Le Salon Beige: 9 nouveaux articles :Refuser l’immigration musulmane dans son pays est la seule façon d’assurer sa sécurité – et varia

Le Salon Beige: 9 nouveaux articles

Link to Le Salon Beige

Les relations actuelles entre Rome et la Fraternité St Pie X

Posted:

Dans « Terres de Mission », l’émission religieuse de TVLibertés animée cette semaine par Guillaume de Thieulloy, trois sujets :

  • Eglise en France : Guillaume d’Alençon, délégué à la pastorale familiale du diocèse de Bayonne présente une initiative intéressante : les accueils Louis et Zélie Martin. «  L’accueil Louis et Zélie »  est un centre d’orientation familiale qui a pour objectif d’accompagner chacun, homme ou femme, dans toutes les situations délicates et importantes de la vie. La structure  est constituée d’une équipe de professionnels et de bénévoles.
  • Eglise universelle : L’abbé Barthe évoque les relations actuelles entre Rome et la Fraternité St Pie X.  Le Pape François multiplie les gestes en direction des catholiques traditionalistes. Cela ne va pas sans susciter des  réactions  et des interrogations au sein de la Fraternité fondée par Mgr Marcel Lefebvre.
  • Eglise en marche : Bernard Antony, président de Chrétienté Solidarité et du Centre Charlier vient présenter son Université d’été qui se déroule, début Août, à l’est de Toulon, au domaine de Castille. Le thème retenu est : «  Révolutions et Subversions du XVIIIè siècle à nos jours ». L’occasion, pour les intervenants, de mettre en exergue l’abomination du communisme depuis cent ans, à travers le monde.

Refuser l’immigration musulmane dans son pays est la seule façon d’assurer sa sécurité

Posted:

Le bon sens polonais qui manque tant à nos gouvernements :

« Czarnecki, membre du parti conservateur polonais Droit et Justice (PiS), a déclaré que des attaques terroristes étaient souvent menées par des enfants de « migrants musulmans » – dont beaucoup étaient des citoyens de pays européens – qui ont été formés par l’Etat islamique.

« Dans certains pays, on observe cette situation, ceux qui sont formés sur le territoire de l’État islamique en Syrie, en Irak – des jeunes de nationalité française, belge, néerlandaise, britannique et allemande – retournent en Europe … et en quelque sorte [les autorités] ont été incapables de les surveiller , « a déclaré Czarnecki.

« Nous, la Pologne, apprenons des erreurs des autres … et nous n’ouvrirons pas nos portes aux migrants musulmans », a-t-il ajouté.

[Source]

C’est arrivé un 6 juin…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 6 juin 824 : élection du pape Eugène II.
  • le 6 juin 848 : couronnement de Charles le Chauve, Roi de France.

L’archevêque de Sens, Wénilon, sacre Charles le Chauve dans la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans et le couronne Roi de Francie occidentale et d’Aquitaine. En 875, Charles est couronné empereur d’Occident. Voir les chroniques du 13juin, du 6 octobre 877, du 25 décembre 875.

  • le 6 juin 1099 : les armées croisées s’emparent de Bethléem.

Godefroi de Bouillon, qui a refusé la couronne de Jérusalem, et pris le titre d’avoué du Saint-Sépulcre, reste seul, en septembre, avec trois cents chevaliers et deux mille piétons pour défendre ses conquêtes : Jérusalem, Jaffa, Lydda, Ramla, Bethléem, Hébron et toute la Galilée. En effet dès le 7 juin, les croisés entament le siège de Jérusalem.

  • le 6 juin 1249 : le Roi de France Louis IX et ses troupes débarquent à Damiette.

La veille, après une «messe en mer», Louis IX et ses troupes ont pris place dans des embarcations pour débarquer. Le tir intensif des archers et arbalétriers francs affaiblit les cavaliers et fantassins musulmans, qui s’avançaient dans la mer pour tenter de contrer l’invasion. Les croisés, dont le Roi Louis IX en tête, sautent à l’eau et montent au contact. La bataille est gagnée sans pertes notables. Plusieurs émirs sont tués. Fakhr al-Din décide d’abandonner la plage et la flotte du sultan doit se replier. Pris de panique, les habitants de Damiette évacuent leur ville pour fuir dans le delta du Nil, laissant Damiette, qui regorge de nombreuses richesses, à la merci des envahisseurs. Le 6 juin, les croisés peuvent entrer dans la ville.

