Le Salon Beige: 14 nouveaux articles:Eric Zemmour : « C’est beau, le féminisme expliqué aux enfants »-et varia

Le Salon Beige: 14 nouveaux articles

Link to Le Salon Beige

Café-Histoire de Toulon du 31 mai 2017 : Toulon 1789-1795, les soubresauts d’une ville sous la Révolution

Posted:

Un communiqué du Café-Histoire de Toulon :

1) Le Café Histoire de Toulon vous rappelle la causerie du 31 mai 2017. Elle sera assurée par le professeur Alain Vignal et portera sur le thème : Toulon 1789-1795, les soubresauts d’une ville sous la Révolution.

Dans une période de dilution de l’identité provençale, cette causerie sera l’occasion de renouer avec l’histoire trop oubliée de notre ville. Nous pourrons découvrir pourquoi nos anciens se révoltèrent contre la Convention républicaine; comment ils reconnurent le malheureux petit prisonnier de la tour du Temple comme Roi de France sous le nom de Louis XVII; pourquoi ils durent demander l’aide aux coalisés espagnols et anglais; comment – renouant avec leurs racines chrétiennes – les toulonnais se tournèrent vers la Vierge Marie… C’est a un véritable et nécessaire exercice de recouvrance de notre mémoire locale que le professeur Alain Vignal nous fera participer.

Vignal 3 Mercredi 31 mai 2017 à 20 h. 
Le Graal, Pub associatif des Missionnaires de la Miséricorde
377 avenue de la République – 83000 Toulon – Entrée gratuite

2) Suite aux questions posées lors de la causerie de Luc Richard sur :  La catastrophe écologique vue par les alter-cathos. , le thème de la causerie d’Antoine de Crémiers du mois de juin à été modifié. Il portera sur Les catholiques devant le danger transhumaniste. Par ailleurs Anne Brassié, animatrice de l’émission Perles de culture sur la chaine WEB de TVLibertés, a accepté de nous faire une causerie à la mi-juillet, en période estivale.

3) Vous trouverez sous ce lien le riche texte de la causerie du mois d’avril 2017 : Communautarisme, quel enjeu pour les catholiques ? assurée par monsieur Michel Masson, qui depuis Salon de Provence, anime le site de réflexionReseau-regain.net“ .

Encore une tombe vandalisée

Posted:

Le fait que cette fois il s’agit de celle du général de Gaulle fera-t-il plus de bruit ?

Ramadan : la rupture du « jeûne » c’est terminé au Secrétariat d’Etat des Etats-Unis

Posted:

Depuis 1999, les secrétaires d’État américains, républicains et démocrates, ont presque toujours organisé l’iftar, le repas qui marque chaque soir la rupture du jeûne, ou une réception pour l’Aïd el Fitr.

Le service des Religions et des Affaires internationales du secrétariat d’État a été cette année éconduit par le chef de la diplomatie américaine.

Agenda des Veilleurs et des Sentinelles (semaine du 29 mai au 04 juin 2017)

Posted:

Agenda en ligne – Me contacter : mariebethanie.lesalonbeige@yahoo.fr

Lundi 29 mai 2017
  • Châlons-en-Champagne – Place Foch, sur les marches de l’Hôtel de Ville, de 20h30 à 21h30 :
  • Maisons Laffitte- place de la bibliothèque- de 20h00 à 21h00 –  4ème anniversaire
Mardi 30 mai 2017
  • Reims – Place Royale, à 20h
Mercredi 31 mai 2017
  • Saint Amand Montrond Place Carrée de 20 h 30 à 22 h
 Jeudi 1er juin 2017 
  • Montélimar de 20h30 à 21h30, sur les Allées Provençales
  • Orléans: 178° veillée aux pieds de Jeanne d’Arc, Place du Martroi de 20h30 à 21h30
Vendredi 02 juin 2017
  • Bordeaux – Sentinelles – 19h Place Pey Berland
  • Carhaix – place de La Tour d’Auvergne, de 20h30 à 22h30

Avorter c’est bien, tuer des bébés ce n’est pas bien

Posted:

L’affaire fait froid dans le dos, mais quand on légalise le meurtre de l’enfant à naître, en quoi cette affaire est-elle plus choquante ?

