Le Salon Beige: 23 nouveaux articles:Attentat à la voiture à Münster en Allemagne-et varia

Le Salon Beige: 23 nouveaux articles

Link to Le Salon Beige

Déclaration finale du colloque “Eglise catholique, où vas-tu ?”, Rome, le 7 avril

Posted:

Déclaration finale du colloque “Eglise catholique, où vas-tu ?” tenu à Rome, aujourd’hui, sous le signe du cardinal Caffarra et où étaient annoncés les cardinaux Burke, Brandmüller, Arinze et Zen, ainsi que Mgr Schneider :

« En raison des interprétations contradictoires de l’exhortation apostolique Amoris lætitia, la confusion et le désarroi vont croissant parmi les fidèles du monde entier.

La demande urgente d’environ un million de fidèles, de plus de 250 professeurs et aussi de cardinaux d’une réponse clarificatrice du Saint-Père à ce sujet n’a toujours pas été entendue.

Devant le grave danger que cela cause à la foi et à l’unité de l’Église, nous, baptisés et confirmés, membres du Peuple de Dieu, nous sommes appelés à réaffirmer notre foi catholique.

Le Concile Vatican II nous autorise et nous encourage à le faire, lui qui, dans Lumen gentium, n. 33, déclare : « Ainsi, tout laïc, en vertu des dons qui lui ont été faits, constitue un témoin et en même temps un instrument vivant de la mission de l’Église elle-même “à la mesure du don du Christ”(Ep 4, 7). »

Le bienheureux John Henry Newman nous y encourage aussi, lui qui, dans un écrit que l’on peut dire prophétique, Sur la consultation des fidèles en matière de doctrine, indiquait, déjà en 1859, l’importance du témoignage de la foi de la part des laïcs.

C’est pourquoi, nous témoignons et confessons selon l’authentique tradition de l’Eglise que:

1) Le mariage ratifié et consommé entre deux baptisés ne peut être dissous que par la mort.

2) Ainsi, les chrétiens qui, unis par un mariage valide, s’unissent à une autre personne alors que leur conjoint est encore en vie, commettent le grave péché d’adultère.

3) Nous sommes convaincus qu’il existe des commandements moraux absolus, qui obligent toujours et sans exception.

4) Nous sommes également convaincus qu’aucun jugement subjectif de conscience ne peut rendre bonne et licite une action intrinsèquement mauvaise.

5) Nous sommes convaincus que le jugement sur la possibilité d’administrer ou non l’absolution sacramentelle ne repose pas sur la question de l’imputabilité du péché commis, mais sur le propos du pénitent d’abandonner un mode de vie contraire au commandement divin.

6) Nous sommes enfin convaincus que les divorcés « remariés » civilement, qui ne sont pas disposés à vivre dans la continence, se trouvant dans une situation objectivement opposée à la loi de Dieu et ne peuvent accéder à la communion eucharistique.

Notre Seigneur Jésus-Christ dit : « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres » (Jn 8, 31-32).

Dans cette assurance, nous confessons notre foi devant le suprême pasteur et maître de l’Eglise en même temps que devant les évêques, et nous leur demandons de nous confirmer dans la foi. »

Attentat à la voiture à Münster en Allemagne

Posted:

DaMIvHgXcAAdgdATrois personnes ont été tuées et plusieurs autres ont été blessées, après qu’un homme leur a foncé dessus, avant de se suicider par balle, ce samedi 7 avril à Münster, ville du nord-ouest de l’Allemagne.

Un homme a foncé en voiture dans la foule avant de se suicider, ce qui porte le bilan provisoire à quatre mort si l’auteur de l’attaque est compté. Le conducteur s’est tué lui-même par balle. La piste de l’attentat est envisagée avec beaucoup de sérieux, celle d’un acte personnel est également largement étudiée par les enquêteurs.

Offices de la semaine sainte à Damas

Posted:

#Siria🇸🇾
Celebrazione della liturgia del venerdì Santo ieri nella Cattedrale Greco Ortodossa Santa Croce nella capitale siriana #Damasco #BelleNotizie#NonViDicono#DiteloVoiATutti pic.twitter.com/s7ZhepXD14

— Naman Tarcha ® (@NamanTarcha) 7 avril 2018

Remise du Prix Renaissance de l’Economie 2018 à M. Charles Beigbeder

Posted:

Mercredi 23 mai 2018 lors du dîner du Cercle Renaissance, dans les salons de l’Aéroclub de France, 6 rue Galilée, 75016 Paris le Prix Renaissance de l’Economie 2018 sera remis par Charles Millon Ancien ministre de la Défense à Charles Beigbeder Président de sociétés, co-fondateur de « l’Avant-garde » et écrivain.

