Le salon beige:L’idée d’imposer le port du voile provoque des éclats de rire en Egypte – et varia

C’est arrivé un 8 juin…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 8 juin, en France : journée nationale d’hommage aux « Morts pour la France » en Indochine.

Cette journée a été instituée par le décret du 26 mai 2005. Ce 8 juin est la date officielle de commémoration des victimes de la bataille de Diên Biên Phu.

  • le 1er ou le 8 juin 536: Silvère devient pape.

Silvère est le fils légitime du pape Hormisdas, né avant que son père ne fût entré dans les ordres. Il est élu le 1er ou le 8 juin 536.

  • le 8 juin 979 : sacre du Roi Louis V « Le Fainéant ».

Son père Lothaire le fait sacrer à Compiègne de son vivant.

  • le 6 juin 848 : le Roi Charles II le Chauve est sacré à Orléans

Voir les chroniques du 13 juin, du 6 octobre 877, du 25 décembre 875.

  • le 8 juin 1442 : le Roi Charles VII fait son entrée solennelle à Toulouse.

La reconquête de la Guyenne s’achève, cette terre retourne dans le giron français.

  • le 8 juin 1637 : René Descartes publie le Discours de la méthode à Leyde.

Descartes cherche à jeter les bases d’une révolution intellectuelle ; il prône le doute méthodique et le recours à la raison. Sa première certitude étant l’existence du sujet pensant : « cogito ergo sum » (« je pense donc je suis »). Voici ce qu’en écrit François Maris Algoud :

« La foi, la grande doctrine de vérité à la quelle les sociétés chrétiennes ont alimenté pendant des siècles leur énergie, leur activité, leur puissance créatrice, a reçu son premier « coup d’arrêt » d’un savoir qui prétendit «  changer le monde », et qui effectivement l’a changé. Ce n’est pas par hasard que Descartes appelait sa philosophie son Monde. A dater de Descartes, nous n’assistons à rien de moins qu’à une transformation du monde, et l’on peut dire que le « monde moderne » a eu René Descartes pour démiurge et pour créateur. C’est lui qui a semé presque tous les germes dont l’Homme faustien n’a cessé depuis trois siècles, de récolter les fruits.

Que la Science établisse donc son règne (c’est une affaire de deux ou trois siècles disait Descartes), et la Béatitude est au bout. »(*)

(*)Histoire de la volonté de perversion de l’intelligence et des mœurs aux éditions de Chiré page 53

Il peut être considéré comme un des pères de toutes les grandes erreurs modernes. Sa devise était : « Larvata prodeo » (L’esprit profond s’avance caché). Ce qui est bien loin de la phrase du Christ dans l’évangile de Saint Jean : «  La vérité vous rendra libre. »

  • le 8 juin 1656 : Pascal témoigne devant l’official de Paris, qui enquête sur le « miracle » de la Sainte-Épine.

Marguerite Périer, la nièce de Pascal, a été guérie d’une fistule lacrymale alors qu’elle est en train de prier devant un morceau de la Couronne d’épines du Christ, dans la chapelle de Port-Royal de Paris, le 24 mars. Le 22 octobre de la même année le miracle de la Ste-Epine est authentifié par sentence. Voir les chroniques de ces deux jours.

  • le 8 juin 1794 : Robespierre conduit une fête en l’honneur de l’Etre suprême.

Rien ne manque pour marquer les esprits, artifices pyrotechniques, décorums grandiloquents etc. Tous les artifices sont bons. Robespierre marche en tête d’un cortège magnifique ordonné par le peintre David, un bouquet de fleurs et d’épis à la main, des Tuileries au Champ-de-Mars. Cet Etre suprême auquel la république, puis le Directoire, rendent un culte et qu’ils donnent à vénérer et à prier aux foules, afin de les déchristianiser plus vite, est le dieu de voltaire et Rousseau, ce n’est que le singe de Dieu, l’antique serpent.

  • 8 juin 1795 : prétendue « mort » du Dauphin dit Louis XVII.

Pour la version officielle, le Dauphin est né le 27 mars 1785, au château de Versailles ; Louis Charles duc de Normandie est le troisième enfant de Marie-Antoinette et le deuxième fils de Louis XVI. A la mort de son frère aîné Louis de France, âgé de huit ans le 4 juin 1789, il devient le Dauphin de France, puis «prince royal» à partir de 1790. A la mort de Louis XVI, il est enlevé à sa mère et confié au jacobin Simon. Il meurt de maladie à la prison du Temple. Comment la révolution, dont le but est de détruire la Monarchie, bras séculier de l’Eglise catholique, aurait-elle pu arriver à ses fins en laissant mourir le Dauphin. Rendre tout futur prétendant illégitime est un bien meilleur moyen. Et le comte de Chambord lui-même refuse le trône non pas pour un simple drapeau blanc, mais parce qu’il sait qu’il n’est pas l’héritier légitime. Et le cœur déposé en 2004, dans la crypte royale de Saint Denis ne peut pas être celui de Louis XVII car :

1° le cœur analysé en 2000 mesurait 8 cm ; celui examiné en 1894, avant sa remise à don Carlos et présenté comme étant celui de l’enfant du Temple mesurait 6 cm ;

2° l’affirmation selon laquelle la technique de conservation utilisée en 1789 pour le cœur du frère aîné (supposée être l’embaumement) aurait été différente de celle utilisée en 1795 pour Louis XVII lui-même (mélange alcool/eau), est erronée. Dès le début du XVIIIe siècle, l’inefficacité de la méthode employée encore au siècle précédent, pousse à utiliser la conservation par le mélange hydro-alcoolique (celle-ci impliquant, notons-le, une dessiccation complète du viscère, ainsi qu’une forte réduction de taille). Au demeurant, le cœur de Louis-Joseph, avant d’être remisé dans une boîte de plomb au Val de Grâce, puis à la bibliothèque de l’archevêché de Paris, avait été placé lui aussi dans une urne, comme le souligne Reynald Secher en 1998, ce qui confirme l’utilisation d’une solution liquide pour la conservation.

Enfin lorsqu’en 1894 sont exhumés les restes de l’enfant mort au Temple et enterré au cimetière Sainte-Marguerite à Paris, les médecins affirment qu’il s’agit d’un enfant d’au moins quatre ans plus âgé que ne l’était Louis XVII. Si le résultat des analyses ADN pratiquées en 2000 est incontestable, le cœur analysé peut donc être aussi bien celui de Louis-Joseph, frère aîné de Louis XVII, que celui de Louis-Charles, Louis XVII lui-même.

Il existe un document qui permet de clarifier ce « mystère », vérité à la quelle ont droit tous les Français : le Testament de la duchesse d’Angoulême que détient l’Etat du Vatican.

Louis XVII bébé âgé de deux ans dans « Marie Antoinette et ses enfants » peint par Élisabeth Vigée Le Brun en 1787

  • le 8 juin1795 : annonce de la mort Louis XVII.

La Bretagne se soulève de nouveau alors que la paix avait été signée le 21 avril 1795 en échange de la liberté de culte en Bretagne.

