences maçonniques ont souligné l’importance de combattre les adversaires de la laïcité, « consubstantielle à notre République ».

Ce rapport fait de nombreuses propositions concrètes, parmi lesquelles :

Capture d’écran 2018-05-15 à 19.23.10Autre aspect du rapport, la clause de conscience invoquée par les professionnels de santé :

Capture d’écran 2018-05-15 à 19.28.00Le sapin de Noël n’est pas une atteinte à la laïcité :

Capture d’écran 2018-05-15 à 19.27.53

This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now

Philippe Chevrier : Pour un Front libéré et non ligoté

Posted:

Cadre dirigeant au sein du groupe Air France, Philippe Chevrier a été cadre dirigeant du FN pendant plus de 25 ans. Démis de ses fonctions, il a lancé “Le Front Libéré”, présenté des candidats aux législatives de 2017 et proposé un programme axé sur l’économie et la finance. Conseiller régional d’Ile-de-France, Philippe Chevrier cherche à tracer une nouvelle voie dans une droite nationale en pleine reconstruction.

Education : la meilleure solution ne serait-elle pas de miser d’abord sur les parents ?

Posted:

De Marc Vannesson, délégué général de Vers le haut (centre de réflexion dédié aux jeunes, aux familles et à l’éducation) :

« On cherche à multiplier les places en crèche ou à scolariser les enfants dès 2 ans…, mais la meilleure solution ne serait-elle pas de miser d’abord sur les parents ? C’est en tout cas ce que montrent les travaux du Prix Nobel d’économie 2000, James Heckman.

Peu de propositions fortes ont émergé ces dernières années alors même que les attentes sur le sujet sont énormes : 73 % des parents interrogés pendant la dernière campagne présidentielle estimaient que les candidats auraient dû davantage intégrer des propositions visant à soutenir les familles dans l’éducation de leurs enfants (1).

Et pourtant le soutien à la parentalité est aujourd’hui le parent pauvre des politiques familiales. Quand on sait combien les défaillances familiales « coûtent cher » à la société en termes d’échec scolaire par exemple, quand on connaît le coût d’un placement à l’aide sociale à l’enfance…, on est en droit d’estimer que la prévention, c’est-à-dire le renforcement des compétences des parents, doit devenir l’axe majeur de nos politiques en faveur des familles.

Il ne s’agit pas d’opposer les approches mais de les articuler intelligemment. Dans la lutte contre les inégalités, arrêtons de considérer les familles comme un problème, alors qu’elles sont le début de la solution, qui plus est la plus économique pour les deniers publics. Beaucoup d’initiatives pour les parents se développent, et cela marche ! Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure ! »

This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now

De quelle façon peut-on conclure que cette situation est dans le meilleur intérêt de l’enfant ?…

Posted:

En cette journée internationale de la famille, voici une anecdote ubuesque du lobby des cinglés au Québec :

« En 2013, un « couple lesbien », Christiane et Johanne, signent avec Jonathan, devant notaire, un document intitulé « Entente pour mettre un enfant au monde ». Le texte stipule que ces trois personnes désirent « individuellement et coopérativement mettre au monde et aimer un enfant, dans un contexte d’amour et de diversité ».

C’est Johanne qui doit porter l’enfant, conçu théoriquement par fécondation artificielle avec le sperme de Jonathan, en fait conçu de façon nettement plus naturelle à l’insu de Christiane… En 2014 naît Charlotte. Les deux femmes signent l’acte de naissance, elles sont donc le parent A et le parent B pour la loi. Mais voilà que le « couple » éclate. Jonathan demande que son nom soit inscrit à l’état civil comme père de l’enfant (ce qu’il est indubitablement) et que soit supprimé celui de Christiane, qui d’ailleurs entre temps est devenue Christian…