Débarquement de Saint Louis à Damiette, en Égypte, Georges Rouget, 1839.

  • le 6 juin 1329 : hommage d’Édouard III au Roi de France Philippe VI pour ses possessions françaises : la Guyenne et le Ponthieu, en présence du roi de Bohême Jean Ier de Bohême. 

L’Anglais reconnaît le Français comme suzerain. En tant que duc de Guyenne, le roi d’Angleterre est vassal du Roi de France et doit lui prêter hommage. La cérémonie tarde car Edouard III tergiverse. Elle a finalement lieu, mais ne résout cependant pas le conflit larvé entre les deux royaumes. Pour souligner son rang, Edouard III s’y rend en grande pompe. Il faut deux jours pour faire passer de Douvres à Wissant le millier de chevaux de l’escorte anglaise.

  • le 6 juin 1513 : les Français sont défaits à Novare.

L’armée française, battue par les Suisses, membres de la Sainte-Ligue, évacue l’Italie.

  • le 6 juin 1606 : naissance de Pierre Corneille, auteur dramatique français.

Pierre Corneille est un des plus grands auteurs dramatiques français du XVIIe siècle. Le succès rencontré par sa traduction de L’Imitation de Jésus-Christ l’amène, un certain temps, à renoncer à l’écriture théâtrale. Ses œuvres les plus célèbres sont : « Le Cid« , « Horace », « Cinna« , « Polyeucte« , « Rodogune », « Nicomède », « Le Menteur« , « Pertharite« , « Oedipe », « Sertorius », « Attila« …

  • le 6 juin 1730 : mort de l’Amiral Alain Emmanuel de Coëtlogon.

Né le 4 décembre 1646, à Rennes, fils de Louis de Coëtlogon Vicomte de Méjusseaume et de Louise Le Meneust de Bréquigny, il reçoit une solide instruction et entre au Régiment Dauphin-Infanterie avant de choisir la Marine Royale, où il se distingue : Guerre de Hollande, guerre contre les Barbaresques, guerre de la Ligue d’Augsbourg. Pendant la Guerre de Succession d’Espagne, Alain de Coëtlogon est Chef d’Escadre et remporte les victoires navales du Cap de la Roque (22 mai 1703) et de Vélez-Malaga (24 août 1704). Puis, de 1705 à 1714, il commande le Port de Brest, le plus important de France. En 1715, il est admis au Conseil de la Marine. En 1716, le Régent Philippe d’Orléans l’élève au grade d’Amiral du Levant. En 1730, il est élevé à la dignité de Maréchal de France. Il a été décoré du récent Ordre Militaire de Saint-Louis (1694).

  • le 6 juin 1830: apparition du Christ à sainte Catherine Labouré.

Le Christ, en la fête de la Sainte Trinité,  lui apparaît comme un Roi crucifié, dépouillé de tous ses ornements. Cf. les chroniques des 18 juillet et 27 novembre.

  • le 6 juin 1840 : le père Marcellin Champagnat meurt.

Sa communauté est à la chapelle et chante le « Salve Regina » quand il meurt. Le pape Jean Paul II le canonise le 18 avril 1999. Cf. la chronique du 20 mai.

  • le 6 juin 1853 : Pasteur réussit la transformation des acides tartriques en acide racémique.
  • le 6 juin 1941 : le Conseil des ministres à Vichy refuse de signer les « Protocoles de Paris » qui prévoient une collaboration militaire avec le Reich.

Ces Protocoles, signés à Paris les 27 et 28 mai 1941, devaient formaliser la rencontre de Bertechsgaden entre Darlan (accompagné de Benoist-Méchin) et Hitler et Ribbentrop du 11 mai 1941. Le général Weygand et le Maréchal s’y opposent.

  • le 6 juin 1944 : le chef de l’Etat Pétain, acclamé à St-Etienne, y apprend la nouvelle du débarquement en Normandie.

