Le Salon Beige: 23 nouveaux articles:les AFC réunissent les candidats autour de la famille-et varia

 

 

 

Le Salon Beige: 23 nouveaux articles

 


Le Salon Beige: 23 nouveaux articles

Link to Le Salon Beige

13e circonscription de Paris : le candidat PCD affronte 2 candidats chiraquiens

Posted:

Communiqué de Jean Servin, candidat PCD dans la XIIIe circonscription de Paris :

18835422_10213599604964162_856915897_n

C’est arrivé un 1er juin…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 1er juin 1540 : Edit de Fontainebleau.

Cet édit n’est signé que le 1er juin 1540 par le Roi de France, François 1er. C’est le premier édit de proscription contre les protestants qui ferait suite à l’affaire des placards. Celle-ci date de la nuit du 17 au 18 octobre 1534 ! C’est vite oublier que le Roi a toujours été favorable aux protestants et n’a sévi contre eux que contraint et forcé par l’énormité de leurs crimes et l’exaspération des Français qui ne comprenaient pas l’inaction royale.

Depuis des années, François 1er, sa mère, Louise de Savoie, mènent une politique favorable aux hérétiques. Ces derniers, encouragés par la bienveillance royale multiplient les agressions les sacrilèges, les violences et les insultes contre l’Eglise, la foi et le peuple. Le Roi est finalement obligé de sévir.

  • le 1er juin·1670 : Traité de Douvres.

Le traité de Douvres est un accord secret entre l’Angleterre et la France contre les Provinces-Unies. Charles II d’Angleterre, qui admire beaucoup Louis XIV, s’engage à collaborer avec lui, contre les Hollandais. Il s’engage aussi à adhérer à la religion catholique dès que la situation intérieure de l’Angleterre le permettra (la grande majorité du Parlement anglais est antipapiste et francophobe). Louis XIV lui promet lorsque ces conditions seront remplies une aide financière et militaire.

Ce traité est appliqué deux années plus tard, pour la troisième guerre anglo-néerlandaise. Pomponne, ministre de Louis XIV, est chargé de gagner la neutralité des Suédois et des Allemands, afin que la France ait le champ libre pour mener à bien le conflit, la France se chargeant des opérations terrestres, l’Angleterre, des opérations navales. En échange de son aide, l’Angleterre annexerait les territoires à l’embouchure de l’Escaut.

  • le 1er juin 1794 : bataille du 13 prairial an II, également connue sous le nom de Troisième Bataille d’Ouessant.

La bataille du 13 prairial an II oppose l’armée française à l’armée anglaise. La flotte française est chargée de ramener un chargement de grains venant d’Amérique. Les Anglais cherchent alors à intercepter le convoi et attaquent la flotte française après plusieurs jours de poursuite au large d’Ouessant. Finalement, le 1er juin, les Français ramènent le chargement à bon port et les deux armées rivales revendiquent la victoire.

  • le 1er juin 1823 : mort du Maréchal Louis-Nicolas Davout, duc d’Auerstaedt et Prince d’Eckmühl.

Louis Nicolas Davout naît le 10 mai 1770 dans la commune d’Annoux dans l’Yonne, fils aîné de Jean-François d’Avout et de Françoise Adélaïde Minard de Velars. Sous-lieutenant au Régiment Royal-Champagne-Cavalerie avant la révolution ; il fait partie de l’Expédition d’Égypte. En 1802, il commande les Grenadiers de la Garde Consulaire. Élevé à la dignité de Maréchal d’Empire, le 19 mai 1804, lors de la remise en place de cette distinction et ce, avec la première promotion. Il participe aux batailles d’Ulm, d’Austerlitz, remporte le 14 octobre 1806, la bataille d’Auerstaedt, aux conséquences plus grandes que la victoire simultanée de l’Empereur à Iéna. Nommé de 1807 à 1809, gouverneur du Grand Duché de Varsovie, alors reconstitué par Napoléon, il réorganise l’Armée Polonaise. Il organise le « Corps d’Observation de l’Elbe » embryon de la Grande Armée avant la campagne de Russie.

Blessé à la Moskowa, il réussit à empêcher son Ier Corps de se faire écraser par les troupes de Mikhaïl Il. Koutouzov et les Cosaques de Mikhaïl An. Milodarovitch. Lors de la campagne d’Allemagne de 1813, Davout tient victorieusement le siège de Hambourg face à 80 000 coalisés Prussiens, Russes et Suédois.