Réservations accompagnées d’un règlement de 100 euros par couvert à l’ordre du Cercle Renaissance à adresser avant le 17 mai 2018 au Cercle Renaissance, 138 rue de Tocqueville, 75017 Paris. Contact@cerclerenaissance.info

14 avril : portes ouvertes du collège Sainte-Anne à Orléans

Posted:

Capture d’écran 2018-04-04 à 14.14.18

12 avril à Paris : conférence d’Alexandre Del Valle

Posted:

Alexandre Del Valle conférence stratégie de l'intimidation - 12 avril 2018

A l’occasion de la sortie du dernier ouvrage d’Alexandre Del Valle La stratégie de l’intimidation, l’Institut de Formation Politique, Damoclès et les éditions l’Artilleur organisent une rencontre exceptionnelle autour de l’auteur le 12 avril prochain.

Il viendra présenter son livre dans lequel il « apporte la preuve que le djihadisme et l’islamiquement correct fonctionnent de concert ».

Expert international reconnu, Alexandre Del Valle est spécialisé en géopolitique et s’intéresse principalement à l’islamisme, aux relations entre l’Europe et la Turquie et au monde arabo-musulman.

Il viendra présenter et dédicacer son ouvrage le jeudi 12 avril à partir de 19h à la brasserie Le Cardinal au 1, boulevard des Italiens 75002 Paris.

Inscription obligatoire (5 € l’entrée et une boisson gratuite). Places limitées.

12 avril : portes ouvertes du collège La Chêneraie à Voisins le Bretonneux

Posted:

Thumbnail

Terre de missions du 8 avril: Lutter contre la pornographie

Posted:

Unknown-4En ce dimanche 8 avril, l’émission religieuse de TV Libertés, Terre de missions, reçoit, à nouveau, François Billot de Lochner, président de la Fondation de Service Politique, pour évoquer les actions judiciaires qu’il a entreprises contre les grands acteurs de la pornographie… et notamment contre l’Etat (et l’Education nationale en particulier) pour incitation à la débauche de mineurs.

Philippe Maxence, directeur du bimensuel catholique « L »Homme nouveau », évoque ensuite le dernier né des éditions de L’Homme nouveau: « L’homme aboli » du sociologue allemand Friedrich Tenbruck. La thèse de cet ouvrage est que les sciences sociales, d’une part, nient l’homme en occultant totalement sa liberté et en le voyant comme un simple rouage de la société; et, d’autre part, imposent une vision matérialiste et déterministe de l’homme et de la société qui contribue à abolir l’humanité.

Enfin, l’abbé Michel Viot, à l’occasion de la sortie de son livre « L’Heure du royaume de France est-elle venue?« , explique ce qu’une royauté sacrée changerait aux relations Eglise-Etat, en permettant enfin de traiter la question du totalitarisme islamique sans tomber dans le totalitarisme laïciste.

18 avril à Strasbourg : Conférence sur les chrétiens du Nigéria

Posted:

Pays le plus peuplé d’Afrique, avec 190 millions d’habitants, le Nigeria est une mosaïque de plus de 250 ethnies. L’islam domine le Nord du pays où s’ applique la Charia, tandis que le christianisme demeure majoritaire au Sud. Mais le pays est aujourd’hui plongé dans la violence et la division, du fait notamment de la secte islamique Boko haram qui s’attaque aux Chrétiens et a déjà causé des milliers de morts, des millions de déplacés, détruit par centaines églises et écoles ; multiplié les meurtres, les kidnapping et les conversion forcées.

Pour comprendre les enjeux ethniques, religieuses et politiques qui fracturent la Nigeria aujourd’hui, Marie Christine Arnautu, député français ENL organise à une conférence au Parlement européen de Strasbourg en conviant des acteurs associatifs impliqués dans l’aide aux Chrétiens du Nigeria. Les persécutions religieuses doivent cesser, les chrétiens martyrs du Nigeria ont besoin d’une mobilisation forte de l’Europe et des institutions internationales pour sortir de l’oubli.

