Olivier Demeulenaere: Natacha Polony, évincée de Paris Première et d’Europe 1, est-elle une dissidente ?

Natacha Polony, évincée de Paris Première et d’Europe 1, est-elle une dissidente ?

A l’évidence non, puisqu’elle a longtemps travaillé dans les médias du système, qu’elle n’y a jamais franchi la ligne rouge et qu’elle va sans doute y retrouver un emploi. Mais comme le note l’article ci-dessous, elle est une bonne porte d’entrée dans la dissidence pour ceux qui en assez des mensonges de ce système… OD

« La nouvelle fait grand bruit dans le petit monde des « grands » journalistes : Natacha Polony, à force de provoquer le Système, a été mise dehors. D’abord de la chaîne Paris Première, où elle animait l’émission Polonium (un poison puissant), et de la station Europe 1, dont elle disparaît de la grille de rentrée. Elle y officiait dans la revue de presse matinale de Thomas Sotto (qui saute lui aussi) et dans Médiapolis d’Olivier Duhamel.

Si Europe 1, sous l’impulsion de son nouveau patron Arnaud Lagardère en personne, refond sa grille de A à Z, ce n’est pas le cas chez Paris Première, la chaîne culturelle du Groupe M6. D’ailleurs, son éviction de la grille est étonnante quand on sait que Zemmour & Naulleau (qui font il est vrai de gros scores) y disposent d’une parole plutôt libre, par rapport au niveau moyen de la télévision. Polonium était une rencontre filmée dans un bar (symbole de la transmission d’informations sensibles) avec une personnalité, un échange à bâtons rompus sur l’actu et la tectonique actuelle des idéologies. Son interview le 29 mars 2017 de Marion Maréchal-Le Pen a par exemple été jugée complaisante par les agents du Système.

« Cela fait des années que j’entends des journalistes et des confrères qui m’expliquent que je suis une idéologue et eux sont journalistes. C’est quand même assez étonnant ! » (Natacha Polony sur Europe 1 le 12 juin 2017)

Que ceux qui crient à la censure d’une voix dissidente se calment : Polony, en contact pour une émission d’Ardisson sur C8 (elle y est souvent invitée), a été longtemps à la tête du service Éducation du Figaro, où elle ne brillait pas par son socialisme primaire, soit. Mais la critique du najatisme est aujourd’hui entendue, et devenue une scie. Ce n’est donc pas son droitisme qui l’a précipitée hors du Système. On se souvient qu’elle avait même assuré le poste d’assesseur chez le juge Ruquier dans ONPC et le rôle d’empêcheuse de penser trop à gauche dans une des dernières moutures du Grand Journal.

Symboliquement, au moment où Polony était écartée d’Europe 1, l’animatrice de Canal+ Daphné Bürki y était accuelllie avec les honneurs. Bürki représente la « pétasse » mondiale dépolitisée à l’extrême, la culturo-mondaine dans l’esprit Nova qui sait qu’elle doit taper sur le FN et le populisme, tout en faisant la retape de la conso à la sauce porno chic. Une synthèse, comme on dit, mais qui attrape de moins en moins de mouches, les émissions « culturelles » de Canal+ s’étant cassé la gueule les unes après les autres.

« Je pense qu’il y a toujours une place pour des émissions comme ça. Parfois, les chaînes de télévision veulent aller vers des choses moins intellectuelles. Je pense pourtant qu’il y a beaucoup de gens qui aspirent à du débat d’idées et qui ont un appétit pour la réflexion. »

On ne peut que confirmer cette tendance du retour au sérieux dans un public saturé de rabaissement et de frivolité.

Polony, qui avoue « chercher du travail », dispose quand même de sa webtélé, Polony TV. Son créneau est celui de la malpensance, mais dans certaines limites. Jamais Polony ne s’attaquera aux puissants réseaux qui déterminent la politique intérieure et extérieure française. C’est ce qu’on appelle communément une politiquement incorrecte correcte. Tous les évincés du Système aimeraient avoir sa bio ! Il y a des journalistes qui ne peuvent même pas y figurer autrement que comme repoussoir. Mais ne crachons pas dans la soupe, même si elle est un peu tiède.

Nous dirons en conclusion, et en espérant que Natacha retrouvera du travail (peut-être à nouveau chez Marianne où brille son mari Périco Legasse), que le polonisme constitue une bonne base d’entrée dans la dissidence pour ceux qui en ont marre des mensonges du Système. C’est le b-a-ba de la réinformation. Mais ensuite, il faut aller plus loin, franchir les lignes de toutes les couleurs… »

Egalité et Réconciliation, le 17 juin 2017

Rappels :

Présidentielles : Il n’y a pas eu de campagne électorale

« CETA, le fait accompli contre la démocratie » (N. Polony)

Polony interroge Ockrent sur Bilderberg : « Conspirationniste ! »

Périco Légasse, le mari de Natacha Polony :

Périco Légasse pulvérise Manuel Valls : « Qui veut la guerre civile ? Silence Manuel ! »

« On a la meilleure agriculture du monde et elle est en train de crever »

 

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s