Napoléon le nomme ministre de la Guerre lors des 100 jours, en vue de préparer la campagne de Belgique, son absence se fait sentir sur le terrain. Le 2 juillet 1815, il signe la Convention de Paris à Saint-Cloud, stipulant que l’Armée Française doit se retirer derrière la Loire. Ensuite, Davout se retire. Il ne paraît qu’une fois pour défendre le Maréchal Ney à son procès. Davout se rallie à la Restauration et entre à la Chambre des Pairs. C’est un des rares maréchaux invaincus, et le seul qui ne soit pas franc maçon. Duc d’Auerstaedt et prince d’Eckmühl, il figure parmi les plus grands chefs militaires de l’empire. Il a participé à une douzaine de batailles, reçu plusieurs distinctions comme le Grand-Aigle de la Légion d’honneur. Il décède le 1er juin 1823 à l’âge de 53 ans et est enterré au Cimetière du Père Lachaise.

  • le 1er juin 1846 : décès du pape Grégoire XVI.

Voir la chronique du 2 février.

  • le 1er juin 1879 : décès du prince Napoléon, fils de Napoléon III, tué en Afrique par les Zoulous.

Après la destitution de Napoléon III, en 1870, la famille s’exile en Angleterre, et Eugène-Louis intègre l’armée britannique.

  • le 1er juin 1958 : l’assemblée nationale vote l’investiture du général De Gaulle et lui confie les pleins pouvoirs pour 6 mois.
  • le 1er juin 1980 : voyage du Pape Jean Paul II en France.

Lors de sa visite à Lisieux et Paris, le Saint Père pose cette question :

« Permettez-moi de poser la question […] France, fille aînée de l’Église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? France, fille de l’Église et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à ton alliance avec la sagesse éternelle ? »

  • le 1er juin 1999 : création de la banque centrale européenne à Bruxelles pour définir et exécuter la politique monétaire de l’Union européenne.

Abandon d’un pan supplémentaire de la souveraineté nationale : la souveraineté monétaire de la France, sans que la nation ait été consultée, une fois de plus.

Les AFC réunissent les candidats autour de la famille

Posted:

Les associations familiales Catholiques de Versailles, Viroflay et Saint-Quentin ont interpellé les candidats aux législatives pour connaitre leur programme en matière de politique familiale… Il y a quelques jours, la première de ces soirées était organisée à Versailles en présence de plusieurs candidats de la deuxième circonscription.

Mme Kosciusko-Morizet ne peut pas être investie par un parti de droite !

Posted:

Julien Langard (ex-FN) : « La droite nationale, identitaire et sociale n’échappera pas à un devoir d’inventaire »

Posted:

Julien Langard est professeur d’histoire-géo dans un lycée à Carpentras (Vaucluse), membre du comité central du FN, proche collaborateur de Marion Maréchal Le Pen et membre du collectif Racine. Il vient de décider de quitter le FN et s’en explique longuement. Même si l’on comprend bien que le départ de Marion Maréchal-Le Pen n’est pas étranger à sa décision qui reste néanmoins anecdotique, les raisons qu’il évoque sans langue de bois sont intéressantes :

Csm_LANGARD_Julien_7e7090db68« Depuis le 7 mai dernier et le débat catastrophique de l’entre-deux tours des présidentielles, n’importe quel Français sincère et lucide sait que Marine le Pen ne sera jamais présidente de la République, ni dans cinq, ni dans dix, ni dans quinze ans… Malgré les espoirs soulevés par son élection à la tête de notre mouvement en 2011, elle s’est échouée dans un véritable Trafalgar télévisuel face au candidat le plus à sa portée, à savoir le dauphin de François Hollande, président le plus impopulaire de toute la Vème République !Comment réagir devant ce constat cruel mais réaliste ? Incapable d’incarner demain celle qui pourra rassembler la droite, Marine le Pen nous conduit aujourd’hui dans une impasse. Le FN, même sous un nouveau nom, est condamné à devenir le PCF des années 70. Assis sur une grande base populaire mais incapable de la dépasser, il s’enfermera dans le rôle stérile d’éternel opposant.

Personnellement je me refuse à entretenir un faux espoir de Victoire auprès des militants et des électeurs qui nous font confiance. Par fidélité à un parti ou à son chef, les Patriotes français sont-ils condamnés à s’engager dans une voie que l’on sait sans issue ? Je crois pour ma part que l’opposition perpétuelle n’est pas une vocation politique. Les partis ne sont ni plus ni moins que des outils au service des valeurs que nous croyons bonnes pour notre pays. L’éviction de son président d’honneur et le départ de Marion Maréchal le Pen, véritable espérance pour l’avenir, laisse un vide que la structure actuelle ne peut combler.