Inscrivez vous à la conférence qui se tiendra le 18 avril à 17h au Parlement de Strasbourg : marie-christine.arnautu@europarl.europa.eu

14 avril : présentation des écoles catholiques du Barroux

Posted:

Sainte Anne + ISL

Les inscriptions au cours Saint Jean Paul II près de Saumur sont ouvertes

Posted:

Le cours Saint Jean-Paul II se développe offrant désormais tous les niveaux du primaire au collège. Les inscriptions sont ouvertes !

Toute information utile est disponible sur le site au lien suivant.

PMA sans père : c’est ça l’amour ? #Juste!

Posted:

La place du vin face au lobby hygiéniste

Posted:

Edito Vitisphère

Débat le 27 avril à 18h30 à la salle des fêtes de Saudoy (51) avec Charles de Courson et Eric Girardin, députés de la Marne, Damien Champy, vice-président du SGV (syndicat général des vignerons) et Rémi Durant, administrateur du SGV.

L’idée de cette réunion fait suite aux récentes déclarations du ministre de la santé qui assurait que le vin était un alcool comme les autres. Cette phrase va dans le sens d’un certain lobby, celui des hygiénistes. Le mouvement hygiéniste est à l’origine des premières ligues antialcooliques, pour qui l’alcool est la seule cause du malheur social qui

« rend l’ouvrier paresseux, joueur, querelleur, turbulent ; le dégrade, l’abrutit, délabre sa santé, abrège souvent sa vie, détruit les moeurs, trouble et scandalise la société et pousse au crime ». (Dr Louis Villermé 1840)

Et surtout pas l’inverse. Ce ne sont absolument pas les conditions de travail déplorables de l’époque, le logement infect, l’analphabétisme, la promiscuité qui pouvaient conduirent à l’alcoolisation…

Les hygiénistes d’aujourd’hui proposent les mêmes solutions : l’interdit et la taxe. En France, la consommation modérée a un nom : le vin. Fini le rouge aliment qui accompagnait le travailleur de force ; le buveur de vin est devenu un connaisseur. En un demi-siècle, sa consommation a été divisée par trois, passant de 150 litres vers 1960 à 50 litres par an aujourd’hui. D’où l’idée qui germe depuis quelque temps de surtaxer le vin, vieux désir des hygiénistes, qui souhaitent se débarrasser des réalités culturelles et gastronomique du vin pour le faire entrer purement et simplement dans la catégorie des drogues.

28 avril à Briant : conférence sur « Les Blancs en Charolais-Brionnais»

Posted:

Capture d’écran 2018-03-29 à 09.44.52

Juriste de formation, Paul Rignac, installé depuis longtemps en Charolais, s’intéresse à l’histoire locale et publie en 2013 un ouvrage sur les « Blancs ». L’étude du mouvement anti-concordataire, appelé « les Blancs » dans notre région est riche d’enseignements sur les conséquences de la révolution française. Il s’investit aussi dans l’action humanitaire en Asie du Sud-Est, notamment dans les pays de l’ancienne Indochine française. Au fil des années, il y recueille témoignages et archives personnelles offrant un éclairage de la colonisation très différent de la doxa anticolonialiste dominante.

Après la conférence, Terre et Famille vous invite à prolonger la discussion autour d’un buffet. (Pas d’inscription et participation libre).

19 Avril à Lyon : projection de Quand passent les Cigognes

Posted:

Thumbnail-4

12 avril à Senlis : conférence sur la clivage droite-gauche

Posted:

Conférence-débat avec Joseph Thouvenel à ND de la Salette à Paris le 12 avril

Posted:

Joseph Thouvenel, Vice président de la CFTC Confédération française des travailleurs chrétiens, interviendra à Notre Dame de la Salette (29 bis rue de Dantzig, Paris XVe) pour une conférence débat sur le thème : « le syndicalisme hier et aujourd’hui, histoire et actualité » où Joseph Thouvenel après une brève histoire du syndicalisme, développera les raisons d’être d’un syndicat chrétien et son action aujourd’hui.