  • le 8 juin 1880 : suppression de l’aumônerie militaire instituée en 1874.
  • le 8 juin 1940 : le général Vuillemin lance un appel désespéré pour obtenir un appui aérien des Britanniques, qui ne daignent pas répondre.

Le général Vuillemin est le commandant en chef des forces aériennes françaises. Au mépris des accords passés entre les deux pays de combattre jusqu’au bout ensemble et de ne pas signer de paix séparée Churchill refuse toute aide militaire aux troupes françaises et donne l’ordre d’évacuer.

  • le 8 juin 1941 : déclenchement de l’opération « franco »-britannique en Syrie.

Il faut préciser qu’il s’agit des FFL. Les Anglais trompés par De Gaulle vont attaquer des positions françaises pensant attaquer des Allemands. Contre toute attente, pour De Gaulle, l’armée d’armistice ne le rejoint pas, se bat, et contre attaque victorieusement. Son illégitimité éclate ainsi au grand jour aux yeux des Anglais.

Un excellent livre raconte cet épisode que l’histoire officielle occulte : Syrie, 1941, la guerre occultée : vichystes contre gaullistes » d’Henri de Wailly, enseignant à Saint-Cyr-Coëtquidan, aux Editions Perrin.

Il montre un armistice inévitable, mais qui permet de préserver les outils d’une victoire future, et une armée divisée sur l’attitude présente à avoir. Le ralliement aux gaullistes est inexistant : 900 hommes sur 40 000 avant l’assaut du 8 juin. Tout d’abord on fréquente les Anglais ; mais après les drames de Dakar et de Mers el-Kébir, où les Anglais attaquent leurs anciens alliés, on ne dialogue plus. Il y a deux France !

L’auteur décrit la violence de la propagande gaulliste envers Vichy. Il brosse un portrait du général De Gaulle, où ce dernier paraît méfiant à l’égard des Anglais, autant qu’il est irritant pour eux, et autoritaire (on le surnomme « Képi Ier). La propagande gaulliste finit par être contreproductive jusqu’aux Etats-Unis.

Vichy est réticent face à l’Allemagne dès 1940 ; Hitler impose des conditions très dures : chantage à la faim ou au froid. La France est étranglée. Au Levant, les Allemands soufflent sur les braises de la révolte arabe et le général Dentz fait face au désordre. Il y a des morts. Cette agitation inquiète l’Angleterre qui est favorable au maintien de l’ordre par peur de la « contamination ». De Gaulle ne pèse rien dans l’affaire. Les Allemands encouragent l’agitation arabe, il y a conjonction d’intérêts. Le grand mufti de Jérusalem adresse une lettre de félicitation à Hitler au moment de la défaite française. Les Anglais sont presque dix fois inférieurs en nombre aux Italiens. Rapidement les Italiens sont battus et ne doivent leur salut qu’à l’intervention allemande. Mais c’est l’affaire irakienne qui met le feu aux poudres.

En Irak, en avril 1941, Rachid Ali prend le pouvoir et appelle à la guerre sainte contre les Anglais. Il demande l’appui allemand. Or, le pétrole passe par l’Irak. Pour les Britanniques la menace est sérieuse. Hitler, surpris, n’a d’autre choix que d’expédier les armes saisies au Levant français par les italiens. Pour cela, il a besoin de Vichy. Il faut que des avions allemands transitent par la Syrie pour aller aider la révolte. Darlan, le dauphin de Pétain, négocie au moment précis où la France est étranglée. Contre de vagues promesses orales, il accorde l’autorisation écrite aux Allemands de faire transiter leurs avions par la Syrie. Dentz doit laisser faire et s’opposer par la force à toute intervention anglaise. Le choix est fait ! De Gaulle saute sur l’occasion pour obtenir une attaque sur la Syrie en prétendant qu’elle est livrée aux Allemands ! Les Anglais attaquent les avions allemands et les Français s’écartent. Les deux anciens alliés s’évitent. Churchill prend alors la décision d’intervenir en Syrie, à la grande satisfaction du général De Gaulle. Le général Wilson commande l’attaque. Des 34 400 combattants: une majorité d’Australiens, dont 5000 Français libres… Face à la menace Vichy demande aux Allemands de se retirer et, à sa grande surprise, Hitler obtempère. Pourtant une foule de fausses informations circule : les Allemands s’installent en Syrie !

Le 8 juin 1941 l’attaque se déclenche. Les troupes anglaises croient affronter des Allemands. Vichy ne pense pas que Dentz pourra résister plus de quatre jours, mais Darlan lui demande de résister à outrance. Les Français de Vichy se révèlent d’une opiniâtreté qui puise ses racines dans le désastre de 1940 et dans la volonté de maintenir la France en l’Afrique du Nord. Ils en arrivent même à monter des contre-offensives victorieuses. Dentz, isolé, ne demande pourtant l’arrêt des combats que le 9 juillet ! Le 12 les combats cessent. Les Français libres ne sont pas en bonne position. Les Anglais sont amers de n’avoir pas combattu des Allemands. Les Français n’ont fait que révéler leur guerre civile larvée. Les Français libres font tout pour séduire les troupes vichystes et les dissuader de demander leur rapatriement. Le succès est mitigé : 5688 ralliements sur 37000 !

Voir les chroniques des 7 et 14 juillet.

  • le 8 juin 1949 : publication du roman de George Orwell « 1984″.

Quelques mois avant sa mort précoce, l’écrivain britannique George Orwell publie son livre « 1984 ». Cet ouvrage de science-fiction politique s’impose immédiatement comme un best-seller mondial. 400 000 exemplaires seront vendus dans l’année en Angleterre et aux Etats-Unis, Orwell fait une satire des idées totalitaires. Ce livre trouve aujourd’hui d’étranges résonnances en Europe en général et en France en particulier.

  • le 8 juin 2004 : dépôt du soit disant « cœur de Louis XVII » dans la crypte royale de la basilique Saint-Denis.
  • le 8 juin 2014 : fête de la Pentecôte.

La fête de la Pentecôte célèbre la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres le cinquantième jour après Pâques (en grec, pentêkostê signifie « cinquantième »). Avant l’Ascension, le Christ avait annoncé aux apôtres : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre ».

« Ce jour-là, les apôtres se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain, il vint du ciel un bruit pareil à celui d’un violent coup de vent : toute la maison où ils se tenaient en fut remplie. Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d’eux. Alors ils furent tous remplis de l’Esprit Saint. Ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. (…) Lorsque les gens entendirent le bruit, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient dans la stupéfaction parce que chacun d’eux les entendait parler sa propre langue. »

Ainsi se réalisait la promesse faite par le Christ aux apôtres au moment de son Ascension, une dizaine de jours plus tôt : « vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

L’idée d’imposer le port du voile provoque des éclats de rire en Egypte

Posted:

Cela se passait en 1953… Aujourd’hui, en France, la république reconnaît cette déchéance de la femme comme un « droit ».