« Déjà condamnée pour le meurtre d’une fillette de 15 mois, l’Américaine Genene Jones a été inculpée jeudi pour avoir assassiné un bébé de 11 mois. Mais ce n’est pas tout. Cette ex-infirmière orginaire du Texas est désormais suspectée d’avoir tué une soixantaine de nouveaux-nés, selon des déclarations des autorités américaines relayées par l’AFP.

Âgée de 66 ans, l’Américaine avait déjà écopé de deux peines de réclusion de 99 et de 60 ans pour un meurtre et une tentative de meurtre commis dans les années 80. Alors qu’elle devrait bénéficier d’une remise de peine en vigueur à l’époque de ses deux condamnations, celle-ci aurait pu sortir de prison en mars 2018. Mais face à ces nouvelles révélations, l’ex-infirmière risque à nouveau une peine de 99 ans d’emprisonnement. »

Nice : le candidat PCD se retire au profit du FN

Posted:

Didier Asin, Conseiller communal consultatif de la ville de Nice, communique :

« Candidat sur la 3ème circonscription, responsable du PCD (Parti Chrétien Démocrate) dans cette même circonscription, j’ai décidé de retirer ma candidature.

J’appelle les électeurs partageant les valeurs du mouvement que je représente, défendues par Jean-Frédéric Poisson dans le cadre de la primaire de la droite et du centre, à se reporter vers la candidature de Philippe Vardon. Il est le seul dans cette élection à réellement défendre l’identité niçoise, française, européenne et chrétienne dont nous sommes héritiers, ainsi qu’une politique économique au service de la proximité, des commerçants et artisans, des petites et moyennes entreprises. Dans la 3ème circonscription, Philippe Vardon est le seul vote possible pour la droite de conviction. »

Le fils du Premier ministre polonais, ordonné prêtre

Posted:

Le fils du Premier Ministre polonais, Mme Beata Szydło, a été ordonné prêtre de l’Église catholique le samedi 27 mai.

L’abbé Tymoteusz Szydło, prêtre diocésain, célébrera sa première messe traditionnelle (avec des indulgences qui lui sont attachées) en l’église de la Sainte Croix de Cracovie, desservie par la Fraternité de Saint Pierre (FSSP) en Pologne, en la fête de la Pentecôte (Dimanche 4 juin 2017) à 19h15.

Prymicje syna Pani Premier @BeataSzydlo, ks.Tymoteusza Szydło. pic.twitter.com/Aq4mn42D5s

— Waldemar Kowal (@waldekk08) 28 mai 2017

Amaury Navarranne (FN) veut défendre la vie,  » de sa conception à sa mort naturelle »

Posted:

Amaury Navarranne, candidat Front National dans la première circonscription du Var, s’engage pour la famille, à l’occasion de la fête des mères :

Vous pouvez encore participer au pèlerinage de Chrétienté de Paris à Chartres

Posted:

StatuendcLe cru 2017 du pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté s’annonce exceptionnel : sans parler de la météo, qui s’annonce plus douce que ce chaud WE de l’Ascension et donc plus propice à la marche, le nombre d’inscrits est fortement en croissance, ce qui oblige la direction du pèlerinage à restreindre, pour des raisons de sécurité et de logistique, les inscriptions cette dernière semaine…

Néanmoins, si vous ne pouvez pas être présents ou vous ne pouvez plus marcher, devenez « ange gardien » et faites partie de la colonne invisible des pèlerins « Anges Gardiens » pour vous unir spirituellement à distance aux pèlerins marchant durant les 3 jours de la Pentecôte sur les routes vers Notre Dame de Chartres. Vous pouvez prier individuellement en suivant le programme proposé ou encore rejoindre l’un des 24 groupes d’anges gardiens locaux répartis sur toute la France. Certains organisent même un petit pèlerinage local. Il en existe peut-être un près de chez vous. Consultez-en la liste sur cette page et prenez contact pour connaître le programme de ce groupe. Dans ce chapitre des anges gardiens, il y a toujours de la place, n’hésitez pas à vous inscrire sur cette page.

Par ailleurs, pour la quatrième année consécutive, Notre Dame de Chrétienté organise la retransmission en direct sur internet de la Messe du lundi de Pentecôte à Chartres. Les milliers de pèlerins du chapitre des « anges gardiens » pourront voir la Messe à Chartres, célébrée par le cardinal Burke, en direct sur leur ordinateur. Lundi 5 juin 2017, connectez-vous sur ce site à partir de 15h00.