Jeudi 12 avril à 20h30 Salle saint Jean Bosco au 29 bis rue de Dantzig Paris XVe

Possibilité de parking sur la cour au 29 bis rue de Dantzig

La signature prévue dans la salle du Centre Charlier le mercredi 11 avril est annulée

Posted:

Le Cercle du Livre choisi vient d’apprendre par le secrétariat de Jean-Marie Le Pen que, pour raisons de santé, ce dernier devait annuler tous ses rendez-vous pour la semaine prochaine.

La signature prévue dans la salle du Centre Charlier le mercredi 11 avril ne pourra donc pas avoir lieu. Le Cercle du livre choisi en est désolé. Bernard Antony déclare :

« J’avais naturellement prévu en compagnie de son éditeur Guillaume de Thieulloy d’accueillir en nos locaux du Centre Charlier ce mercredi Jean-Marie Le Pen invité à y dédicacer son livre. Je regrette qu’il ne puisse venir et lui souhaite de retrouver vite une bonne santé.

Après avoir dû renoncer à un transport aérien (préavis de grève d’Air France) et acheter un billet de TGV, de Toulouse à Paris pour pouvoir être là, je ne l’annule pas, ayant à animer à partir de 19 h une causerie suivie de débat pour le Cercle d’analyse et de prospective de jeunes du Centre Charlier sur le thème, bien d’actualité, de « mai 68 et ses métastases à notre époque ».

Cet après-midi-là, nous laisserons néanmoins à la vente le livre de Jean-Marie Le Pen pour ceux qui n’auraient pas lu l’annonce de son indisponibilité. Je signerai volontiers aussi les miens et sera vendu également notre DVD : « Cent ans de crimes communistes ».

Cela, pourvu qu’au moins cette journée de « non-grève » soit respectée. Quoi qu’il puisse en être, Anne Cognac et Didier Rochard seront là accueillir les visiteurs. »

1er mai : conférence de Stéphanie Bignon à Besançon

Posted:

Capture d’écran 2018-03-01 à 17.15.34

Si les progressistes espéraient que les pro-famille s’étaient rendormis, ils peuvent constater qu’il n’en est rien

Posted:

Interrogée dans Valeurs Actuelles, Ludovine de la Rochère explique l’engouement des défenseurs de la famille lors des Etats-généraux de la bioéthique :

Unknown-17« Je pense que « le réveil des Français », comme certains l’ont appelé, a conduit à une prise de conscience massive et irréversible des risques anthropologiques liés aux revendications que nous connaissons. Autrement dit, si les progressistes espéraient que les Français qui défendent le respect de l’altérité sexuelle et de l’intérêt supérieur de l’enfant s’étaient rendormis, ils peuvent constater avec les états généraux de la bioéthique qu’il n’en est rien.

Au tout début des états généraux d’ailleurs, les animateurs des « débats-citoyens » ouvraient les réunions sur les modalités d’application de la PMA sans père : clairement, au vu de certains sondages largement relayés juste avant, ils pensaient que tout le monde approuvait et avait acté le fait que la PMA sans père serait légalisée. En réalité, les différents sondages publiés ces derniers mois montrent que selon la formulation des questions, 40 à 70% des Français sont opposés à la PMA sans père. Et le fait est que les participants ont été très nombreux à intervenir d’emblée pour que le curseur des débats soient bien remis sur les enjeux des projets envisagés, ce qui s’est finalement produit.

Nous avons ensuite constaté tout le temps et partout, de la plus petite à la plus grande ville, sur les dizaines et dizaines de réunions, cette volonté largement partagée que la France respecte les besoins et les droits de l’enfant, défende la finalité de la médecine, protège l’humain de la marchandisation, ne crée pas d’inégalité entre les enfants, etc. C’est finalement après plus de deux mois de ce processus que les médias ont effet rendu compte de ce qui se passe. […]

La réalité, c’est aussi que les personnes qui veulent la légalisation de la PMA sans père sont une ultra-minorité. Si elles sont parfois présentes dans les « débats-citoyens », c’est donc en très petit nombre. Et hélas, elles y ont très rarement fait part de leurs réflexions et arguments, exprimant leur refus du débat, qu’elles perturbent alors, souvent par des insultes. […]

Ce qui est certain, en tout cas, c’est que la condition posée par Emmanuel Macron n’est pas et ne sera pas remplie, loin s’en faut : il a en effet beaucoup insisté sur la nécessité d’un « large consensus » pour envisager de légaliser la PMA sans père. Ce consensus n’existe pas et n’existera pas, c’est très net ! »