Le juge Gary Morrison a dû prendre une décision. Pour lui, il faudrait reconnaître que la fillette a trois parents. Mais la loi ne le permet pas. « Le meilleur intérêt de l’enfant mineure requerrait que la loi permette la reconnaissance de sa réalité, soit que sur les plans émotionnel et socio-économique elle a effectivement toujours eu trois parents. Au lieu d’être en mesure de formaliser la situation par une filiation à trois parents pour le bien de l’enfant, ils se retrouvent dans un combat juridique, tentant d’en éliminer un parmi eux. De quelle façon peut-on conclure que cette situation est dans le meilleur intérêt de l’enfant ? »

Obligé d’appliquer la loi, le juge a donc rayé du certificat de naissance le nom de Christiane devenue Christian et l’a remplacé par celui de Jonathan. Pour Christiane devenue Christian, il s’agit bien évidemment d’une décision « transphobe »… (On notera que Christiane devenue Christian rejette l’idée qu’il puisse y avoir trois noms sur le certificat de naissance…) »

George Soros quitte Budapest

Posted:

Victoire de Viktor Orban :

VALEURS4250_001« La Fondation Open Society (OSF) de George Soros fait savoir qu’elle ferme ses bureaux de Budapest pour déménager vers Berlin, à cause d’un « environnement politique et juridique de plus en plus répressif » en Hongrie. « Le gouvernement hongrois dénigre et dénature notre travail et réprime la société civile, au nom d’un profit politique, en ayant recours à des stratagèmes sans précédent dans l’histoire de l’Union européenne », a déclaré Patrick Gaspard, président d’Open Society. (Patrick Gaspard, américain né de parents haïtiens au Congo, est le lobbyiste en chef de Soros à Washington et à Bruxelles.)

Le parti de Viktor Orbán a présenté en février une proposition de loi mettant sous surveillance les ONG et taxant celles qui reçoivent un financement étranger. Le texte était surnommé « loi Stop Soros ». Soros avait tout mis en œuvre pour que Viktor Orbán perde les élections. Il les a gagnées haut la main. Soros s’en va avant que le texte soit voté… A noter que l’agence Reuters parle des « fondations du philanthrope milliardaire », alors qu’il s’agit d’organisations de subversion. »

La Famille: le point de départ pour l’avenir

Posted:

Communiqué de la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) :

« Aujourd’hui a lieu la Journée Internationale de la Famille, avec une attention particulière donnée au thème formulé par les Nations Unies, “Familles et sociétés inclusives”. La famille est le premier lieu d’intégration, où la valeur de chaque personne peut être accueillie dans sa singularité. Une société inclusive commence avec la famille: c’est la cellule vitale de la société et chaque société a besoin de la famille pour être réellement inclusive.

Dans une conférence de presse au Parlement Européen aujourd’hui, le Président de la FAFCE, Antoine Renard, a presenté la Résolution pour un printemps démographique, délivrée par le Conseil de Présidence de la Fédération lors de sa dernière réunion à Vienne.Notre fédération – dit-il – souhaite faire prendre conscience de cette urgence silencieuse, demandant des politiques familiales au niveau national, qui prennent réellement en compte la contribution essentielle de la famille à la société”.

Le Conseil de l’Union Européenne adoptera probablement la semaine prochaine ses Conclusions sur le rôle de la jeunesse par rapport au défi démographique. La FAFCE constate positivement que le Conseil se penche enfin sur cette question primordiale. Cependant, c’est étonnant de voir comment ce document ignore la politique familiale comme un enjeux et une clé pour sortir de la crise.

Tout en respectant le principe de subsidiarité, il est urgent et essentiel que les leaders européens discutent sérieusement de cette situation complexe qu’est l’hiver démographique. Les membres de la FAFCE sont conscients de ces grands défis anthropologiques et considèrent la famille comme une solution, le lieu où la vie est premièrement accueillie et le point de départ pour l’avenir.