#Egypte Le Caire en 1953. Quand l’idée de faire porter le voile aux femmes faisait éclater de rire les musulmans. pic.twitter.com/pXVp3YCEDx

— St-Thomas-Taquin™🔹 (@takapalir) 6 juin 2017

Attentat à Notre-Dame : Farid Ikken avait reçu en 2009 un prix décerné par l’Union Européenne pour un article pro-migrants

Posted:

C’est tout de même énorme. Mutatis mutandis, imaginez la même chose pour Breivik…

Farid Ikken est l’étudiant algérien armé d’un couteau qui a agressé un policier sur le parvis de Notre-Dame, il a revendiqué être un « soldat du califat ». L’agresseur « était doux comme un agneau », assure son directeur de thèse, Arnaud Mercier, qui écrivait en 2016:

« (…) Ce que la société française ne tolère plus globalement concernant les juifs, les noirs, les femmes ou les homosexuels par exemple, ne saurait être toléré pour les musulmans (même sous prétexte d’attentats dits islamistes). L’idéal d’esprit de débat ne saurait tout justifier. Ce serait à l’honneur du service public de télévision de s’en convaincre.

Et qu’on ne vienne pas nous parler de censure. Voilà des années que M.Zemmour a les honneurs de tous les plateaux, de toutes les tribunes, qu’il publie des livres (qui se vendent bien, dit-on). Mais de deux choses l’une : ou bien des propos orduriers et haineux n’ont rien à faire sur un plateau de service public, ou s’ils ont droit de cité pour les musulmans, il faut alors inviter aussi, par esprit d’équité, les antisémites notoires, les racistes patentés, les homophobes avérés, les névrosés de tout poil. On peut même aller les chercher directement à l’asile si d’autres délirants manquaient encore à l’appel.

Service public regarde toi ! Service public réveille toi ! Même si le questionnement journalistique n’offre prise à aucun doute, la seule invitation pour tenir de tels propos nauséabonds incitants à la discorde nationale, au tri entre les bons citoyens et les mauvais, est une complaisance coupable qui devrait justifier un examen de conscience. »

De là à dire qu’il y a une complicité occidentale au terrorisme musulman…

Nos mains ne tueront pas : Médecins et soignants face à la sédation profonde

Posted:

De Choisir la Vie :

« Près d’une année de pratique de la sédation profonde semble déjà confirmer le potentiel euthanasique de cette mesure, en l’absence de jugement éclairé. L’antenne d’écoute et d’accompagnement des professionnels de santé de l’association Choisir la Vie a organisé son premier WE de formation sur ce thème. Elle n’est applicable que depuis le 3 aout 2016, dans le cadre de la loi sur la fin de vie (Claeys-Léonetti), et déjà son usage pose de nombreuses interrogations et cas de conscience. La sédation profonde a alimenté formations et échanges, les 27 et 28 mai dernier, dans le cadre de la nouvelle cellule dédiée à l’écoute et à la formation des professionnels de santé : Médecins, infirmières, aides-soignants, pharmaciens mais aussi aumôniers… une quinzaine de participants au total, pour cette première session de l’antenne « Nos mains ne tueront pas », créée sous l’égide de l’association Choisir la Vie. Un nom évocateur alors que des hommes et femmes de terrain déplorent déjà une dérive euthanasique de la sédation.

« De nombreux témoignages concordent et font état d’une extension de cette pratique, en gériatrie, en cancérologie et parfois en soins palliatifs. Les sédations sont posées, sans mauvaise intention exprimée, mais en l’absence de questionnements profonds. Un abandon du discernement qui pousse ces professionnels à échanger, réfléchir et chercher des solutions concrètes », explique Odile Guinnepain, infirmière en soins palliatifs et responsable de l’antenne. La mort passive, comateuse et parfois accélérée des personnes en fin de vie peut-elle se généraliser ? Pas d’objection de conscience possible La situation est d’autant plus complexe pour les professionnels que l’objection de conscience ne s’applique, en droit Français, qu’à trois cas particuliers (IVG, stérilisation et manipulations embryonnaires). Selon maître Jean Paillot, membre de l’association pour la liberté de conscience en France, seul l’article 16 du Code Civil peut être invoqué (primauté de la personne et interdit de toute atteinte à sa dignité). Mais encore faut-il l’argumenter ! Sans solution pratique ni juridique évidente, les participants à cette formation, guidés par Monseigneur Aupetit, médecin de formation et Evêque de Nanterre, ont adopté une autre posture. « L’objection de conscience n’est pas d’abord un droit, mais un devoir », a encouragé le pasteur. Priorité à l’action donc, en évitant l’écueil du « sentimentalisme », contrebalancé par l’alliance de la réflexion, de la volonté et de la raison, selon les propos de Laurence Leménager, enseignante en philosophie. Troisième piste évoquée par Hugues de Saint Vincent, chef d’entreprise : celle du leadership selon la méthode Havard  » Ayons du tempérament, développons les vertus cardinales, soyons leaders là où nous sommes, soyons de ceux qui définissent les méthodes palliatives, qui guident et entraînent les équipes », résume Odile Guinnepain, responsable de la formation. Face à la fin de vie : se poser les bonnes questions L’infirmière en unité de soins palliatifs au sein d’un Ehpad a, elle aussi, donné des pistes concrètes pour l’action. « Au sein de notre structure, dans l’Indre, 95 personnes sont mortes les six dernières années. Nous n’avons eu besoin de sédater personne et avons toujours trouvé les solutions. Il faut se poser les bonnes questions, et notamment celle de la souffrance spirituelle au moment de la fin de vie, généralement évacuée ».

Le corps médical est souvent désarmé face aux réalités intérieures, de plus en plus méconnues, qui se manifestent à travers des symptômes et comportements physiques identifiables. Il semble urgent de réintroduire ces notions, pour éviter de régler de manière plus ou moins expéditive ce qu’on ne parvient plus à comprendre. »

Certains acceptaient des costumes, d’autres retournent leurs vestes : les ministres de Macron

Posted:

Notre #Président a su s’entourer d’hommes et de femmes de conviction pour qui le devoir pour la #France passe avant l’ambition personelle. pic.twitter.com/90j2dkp9hw

— CommunicationElysee (@Elyseecom) 6 juin 2017

Le reportage de TV Libertés sur les pèlerinages de Pentecôte

Posted:

60 candidats ont signé la charte LGBT

Posted:

Autant de candidats qui se passeront de notre bulletin de vote. La liste est sur ce site LGBT. On y trouve des candidats LR, PS, FI, UPR, UDI, LREM, FdG, EELV, PCF.

Certains, pourtant complaisants à l’égard du lobby LGBT n’ont pas signé, sans doute pour ne pas effrayer leur électorat. C’est le cas de Céline Ballesteros (5ème vice présidente du conseil départemental et ajointe au maire de Tours), candidate LR/UDI pour la 1ère circonscription de Tours, qui défila en tête de cortège de la « Gay pride » de Tours le 18 juin 2016 (ci-dessous avec la veste rose).

Image008

Que se passe-t-il à l’Institution l’Angélus ?