21 avril : vente de printemps du Cours Bienheureux Charles d’Autriche

Posted:

Thumbnail

Il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs coeurs

Posted:

ANtpBpsFHUSCIdFhdjY4UX_6lbL89EV8TNISU7RA6ftUG8GCn5v2Y8KJDyIqYlIz7e3vNaBNg3PB_RdzJoMFGktmopQI686m-WI_GeZfnN-SUjA2CJmDl2SY46Asqah76g~~

C’est arrivé un 7 avril…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 7 avril : saints du jour français ou en France.
    • St Aibert, prêtre et moine († 1140)

Près du monastère de Crespin dans le Hainaut, en 1140, saint Aibert, prêtre et moine, qui dans la solitude récitait chaque jour le psautier en entier, en s’agenouillant ou en se prosternant après chaque psaume et, pour les pénitents qui accouraient vers lui, il était le ministre de la miséricorde divine.

  • le 7 avril : fête de Saint Jean-Baptiste de La Salle, fondateur de la Congrégation des Frères des Ecoles chrétiennes.

Né en 1651 à Reims, Jean-Baptiste de La Salle appartient au grand mouvement de la Contre-réforme catholique du XVII ème siècle. Aîné d’une famille de onze enfants, son père le destine d’abord à une carrière juridique, comme c’était très souvent le cas dans la noblesse de robe. Lui se sent appelé à servir Dieu. Ordonné prêtre le 9 avril 1678, il est reçu, deux ans plus tard, docteur en théologie à la Sorbonne. Le 25 mai 1684, il fonde la Congrégation des Frères des Ecoles chrétiennes en 1684, dont la mission est l’éducation des enfants des classes populaires. A la pédagogie individuelle, en usage jusqu’à cette époque, JB de La Salle préfère, pour des raisons d’efficacité et d’économie, l’enseignement simultané, prodigué à un groupe de jeunes réunis dans une même salle. Il introduit également le principe du regroupement des élèves par niveau — «la division des plus faibles, celle des médiocres, et celle des plus intelligents ou des plus capables».Ayant pris conscience que la formation des maîtres est inexistante, en 1685, il fonde un séminaire qui devient une véritable école normale d’instituteurs, qui n’a pas d’équivalent alors dans le Royaume de France.

Parmi ses innovations, il faut souligner aussi l’apprentissage de la lecture et de la langue maternelle avant le latin, la gratuité de l’enseignement ou les cours d’instruction pour adultes.

Décédé le 7 avril 1719, un Vendredi Saint, le père de la Salle s’éteint dans la maison mère de sa congrégation à Rouen. Il est béatifié en 1888 et canonisé en 1900.Le 15 mai 1950, Pie XII proclame Saint Jean-Baptiste de la Salle « patron de tous les éducateurs chrétiens. »

  • le 7 avril 451 : pillage de Metz par Attila.

Au printemps 451, les Huns franchissent le Rhin après avoir détruit Cologne en faisant un véritable carnage. Le « Fléau de Dieu » attaque ensuite Verdun, puis Laon, Saint Quentin, et Reims. La Horde atteint la Marne sans qu’on puisse l’arrêter. Les scènes d’horreur se multiplient et achèvent de terroriser les populations. L’administration romaine de Lutèce va évacuer la ville pour Orléans ou Tours. Mais une jeune fille d’une quinzaine d’année pousse la population à rester et à prier car, dit-elle, les Huns ne viendront pas.

(cf. les chroniques du 24 juin et du 20 juin)

  • le7 avril 1250 : le Roi de France Louis IX est fait prisonnier à Mansourah.

La bataille de Mansourah a lieu le 8 février, les croisés réussissent à traverser le Nil et à pénétrer dans la ville. Mais ils sont repoussés et le frère du Roi, Robert d’Artois est tué. Jusqu’au 7 avril, les armées se font face. Le Roi Louis IX prend alors la décision de retourner dans la ville de Damiette. La retraite commence dans la nuit du 5 au 6 avril 1250.Saint Louis, malade, épuisé, souffrant de fièvres et de dysenterie, refuse de prendre place sur un navire et reste avec ses soldats.