Pour cette raison, la FAFCE soutient fortement le projet de loi pro-vie qui a été proposé par une initiative citoyenne législative en Pologne. La FAFCE soutient également la requête légitime des citoyens roumains d’un référendum sur le mariage. Pour cette raison elle a suivi avec grande inquiétude le cas de Alfie Evans au Royaume-Uni et toutes les mises en danger du droit à la vie de chaque personne dans le monde. Pour cette raison la FAFCE est très préoccupée par la proposition de loi qui vise à légaliser l’euthanasie au Portugal. Dans le même temps la FAFCE soutient pleinement la campagne “Love Both » en Irlande, en faveur d’un non au référendum du 25 mai prochain: un non catégorique au référendum pour dire un oui catégorique à la vie.

Au cours de la Journée Internationale de la Famille, célébrons la famille pour ce qu’elle est vraiment: la cellule de base de la société qui génère la vie pour l’avenir de notre continent. Faisons face à cette réalité claire: aucun Etat membre n’a de taux de natalité suffisant. Élaborons une véritable politique familiale et renouons avec la culture de la vie dans notre continent.« 

Le procureur de Gap devrait s’attacher à assurer le respect de la loi et le contrôle des frontières

Posted:

Communiqué de Génération Identitaire :

0 1 3

Les Forces Libanaises ont doublé leur nombre de sièges

Posted:

Lu dans Présent :

Unknown-21« Seule formation politique ayant doublé le nombre de sièges qu’elle détient au Parlement, les Forces libanaises recueillent 31 % des voix chrétiennes contre 27 % pour le Courant patriotique libre de Michel Aoun, et s’imposent donc comme le leader des partis chrétiens libanais. Dès le lendemain du scrutin, Samir Geagea a rappelé la nécessité de respecter intégralement la politique de distanciation du Liban par rapport aux conflits régionaux et tout particulièrement en Syrie, faute de quoi « le Liban risque d’être happé par le tourbillon », a-t-il déclaré à l’issue de la première réunion de son bloc parlementaire, La République Forte. Dans la même ligne de pensée il a souligné, dans une allusion directe au Hezbollah, que « la cohabitation avec un mini-Etat dans l’Etat (le parti chiite) est provisoire et ne saurait durer », mettant en avant le triptyque « Peuple-Etat-Armée », par opposition à celui imposé par le Hezbollah « Peuple-Armée-Résistance ».

En présence de tous les députés de son bloc, il a promis d’« œuvrer sans relâche pour bâtir un Etat réel qui étendra sa souveraineté sur l’ensemble du territoire national et partout où, aujourd’hui, les prérogatives de l’Etat sont rognées, et où les Libanais ne sont pas tous traités sur un pied d’égalité ». Le chef des Forces Libanaises a également exigé que la question des armes illégales de la milice chiite soit inscrite en priorité à l’ordre du jour du Conseil des ministres dès la formation du nouveau cabinet, ainsi qu’à celui de la Conférence du Dialogue qui sera convoquée prochainement par le chef de l’Etat.

Enfin, à l’issue d’un entretien de plus d’une heure avec le patron des FL dans sa forteresse de Meerab, l’ancien président de la République, le général Michel Sleiman, a déclaré à la presse que le bloc parlementaire de Geagea « est une garantie pour la souveraineté du Liban ». Par ailleurs, le Groupe international de soutien au Liban, composé du Royaume-Uni, de la Chine, de l’Allemagne, de la France, de l’Italie, de la Ligue arabe, de la Russie, des Etats-Unis, de l’Union européenne et des Nations unies, a fait savoir dans un communiqué que ses membres « attendent avec impatience de travailler avec le nouveau gouvernement qui assurera le suivi des engagements internationaux du Liban, notamment l’application des résolutions 1 559 et 1 701 du Conseil de Sécurité de l’ONU visant à étendre l’autorité de l’Etat libanais sur l’ensemble de son territoire et à lui assurer le monopole de l’usage légitime de la force ». »