Posted:

L’école catholique hors contrat L’Angélus, installée depuis 2010 à Presly (Cher), a fait l’objet vendredi dernier d’une vaste perquisition menée par la gendarmerie. Une soixantaine d’élèves mineurs ont été auditionnés, sans avocat ni parents, tandis que le directeur de l’établissement, l’abbé Régis Spinoza, a été placé en garde à vue puis remis en liberté.

La police est intervenue à la suite de plusieurs dénonciations. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bourges pour « violences sur mineurs de moins et de plus de 15 ans par personne ayant autorité », « agressions sexuelles », « privation d’aliments », « travail dissimulé » et « escroquerie ». Dans l’attente des investigations, l’établissement a été fermé jusqu’aux vacances scolaires par arrêté préfectoral, alors que certains élèves passent le BAC.

Par l’intermédiaire de ses avocats, l’abbé Spinoza impute l’origine de cette affaire à … un conflit interne :

Capture d’écran 2017-06-07 à 19.25.32

Selon les avocats, malgré la loupe des médias, la justice n’a rien de réellement grave à reprocher à l’abbé :

Capture d’écran 2017-06-07 à 19.26.29Enfin, les avocats estiment que les faits reprochés sont mineurs :

Capture d’écran 2017-06-07 à 19.27.29

Législatives – Elisabeth Baston (FN) : « Je suis attachée au respect de la vie de la conception à la mort naturelle »

Posted:

Elisabeth Baston, candidate FN dans la 11ème circonscription de Paris, a accepté de répondre à nos questions.

Vous avez annoncé votre candidature pour la 11ème circonscription de Paris. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

Capture d’écran 2017-06-07 à 19.18.27En fait, je suis engagée en politique depuis longtemps, à l’Action Française depuis mes 20 ans puis au Front National (j’ai déjà été quatre fois candidate, dont deux fois au législatives à Paris qui est pour nous, difficile). La raison d’être de cet engagement politique est la défense de la France et des Français, et celle de notre civilisation française et chrétienne. Ce qui est en jeu, plus que jamais, avec le nouveau pouvoir, c’est la résistance aux très réelles menaces de dilution de notre nation, par le haut avec la globalisation et par le bas avec l’immigration incontrôlée et continue, ouvertement prônée par l’actuel président qui a déclaré, comme candidat, que l’arrivée en masse des migrants était une « opportunité » économique.

Dilution de notre nation également par la dénatalité qui est le fruit des attaques incessantes, pas seulement politiques, contre la famille et la vie. La famille, cellule de base de la société, est irremplaçable en tout ce qu’elle peut apporter à ses membres et nous sommes déterminés à revenir sur les lois récentes contraires aux droits légitimes des familles (allocations familiales, quotient familial, congé parental …). Déterminés aussi à revenir sur la dénaturation du mariage, à abroger la loi Taubira. Tout cela était dans les engagements présidentiels de Marine Le Pen et pour ma part, j’ai participé aux Manifs pour Tous.

Je suis aussi, et depuis toujours, attachée au respect de la vie de la conception à la mort naturelle, ayant toujours pris part à la « Marche pour la Vie » et bien avant, avec mes parents dès 1975 … Il faut aider de toutes les manières possibles les futures mères hésitantes, angoissées et en détresse et l’Etat n’a pas à poursuivre ceux qui soutiennent ces mères, les informent et leur proposent, sur leurs sites, une autre solution que celle promue par le planning familial. Nous sommes opposés aux autres « avancées sociétales » que nous promet la présidence Macron : PMA sans père, GPA, euthanasie, toutes propositions contraires au bien et à la dignité de l’homme et, comme toutes les autres transgressions de la loi naturelle, contraires aux droits de Dieu.

Dans cette circonscription, actuellement détenue par le socialiste Pascal Cherki qui se représente, vous allez affronter le candidat LR Francis Szpiner. N’êtes-vous pas en train de diviser la droite, vérifiant la formule selon laquelle nous avons la droite la plus bête du monde ?

Cette 11ème circonscription est constituée, pour l’essentiel, d’une grande partie du 14ème arrondissement lequel est, depuis plus de quinze ans, à gauche et ce n’est pas nous qui pourrions, si nous le voulions, empêcher le candidat « de droite » de se faire battre. Par ailleurs, cette « droite » n’est plus à droite du tout et depuis longtemps. On ne peut prétendre être de droite (au sens des idées) quand, depuis plus de trente ans (depuis 1986), on refuse le moindre contact, la moindre alliance locale avec le Front National et qu’on s’entend avec la gauche pour nous faire battre et ce, de manière constante. En ce moment, de hauts responsables des Républicains proposent que les candidats LR se désistent (et ont demandé aux candidats de M. Macron de faire de même) en cas de victoire possible du candidat FN. En fait, sur l’essentiel, ils partagent les mêmes idées et les manœuvres actuelles le montrent d’une façon éclatante.

Si vous êtes élue, serez-vous favorable à former un groupe parlementaire avec des élus d’autres partis (qu’ils soient LR, DLF, PCD)

J’espère que la recomposition politique en cours pourra voir des députés proches de nos convictions se retrouver, sinon dans un groupe parlementaire, au moins pour des ententes ponctuelles, sur des sujets sur lesquelles ils pourront être une véritable force d’opposition et aussi de proposition.

Fabien Bouglé : « Une chose est d’être un bon conférencier, une autre est d’être un homme politique de convictions »

Posted:

Fabien Bouglé, président de Versailles Famille Avenir, explique à Jeanne Smits pourquoi il soutient François Billot de Lochner plutôt que François-Xavier Bellamy à Versailles :

François-Xavier-Bellamy-Fabien-Bouglé-élection-Versailles-opposer-entretien-e1496784313144« […] il faut aussi avoir à l’esprit que l’élection de dimanche prochain conditionne le financement des partis pour les prochaines années. Je ne souhaite en aucun cas pour ma part contribuer au financement du parti des Républicains dont on voit toutes les contradictions mises à jour avec l’élection de Macron. Ce parti, par son manque d’unité et son absence totale de vraies convictions, a fait perdre la France depuis des années par la mollesse de son action.

Vous êtes conseiller municipal de Versailles, chef de file de l’opposition à François de Mazières. Vous ne soutenez donc pas François-Xavier Bellamy. N’est-il donc pas un jeune homme talentueux ?

Effectivement, M. Bellamy a le parcours brillant du normalien. Il a un véritable talent de conférencier. Tout dernièrement, je l’ai écouté lors d’un débat à Versailles organisé par les AFC, et j’ai été sensible aux belles paroles qu’il a pu développer dans son exposé. Le livre qu’il a écrit a été un véritable succès de librairie, ce qui est justifié car je lui reconnais une belle plume. Il est incontestablement doué pour la transmission des savoirs et je crois qu’il a là un véritable rôle à jouer en tant qu’enseignant, qui est une très belle vocation.

Pour autant vous n’appelez pas à voter pour lui. N’est-ce pas contradictoire avec vos propos ?