En interne le poids des contradictions est devenu insurmontable. On ne peut prôner les valeurs d’enracinement et fonctionner selon un centralisme parisien exacerbé, on ne peut prôner la méritocratie et accepter les investitures de complaisance ou les parachutages de candidats qui disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus. Dans notre département, qui se souvient encore de Philippe Lottiaux, pourtant tête de liste FN lors des dernières élections sénatoriales ?  Enfin, on ne peut prétendre réaliser l’union des Patriotes tout en menant une guerre fratricide contre nos alliés naturels, par exemple la Ligue du sud. Parachuter une candidate improbable face au député Jacques Bompard qui a consacré sa vie à défendre les valeurs de la droite nationale est une véritable insulte à tous ceux qui connaissent la valeur réelle de l’engagement et du service au profit d’une municipalité. Cette faute politique est majeure. Elle discrédite les partis et révèle au grand jour les intentions réelles de leur auteur : servir leurs intérêts plutôt que les valeurs qu’ils prétendent défendre.

Fort de ce constat et dans le sillage du départ de Marion Maréchal Le Pen, j’ai donc décidé de mettre fin à toutes mes responsabilités au sein du Front National. Dans le vaste mouvement de recomposition politique amorcé par la dernière élection présidentielle, la droite nationale, identitaire et sociale n’échappera pas à un devoir d’inventaire. Les victoires du futur seront au prix d’une union véritable, affranchie de l’ombre des partis et des chefs discrédités. »

Un ancien « avorteur », devenu pro-vie : « La mentalité de l’avortement va s’effondrer si nous continuons de persévérer »

Posted:

Lu dans Famille chrétienne :

« La fédération One of Us a remis, samedi 27 mai, son trophée des « Héros de la vie » au docteur John T. Bruchalski, en conclusion de son second forum européen organisé à Budapest (Hongrie). Médecin généticien américain, cet ancien « avorteur » favorable aux recherches sur l’embryon et au concept de pré-embryon est désormais à la tête du centre médical Tepeyac, l’une des plus importantes cliniques de gynécologie et de maternité provie aux États-Unis. Ce centre, John Bruchalski l’a fondé en 1994, à Fairfax (Virginie), au terme d’une conversion spirituelle et scientifique commencée en 1989.

C’est cette année-là que le jeune médecin, diplômé deux ans plus tôt de l’université de l’Alabama, rencontra pour la première fois le professeur Jérôme Lejeune, venu témoigner au procès de Maryville (Tennessee) où un couple en instance de divorce s’opposait sur le devenir de leurs embryons congelés en vue d’une fécondation in vitro. « J’étais de l’autre côté à l’époque, avec mon professeur, le « père » de la FIV aux États-Unis, qui expliquait que l’embryon n’était pas égal à une personne mais tout au plus à un morceau d’appendice ou de tissu humain », a raconté le lauréat de One of Us, devant un parterre de représentants de mouvements provie venus de toute l’Europe et du ministre de la famille hongrois, Katalin Novak. « Jérôme Lejeune est venu, avec tout son génie, démontrer au juge comment tout le matériel génétique d’une personne était présent dans cette première cellule qu’est l’embryon ». John Bruchalski en est littéralement bouleversé. « Il l’a expliqué si clairement et si distinctement que le médecin que j’étais a reconsidéré sa position sur l’instant où commence une vie humaine et le moment où elle doit être respectée ».

Le médecin américain n’arrête pas son activité pour autant, mais se pose de plus en plus de questions sur l’avortement. « Parfois j’avortais des enfants, parfois je les sauvais ». C’est une conversion mystique qui viendra achever sa conversion scientifique. Durant l’été 1994, John Bruchalski se rend au Mexique pour voir la Vierge de Guadalupe, puis en Serbie à Medjugorje. « J’ai reçu un appel du ciel me demandant de ne plus faire d’avortement », a-t-il confié samedi soir, en présence de son épouse. Grâce à son centre Tepeyac, qui accueille chaque année plus de 20 000 patients, John Bruchalski a permis de sauver plusieurs milliers d’enfants « qui ne seraient jamais nés sinon », a salué Thierry de la Villejégu, vice-président de la fédération One of us et directeur de la fondation Jérôme Lejeune.

Une belle réussite que le médecin américain appelle de ses vœux en Europe. « N’abandonnez jamais ! », a-t-il déclaré à Famille Chrétienne. « Nous allons gagner la bataille, celle du triomphe du Sacré-Cœur, du cœur du Christ, celle du triomphe du bien sur le mal. La mentalité de l’avortement va s’effondrer si nous continuons de persévérer. Soyez patients et surtout aimez tous ceux qui vous entourent ». »

Philippines : la cathédrale de Marawi incendiée par les islamistes

Posted:

PhilippinesLe 23 mai aux Philippines, dans la ville de Marawi, située dans une île du Sud peuplée en majorité de musulmans, environ cinq cent hommes armés ont pris d’assaut et incendié la cathédrale catholique, capturé et abattu froidement 9 fidèles et séquestré le vicaire diocésain Teresito Soganub et 15 autres fidèles parmi lesquelles plusieurs religieuses, ont mis à sac le commissariat de police et décapité le commandant et ont mis toute la ville à feu et à sang, causant plusieurs dizaines de morts avant d’en prendre le contrôle et de hisser le drapeau de l’Etat islamique.