La gestation pour autrui (GPA) est une violence faite aux femmes et aux enfants

Posted:

Le CORP (Collectif pour le Respect de la Personne) a écrit aux députés :

Capture d’écran 2018-05-14 à 22.38.37 Capture d’écran 2018-05-14 à 22.38.49

« Cette société, où le droit à la vie est un droit inaliénable »

Posted:

Unknown-22On me fait remarquer cette déclaration de l’avocat général à l’issue du procès du criminel Jacques Rançon (poursuivi pour crimes, viols et mutilations), fin mars. Luc-André Lenormand qui a réclamé et obtenu la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une période de sûreté de vingt-deux ans, a déclaré :

« Jacques Rançon n’a plus rien à faire dans cette société où le droit à la vie est un droit inaliénable. »

Il pourrait ressortir cette déclaration dans d’autres procès…

Qualité de vie au travail

Posted:

Suite à cet article très intéressant, la CFTC métallurgie des Yvelines fait ce commentaire :

Unknown-19« L’article correspond à ce que je dis depuis 30 ans de carrière et de tracts, de négociation salariale, d’accords d’intéressement, d’intergénérationnel, de handicap, de GPEC, de tout ce qu’on met en œuvre inutilement dans le Groupe AIRBUS, EADS, Aerospatiale. L’article reprend tous les éléments : la motivation extrinsèque par l’Augmentation de salaire Individuelle, qui dure quelques jours (« et de toutes façons, cette A.I. on me la devait depuis longtemps »), les moyens de défoulement cathartique que sont le baby foot et la masseuse du C.E. : au moins, on nous reconnait des besoins qui ne sont pas uniquement vénaux…. mais ce sont des emplâtres sur des jambes de bois.

Même l’organisation, pathogène ou vertueuse, n’est qu’un remède cosmétique à un mal plus profond, parce que la finalité de l’organisation n’est jamais l’Homme, mais le résultat qu’il produit.

La vraie question est celle du sens du travail objectif (ce que je fais) et du sens du travail subjectif (ce que je deviens par mon action professionnelle, ces talents que je déploie, ce service que je rends aux autres et qui me fait devenir pleinement une Personne…). Mais en réalité, tout est lié : il n’y a pas que le travail dans la vie, et le travail n’est pas isolé du reste de la vie quotidienne.

Au bout du bout, ce n’est pas le seul sens du travail qui est questionné par le mal-être ou la QVT, mais le sens de la vie même. Le côté « projet qui me dépasse et auquel je contribue » est un élément de réponse : c’est bien dans les planches anthropologie du travail CFTC, mais ce n’est qu’une réponse partielle à un questionnement infini.

Si les gars de Musk arrivent à faire ce qu’ils font, ce n’est pas parce que le challenge est difficile. C’est parce que Mars est un rêve, et pas le rêve de n’importe qui : c’est le rêve de leur gourou.

Si ce qui me dépasse est simplement matériel, scientifique, cela s’inscrit dans le même référentiel que moi-même (augmenté par les autres et la science), mais un jour, j’en aurai fait le tour, la science en aura fait le tour, et le sens se perdra. Pour trouver un sens infiniment durable, il nous est nécessaire de sortir de l’auto-référencement matérialiste ou scientiste (c’est pareil).

La question des fins dernières (amour, vie, mort), et celle de la transcendance dans ce qu’elle a d’infini et d’infiniment différent de nous, se posent inéluctablement, et immédiatement, lorsqu’on parle de respect de la personne et de finitude des « solutions » qu’on tente d’apporter à la crise de la motivation professionnelle.