Une chose est d’être un bon conférencier, une autre est d’être un homme politique de convictions et c’est là que la supériorité de François Billot de Lochner, qui a d’ailleurs publié une dizaine de livres, me paraît tout à fait évidente. Car, voyez-vous, je siège au conseil municipal face à M. Bellamy et malheureusement, depuis trois ans que je suis élu, j’ai pu mesurer le fossé qui existe entre ses propos publics et ses actes politiques en tant que maire adjoint. Tout dernièrement, dans une vidéo sur les élections, Mgr Eric Aumonier soulignait la nécessité pour les élus de joindre les actes à la parole. C’est pour moi une nécessité et je partage totalement le propos de notre évêque. Force est de constater que si le candidat investi par Les Républicains et l’UDI expose parfaitement ses convictions, il n’agit malheureusement pas du tout en cohérence avec celles-ci. C’est ce que j’ai découvert et constaté tout au long de mon mandat.

Vous nous surprenez, vous avez des exemples précis ?

Oui, j’ai été très déçu de constater le manque de cohérence entre les propos tenus et l’engagement, face à des situations difficiles. J’ai malheureusement de très nombreux exemples en trois ans de mandat et je vous incite à lire les PV des conseils municipaux qui sont enregistrés et qui sont publics, où l’on peut constater l’absence quasi systématique d’intervention ou de prise de parole de M. Bellamy sur des sujets qui intéressent les familles.

Tout récemment, souvenez-vous, la ville était parsemée d’affiches dégradantes représentant des couples gays incitant les jeunes à des comportements à risques, et faisant la publicité des « coups d’un soir ». Nombreux sont les parents qui ont pris connaissance de ces affiches à travers les questions posées par les enfants au retour de l’école. Monsieur Bellamy, pourtant adjoint à la jeunesse, n’a pas réagi en conseil municipal, et n’a pas demandé à son maire de les faire disparaître, comme le règlement de l’affichage municipal l’y autorisait. De son côté, François Billot de Lochner a instantanément intenté un référé en justice contre JC Decaux, et les affiches ont été retirées. Par une action immédiate de la mairie, elles auraient pu être supprimées en un jour, là où nos enfants y ont été confrontés pendant une semaine et demi ! François-Xavier Bellamy, peut-être du fait de son manque d’expérience ou de courage, ne fait pas preuve d’indépendance dans ce type de situations. Comment croire alors qu’il saura s’affranchir des consignes d’appareil des Républicains dont il est le candidat, et dont nous subissons la politique depuis tant d’années ?

Dans le registre de la défense des familles, notre groupe avait soulevé l’absence de tarif réduit pour les familles nombreuses dans la politique tarifaire de la municipalité en matière de piscine. Nous avons déposé un amendement pour que la mairie mette en place ce tarif pour les billets uniques et les cartes d’abonnement. M. François-Xavier Bellamy a voté contre à main levée lors du conseil municipal qui statuait sur ce sujet. Cela a été pris comme une trahison par les familles de Versailles.

Autre exemple : M. Bellamy ne cesse de parler de l’importance de la culture française notamment transmise par l’exceptionnel patrimoine historique de notre pays. Ainsi, comment a t-il pu voter un projet pharaonique de promotion immobilière, de 450 logements, à l’intérieur du parc historique du château ? Dans le même ordre d’idées, le massacre du château de Versailles par le « vagin de la reine » ne méritait-il pas de sa part une action d’une autre envergure qu’une modeste tribune dans un journal ?

Avez-vous d’autres exemples marquants ?

De nombreux parents versaillais ont été particulièrement choqués lorsqu’un prostitué travesti est intervenu dans une école primaire publique. François-Xavier Bellamy indiqua publiquement que ce n’était qu’un poète et qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter. Pourtant, le personnage est un prostitué notoire intervenant sur France culture à propos de son « métier » et s’avère être un grand propagateur de la théorie du genre dans les écoles. Pour notre élu de droite, l’inquiétude des parents n’avait pas lieu d’être, ce qui est de tout de même sidérant. De même, l’inaction de François-Xavier Bellamy fut flagrante lors du conseil municipal où nous avons évoqué les affiches Gleeden qui faisaient la promotion de l’adultère… Selon la méthode habituelle, il s’est contenté de cosigner une tribune sans agir plus avant. L’affichage des bus étant pourtant, je le rappelle, sous la responsabilité de la Mairie.

Tous ces faits sont documentés dans les PV du conseil municipal.

C’est donc pour ces raisons que vous n’appelez pas à voter pour lui ?

Effectivement, je crois sincèrement que les personnes qui l’adulent sont aveuglées par son talent d’orateur. En tant que père de famille, je suis un pragmatique. J’estime qu’il manque cruellement de maturité face à ce que vivent dans leur chair les familles. Un homme jeune, célibataire, sans enfants, peut avoir du mal à comprendre ce que vivent les parents lorsqu’ils sont confrontés aux difficultés de la vie quotidienne. En fait, il représente assez bien Les Républicains, qui ne font que trahir leurs électeurs, élection après élection, ce que nous ne supportons plus. A l’inverse, François Billot de Lochner, père de famille nombreuse, surdiplômé, dirigeant d’établissements financiers, président de nombreuses associations, investi dans la vie politique et associative depuis 20 ans, ayant une grande connaissance du monde politique, développe une véritable expérience de la vie. Il sait de quoi il parle et ses convictions le poussent à agir en permanence.

Mais alors n’y a t-il pas un risque de voir triompher En Marche à Versailles ?

Oui, car cette façon de voir l’engagement politique est à l’opposé de ce que souhaitent les Français aujourd’hui. François-Xavier Bellamy a été adoubé par le maire de Versailles, qui a appelé à voter Macron, et est investi par Les Républicains, qui sont en pleine déroute. Comprenne qui pourra. En réalité, sa candidature apparaît comme une candidature de division, qui consiste à empêcher toute victoire de la droite de conviction à Versailles. Il lui sera d’autant plus difficile de gagner l’électorat du Front national qu’il l’a violemment attaqué dans une tribune récente du Figaro. S’il accède au second tour, il risque donc de ne pas disposer des réserves de voix suffisantes pour l’emporter. C’est pour cette raison que le véritable vote utile à Versailles est le vote pour François Billot de Lochner, car il est le seul qui peut parvenir à rassembler toutes les droites au second tour et à faire barrage au candidat de Macron. Aussi, nous devons donc dès le première tour nous rassembler dernière François Billot de Lochner, le seul candidat de la droite authentique et crédible pour gagner ces élections. »

Max Guazzini : « Il ne faut pas avoir peur de se revendiquer catholique ! »

Posted:

Max Guazzini, chanteur, attaché de presse, avocat, patron de la radio NRJ puis du Stade Français, était à Chartres. Il répond à Famille chrétienne :

Ndc_g_015« J’ai fait le pèlerinage quand j’étais étudiant, maintenant je vais plutôt à l’arrivée. C’était une journée radieuse, un moment de grâce et plein d’espérance. Voir tous ces jeunes qui marchent trois jours, bannière au vent ! On a besoin de quelque chose qui nous dépasse et le pélé de Chartres dépasse toutes les personnes qui y participent ! Evidemment les médias n’en parlent pas. J’avais écrit un tweet l’année dernière, qui se tenait en même temps que Nuit Debout : « Pèlerinage de Chartres, 110 km à pied, + de 12000 jeunes qui marchent et ne cassent rien. Pas d’intérêt pour les médias ». Ce tweet a été vu 77 620 fois. […]

Quel événement a finalement ravivé votre foi ?