Les Français réservent un accueil triomphal au Maréchal pendant sa tournée du printemps 1944, où il visite les villes touchées par les bombardements alliés, et cherche à réconforter les populations. Ces bombardements ont fait plus de 65 000 victimes civiles et 75 000 blessés graves. 590 000 tonnes de bombes ont été déversées sur la France, causant des ravages considérables, pour un résultat militaire nul. En visitant ces villes sinistrées et leurs hôpitaux, le Maréchal est souvent tellement ému qu’il n’arrive plus à parler.

Un premier voyage l’amène à Paris, Orléans et Rambouillet. Les Parisiens se portent spontanément sur le parvis de Notre-Dame, puis à l’Hôtel de ville, pour l’acclamer. De là, il se rend à Rouen, puis dans l’Est de la France, à Belfort, Nancy le 26 mai (cf. la chronique du jour), Épinal, Dijon. C’est à Lyon, le 6 juin, qu’il apprend la nouvelle du débarquement. Il repasse le même jour par Saint-Étienne, où la réception enthousiaste des ouvriers dépasse tout ce qui avait été vu jusque-là. Extraits du discours adressé aux stéphanois :

« TAVAILLEURS FRANÇAIS, JE VOUS DEMANDE D’ENTENDRE MON APPEL. SANS VOTRE ADHESION ENTHOUSIASTE A L’ŒUVRE DE RECONSTRUCTION SOCIALE, RIEN DE GRAND NE PEUT ETRE FAIT. SACHEZ-VOUS Y DONNER AVEC UN DESINTERESSEMENT TOTAL.

OUVRIERS, mes amis, n’écoutez plus les démagogues. Ils vous ont fait trop de mal. Ils vous ont nourris d’illusion. Ils vous ont tout promis. Souvenez-vous de leur formule :  » le pain, la paix, la liberté « . Vous avez eu la misère, la guerre et la défaite. Pendant des années, ils ont injurié et affaibli la patrie, exaspéré les haines, mais ils n’ont rien fait d’efficace pour améliorer la condition des travailleurs, parce que, vivant de leur révolte, ils avaient intérêt à encourager ses causes.

INGENIEURS, vous avez pensé trop souvent qu’il vous suffisait de remplir avec conscience votre fonction technique. Vous avez plus à faire, car vous n’êtes pas seulement des techniciens, vous êtes des chefs. Comprenez bien le sens et la grandeur du nom chef. Le chef, c’est celui qui sait à la fois se faire obéir et se faire aimer. Ce n’est pas celui qu’on impose, mais celui qui s’impose. N’oubliez pas que pour commander aux hommes, il faut savoir se donner.

PATRONS, parmi vous, beaucoup ont une part de responsabilité dans la lutte des classes. Votre égoïsme et votre incompréhension de la condition prolétarienne ont été trop souvent les meilleurs auxiliaires du communisme. Je ne vous demande pas de renoncer à tirer de vos entreprises le bénéfice légitime de vos activités, mais je vous demande d’être les premiers à comprendre vos devoirs d’hommes et de Français.

Ouvriers, techniciens, patrons, si nous sommes aujourd’hui confondus dans le malheur, c’est qu’hier vous avez été assez fous pour vous montrer le poing. Cherchez, au contraire, à vous mieux connaître. Vous vous en estimerez davantage, vous aurez confiance les uns dans les autres, vous résoudrez ensemble le grand problème du travail et de l’ordre social. Renoncez à la haine, car elle ne crée rien ; on ne construit que dans l’amour et dans la joie. En faisant de la France une société humaine, stable, pacifiée, vous serez les meilleurs artisans du redressement de la Patrie. »

  • le 6 juin 1944 : débarquement allié en Normandie.

C’est le Jour J, le début de l’Opération Overlord. Près de 5 000 navires débarquent 130 000 hommes sur 35 kilomètres de plage en Normandie. Dans la nuit, des parachutistes ont été lâchés derrière les lignes allemandes et les avions alliés ont commencé à bombarder les fortifications du « mur de l’Atlantique ». Une seule Victoria Cross sera décernée pour le 6 juin. Elle revient au Lance-Corporal Stanley Hollis du 1st Battalion Hampshire pour s’être emparé seul de trois blockhaus allemands armé de son fusil-mitrailleur Bren. La Bataille de Normandie commence. Elle dure deux mois.

  • le 6 juin 1958 : De Gaulle, à Mostaganem, termine son discours en lançant :

« Vive l’Algérie française ».