Cette transcendance a été évacuée du monde moderne, au nom d’une laïcité mal comprise et sectaire. Mais comme on ne la chasse pas comme cela, parce qu’elle est constitutive de la nature humaine individuelle et communautaire, elle rejaillit sous forme de fous d’Allah ou autres avatars Tamouls ou autres. Et cet appel à un infini rejaillit aussi sous forme de vertige suicidaire collectif, sociétal, économique, civilisationnel. Parce que lorsqu’on a supprimé la transcendance surnaturelle, le seul infini qui vous reste est l’argent, le plaisir, le sexe, le pouvoir fonctionnel et statutaire (vaine gloire), la manipulation mentale sur les autres (pouvoir psychique), l’accumulation des biens au détriment des autres et de la Terre, et, naturellement, le vertige de la mort qu’on finit par espérer pour soi, pour les autres et pour le monde : l’euthanasie, l’eugénisme, le suicide assisté, la PMA, la GPA, etc…..

Tant que l’on n’aura pas compris cela, tout ce qu’on pourra inventer ne sera jamais qu’un aménagement de peine. La CFTC a devant elle un trésor dans son slogan : la Vie à défendre ! Et un boulevard pour son développement, pour peu qu’elle connaisse bien l’Homme. »

Terres de Mission – Charles Maurras : La foi, l’Eglise

Posted:

Dimanche, dans « Terres de Mission », Jean-Pierre Maugendre recevait Hilaire de Crémiers, directeur de Politique Magazine et de la Nouvelle Revue Universelle. Il est certainement l’un des plus fins connaisseurs de l’œuvre et de la personnalité du maître de Martigues, Charles Maurras. Le ministre de la culture, Françoise Nyssen, vient d’envoyer au pilon le livre des Commémorations Nationales qui mentionnait le 150ème anniversaire de la naissance de l’auteur du Chemin de Paradis, entraînant la démission de dix des douze membres de ce comité commémoratif. C’est l’occasion de se pencher sur le grand mystère des relations de Maurras d’une part avec la foi et le Christ et d’autre part avec l’Eglise qui était pour lui bien plus que le simple « temple des définitions du devoir ».

L’Europe de l’Est se souvient de sa « libération » par l’Armée Rouge…

Posted:

Encore une insanité d’Alexis Corbière :

.@alexiscorbiere : « On est submergé par le cinéma américain. On a l’impression que seule l’armée américaine lutte contre l’armée nazie. On n’oublie le rôle de l’armée rouge alors que pour les Français, à la libération, c’est d’abord l’armée rouge qui a libéré l’Europe. » #DdS pic.twitter.com/f4AQtTf9Ek

— LCP (@LCP) 14 mai 2018

Nous ne pouvons pas compter sur le Président et son Ministre de l’Intérieur pour nous protéger

Posted:

Le porte-parole du Front national et maire de Beaucaire, Julien Sanchez, écrit dans Valeurs Actuelles :

HTplfsFW_400x400« Le 12 mai, pendant que les bobos qui luttent contre les attentats avec des bougies s’extasiaient devant la chanson « Mercy » à l’Eurovision, un Français était à nouveau assassiné et 4 autres blessés par un soldat de l’Etat islamique. Khamzat Azimov, naturalisé en 2010, est un Tchétchène arrivé en France au début des années 2000. Surveillé depuis de longs mois par les services de renseignement français, il était fiché S depuis 2016 et a prêté un serment d’allégeance à l’Etat islamique avant de passer à l’acte. Un soldat repéré, surveillé, mais pas mis hors d’état de nuire, faute de volonté politique. Nos gouvernements prétendent combattre les islamistes en les bombardant en Irak ou au Mali… mais c’est d’abord chez nous qu’il faut les neutraliser !

Alors que des solutions pertinentes et de bons sens s’offrent à eux, nos dirigeants préfèrent, hélas, les rejeter.

Emmanuel Macron s’est ainsi opposé à la déchéance de nationalité pour les binationaux islamistes et à l’expulsion des étrangers fichés S. Et pourtant… et pourtant si Radouane Lakdim, l’assassin du colonel Arnaud Beltrame, ou Khamzat Azimov, avaient été déchus de leur nationalité dès qu’ils avaient été fichés S, ils auraient pu être expulsés et nous aurions évité 4 morts à Trèbes et un à Paris, pour ne citer que les attentats les plus récents.