Eric Zemmour : « C’est beau, le féminisme expliqué aux enfants »

Posted:

Tribune d’Eric Zemmour à propos de ce quartier de la Porte de la Chapelle où les femmes n’ont plus droit de cité :

« Pendant cette campagne, il était malséant de parler de migrants et d’islam. Même Marine Le Pen s’était soumise à cette loi non dite. C’était la condition pour être acceptée dans le club. La campagne est terminée. Le réel est de nouveau autorisé à montrer son vilain visage. Mais strictement encadré par la sémantique appropriée. On a le droit de dire que les hommes chassent les femmes de ces rues-là. Les hommes, oui. Vous, moi, les hommes de toujours et de partout. Depuis la nuit des temps. À la cour des rois, il n’y avait pas de femmes ; et au Moyen Âge, sur les marchés, il n’y avait pas de femmes non plus. Les hommes, vous dis-je. Le méchant patriarcat, nous affirment, péremptoires, les féministes accourues Porte de la Chapelle. Si on insiste, on vous dira que ce sont des trafiquants, des voleurs, des agresseurs sexuels. Des métiers d’hommes! Les solutions sont simples. Notre maire de Paris a comme toujours des idées géniales: enlever les bancs et élargir les trottoirs. Et envoyer des femmes en «marches exploratoires» de groupe pour montrer qu’elles n’ont pas peur. Avec ça, plus de «sentiment d’insécurité»

C’est beau, le féminisme expliqué aux enfants. Mais si vous rappelez qu’une des grandes différences entre les patriarcats islamique et chrétien, c’est justement l’enfermement des femmes, vous êtes islamophobe. Vous niez le sens de la pudeur de ces «féministes islamiques». Si vous prétendez que les femmes ne sont pas seulement insultées et menacées Porte de la Chapelle dès qu’elles sont en jupe ou qu’elles sortent le soir, mais qu’elles ne sont qu’un prétexte, et qu’un moyen efficace pour occuper l’espace public, le conquérir, l’islamiser, le purifier de sa mécréance, vous êtes un raciste xénophobe. C’est ce qui était arrivé aux journalistes qui avaient filmé un café de Sevran, où la gent féminine était rare. Un reportage qui a fait une victime, Pujadas, si l’on en croit le syndicat des journalistes de la chaîne, qui se félicitait par ailleurs du renvoi du présentateur, coupable d’avoir montré de jeunes banlieusards clamer haut et fort: «Ici, on n’est pas à Paris, on est au bled». Au bled, c’est-à-dire en territoire étranger. Avec des mœurs et des traditions étrangères.

Ne comptez pas sur la droite pour en parler. Elle tient un bien meilleur thème de campagne: la hausse de la CSG. Il paraît que les chefs de la droite sont gaullistes: ils ont, comme le Général, une certaine idée de la France… Ne comptez pas sur le nouveau pouvoir non plus: Macron a été élu par ceux qui ont les moyens d’ignorer ce genre de désagréments. Leurs femmes et leurs enfants ne se rendent jamais Porte de la Chapelle. Et les ministres, de Philippe à Collomb, ont une conception «bienveillante» de la laïcité. C’est-à-dire qu’ils y ont renoncé. »

Via FDesouche

Les 35 chrétiens assassinés en Egypte ont refusé d’abjurer leur foi

Posted:

Deux autocars transportant des familles coptes qui se rendaient en pèlerinage au monastère de saint Samuel le Confesseur ont été attaqués par des jihadistes. Au moins 35 morts, dont de nombreux enfants, et 25 blessés :

« Les hommes masqués ont ordonné aux chrétiens se rendant dans un monastère de descendre de l’autocar et d’abjurer leur foi, ont raconté les rescapés de l’attaque perpétrée vendredi en Egypte.

« Ils leur ont demandé de renier leur foi chrétienne, un à un, mais tous ont refusé« , lâche dans un souffle père Rashed.

Alors les hommes armés les ont froidement abattus, en leur tirant dans la tête (…) »

Tweet de l’évêque Jérémie, président du Centre culturel copte au patriarcat du Caire :

The martyr of 35 in an armed attack on two buses and a truck in front of Abu Tartour Hill on the way to the monastery of St. Samuel

— Anba Ermia (@Anba_Ermia) 26 mai 2017

A l’issue de la prière du Regina Caeli ce dimanche 28 mai, le Pape François a fait part de ses pensées après les récents attentats terroristes en Egypte et à Manchester.