Marawi se trouve dans la région autonome de Mindanao où se concentrent les 5 millions de musulmans des Philippines mais depuis peu de plus en plus infestée par des milices djihadistes affiliées à l’Etat islamique. Un soi-disant « califat » avait déjà été proclamé en 2016 dans la ville de Butig en province de Lanao du Sud avant d’être reprises par les forces gouvernementales. C’est maintenant à Marawi que l’armée philippine est en train de combattre pour reprendre la ville, au prix de nombreuses vies supplémentaires.  Le gouvernement a décrété la loi martiale dans l’ensemble de la région de Mindanao.

L’Eglise des Philippines est très inquiète.  Le cardinal Orlando Quevedo, archevêque de Cotabato, une ville elle aussi située dans l’île de Mindanao, a demandé l’aide des leaders musulmans du lieu pour la libération des otages. Et l’évêque de Marawi, Edwin de la Peña, en a appelé à la sollicitude et à la prière du pape.

Pour Nicole Ameline, « défendre les plus vulnérables » c’est tuer plus d’enfants par avortements ?

Posted:

Image-4Nicole Ameline, députée du Calvados a voté la scandaleuse loi sur le délit d’entrave. Ce qui n’empêche pas François Baroin de venir la soutenir. En même temps on ne peut pas demander à un franc-maçon de faire le grand écart avec sa loge.

Mais dans son tract, Nicole Ameline affirme pourtant « protéger les plus vulnérables » et elle parle de la « dignité du corps humain ». Quand on compare les promesses électorales avec son vote passé, on se dit qu’il y a comme une contradiction. Elle précise :

« Le soutien aux plus fragiles est une exigence, du plus jeune au plus bel âge ».

Pour elle, l’enfant dans le ventre de sa mère ne fait donc pas partie « des plus jeunes ».

Quand l’hôpital Macron se fout de la charité Poutine

Posted:

Lundi, lors de sa rencontre avec Poutine, Emmanuel Macron a déclaré :

«J’ai toujours eu une relation exemplaire avec les journalistes étrangers, encore faut-il qu’ils soient journalistes». «Quand des organes de presse répandent des contre-vérités infamantes, ce ne sont plus des journalistes, ce sont des organes d’influence. Russia Today et Sputnik ont été des organes d’influence durant cette campagne qui ont à plusieurs reprises produit des contrevérités sur ma personne et ma campagne. Et donc j’ai considéré qu’ils n’avaient pas leur place, je vous le confirme, à mon quartier général».

«La totalité de tous les journalistes étrangers professionnels, y compris Russes, ont eu accès à ma campagne. C’est simple. Les règles sont ainsi et ce sera toujours les mêmes. Avant de renchérir: «Et c’est en cela qu’il était grave que des organes de presse étrangers, sous quelque influence que ce soit, aient interféré en répandent des contrevérités graves dans une campagne démocratique. Et à cela, je ne céderai rien». «Donc on va se dire les choses en vérité: Russia Today et Sputnik ne se sont pas comportés comme des organes de presse et des journalistes, mais ils se sont comportés comme des organes d’influence et de propagande mensongère, ni plus ni moins»

Comment lui expliquer…

18814932_773621126146975_2884628489328431345_o

La Manif Pour Tous porte plainte contre Act Up

Posted:

Une nouvelle fois, des militants extrémistes ont fait preuve de haine et de violence envers la Manif Pour Tous et sa Présidente, qualifiés d’« assassins », de « complices du Sida », d’« homophobes », « lesbophobes », « transphobes »… Ces activistes ont tenté d’empêcher une réunion publique de l’association La Manif pour Tous, portant ainsi une grave atteinte à la liberté d’expression. La Manif Pour Tous porte plainte pour injures publiques.

Act Up a cherché à impressionner le public pour empêcher la tenue de cette réunion et a saccagé les lieux : pendant plusieurs heures, cris, invectives, dégradations (dégradations des accès et des lieux, jet de faux sang…), affiches et banderoles injurieuses… ont contraint la Manif pour Tous à tenir sa réunion dans un autre lieu. Dans la soirée, l’association Act Up Sud Ouest a revendiqué cette action et diffusé visuels et vidéos sur les réseaux sociaux, suscitant des réactions très négatives des internautes. La haine et la violence qui transpiraient de cette action ont considérablement choqué les témoins, participants et passants.

La Manif pour Tous rappelle que l’ex-Présidente d’Act Up a déjà été condamnée par la Cour d’Appel de Paris pour « injures publiques » à l’encontre de La Manif Pour Tous.