Emmanuel Macron, comme ses prédécesseurs, refuse de réinstaurer la double peine automatique grâce à laquelle chaque étranger qui commettrait un crime contre des personnes, des biens ou l’Etat pourrait être expulsé dans la foulée de son procès. Et pourtant… et pourtant si Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait été expulsé après sa condamnation, prononcée en mars 2016 pour violences volontaires avec arme, 86 vies auraient été épargnées sur la Promenade des Anglais à Nice le 14 juillet 2016.

Emmanuel Macron, comme ses prédécesseurs, refuse de rétablir des contrôles systématiques aux frontières. Et pourtant… et pourtant, si chaque route frontalière avait été surveillée, les terroristes du 13 novembre 2015 n’auraient jamais pu entrer sur le territoire français. Combien de morts aurions-nous évité ? Et, plus important, combien de morts seront évités si ces réformes sont adoptées rapidement ?

Aucune de ces mesures n’a encore été prise. Au contraire, le Président de la République se montre bien naïf face aux islamistes et à leurs amis. Il intègre le « comique » Yassine Bellatar au Conseil des Villes, celui-là même qui animait, en 2015, la soirée de gala de l’association islamiste du CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France). Soirée de gala dont le clou du spectacle consistait à mettre aux enchères un déjeuner avec Tariq Ramadan, prédicateur islamiste.

Autre complaisance : la nomination, en octobre dernier, de Mohamed Saou comme responsable du parti présidentiel dans le Val d’Oise, qui en avait pourtant été écarté en avril 2017 à cause de sa proximité avec le directeur du CCIF, Marwan Muhammad, et pour avoir défendu Erdogan, le dictateur turc proche des Frères Musulmans.

Gérard Collomb, Ministre de l’Intérieur et ancien maire de Lyon, a, quant à lui, financé avec des deniers publics l’IFCM (Institut Français de Civilisation Musulmane). Le Président de l’IFCM n’est autre que le Recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, dans laquelle des salafistes comme Abdelkader Bouziane ou des Frères Musulmans comme Youssef Ibram et Omar Abd Al Kafi ont donné des conférences. Le Pentagone considèrerait d’ailleurs cette Grande Mosquée comme « un des centres de recrutement d’Al-Qaïda en Europe », selon un document du département d’Etat américain révélé par Wikileaks. Peut-on compter sur le Président et son Ministre de l’Intérieur pour nous protéger ? Il me sera permis d’en douter, quand on voit le nombre de mosquées salafistes ou affiliées aux Frères musulmans encore ouvertes dans toute la France et dont le Front National réclame la fermeture immédiate. […] »

Manifeste contre les nouveaux collabos de l’islam

Posted:

Manifeste en ligne ici :

Images-11« Le 21 avril 2018, des collabos français de l’islam ont cru bon de signer un « manifeste contre le nouvel antisémitisme », prétendant dénoncer une dérive de l’islam. Pourtant, ces mêmes personnalités, depuis des décennies, pour leur immense majorité, ont contribué massivement à islamiser la France tout en diabolisant les patriotes qui s’y opposaient.

Philippe Val, sous l’égide duquel ce manifeste est rédigé, voulait même interdire en 1996 le seul parti qui luttait activement contre l’islamisation de la France, à savoir le FN.

Nicolas Sarkozy, seul Président de la République ayant signé ce manifeste, avait intégré comme Ministre de l’Intérieur l’UOIF (donc les Frères musulmans) dans le CFCM, et avec BHL (autre signataire) il faisait émerger les islamistes en Libye en virant Kadhafi.