Saint Louis envoie Philippe de Monfort pour négocier avec les musulmans la cession de Damiette contre un sauf-conduit pour le retour des croisés en France. Mais les Sarrasins achètent un sergent français qui annonce alors, que le Roi ordonne à l’armée de se rendre. Les 12’000 soldats restants deviennent prisonniers. Louis IX est reconduit vers Mansourah, en prisonnier. Saint Louis IX est le premier souverain français à être capturé sur un champ de bataille.

Bataille de Mansourah en Égypte

  • le 7 avril 1498 : décès accidentel du Roi de France Charles VIII.

Le Roi Charles VIII l’Affable meurt accidentellement au château d’Amboise sans héritier ; Louis d’Orléans devient le Roi Louis XII. Il se cogne brutalement la tête contre le linteau d’une porte basse. Né le 30 juin 1470, au même endroit, il est l’unique survivant parmi les cinq fils de Louis XI, et le dernier Roi de la succession directe de la branche des Valois de la dynastie capétienne.

Charles VIII vainc les Bretons à la bataille de St Aubin du Cormier le 28 juillet (cf. chronique du jour, du 18 novembre et du 6 décembre). En application du traité du Verger, Anne de Bretagne doit épouser le successeur de Charles VIII le futur et remuant Louis XII.

Après la campagne triomphale en Italie, en 1494, Charles VIII doit faire face, à compter du 5 avril suivant, à la Ligue de Venise qui réunit à l’instigation du pape Alexandre VI, Maximilien d’Autriche, Ferdinand d’Aragon et Ludovic le More, lequel s’est retourné contre la France. La Ligue se prépare à chasser les Français d’Italie.

L’année 1495 s’achève après de durs combats. Et le 27 novembre 1497 se conclue, à Alcala de Henares, une trêve permanente entre les Rois de France et d’Espagne. Charles VIII meurt, alors qu’il prépare une nouvelle armée pour Naples et que se déroulent des négociations au château d’Amboise entre Français et Espagnols pour le partage de l’Italie.

Charles VIII et Anne de Bretagne ont multiplié au cours de leur vie les preuves de leur dévotion envers Notre Dame, Notre Dame d’Embrun pour le Roi et Notre Dame de Bonne Nouvelle à Rennes pour la Reine. D’ailleurs, Charles VIII attribue à son pèlerinage auprès de Notre de Bonne Nouvelle le changement dans le cœur d’Anne de Bretagne et le mariage qui s’en suit. (*)

(*) La Vierge Marie dans l’Histoire de France, Ed Résiac, pages 119 à 122.

Voir les chroniques du 30 mai et du 30 juin.

  • le 7 avril 1506 : naissance de saint François Xavier, missionnaire jésuite espagnol.

Saint François Xavier est un missionnaire jésuite navarrais, né à Javier, près de Pampelune en Navarre et mort le 3 décembre 1552 dans l’île de Sancian, au large de Canton, Chine. Il poursuit ses études de théologie à la Sorbonne, logeant au collège Sainte-barbe, où il rencontre Pierre Favre et Ignace de Loyola avec qui il fonde la Compagnie de Jésus en 1534. Il est ordonné prêtre en 1537. En 1540, à la demande du roi Jean III de Portugal, il est envoyé par le pape Paul III pour évangéliser les peuples des Indes orientales. Il est surnommé« l’Apôtre des Indes » et est reconnu saint par les catholiques et les anglicans. Sa fête est le 3 décembre.

 

 

 

  • le 7 avril 1509 : la France déclare la guerre à la république de Venise.

Les traités de Cambrai du 10 décembre 1508 ont jeté les bases d’une ligue contre Venise, réunissant Louis XII et Maximilien réconciliés, Ferdinand II d’Aragon et le Pape. La France, chargée la première d’attaquer, déclare officiellement la guerre à Venise, son ex-alliée. C’est le point de départ de la guerre de la Ligue de Cambrai, qui dure huit ans.

  • le 7 avril 1652 : bataille de Bléneau.

Lors de la Fronde des Princes qui oppose les principaux princes de France au jeune Louis XIV et à Mazarin, Louis II de Bourbon, prince de Condé, attaque les troupes royales alors que l’armée royale est dispersée et que la cour est restée à Gien sans protection. Le maréchal d’Hocquincourt stationne imprudemment dans le village de Bléneau. Il perd la presque totalité de ses soldats suite à l’attaque et doit fuir vers Auxerre. Le 7 avril au matin, Turenne, qui est resté fidèle au Roi, contre-attaque avec succès malgré une infériorité numérique, qui fera dire à Napoléon qu’il avait pris un trop grand risque. Condé doit se replier en catastrophe sur Paris.

