Olivier Demeulenaere:Christophe Barbier récidive : « Allez, quatre semaines de vacances et on supprime aussi les RTT ! »

Le zélé défenseur du système, connu surtout pour son écharpe rouge, avait-il besoin de faire parler de lui une dernière fois avant la parenthèse du mois d’août ? On sait bien, pourtant, que le “problème majeur” de la France n’est pas le rapport des Français au travail. Il n’est pas, comme le voudraient nos élites mondialistes, d’aligner notre temps de travail et nos revenus sur ceux des pays les plus pauvres de la planète pour être “compétitifs”. Le vrai problème, le vrai scandale, c’est la mondialisation sans frein ni règles qui ne profite qu’à ces Tartuffes :

D’une part, le transfert organisé du travail et des emplois dans ces pays qui n’ont pas les mêmes coûts salariaux, sociaux et environnementaux que nous, pour enrichir toujours plus les actionnaires ;

D’autre part, la disparition (annuelle) de 80 milliards d’euros d’optimisation, d’évasion ou de fraude fiscales, qui plombent nos finances publiques et, par contrecoup, notre économie.

Enfin, n’oublions pas non plus le délire de l’euroOD

« Il ne va sans doute pas se faire que des amis. Le patron de l’Express Christophe Barbier s’est livré à un à un audacieux plaidoyer pour la réduction du nombre de semaines de vacances et la diminution des RTT des salariés Français.

Le journaliste Christophe Barbier a une idée pour redresser l’économie française et pour l’exprimer, il ne passe pas par quatre chemins. Dans un éditorial publié le 28 juillet sous forme de vidéo sur le site Internet de l’Express, le journal dont il est directeur de rédaction, le célèbre patron de presse, ceint de son éternelle écharpe rouge malgré l’été, explique à son auditoire que le problème majeur de la France est son rapport au travail et à l’effort. «On aime bien ne rien faire, on aime bien ce farniente, il est culturel, c’est très bien», commence-t-il avant de pointer du doigt le fait qu’au vu de la situation économique actuelle, l’idée d’un «gros coup de collier» de la part des travailleurs français semble la bienvenue. 

Convaincu que les mesures de réduction du temps de travail sont issues d’une époque, aujourd’hui révolue, où l’on pouvait espérer des lendemains économiques chantants, Christophe Barbier estime qu’il serait temps que les Français «renonçassent d’eux mêmes à cette cinquième semaine de congés payés». Continuant sur sa lancée, l’éditorialiste tranche : «allez, quatre semaines de vacances et on supprime aussi les RTT !»

Pas sûr que l’enthousiasme de Christophe Barbier soit massivement partagé dans son auditoire à qui le journaliste, fair play, a tout de même pris soin de souhaiter bonnes vacances en guise de conclusion. Les réactions sur Twitter ne se sont pas faites attendre, appelant notamment plutôt à renoncer au célèbre journaliste.

Certains pointent du doigt la vision rétrograde de l’éditorialiste.

Une susceptibilité du public qui peut s’expliquer par le débat houleux en cours sur la réforme du code du travail, présenté comme un des défis majeurs du nouveau gouvernement. Muriel Pénicaud avait déploré le 10 juillet devant l’Assemblée la «complexité du Code du travail», et des règles qui «ne s’adaptent pas bien à la diversité des entreprises». Il est question notamment de modifier les contrats de travail comme le CDD dont définition pourrait être assurée par les branches professionnelles, ou encore la notion de «CDI de projet», qui selon certain sonnerait le glas du CDI.  

Ces mesures, comme l’utilisation des ordonnances pour les faire passer, ont provoqué de nombreuses réactions hostiles, notamment de la part de l’opposition au gouvernement, mais aussi au sein de la population. La présidente de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée Brigitte Bourguignon (LREM), avait déploré le 10 juillet avoir reçu «des menaces de mort, même par guillotine», via les réseaux sociaux ».

RT en français, le 28 juillet 2017

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s