Insolentiae:« Attention ! Moody’s abaisse la note de la dette chinoise !! » L’édito de Charles SANNAT

« Attention ! Moody’s abaisse la note de la dette chinoise !! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Les notes des agences de notation, de vous à moi, ne valent grand-chose, elles ne valent même pas tripettes tant les tripatouillages sont évidents.

Il ne faut faire preuve d’aucune naïveté sur le thème des notes souveraines, c’est-à-dire les notes données aux États.

Tout ceci est éminemment politique, profondément politique. Les agences de notations ne sont que des armes de destruction économiques potentiellement massives.

Chaque changement de note est un acte volontairement politique, cela correspond à un choix délibéré, car nous savons tous que les notes de pays comme la France, l’Italie ou encore même les États-Unis devraient être bien plus basses que ce qu’elles ne sont à l’heure actuelle.

Alors comment faut-il comprendre cette dégradation de la note de la Chine ? Tout simplement comme une pression exercée sur Pékin par le pouvoir américain, qui semble choisir une forme d’affrontement avec Pékin risquant de ne pas forcément bien réagir à ce genre d’attaques.

Pour la première fois depuis 1989, l’agence de notation internationale Moody’s Investors Service a revu à la baisse la note de la dette chinoise.

Les USA poussent Pékin, Tokyo et Séoul à accélérer la création d’une zone de libre-échange

Elle passe ainsi de Aa3 à A1, soit le niveau de pays comme le Japon, la République tchèque et l’Arabie saoudite. Le pronostic de la note est passé de “stable” à “négatif”.

Les analystes de Moody’s pensent que la croissance naturelle de l’économie chinoise va fléchir dans un avenir prévisible, ce qui nécessitera des mesures institutionnelles qui conduiront à la hausse de la dette intérieure déjà conséquente. “Compte tenu des restrictions de la politique monétaire liées au reflux potentiel des capitaux, la croissance sera stimulée par des mesures fiscales, ce qui entraînera une augmentation des dépenses des compagnies publiques et pseudo-publiques”, indique l’agence.

Moody’s prédit que la dette publique nette de la Chine atteindra 40 % du PIB en 2017, et 45 % d’ici 2020. La hausse de différentes garanties indirectes dans les années à venir devrait être de 5 % par an. Dans le même temps, les experts de l’agence ne s’attendent pas à une forte détérioration du profil créancier du pays dans les prochaines années et comptent prudemment sur le succès des réformes menées par le gouvernement chinois.

La Bourse chinoise a réagi à cette nouvelle baisse de notation par une chute de 1,2 %, Shenzhen Composite de 1,7 %, mais les indices ont commencé à remonter par la suite. Le yuan offshore a perdu 0,13 %.

Le ministère chinois des Finances a critiqué la décision de Moody’s en indiquant qu’elle avait été prise dans un contexte incorrect de procyclicité pour la Chine. Selon le ministère, l’agence a surestimé les difficultés de l’économie chinoise tout en sous-estimant les mesures prises par le gouvernement afin de lancer de profondes réformes structurelles.

S&P évalue la note de la Chine à hauteur de AA- avec un pronostic négatif. Pour sa part, Fitch donne une note de A+ à la dette chinoise.

Alors les questions sur l’économie chinoise sont-elles légitimes ? Bien évidemment, l’économie chinoise est profondément administrée par les autorités de Pékin qui contrôlent presque tous les grands paramètres de l’économie.

Pourtant, ce qui se passe en Chine n’est pas si différent quand on y réfléchit avec ce qui se passe en Occident, dans nos pays, où les banques centrales administrent également des pans entiers de notre économie financiarisée à commencer par les marchés boursiers et obligataires qui n’ont plus rien de libre en raison des injections massives de liquidités.

D’un côté comme de l’autre, il y a de quoi nourrir des inquiétudes profondes sur l’avenir et la stabilité du monde dans son acceptation actuelle.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

“Insolentiae” signifie “impertinence” en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

 « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur http://www.insolentiae.com. »

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s