  • le 6 juin 2010 : le pape Benoît XVI présente le document de travail du synode consacré aux chrétiens d’Orient et s’inquiète de leur disparition.

N’est-ce pas le rôle historique de la France et de la Russie de les protéger?

Les législatives pourraient ouvrir un nouveau cycle pour le FN

Posted:

Analyse des Echos :

« (…) Les sondages donnent à peine 15 élus à la formation d’extrême droite dans la future Assemblée nationale (…). Le parti ne compterait que de 7 à 17 élus. Il n’aurait donc pas la certitude de pouvoir constituer un groupe au Parlement, cela ne pouvant se faire qu’à partir de 15 députés (…)

La campagne présidentielle de Marine Le Pen a été ratée, de l’avis général, les résultats étant bien inférieurs aux attentes. Ce qui nourrit les ressentiments à l’intérieur du parti et qui a réveillé les fractures, longtemps tues, sur la ligne politique et économique.

Sur la sortie de l’euro, par exemple, vue par une partie des troupes comme un totem et par l’autre comme une erreur . « Ces tensions ont éclaté au grand jour au lendemain de la présidentielle », explique Jérôme Fourquet, de l’Ifop. « Le problème, c’est qu’il est impossible de faire la clarté sur la ligne politique avant les législatives à cause du manque de temps. » Et l’abstention, attendue très forte, devrait peser sur le score du FN, dont l’électorat, souvent populaire, semble moins enclin à se mobiliser.

A priori, le discours qui consiste à dire que, dans la prochaine Assemblée, le FN sera le seul parti d’opposition à Emmanuel Macron paraît audible dans un contexte où LR cherche encore la parade face au Premier ministre issu de ses rangs. Pourtant, même si la recomposition politique en cours a longtemps été espérée par le parti d’extrême droite, celui-ci n’en est aujourd’hui que le spectateur. Pas l’acteur. « Les législatives étaient l’occasion unique de détruire LR, mais, en raison de la déception des résultats de la présidentielle, le FN est incapable de la transformer. Le parti n’est pas un pôle d’attractivité pour les élus de droite, ni pour les électeurs de droite », considère Jérôme Fourquet. Cette élection pourrait tourner à la bérézina pour le FN. Et ainsi ouvrir un nouveau cycle pour le parti. »

Suivez la messe en direct de la cathédrale de Chartres

Posted:

9 juin : conférence sur le libéralisme à Clermond-Ferrand

Posted:

Capture d’écran 2017-06-01 à 19.22.54

Luc Laîné (SE) : officier et candidat pro-famille dans le Var

Posted:

C’est une candidature atypique que celle de cet officier de carrière (colonel dans l’armée de terre) dans la 5ème circonscription du Var pourtant déjà pourvue de nombreux candidats. Dans une interview à Var-Matin, le colonel Luc Laîné développe sa motivation :

36350328« Cette année, nous sommes quatre ou cinq en France à nous lancer dans cette aventure et c’est vraiment une nouveauté. C’est un retour des militaires en politique, après la rupture qui avait suivi la guerre d’Algérie. La génération d’alors avait été profondément marquée par cette épreuve et cela avait abouti à un divorce entre le monde politique et le monde militaire. Aujourd’hui, le temps a passé et, au sein de la jeune génération, certains veulent s’impliquer (…)

Je pense que les gens savent ce qu’est un militaire, un officier. On incarne certaines vertus de service du pays, de désintéressement car on ne fait pas ce métier pour s’enrichir, d’amour de la nation car on est prêt à donner sa vie pour elle. Et puis, on est reconnu pour notre courage et notre probité. On nous accorde une certaine honnêteté. Et on représente aussi la notion d’autorité. Donc, je propose un profil atypique à mes concitoyens (…) Ce que je peux dire, c’est que je suis un époux fidèle qui essaie d’être attentionné et un père présent et impliqué dans l’éducation de ses quatre enfants. Ce témoignage de vie est sans doute beaucoup plus parlant que tous les beaux discours sur le féminisme (…) »

Sur RCF, il a davantage développé sa volonté de défendre la dignité de la famille et la dignité de la personne humaine :

18 juin : pèlerinage national de la confrérie sainte Clotilde

Posted:

Vivières 18 juin 2017-1

L’école La Providence de Carcassonne a besoin d’aide

Posted:

Flyer mail 1

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s