« Je souhaite de nouveau exprimer ma proximité à mon cher frère le Pape Tawadros II et à toute la nation égyptienne, qui il y a deux jours a subi un autre acte de violence féroce, a dit François depuis la fenêtre du palais apostolique. Les victimes, a rappelé le Saint-Père, parmi lesquelles des enfants, étaient des fidèles et se rendaient dans un sanctuaire pour prier, ils ont été tués après qu’ils aient refusé de renier leur foi chrétienne. Que le Seigneur accueille dans sa paix ces courageux témoins, ces martyrs, et convertisse les cœurs des terroristes. »

C’est arrivé un 29 mai…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 29 mai 752 : élection du pape saint Paul 1er.

Il succède à son frère le pape Etienne II. C’est un cas unique dans l’histoire de l’Eglise. Il poursuit les relations privilégiées initiées sous le pontificat précédent entre la France et l’Eglise. Paul Ier fait transférer au Vatican les restes de Sainte Pétronille, patronne secondaire de la France, très vénérées par les Rois de France jusqu’à la « révolution française ». Enfin il est le parrain de Gisèle, fille de Pépin le Bref.

  • le 29 mai 1328 : Philippe VI est sacré Roi en la cathédrale de Reims.

Philippe de Valois est sacré à Reims par l’archevêque Guillaume de Trie. Le duc d’Aquitaine, Édouard III d’Angleterre, pourtant pair de France, n’assiste pas à la cérémonie. Les Valois succèdent aux Capétiens directs. Le Valois, l’Anjou et le Maine sont réunis à la Couronne. Le Roi abandonne la Navarre à Jeanne, fille de Louis X le Hutin, femme de Philippe d’Évreux. Voir le testament de Saint Remy dans la chronique du 13 janvier.

Voir les chroniques du 1er avril, du 22 août.

  • le 29 mai 1431 : une bulle du pape Eugène IV autorise la création de l’Université de Poitiers.

Cette bulle est rédigée à la demande du Roi de France, Charles VII. Ce dernier veut par la création de l’université, récompenser la fidélité que lui a toujours montrée le Poitou ; elle est créée le 16 mars 1432, par lettre patente royale.

  • le 29 mai 1418 : prise de Paris par Jean sans Peur, duc de Bourgogne.

Depuis l’assassinat du duc d’Orléans (voir la chronique du 23 novembre) par son cousin le duc de Bourgogne, Jean sans Peur, la France est entrée en guerre civile. Durement éprouvée par les exactions des Armagnacs, la population de la capitale se soulève. Dans la nuit du 28 au 29 mai, des sympathisants bourguignons ouvrent la porte Saint-Germain-des-Prés au capitaine bourguignon Jean de Villiers de L’Isle-Adam, à la tête d’une forte troupe qui entre aux cris de « Vive Bourgogne ! », les Orléanais sont massacrés. Le 12 juin, Bernard d’Armagnac est tué à son tour. Le Dauphin Charles s’enfuit. Tout le nord du pays passe aux mains des Bourguignons

  • le 29 mai 1453 : condamnation de Jacques Cœur.

N’étant plus protégé par Agnès Sorel qui vient de mourir, Cœur est accusé de l’avoir empoisonnée. Lors du jugement ses malversations financières sont révélées. Ses biens sont mis sous séquestre, et le palais qu’il faisait construire à Bourges devient possession du Roi. Jacques Cœur est reconnu coupable des crimes de lèse-majesté, de concussion et d’exactions. Il est condamné à la saisie de ses biens, au paiement d’une amende de trois cent mille écus, au remboursement de cent mille écus au Trésor royal. Sa condamnation à mort est commuée en bannissement perpétuel pour service rendu à la couronne. Il a en effet financé la plupart des campagnes de Charles VII pour libérer la France de la présence anglaise.

Il doit rester en prison jusqu’au paiement de l’amende et ensuite être banni hors du royaume. Sur l’accusation d’empoisonnement d’Agnès Sorel, l’arrêt décide de suspendre la procédure. (Cf. la chronique du 25 novembre.)

  • le 29 mai 1453 : Constantinople tombe aux mains des Turcs.

Constantinople, capitale de l’empire byzantin depuis 395, est prise par les forces ottomanes conduites par Mehmet II. Le dernier empereur romain Constantin XI Paléologue meurt sur les remparts en défendant sa ville. Il est le dernier empereur romain de l’Histoire. La ville est pillée trois jours durant.