Contrairement aux hystériques d’Act Up, les militants pour la famille restent calmes, fermes et sympathiques :

DBIvU_PW0AAvL8v

DBI3I39XoAAFTS7

« Soutenir la famille, abroger la loi Taubira »

Posted:

Clip de campagne officiel Parti Chrétien-Démocrate :

 

Les casseroles en Marche

Posted:

1 mois de Macron, 11 affaires :

4 ministres :

7 candidats En marche :

Et puis il y a ce sympathique guadeloupéen qui dérange… la direction de LREM :

« Olivier Serva, candidat aux législatives sous l’étiquette La République en marche, pour la 1ere circonscription de Guadeloupe, a qualifié l’homosexualité « d’abomination » avant de juger le mariage pour tous « intolérable ». »

Il y aurait donc 1 candidat En Marche pour lequel il semble légitime de voter !?

Marlène Schiappa soutient les Femen en procès

Posted:

En Marche vers le ministère des Femen :

IMG_20170531_142950

Mariage Posthume

Posted:

On apprend qu’Etienne Cardiles s’est marié à titre posthume avec Xavier Jugelé, le policier assassiné sur les Champs Élysées le 20 avril dernier.

« La cérémonie s’est déroulée en petit comité en présence toutefois de plusieurs autorités. Ainsi, l’ancien président François Hollande a assisté à la cérémonie. Tout comme Anne Hidalgo, la maire (PS) de Paris, et Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur. »

En France, le mariage à titre posthume est prévu et autorisé dans le but de légitimer les enfants à naître dont les pères étaient morts. Les effets du mariage remontent à la date du jour précédant celui du décès de l’époux. Ce mariage n’entraîne aucun droit de succession  au profit de l’époux survivant et aucun régime matrimonial n’est réputé avoir existé entre les époux.

Enfant à naître ? Etienne Cardiles serait-il enceint ?

Deux intellectuels assis…

Posted:

… sur les bancs de l’assemblée, sans appartenir à un groupe parlementaire, iront moins sur les antennes publiques qu’un candidat En Marche !

Jusqu’ici, le droit prévoyait « qu’une durée d’émission de trois heures [était] mise à la disposition des partis et groupements représentés par des groupes parlementaires de l’Assemblée nationale ».

Cette règle a tenu éloigné des antennes du service public les candidats des partis peu ou sous représentés à l’assemblée, comme le FN par exemple.

Mais cette règle défavoriserait cette année les candidats de La République En Marche, le tout nouveau parti d’Emmanuel Macron (donc ne possédant pas de groupe parlementaire) qui devrait se voir crédité de douze minutes de temps d’antenne (sept pour le premier tour et cinq pour le second).

Qu’à cela ne tienne, Le Conseil Constitutionnel a censuré les dispositions de l’article L.167-1 du code électoral défavorables aux partis nouvellement constitués.

La censure, c’est pô bien ! Mais c’est quand même pratique pour aider les copains !

Législatives – Matthieu Gouttefangeas (PCD) : « je ne suis pas là pour faire carrière »

Posted:

Matthieu Gouttefangeas est candidat du Parti chrétien-démocrate dans la 6ème circonscription du Rhône face à Najat Vallaud-Belkacem. Il a accepté de répondre à nos questions.

Vous avez annoncé votre candidature à l’élection législative pour la 6e circonscription du Rhône sous les couleurs du PCD. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

MG DVDPCDDans un seul but : Réconcilier les français avec la politique. Depuis plusieurs années, les politiques s’éloignent du réel, et un agacement légitime de la population s’est fait sentir. Fort de mon expérience de Conseiller Principal d’Education (CPE) dans un collège, j’ai bien l’intention de remettre les français au cœur du débat public. J’ai la volonté de défendre nos idées, de restaurer l’autorité de l’Etat et de remettre l’école dans le bon sens. Najat Vallaud-Belkacem, a poursuivi en tant que ministre de l’Education Nationale la destruction de tous repères pour nos enfants. Aujourd’hui, on ne parle peu ou quasiment plus de l’histoire de France. Je regrette que les élèves ne savent plus qui est Clovis, Saint-Louis, Sainte-Jeanne d’Arc, François Ier, Louis XIV… Des personnages majeurs qui ont façonné l’histoire de notre pays. L’enseignement de notre histoire et notre langue favorisent la cohésion sociale.

La France, ce n’est pas  une multitude de communautés qui coexistent, mais un seul et même peuple. Elle est une et indivisible. L’amour de la France doit être transmis dans nos écoles, par la marseillaise au rassemblement du matin.

Notre pays est en proie à l’islam radical, et je suis décidé à le combattre de toutes mes forces. Les français ayant combattu contre nos intérêts, devront être déchus de leur nationalité et éloigné du territoire. Je souhaite également remettre la dignité de la personne humaine au premier plan des décisions de santé. Une véritable politique de soins palliatifs et d’accompagnement pour les femmes souhaitant avorter devra être mise en place. Si nous ne respectons pas la vie, nous aurons du mal à respecter le reste.  Nos aînés doivent faire l’objet d’une attention toute particulière, en réévaluant le montant de leurs retraites.

