Chronique d’une imposture annoncée : les promesses de défense n’engagent que ceux qui les écoutent. par conseil dans l’esperance du roi

Chronique d’une imposture annoncée : les promesses de défense n’engagent que ceux qui les écoutent.
par conseilesperanceduroi

Qui a bien pu croire Emmanuel Macron lorsque, pendant la campagne électorale à la présidence de la République il cajola nos militaires et leur promit, s’il était élu, d’augmenter le budget de la Défense pour le faire passer à 2% du PIB ?

Qui a bien pu croire Edouard Philippe, son Premier ministre, qui, dans son discours de politique générale du 4 juillet, confirmait l’application de ce principe dans la loi de programmation militaire dès 2018 ?

Or que s’est-il passé en début de semaine ? Le ministère de l’économie et des finances a annoncé, sans tambour ni trompette, une coupe de 850 millions d’euros dans le budget de la Défense pour participer à l’effort d’économies imposé par le déficit public !

Il ne faut donc pas s’étonner que le général Pierre de Villiers, chef d’Etat major des armées ait laissé éclater sa colère devant la commission de Défense de l’Assemblée nationale. Le cri du coeur du général ne pouvait être plus clair: «Je ne vais pas me faire b… comme ça», a-t-il tonné face aux députés. «Je ne pourrai plus regarder mes gars dans les yeux si on réduit encore nos moyens», a-t-il poursuivi devant les élus.

Confirmé à la tête des Armées jusqu’au 31 juillet 2018 par un décret paru mercredi au Journal officiel, le général de Villiers ne cache pas son exaspération face à la tournure que prennent les arbitrages budgétaires. «Le ministère de la Défense a été la principale victime des politiques de révision générale des politiques publiques», a-t-il déclaré devant les députés. «On a déjà tout donné, tout donné», a-t-il encore dit. «Beaucoup de jeunes sous-officiers n’arrivent même plus à se loger.» Pour sauvegarder ses crédits, le chef d’Etat major des armées aurait une nouvelle fois mis sa démission dans la balance.

Il est vrai que la coupe annoncée mardi par Bercy a fait l’effet d’une douche froide dans le monde militaire. Le général de Villiers a donc intensifié son offensive pour sauvegarder son enveloppe. «Le général est attentif au moindre soutien politique», poursuit ce participant à la commission.

Et jeudi 13 juillet, Emmanuel Macron a répliqué : « Je considère qu’il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique. J’ai pris des engagements. Je suis votre chef. Les engagements que je prends devant nos concitoyens et devant les armées, je sais les tenir et je n’ai à cet égard besoin de nulle pression et de nul commentaire », a-t-il affirmé. Fermez le ban !
Cela ne vous rappelle personne ?

Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, a tenté de minimiser la portée de la coupe, en précisant qu’elle concernait pour l’essentiel des reports de commandes. «Sur certaines lignes du ministère des Armées, il y a la possibilité de décaler non pas des salaires, non pas la sécurité, non pas les militaires eux-mêmes, mais de décaler quelques commandes, sur du gros matériel par exemple, et c’est pour ça que nous avons identifié ces 850 millions». Ben voyons !

Il a aussi assuré que l’effort budgétaire ne visait pas seulement les Armées. «Tous les ministères y contribuent», a-t-il dit en insistant sur l’effort budgétaire nécessaire pour passer sour la barre des 3% du PIB de déficit pour 2018. «Ce qu’il fallait pour le ministre du Budget, c’est trouver 4,5 milliards d’euros, excusez-moi du peu.» Et la défense du pays y a-t-il pensé ?
En vérité, il s’agit d’un plan de rigueur, dont 20% de l’ensemble des coupes sont sur le point d’être imputées à la Défense. Nous nous éloignons donc bien des promesses du candidat Macron.

Le 15 juillet 2017.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.
conseilesperanceduroi | juillet 15, 2017 à 8:00 | Catégories : 02-Chronique d’une imposture annoncée | URL : http://wp.me/p2prhf-iXm

activité sur le compte : Il y a 1 heure
Détails

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s