  • le 29 mai 1692 : bataille de Barfleur.

Cette bataille se place dans le cadre de la guerre de la Ligue d’Augsbourg, qui voit la victoire finale française. Afin d’aider Jacques II à retrouver son trône, pris par Guillaume d’Orange, et pour desserrer l’étau qui enserre la France, Louis XIV prépare un débarquement en Angleterre. Ayant constitué une flotte de 44 navires de ligne, commandée par Tourville, celle-ci fait route vers la Hougue; Tourville rencontre la flotte anglo-hollandaise au large de Barfleur. Malgré son infériorité numérique, il attaque les 90 vaisseaux ennemis, le 29 mai 1692 et les bat. Victorieux, il rejoint Brest, mais une quinzaine de ses navires assez endommagés se réfugient dans la rade de la Hougue. Les Anglais les attaquent et les brûlent les jours suivants. Cet évènement incite le Roi Louis XIV à développer les fortifications des ports.

Bataille de Barfleur-La Houge. Au centre, le Soleil Royal français entre un vaisseau hollandais et un vaisseau anglais. Tableau de 1693.

  • le 29 mai 1724 : Benoît XIII devient pape.

Le 29 mai 1724, lors de son élection, Benoit XIII est évêque de Césène, Il ne faut pas le confondre avec l’antipape Benoît XIII, qui règne en Avignon de 1394 à 1417. Il est à noter que de nombreux papes de Rome choisissent volontairement de reprendre des noms d’antipapes. (Cf. la chronique du 21 février).

  • le 29 mai 1793 : Lyon se soulève contre la Convention.

Encore un mensonge de la III république sur la période révolutionnaire. L’ouest catholique n’est pas le seul à se soulever contre les folies parisiennes. C’est toute la France qui se rebelle. Lyon en est l’exemple, comme Marseille, Toulon et d’autres villes. La Convention décrète Lyon  » en état de rébellion contre l’autorité légitime. » (sic!)

En effet, exaspérés par les excès des révolutionnaires, les Lyonnais se soulèvent, arrêtent Chalier et ses amis qui, après jugement, sont exécutés le 16 juillet. La ville est administrée par des Girondins, puis les royalistes, conduits par Louis François Perrin, comte de Précy, qui organise la défense. Précy, ancien officier de la Maison du Roi. Il a participé à la défense des Tuileries le 10 août 1792. Précy édifie des redoutes, met en place une organisation défensive et mobilise une armée d’environ 12 000 à 14 000 hommes. L’armée de la Convention est dix fois plus nombreuse, sous les ordres de Dubois-Crancé, Kellermann et Couthon, le commissaire politique.

Le siège de Lyon commence le 7 août, mais le blocus n’est réalisé complètement que le 17 septembre. Il commence par des duels d’artillerie et des tentatives de prises de points stratégiques auxquelles les Lyonnais résistent. Kellermann décide donc de bombarder la ville pour saper le moral des habitants. Le pilonnage commence dans la nuit du 22 au 23 août pour ne cesser qu’avec la reddition de Lyon. Précy et les combattants survivants entreprennent de percer les lignes ennemies pour gagner la Suisse. Seule une poignée d’hommes atteint ce refuge. Le 12 octobre 1793, le conventionnel Barère se vante de son succès en ces termes :

« Lyon fit la guerre à la liberté, Lyon n’est plus. »

La Convention décrète, le 17 octobre, que la ville doit être détruite et ne plus porter que le nom de « Commune Affranchie », Collot d’Herbois et Fouché se chargent de la besogne. 1 604 personnes sont fusillées ou guillotinées, plusieurs riches immeubles autour de la place Bellecour détruits, l’école royale de dessin est supprimée, la terreur jacobine s’abat sur Lyon, atroce et ce, durant de longs mois. Les pavés de la place des Terreaux disparaissent sous le sang. Mais cela n’est pas assez rapide, on enchaîne donc des centaines de personnes dans la plaine des Brotteaux et on tire sur eux au canon. Au nom de la liberté !

Les dépouilles de ces malheureux reposent dans une chapelle du quartier, et sur les murs sont gravés les noms des victimes de la Terreur. De 150 000 habitants, Lyon passe à 102 000 en 1794, et 88 000 en 1800. La répression détruit près de la moitié de l’industrie de la soie.