Je suis souverainiste, et la restauration de la souveraineté de notre pays est vitale. Le pouvoir doit revenir à Paris et Bruxelles ne doit plus nous imposer son diktat permanent ! La France doit rester la France sans compromission !

Mon action de député se basera sur six piliers fondamentaux, non négociables :

  • Impunité zéro : rétablir l’autorité par la certitude de la sanction. Rétablir les peines planchers et la double-peine.
  • Supprimer le collège unique, et en remettant en place des passerelles professionnelles et en revalorisant les filières techniques et remettre en place un « certificat d’études » qui évaluera l’acquis des fondamentaux : lire, écrire et compter
  • Restaurer la souveraineté de la France en refusant le libre-échange (TAFTA et CETA) et renégocier les traités européens.
  • Défendre nos industries, en prônant un patriotisme économique clair et transparent.
  • Faire du Ministre de la famille un ministre d’État avec un droit de regard sur tous les autres ministères. Toutes les politiques publiques doivent être étudiées à l’aune de la vie quotidienne des familles.
  • Combattre le terrorisme islamique, et déchoir de la nationalité française toute personne s’étant battu contre nos intérêts.

Dans cette circonscription actuellement détenue par le PS et où Najat Vallaud-Belkacem se présente (et que nous souhaitons tous voir échouer), vous allez affronter un candidat DLF, un LR, un autre DVD ainsi que le FN. N’êtes-vous pas en train de diviser la droite, vérifiant la formule selon laquelle nous avons la droite la plus bête du monde ?

Tout d’abord, vous n’êtes pas sans savoir que tout citoyen français âgé de 18 ans et disposant de ses droits civiques a le droit d’être candidat à n’importe quelle élection. Dans ma circonscription, je n’ai pas le sentiment d’être en concurrence avec des candidats de droite. Le candidat DLF est un fantôme, l’autre DVD est un centriste fédéraliste à l’opposé de mes valeurs et la candidate LR est soutenue par des ex-futurs militants d’En Marche d’Emmanuel Macron. Aussi, l’électorat de droite de convictions ne doit pas être dupe de ce petit manège. Cette élection n’est pas chasse gardée. Si je suis candidat ce n’est pas pour répéter ce qu’aurait pu dire un tel ou un tel, mais pour démontrer qu’il existe encore une droite fière de ses valeurs, ne reculant pas au moindre problème. Je suis le candidat de la droite républicaine, sociale, et de bon sens, clair, lucide et réaliste dans mes positions. A la différence de mes concurrents, je ne suis pas là pour faire carrière, je ne suis pas le candidat éphémère de la droite. Je souhaite poursuivre mon enracinement à Villeurbanne. Najat Vallaud-Belkacem représente une idéologie forte et clivante. Ainsi, les grandes formations politiques ont fait le choix de ne pas mener une bataille des idées, mais de courtoisie. Au contraire, je mène la bataille des idées et du terrain face à la candidate PS et celui d’En marche, deux parachutes !

Si vous êtes élu, serez-vous favorable pour former un groupe parlementaire  avec des élus d’autres partis, qu’ils soient de LR, du PCD, de DLF, du FN… ?

Tous les élus défendant la notion du bien commun et du bon sens seront les bienvenus pour former un groupe parlementaire, mais cela ne veut pas dire renier son identité politique ou être absorbé.

Législatives à Vannes : le CNIP soutient Cédric de Lagarde

Posted:

Lu dans Le Télégramme :

Capture d’écran 2017-05-30 à 19.01.56

Cédric de Lagarde est également soutenu par le PCD. Retrouvez notre entretien ici.

Mon Cœur immaculé sera ton refuge

Posted:

1504971_C10_Pantone3155-1°-themeC’est le thème du pèlerinage de Chartres à Paris (FSSPX) qui se déroulera ce WE de Pentecôte, à la lumière des enseignements des messages délivrés par la Vierge Marie en 1917 aux trois enfants de Fatima (Lucie, François et Jacinthe). Le lundi de Pentecôte, à l’arrivée dans Paris, une grande procession se dirigera depuis le Carrefour des Cascades du Bois de Boulogne jusqu’à la place Vauban où sera célébrée la messe de clôture du pèlerinage.

A la suite de plus d’une centaine de prêtres, religieux et séminaristes, plusieurs milliers de pèlerins venus de toutes les régions de France, de toute l’Europe, mais aussi des Etats-Unis, du Mexique, des Philippines, du Japon… formeront cette imposante procession qui traversera l’ouest parisien du Bois de Boulogne (14h), en passant par La Muette (14h30), le Trocadéro (14h50), le Pont d’Iéna (15h10) et l’avenue de La Bourdonnais (15h40), jusqu’à la Place Vauban (16h). 