J’ai toujours su que le Seigneur était présent – je m’étais même posé la question d’être prêtre dans mon enfance, mais j’aurais du renoncer à trop de choses. Je ne sais pas ce qui m’a ramené à la pratique… les voies du Seigneur sont impénétrables. C’était en 2007, j’avais décidé de retourner à la messe le dimanche. Puis j’ai appris qu’une messe en latin était célébrée à Sainte-Jeanne-de-Chantal Porte de Saint-Cloud. Elle est à midi, cet horaire me convient parfaitement car je ne suis pas un lève-tôt. Un jour une jeune femme m’a proposé d’intégrer la chorale quand elle s’est aperçue que je connaissais les chants latins. Je ne suis pas vraiment tradi, mais j’ai été formé dans le rite extraordinaire [à l’école Notre Dame de la Viste à Marseille] je m’y retrouve donc davantage. Je regrette que l’on ait tout envoyé promener.

Vous avez même rassemblé des chants grégoriens dans le CD Credo.

C’était il y a cinq ans, il a été Disque d’Or. Ce CD rassemble 46 chants populaires grégoriens. Les chants grégoriens constituaient un fond commun que tout le monde connaissait et qui maintenant a disparu. C’est regrettable, car maintenant, d’une paroisse à l’autre, le répertoire peut varier énormément et on est à la merci de celui qui choisit les chants sans forcément les connaître. Je pense que les gens ont besoin de sacré, de beaux chants et de ne pas subir des chansonnettes ! Pourquoi mettre de côté notre patrimoine, pourquoi abandonner le Salve Regina ? Faire table rase du passé n’a pas rempli nos églises. On aspire au sacré et le rite fait partie de la foi.

[…] Moi qui suis binational, je pense que chaque pays doit cultiver sa culture ancestrale. L’histoire actuellement est écrite à sens unique. Par exemple au Séminaire des Carmes il pourrait au moins y avoir une reconnaissance officielle du massacre à l’arme blanche de 191 religieux, deux par deux, seulement pour avoir refusé de faire allégeance à la constitution civile du clergé. Finalement Daech n’a rien inventé ! 

Etes-vous toujours en chemin ?

Oui je suis toujours en chemin. Je vais à la messe tous les dimanches par foi, tradition, identité catholique. Il ne faut pas avoir peur de se revendiquer catholique ! »

Législatives – Jonathan Legentil (SIEL) : « LR est la « remorque » du PS depuis 30 ans »

Posted:

Jonathan Legentil, candidat du SIEL dans la 6ème circonscription de Seine-et-Marne, a accepté de répondre à nos questions.

Pf_recto_seine-et-marne-6_jonathan-legentilVous avez annoncé votre candidature dans la 6ème circonscription de Seine-et-Marne. Pourquoi avez-vous décidé de vous engager en politique ?

C’est parce que la politique influe sur les citoyens et sur notre mode de vie que je m’engage. Il faut des élus de conviction, des élus qui osent dire tout haut ce que certains pensent tout bas. Certains élus de peur de perdre la « gamelle » naviguent dans le sens du vent quitte à renier leur « conviction». Je dis STOP. Nous assistons peu à peu à un changement de peuple et de civilisation, notre identité est menacée. Face au péril identitaire, je serai le député qui vous défend, le député qui défend l’identité chrétienne de la France. Il faut un renouvellement de la classe politique. Du haut de mes 22 ans, je compte faire bouger les choses et en finir avec les « dinosaures » de la politique qui travestissent notre société.

Dans cette circonscription actuellement détenue par un LR, vous affrontez une candidate FN, un candidat DLF, un candidat UPR, un candidat LR/UDI, sur un total de 11 candidats. N’êtes-vous pas en train de diviser la Droite, vérifiant la formule selon laquelle nous avons la droite la plus bête du monde ?

Non, je ne divise personne, LR est la « remorque » du PS depuis 30 ans et le FN a abandonné les sujets sur l’identité nationale en se dirigeant vers des sujets économiques. J’aspire à rassembler la Droite, la Droite de conviction et des valeurs. Le SIEL est la droite authentique, qui avance sans compromission. Le SIEL a vocation à accueillir en son sein tous les amoureux de la France pour la sauvegarde de notre mode de vie.

Si vous êtes élu, serez-vous favorable pour former un groupe parlementaire avec des élus d’autres partis qu’ils soient de LR, du PCD, de DLF, du FN… ?

Oui, il faut une union de la Droite, la Droite de conviction. La Droite de conviction rassemble tous les patriotes qui ont l’amour de la France, la recherche du bien commun et la défense de l’intérêt général. Nous voterons des Lois pour les Français et uniquement pour leur bien avec le respect de leur volonté. La Défense de notre patrie charnelle avec un socle anthropologique chrétien est notre priorité avec la défense de la vie, la famille traditionnelle, face aux forces libérales libertaires représentées par Emmanuel Macron.

Alain Juppé clarifie ses positions …sans surprise

Posted:

Cohérence.Je partage les valeurs d’Aurore Bergé et de NKM,pas les idées de M. Poisson et de Mme Boutin.C’est bon d’être libre de ses choix.

— Alain Juppé (@alainjuppe) 7 juin 2017

Luc Laîné (SE) : « Quand la droite se sera recomposée et qu’elle investira des candidats de droite de conviction alors on pourra espérer une unité des droites !

Posted:

Suite au portrait que nous avions relayé il y a quelques jours (Luc Laîné (SE) : officier et candidat pro-famille dans le Var), le colonel Luc Laîné, candidat dans la 5ème circonscription du Var, a accepté de répondre à nos questions :

Colonel Lainé Fond Blanc-141 – Vous avez annoncé votre candidature à l’élection législative pour la 5ème circonscription du Var. Vous êtes officier de carrière, pourquoi vous lancez-vous en politique ?

Je ne me lance pas en politique. Je me présente à une élection législative. Il y a une grande différence. Selon moi être élu n’est pas un métier. Les Français en ont d’ailleurs assez des politiciens professionnels qui déroulent des parcours complets, basculant de mandats en mandats pendant des années. Je souhaite un renouvellement des élus, avec des hommes et des femmes qui viennent de la société « civile » et qui apportent leurs propres expériences professionnelles à la vie politique de notre pays. La France en a besoin.

Localement, je n’ai trouvé dans les candidats de ma circonscription aucun porteur d’un renouveau politique. En outre, j’ai estimé que mon expertise militaire pouvait être utile à l’Assemblée nationale au regard de la situation du pays.

2 – Le Var est plutôt une terre de droite or nous assistons à une multitude de candidatures de droite (LR, FN, Comités Jeanne, Debout la France…), ce qui risque au final de favoriser la candidature de Philippe Michel (LREM), proche de François Bayrou, ce qui lui permettrait de revenir sur scène après son départ malheureux de son poste de chef de cabinet de l’ancien maire de Fréjus, Elie Brun, en 2007. Votre candidature a-t-elle vraiment un sens dans la mesure où elle risque de favoriser une victoire de la gauche, vérifiant ainsi la formule selon laquelle nous avons la droite la plus bête du monde ?

