République En Marche, la victoire censitaire -Blog gaulliste libre

 

 

 

République En Marche, la victoire censitaire ?

Boîte de réception x

République En Marche, la victoire censitaire ?

République En Marche, la victoire censitaire ?

Posted: 13 Jun 2017 10:55 PM PDT

C’est une question que pose Jean-Pierre Robin dans le FigaroVox. Il faut reconnaître que ses propositions profondément oligarchiques (suppression de l’ISF sur les valeurs mobilières, baisse de l’impôt sur les sociétés ou nouvelle déconstruction des droits du travail), en font le chouchou des classes supérieures, alors même que les classes populaires sont les premières à s’abstenir

Vote social et véritable fracture démocratique

La présidentielle nous en avait déjà donné un bon aperçu. Au second tour, Macron a rassemblé pas moins de 90% des voix des Parisiens, et 78% des voix des Franciliens, démontrant déjà clairement la préférence de la France d’en haut. Le choix entre Macron et Le Pen était extrêmement lié au niveau d’études et de revenus, 82% des cadres votant Macron, mais seulement 44% des ouvriers, qui ont donc voté en nette majorité pour Marine Le Pen. Dans la même veine, les Français de l’étranger ont également donné une très forte majorité à la majorité présidentielle, même s’ils ont peu voté. Mais il s’agit d’une exception qui confirme la règle du lien entre statut social et participation aux élections.

En effet, ce qui est frappant dans les résultats du premier tour des législatives, c’est la corrélation parfaite entre niveau de richesse et vote Macron, l’ouest Parisien basculant même vers la majorité présidentielle. Mais il y a une autre corrélation plus gênante, c’est le lien entre la niveau de richesse et le niveau de participation, les catégories populaires ayant beaucoup plus cédé à l’abstention, avec des pointes à plus de 67% dans la 8ème circonscription du Val d’Oise (Garges-lès-Gonesse, Sarcelles, et Villiers-le-Bel) la 7ème du Bouches-du-Rhône (les quartiers Nord de Marseille) et Saint Denis. En revanche, il n’y a pas moins de 5 circonscriptions parisiennes dans le top 10 de la participation.

Autant la corrélation entre classe sociale et vote pour un parti ou un candidat n’est pas nouvelle, et qui peut se comprendre, même si ici, l’alignement des intérêts et des votes est particulièrement spectaculaire, en revanche, une corrélation aussi forte entre classes sociales et participation pose problème. Cela montre une profonde fracture démocratique dans le pays, avec des classes populaires qui finissent par perdre l’intérêt de voter, tant les alternances n’ont aucun impact sur leur sort et les alternatives aujourd’hui offertes ont des limites. Et avec le phénomène de défiscalisation, on arrive à une forme, de « réinvention du suffrage censitaire », comme le soutient Jean-Pierre Robin au FigaroVox.

Le nombre de députés ne doit pas cacher le très relatif succès électoral de La République En Marche, et plus encore le fait que l’élection de Macron marque une accélération spectaculaire de la fracture sociale que dénonçait Chirac il y a 22 ans, une fracture qui devient aussi de plus en plus démocratique. Probablement une recette pour de nouveaux soubresauts politiques dans les prochaines années…

 

 

 

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s