Programme :

Samedi 3 juin (40 km)

7 h 45 :       Messe derrière la cathédrale de Chartres, dans les jardins de l’évêché, célébrée par l’abbé Bertrand Labouche

Dimanche 4 juin (36 km)

18 h 00 :     Messe pontificale célébrée par Mgr Alfonso de Galarreta, au Bivouac Saint-Vincent-de-Paul sur la commune de Villepreux, ferme du Val Joyeux

Lundi 5 juin (27 km)

12 h 00 :     Déjeuner au Bois de Boulogne, Porte de l’Hippodrome

14 h 00 :     Entrée du pèlerinage dans Paris, Porte de la Muette, en procession dès le Carrefour des Cascades (Bois de Boulogne)

16 h 30 :     Messe solennelle sur la place Vauban, derrière l’Hôtel des Invalides, face à la cathédrale Saint-Louis des Invalides, célébrée par l’abbé Christian Bouchacourt

Connaissez-vous le « programme Maastricht III » ?

Posted:

Yves Daoudal nous parle de cette horreur :

« Les Journées de l’Agence de la biomédecine ont eu lieu les 18 et 19 mai derniers à Paris. L’un des colloques portait sur le prélèvement d’organes selon le « programme Maastricht III », qui consiste à provoquer l’arrêt cardiaque du patient en supprimant les soins afin de prélever des organes dès le dernier battement.

Cela se fait en France depuis 2014, aujourd’hui sur 9 sites. Et cette technique permet naturellement de prélever davantage d’organes, et de meilleure qualité, puisqu’on sait exactement quand on va tuer le donneur et que donc tout sera prêt à la seconde même…

Il est sidérant de voir des médecins parler de tout cela comme s’il s’agissait de techniques parfaitement neutres. Mais le comble de la perversion est quand ils examinent l’une des conditions de « Maastricht III » : l’agonie ne doit pas avoir duré plus de trois heures. Il faut donc raccourcir l’agonie, et faire qu’elle se passe dans les meilleures conditions pour le patient afin que ses organes ne souffrent pas… »

François Billot de Lochner (soutenu par le PCD) explique le sens de sa candidature

Posted:

L’ancien médecin, qui a tenté de faire mourir Vincent Lambert, se rallie à En Marche

Posted:

Éric Kariger, ancien membre du PCD, fut un temps candidat à l’investiture des Républicains pour les législatives sur la première circonscription de la Marne. Il a finalement renoncé et soutient la candidature de Gérard Chemla, qui se revendique de la majorité présidentielle, sans en avoir l’investiture. Pour Éric Kariger,

« voter Gérard Chemla, c’est faire le choix de l’audace et du talent ; c’est faire un choix cohérent avec le message envoyé par nos concitoyens lors de l’élection présidentielle. C’est faire le choix des valeurs libérales, sociales et humanistes que nous défendons… C’est offrir à notre Président de la république une majorité nécessaire pour conduire les réformes que notre pays a besoin. Mais c’est aussi un soutien tout personnel à un homme de grande valeur qui a toujours privilégié ses valeurs éthiques à toute autre considération. »

Ses valeurs éthiques ? A coups de seringues ?

Au FN, Florian Philippot s’exerce au putsch. Avec succès

Posted:

C’est raconté dans Minute :

Capture d’écran 2017-05-30 à 19.22.55« […] Le 15 mai dernier, Nicolas Bay, secrétaire général du FN, présente à la presse, au siège du parti, à Nanterre, les candidats officiellement investis par le parti. Parmi eux figure la candidate qui portera les couleurs du FN dans la 4e circonscription de Saône et Loire, Nathalie Szych. Quasiment au même moment, la grande copine de Florian Philippot, Sophie Montel, présidente du groupe FN-Les Patriotes en Bourgogne–Franche-Comté et vice-présidente des Patriotes, l’association nouvellement créée par Philippot, annonce à Nathalie Szych… qu’elle ne sera pas candidate ! Et Philippot s’offre le plaisir d’annoncer à la presse locale que le candidat sur la 4e circonscription sera Maxime Thiébaut, vice-président des Patriotes lui aussi et transfuge de Debout La France dont il était responsable régional. Pour enfoncer le clou et rendre la décision publiquement irrévocable, il annonce de surcroît sa présence à un meeting en Saône et Loire pour soutenir l’ensemble des candidats.