  • le 7 avril 1652 : naissance de Lorenzo Corsini, futur pape Clément XII.

  • le 7 avril 1655 : Fabio Chigi devient le pape Alexandre VII.

Fabio Chigi, né à Sienne le 13 février 1599, est élu 237e pape à l’unanimité, avec le nom d’Alexandre VII. Il confirme la condamnation du jansénisme prononcée par Innocent X et met les Provinciales de Pascal à l’Index. Il cherche à contenir l’expansion du protestantisme en Italie et en Angleterre. On lui doit l’achèvement des travaux de la place Saint-Pierre et l’installation de la colonnade du Bernin. Ses gardes ayant tiré sur l’ambassadeur de France à Rome et tué un de ses pages, il rechigne à réparer la faute. Louis XIV l’y oblige en confisquant le comtat d’Avignon. Il meurt en 1667.

  • le 7 avril 1672 : Frontenac nommé gouverneur de Nouvelle France.

Louis de Buade, Comte de Frontenac, statue de la façade de l’hôtel du Parlement, Québec

Louis de Buade, comte de Frontenac, est proclamé gouverneur de la Nouvelle-France. Il conservera ce titre d’abord pendant 10 ans, puis de 1689 à 1698. Lors de son mandat, le Mississipi est découvert et un immense fort est bâti sur le lac Ontario, baptisé Fort Frontenac. La paix et les alliances avec la population locale sont assurées. Victime d’un complot, Frontenac rentre en France, mais revient en Nouvelle-France quelques années plus tard en pleine guerre de la ligue d’Augsbourg. Il fortifie Québec et Montréal et résiste à l’attaque anglaise de William Phips.

  • le 7 avril 1780 : le Grand Théâtre de Bordeaux est inauguré avec la pièce Athalie de Racine.

Construit par l’architecte Victor-Louis entre 1773 et 1780 sur ordre du gouverneur de la Guyenne, le Grand Théâtre est considéré comme l’un des plus beau théâtres du monde.

  • le 7 avril 1795 : adoption du système métrique

Suite au rapport du député de la Côte d’Or, Prieur, la Convention adopte un décret concernant les poids et mesures. Le mètre devient l’unité de longueur et la base du nouveau système de mesure appelé « système métrique ». La loi fixe les nouvelles mesures: mètre, gramme, litre avec leurs préfixes: kilo, hecto, déci, etc.

Ce nouveau système métrique mettra des années pour s’imposer dans toute la France. Ce même décret change le nom de la monnaie anciennement appelée Livre en Franc. (Cf. Chronique du 30 mars)

  • le 7 avril 1823 : expédition d’Espagne.

Menée en avril 1823 par la France, elle vise à rétablir Ferdinand VII d’Espagne sur le trône. Lors du congrès de Vérone, le 22 janvier 1823, un traité secret est signé, donnant à la France le pouvoir d’envahir l’Espagne afin de rétablir l’ancien monarque absolu. L’expédition se réalise en deux colonnes : vers la Catalogne et vers les Asturies. Le 31 août 1823, tombe le Fort du Trocadéro. Ce succès est la fin de l’expédition qui a totalement réussi.

  • le 7 avril 1858 : dix-septième apparition de Notre Dame à Lourdes.

Pendant cette Apparition, Bernadette tient son cierge allumé. La flamme entoure longuement sa main sans la brûler. Ce fait est constaté en direct par le médecin, le docteur Douzous.

  • le 7 avril 1906 : la conférence d’Algésiras.

Depuis des années, le Maroc est convoité par la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et l’Espagne. Cette conférence place le Maroc sous contrôle international et consacre également l’influence de la France sur une partie du territoire, en lui octroyant des droits spéciaux. L’Allemagne est insatisfaite, et va tenter de récupérer une partie du pays, avec l’incident d’Agadir en 1911.

  • le 7 avril 1946 : Pie XII et l’Histoire.

« Si on ne connaît pas Dieu et qu’on n’observe pas sa loi, pourquoi s’étonner que l’Histoire marque ses dates avec des catastrophes ? »

  • le 7 avril 1994 : François de Grossouvre se suicide à l’Elysée
Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s