Dans la 5ème circonscription du Var, il n’y a aucune chance que la gauche gagne. En outre, elle est elle-même très divisée. Votre analyse mettant dans la même mouvance politique le FN et LR n’est pas pertinente dans ma circonscription… Ici, je constate sur les marchés qu’il y a un vrai clivage entre les deux électorats.

Quand la droite se sera recomposée et qu’elle investira des candidats de droite de conviction (ce qui n’est vraiment pas le cas localement), alors on pourra espérer une unité des droites !

3 – Vos idées semblent assez proches de celles défendues par le PCD qui ne présente pas de candidat dans cette circonscription. Vous avez expliqué qu’en tant que militaire d’active, vous ne pouviez pas appartenir à un parti, mais n’aurait-il pas été possible d’obtenir le soutien du PCD sans être adhérent, comme le font certains candidats divers droite ou sans étiquette, afin de vous assurer une meilleure visibilité et donc un meilleur score pour que vos idées pèsent, sans pour autant être voué aux gémonies de la bien-pensance ?

Le PCD est totalement absent du paysage politique local. Au niveau national, je trouve ses membres très courageux car, avant même qu’ils ouvrent la bouche, on leur attache d’emblée l’image « catholique », et donc forcément conservateur, intolérant, homophobe… voire même extrémiste (je l’ai entendu). Bref, difficile de se faire entendre avec une telle réputation,  ou de véhiculer un autre message. Non, je crois que l’étiquette PCD ne m’aurait rien apporté de plus.

4 – Si vous êtes élu, serez-vous favorable à la formation d’un groupe parlementaire avec des élus d’autres partis, qu’ils soient de LR, du PCD, de DLF, du FN… ?

Oui, un député, s’il veut peser dans les débats de l’assemblée doit rejoindre un groupe parlementaire. J’appelle de mes vœux la constitution d’un groupe parlementaire que vous appelez « droites de conviction » que je serais heureux de rejoindre si les électeurs du Var me font confiance.

Législatives – Diane de Bourguesdon (PCD) : « je mets au défi quiconque serait capable de dire aujourd’hui quel est le socle idéologique des Républicains »

Posted:

Diane de Bourguesdon, candidate du PCD dans la 14e circonscription de Paris, a accepté de répondre à nos questions.

Vous avez annoncé votre candidature à l’élection législative dans la 14èmecirconscription de paris. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

RBF45HWGJe me lance par passion, par devoir et par conjoncture. Par passion car j’ai toujours eu le goût de la question politique, depuis que je suis en âge d’avoir une conscience politique. Je suis d’ailleurs encartée depuis l’âge de 19 ans, et j’ai milité pour la droite lorsque j’étais étudiante. Aujourd’hui mère de famille et consultante dans un cabinet de conseil en assurance, je dégage du temps pour suivre un enseignement hebdomadaire de philosophie politique à l’Ecole professorale de Paris. Par devoir car la situation de notre pays me semble suffisamment préoccupante pour s’inquiéter de l’avenir de notre nation et de notre société, dans lesquelles vont évoluer nos enfants, et également parce que la réponse politique donnée depuis plusieurs années et en particulier par M. Hollande me semble être la meilleure manière de foncer dans le mur. Par conjoncture enfin, puisque j’ai eu récemment la chance de découvrir un parti, le Parti Chrétien-Démocrate, reposant sur un socle conceptuel cohérent et solide qui correspond en tous points à mes opinions, et de rencontrer des personnes authentiques, courageuses et sympathiques, ce qui n’enlève rien, tout cela me donnant l’énergie et l’envie de me mobiliser et défendre nos idées.

Dans cette circonscription vous allez affronter Claude Goasguen, le maire LR du 16è. N’êtes vous pas en train de diviser la droite, vérifiant la formule selon laquelle nous avons la droite la plus bête du monde ?

Comme je l’ai indiqué récemment sur les réseaux sociaux, je n’ai nullement l’impression que le PCD divise la droite, mais bien au contraire que c’est le PCD qui représente le noyau de la droite. Aujourd’hui je mets au défi quiconque serait capable de dire aujourd’hui quel est le socle idéologique des Républicains. Les appels à voter Macron sans discernement au second tour de la présidentielle, le soutien officiel ou officieux de cadres du parti à des candidats du mouvement En marche aux législatives, voire le ralliement à craindre d’élus investis par LR le soir du 18 juin, tout cela contribue à un manque de clarté et d’honnêteté des Républicains vis-à-vis des électeurs. Je déplore également ce que je qualifierais d’un recul dans le programme politique des Républicains pour les législatives, par rapport aux lignes de force du projet de François Fillon, qui présentait une cohérence interne, pour aboutir in fine à un programme édulcoré qui est en fait un sous-programme d’En marche. Cela renvoie au Français le signal d’un manque de courage, ou pire encore, d’une forme d’inconsistance. Les Républicains n’ont plus de squelette idéologique, c’est une coquille vide. Ils donnent peut-être encore l’illusion de représenter une force politique de par leur nombre, mais ce nombre se rassemble autour de quelque chose proche du néant.

Face à ce constat, le PCD est certes petit mais notre ligne politique est claire, cohérente et pleinement partagée par tous. Le président Jean-Frédéric Poisson n’a pas appelé à voter Macron dont le programme représente l’exacte antithèse du nôtre. Les candidats PCD aux élections du 11 et 18 juin, contrairement à ceux de la présidentielle et à de nombreux candidats aux législatives, ont le courage d’aborder les sujets qui fâchent, les sujets de la France d’en-bas, des exclus de la globalisation, de la France périphérique chère à Guilluy. Nous ne détournons pas le regard quand il s’agit d’aborder la question de l’immigration et le défi porté à la préservation de l’identité française, nous osons parler du respect de la dignité humaine, de la protection de la cellule familiale autour d’un père et d’une mère, nous assumons notre volonté de libérer l’initiative individuelle sans pour autant renoncer à notre modèle social de travail. Tous au PCD souhaitons œuvrer pour préserver le bien commun, seul ferment d’une nation unie et pérenne. Et tous au PCD pensons que le projet politique que nous défendons est celui le plus à même de préserver le bien commun.

Si vous êtes élue, serez-vous favorable pour former un groupe parlementaire avec des élus d’autres partis, qu’ils soient des LR, de DLF ou du FN ?

Je refuse de participer à la délivrance de certificats de fréquentabilité, je ne verrais donc à titre personnel aucun inconvénient à me rallier à des personnes dont les idées sont proches des miennes, quelle que soit leur appartenance partisane. Je consulterais cependant les membres du PCD avant de prendre une quelconque décision de la sorte. Ce qui est en revanche certain, c’est que les élus PCD ne se départiront pas de leur indépendance et de leur liberté. Nous menons aujourd’hui campagne par nos propres moyens, avec 120 candidats sous la seule étiquette du PCD. C’est un combat courageux et parfois difficile, mais pleinement assumé. Ce n’est pas pour perdre notre indépendance et notre ligne politique une fois les élections gagnées.