Nicolas Bay s’est-il trompé ? Evidemment pas. Dans la liste des candidats établie par le secrétariat national aux élections, c’est bien le nom de Nathalie Szych qui apparaît. Et pour cause : elle a été dûment désignée par la commission nationale d’investiture – dans laquelle siège d’ailleurs… Sophie Montel. Nathalie Szych est furieuse et Nicolas Dupont-Aignan encore plus. Maxime Thiébaut était le directeur adjoint de cabinet du président de Debout la France et nul n’a pris la peine de le prévenir qu’il passait au FN – du moins chez Les Patriotes, ce qui n’est pas forcément la même chose –, ni qu’il allait être candidat aux législatives. Moyennant quoi Dupont-Aignan, qui en a déjà découvert beaucoup sur le fonctionnement du FN mais n’est pas au bout de ses surprises, n’imaginant pas qu’un tel acte puisse être le fruit d’une décision isolée, prend son téléphone, appelle Marine Le Pen et l’accuse de duplicité. Ambiance…

Très logiquement, c’est au tour de Marine Le Pen d’être furieuse. Du passage en force de son vice-président et de ses conséquences pour l’alliance FN-DLF aux législatives. Elle demande aux équipes de Nicolas Bay de veiller à ce que la candidature de Nathalie Szych soit bien déposée en préfecture et exige de Philippot qu’il bloque la candidature « flibustière ». S’en suit une réunion… surréaliste, qui va prendre les allures de commission nationale d’investiture extraordinaire – dans tous les sens du terme. Alors que plusieurs participants reprochent vertement son comportement à Florian Philippot, Marine Le Pen, nous assure un participant, « ne parvient pas à soutenir son regard » ni à s’associer aux reproches. « Elle a préféré se défouler sur Sophie Montel, qui bien entendu n’avait pas agi de son propre chef. » « On a été estomaqués », ajoute cette source qui tient à préserver son anonymat. Car en fait, cette fausse CNI – il faudrait, pour qu’elle soit valable, que Jean-Marie Le Pen y soit convoqué – a accouché de la décision… de faire riper Nathalie Szych sur une circonscription voisine et de confirmer le coup de force du tandem Philippot-Montel ! Il y en a tout de même qui font de la résistance passive car, au 29 mai, le site tout à fait officiel fnlegislatives.fr, « portail national FN des élections législatives », où l’éditorial est signé par Nicolas Bay, donnait toujours Nathalie Szych candidate sur la 4e de Saône-et-Loire et ignorait l’existence de ce Maxime Thiébaut.

Il n’empêche : le pu-putsch a réussi, les apparences sont presque sauves et Philippot peut réserver ses billets de train pour aller passer ses journées avec son nouveau camarade de jeux Maxime Thiébaut plutôt que de s’occuper de sa circonscription de Forbach. Ainsi la semaine dernière étaient-ils tous deux, chaperonnés par Sophie Montel qui semblait s’amuser comme une folle et en compagnie de quelques autres candidats philippotistes aux législatives dans des secteurs évidemment favorables, à la Foire comtoise de Besançon.

Quant à l’association Les Patriotes, lors de cette même réunion de crise, Marine Le Pen a tout de même demandé à Florian Philippot de s’abstenir de toute nouvelle initiative à ce sujet. Message reçu… zéro sur cinq. Dès le lendemain, Philippot lui-même communiquait publiquement un message détaillant les modalités d’adhésion à son association. Moralité : Florian Philippot aura réussi, en l’espace de quelques jours et grâce à un de ces bras de fer dont il a l’habitude, à violer le fonctionnement officiel des instances de son parti, prendre le risque d’une crise au sommet pour placer un ami très proche qui lui devra tout, affaiblir l’alliance historique avec Debout La France et imposer sa loi, une fois de plus, à Marine Le Pen ! […] »

En attendant de lui prendre la place. Il ne faut pas se leurrer.

Les représentants religieux, des lobbyistes à ficher

Posted:

Discuté par les parlementaires en fin d’année dernière, le registre des lobbyistes verra bien le jour le 1er juillet. Mesure emblématique de la loi Sapin 2, il est censé permettre de mieux encadrer les pratiques de lobbying à destination de ceux qui font la loi. Le répertoire sera rendu public en ligne et les informations relatives aux actions de lobbying resteront publiques pendant une durée de cinq ans.

Les lobbyistes qui souhaitent rencontrer des ministres et leur cabinet, des parlementaires et leurs collaborateurs, certains hauts fonctionnaires et élus locaux sont tenus de s’y enregistrer : identité et celle du tiers pour lequel ils font du lobbying, champ de leurs activités de lobbying (actions mises en place, décisions politiques visées et montant des dépenses consacrées au lobbying pour l’année écoulée).

Le nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, s’est engagé à élargir le registre de déclaration d’intérêts de l’Assemblée nationale aux partenaires sociaux et aux représentants religieux.

Et les franc-maçons, seront-ils fichés ?

 

 

 

 


 

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s