  • le 29 mai 1801 : Talleyrand envoie une note à Bonaparte.

Il y explique la nécessité de ne pas laisser Pie VII supprimer l’article du Concordat relatif aux prêtres mariés, qui est « moralement aussi indispensable que l’est politiquement celui relatif aux biens nationaux ».

  • le 29 mai 1825 : sacre de Charles X, dans la cathédrale de Reims.

Le comte d’Artois succède à ses deux frères le Roi Louis XVI et Louis XVIII qui n’a pas été sacré. Il règne 5 ans. Voir la chronique du 2 août sur l’abdication d’un roi parjure.

  • le 29 mai 1935 : mise en service du « Normandie ».

Le paquebot appareille pour sa première traversée et arrive à New York le lundi 3 juin 1935. Le Normandie remporte le « ruban bleu » lors de ce voyage inaugural, car il traverse l’Atlantique à la vitesse de 30 nœuds.

Il est désarmé dans le port de New York le 6 septembre 1939. L’armée américaine le réquisitionne le 16 décembre 1941. Il est rebaptisé le La Fayette le 1er janvier 1942. Le 9 février 1942 un feu se déclare lors de travaux de transformation pour en faire un transport de troupes. Il chavire. Voir la chronique du 9 février.

  • le 29 mai 1958 : le général De Gaulle accepte de former le gouvernement.
  • le 29 mai 1958 encore : le lieutenant-colonel Pierre Jeanpierre, colonel du 1er régiment étranger de parachutistes est tué au combat.

C’est par une phrase très laconique, qui le désigne par son indicatif radio, que son unité apprend la mort de son chef :

« Soleil est mort.»

Une promotion de Saint-Cyr porte son nom.

  • le 29 mai 1968 : De Gaulle disparaît.

Le président De Gaulle téléphone au premier ministre Pompidou pour lui annoncer qu’il part se reposer à Colombey et qu’il « l’embrasse ». Rapidement, ce dernier apprend que De Gaulle n’est pas arrivé à Colombey et a « disparu ».

L’opinion publique découvre que De Gaulle est parti à Baden-Baden pour une entrevue mystérieuse avec Massu, commandant des forces françaises en Allemagne. Pompidou et Chaban-Delmas évoquent une éventuelle dissolution de l’Assemblée en apprenant la nouvelle. Mendès France se déclare prêt à former un « gouvernement de gestion ». Une manifestation d’environ 300 000 personnes, organisée par la CGT, défile de la Bastille à la Gare St-Lazare à Paris.

  • le 29 mai 2005 : les Français rejettent par un référendum le projet de Constitution européenne.

Avec 54,87 % des voix contre, les Français rejettent le projet de traité constitutionnel européen. La France est le 10ème pays à se prononcer sur le texte, et le deuxième par référendum après l’Espagne. Mais c’est aussi le premier à dire « non ». Mais le couvert sera remis peu de temps après et on se gardera de demander au peuple français son avis.

  • le 29 mai 2014 : fête de l’Ascension.

La fête de l’Ascension est célébrée 40 jours après Pâques. Elle a donc toujours lieu un jeudi mais sa date varie chaque année en fonction de celle de Pâques. Exceptionnellement, en 2014 cette fête est célébrée à la même date pour tous les chrétiens, occidentaux et orientaux, malgré des calendriers différents.

Elle marque la montée au ciel de Jésus-Christ, après sa mort le vendredi saint, et la Résurrection, le dimanche de Pâques. Le mot vient du latin « ascendere » signifiant « monter vers ». Marquant la fin de la mission terrestre de Jésus-Christ, cet événement, renforcé par la Pentecôte, implique également le début de l’activité missionnaire des apôtres.

Cet épisode est évoqué dans les Evangiles selon saint Marc, saint Luc, et dans les Actes des apôtres: « Pendant qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et fut enlevé au ciel. » (Luc 24,51). L’Ascension fait partie des trois grandes fêtes primordiales attestant de l’identité divine de Jésus-Christ, ayant sa place entre Pâques et la Pentecôte, 10 jours plus tard.

2-9 août : Université d’été 2017 du Centre Henri & André Charlier

Posted:

Capture d’écran 2017-05-22 à 23.18.15 1 Capture d’écran 2017-05-22 à 23.18.25

This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now

29 juin – 2 juillet : pèlerinage des pères de famille au calvaire de Pontchâteau

Posted:

17052110225515229515053786

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s