Manuel Valls, un des 3 ex-Premiers Ministres à avoir signé ce manifeste, inaugurait à la chaîne des mosquées quand il était ministre de l’intérieur, y compris des mosquées financées par l’étranger et / ou par le contribuable français, et/ou sur lesquelles des messages de conquête était inscrits en arabe.

Nombre de dirigeants, membres, et soutiens actifs du CRIF ont signé également ce manifeste, alors que le CRIF fait alliance avec l’islam en général et le CFCM en particulier depuis des années pour faire avancer leur cause commune du communautarisme, de la culpabilisation de la France et de la défense de lois liberticides (notamment contre la liberté d’expression).

Ignoraient-ils que l’antisémitisme est consubstantiel à l’islam depuis 1400 ans ? Avaient-ils besoin que des Français juifs soient tués par des musulmans pour l’apprendre ou le comprendre ?

Nous, patriotes français anti-islam, condamnons fermement ce manifeste odieux qui cherche à faire passer des responsables intellectuels, artistiques et politiques de la résurgence de l’antisémitisme en France pour des héros de sa dénonciation.

Nous condamnons l’islam et toutes ses conséquences : l’antisémitisme, mais aussi l’homophobie, la misogynie et le sexisme, la censure, la koufarophobie, l’interdiction de l’apostasie, la violence, etc.

Sur les 280 morts et milliers de blessés dus dans notre pays à des attentats islamiques depuis Charlie, on compte des juifs mais aussi beaucoup de non-juifs. L’islam est un totalitarisme, il tue tout le monde, y compris des musulmans. Pourquoi ne dénoncer que son aspect antisémite, alors qu’il est anti-vie ?

Nous condamnons l’attitude perverse qui consiste à dénoncer uniquement l’antisémitisme dans l’islam, et pas ses autres maux, faisant ainsi des juifs les seules victimes dignes d’être défendues. Cela génère non seulement un antisémitisme de ressentiment, mais également un sentiment légitime de deux poids deux mesures chez les autres Français.

Réformer l’islam est impossible, tous ceux qui ont étudié la question le savent pertinemment, il est donc totalement inutile et contre-productif de prétendre le contraire pour se donner bonne conscience ou tenter de faire oublier ses responsabilités passées.

La meilleure manière de faire baisser l’antisémitisme, en France et en Europe, c’est de faire partir l’islam de France et d’Europe. Sans haine, ni violence. Un divorce librement consenti entre deux peuples que l’oligarchie a essayé de marier de force, sans leur consentement.

Les signataires du manifeste Val vont dans le sens de la guerre civile, raciale et religieuse, en ne défendant qu’une partie des Français. Nous allons dans le sens de la paix, en défendant tous les Français. Deux peuples aussi différents et aussi antagoniques ne peuvent cohabiter sur le même sol sans risquer le drame. L’un des deux doit donc partir. Nous savons tous lequel. »

Viviane Lambert demande une audience au Pape François

Posted:

Viviane Lambert demande une audience au Pape François et se rend à Rome le 19 mai pour la Marche pour la Vie italienne.

Elle prendra la parole pour redire que son fils est vivant et qu’elle ne veut pas le laisser mourir de faim et de soif.

Capture d’écran 2018-05-15 à 07.02.23

Entre 5,7 millions et 8,4 millions de musulmans en France

Posted:

Selon le JDD dans un article sur le salafisme :

Thumbnail-8

ce chiffre varie selon les sources (5,7 millions en 2010 selon le Pew Research center et 8,4 millions selon une estimation de François Héran, dans son livre Avec l’immigration: Mesurer, débattre, agir, ed. La Découverte, 2017) et la définition de la population, et le décompte est impossible à faire de manière précise les statistiques ethniques et religieuses étant interdites en France.

Quels enseignements nous donne Padre Pio?

Posted:

Entretien avec François Brunatto, Fils d’Emanuele Brunatto, un des fils spirituels de saint Padre Pio. Une vidéoformation proposée par Notre Dame de chrétient

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s