Dépôt de plainte contre le Hellfest pour diffusion de « messages de haine et de violence » et pour « provocation au suicide »

Posted:

Il y a peu de temps, l’association des  » Amis du Collectif pour un Festival Hellfest Respectueux de Tous » annonçait  » Nous ne lâcherons pas » et précisait qu’elle prendrait d’autres initiatives après la mise en demeure initiée par son conseil juridique.

Tract Hellfest 2017 4La première de ces nouvelles initiatives prend la forme d’un dépôt de plainte au pénal / Hellfest pour diffusion indéniable de « messages de haine et de violence » ET pour « provocation au suicide ». La plainte a été adressée au Procureur de la République de Nantes le 2 juin sur la base des titres interprétés lors des programmations du Hellfest de 2014 à 2016. Cette plainte est accompagnée d’un important dossier descriptif des groupes incriminés.

Lors de l’édition de juin 2014, sur trois journées consécutives, ont été diffusées plusieurs chansons incitant à la haine, à la violence, au meurtre ou au suicide. Lors de l’édition du Hellfest 2015, l’association HELLFEST PRODUCTIONS a choisi de convier notamment les groupes « Sodom », « Mayhem », « Marilyn Manson » et « Venom ». Lors de l’édition  2016 ont été conviés  les groupes « All Pigs Must Die », dont les thématiques visées sur le site Encyclopedia Metallum sont la haine et la destruction, Inquisition invitant au meurtre des chrétiens, « Dark Funeral » incitant à la violence et à la cruauté, « Deicide »qui, déjà invité en 2006 mais dont la venue avait été annulée par l’association HELLFEST PRODUCTIONS suite aux profanations de lieux de culte en Bretagne avec des paroles du groupe, a été de nouveau convié au festival et  interprété « Scars of the Crucifix » dont les paroles incitent à la souffrance et au suicide, « Slayer », déjà intervenu lors de plusieurs éditions du festival, a interprété « Disciple » dont plusieurs paroles font l’apologie du suicide, de l’auto destruction et de la violence…

L’article 227-24 du Code pénal dispose que :

« Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message à caractère violent…soit de faire commerce d’un tel message, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75 000€ d’amende lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur. Lorsque les infractions prévues au présent article sont soumises par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle ou de la communication au public en ligne, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables ».

Il ressort des paroles rapportées ci-dessus un message de haine et de violence indéniable.

L’article 223-14 du Code pénal dispose que :

« La propagande ou la publicité, quel qu’en soit le mode, en faveur de produits, d’objets ou de méthodes préconisés comme moyens de se donner la mort est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45.000€ d’amende »…

Dans ce contexte, l’association  encourage d’ores et déjà les citoyens-électeurs à interpeller les pouvoirs publics financiers du Hellfest ( Mairie de Clisson et Conseil départemental 44) mais aussi les candidats aux législatives, de Loire-Atlantique notamment. Par ailleurs, l’association lancera cette semaine sa  » Pétition nationale 2017″ pour accompagner sa démarche juridique. Elle invite enfin à soutenir son action, notamment financièrement.

Les AFC du Tarn interpellent les candidats aux législatives

Posted:

Communiqué des AFC du Tarn :

« Les Associations Familiales Catholiques du Tarn (AFC) s’adressent aux candidats aux Législatives : “quand la famille va bien, la France va mieux !”

Plus que jamais les AFC se mobilisent pour porter la voix des familles auprès des candidats et des élus. Fortes de la densité de leurs 300 associations locales en Métropole, Outre-Mer et à l’étranger, les AFC s’investissent résolument pour établir une relation de proximité avec les candidats et leur dire avec conviction que quand la famille va bien, la France va mieux !

En effet, toutes les enquêtes d’opinion placent la famille en tête des préoccupations des Français. Sous tous ses aspects, la famille recueille l’adhésion d’une majorité de nos concitoyens : importance des liens familiaux, place que les jeunes accordent à la famille dans la construction de leur identité personnelle, regard sur la famille comme fondement de la société, désir de fonder une famille et d’avoir des enfants. La famille étant la cellule de base de notre société, il est donc nécessaire de prendre en compte cette réalité dans tout travail législatif. (…)

Dans cette optique, les AFC du Tarn ont envoyé à tous les candidats des trois circonscriptions du Tarn un questionnaire dans le but de connaître leurs positions et convictions sur les sujets qui sont au cœur de l’engagement de nos associations, résumées en 20 propositions. Regroupées par thème (Politique familiale, Famille durable, Ethique et Ecologie de l’Homme, Ecole et Education, Travail, Laïcité), elles appellent une réponse claire (favorable, pas favorable ou ne se prononce pas, en justifiant la réponse de manière argumentée).

A leur réception, les réponses seront publiées sur notre site http://afc-tarnsud.blogspot.fr/. Une synthèse des réponses des différents candidats du département sera également réalisée, publiée sur notre site, adressée à nos adhérents et sympathisants par courriel et transmis à la presse locale afin de faire bénéficier nos sympathisants de leurs réponses et d’éclairer le grand public sur ces questions sociétales. »

Il y a des réponses en ligne.

Une antidote à la défaite de la droite ? Etre à droite

Posted:

De Jean Rouxel dans Les 4 Vérités :

« […] Désormais chef de le d’un parti en état de décomposition avancée, François Baroin a, paraît-il, déclaré devant ses proches : « Nous sommes maudits jusqu’à la treizième génération. » Voilà qui me semble un pessimisme bien excessif. Certes, LR risque fort de se prendre une grosse claque aux législatives. On voit mal comment il en serait autrement: les électeurs n’ont pas la remarquable « souplesse » intellectuelle des élus. Or, ces derniers ont, en quelques semaines, critiqué l’inexistant programme de M. Macron, avant de faire de ce dernier le sauveur de la France, puis de proposer une opposition franche.

Difficile de les suivre dans ces errements à grande vitesse! Cependant, si M. Baroin veut conjurer la « malédiction », je peux lui proposer un antidote. Il suffirait que la droite se fasse élire sur un programme de droite, sans passer son temps à demander sa bénédiction à la gauche. Et, surtout, qu’elle applique son programme une fois élue, au lieu de recruter des ministres à gauche et d’accueillir encore plus d’ immigrés, de créer encore plus de taxes, ou d’endetter encore plus la France, que les socialistes.

Si Nicolas Sarkozy avait appliqué son programme de 2007, sans « ouverture à gauche », il aurait été réélu. Si François Fillon avait maintenu son opposition des primaires à l’ islamisation et à la gauche libertaire, s’ il avait préféré l’UNI et Sens commun à l’UDI, il aurait gagné. Mais, comme toujours, les électeurs « préfèrent l’original à la copie ». Si la droite n’est qu’une mauvaise copie du PS, à quoi bon voter pour elle? […] »

La Communauté Saint Martin s’implante dans 2 nouveaux diocèses : à Arles et à Brive-la-Gaillarde

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s