La voie de l’épée:Ministre désarmée

 

 

 

La voie de l’épée

 

La voie de l’épée

Ministre désarmée

Posted: 17 May 2017 02:32 PM PDT

Le ministère de la Défense, ou désormais des Armées, est un ministère particulier sous la Ve République. Le chef des armées est le Président de la République et c’est lui qui décide des engagements militaires, conseillé par son chef d’état-major particulier et le chef d’état-major des armées, le chef de soldats. De fait, le ministre se retrouve normalement cantonné à la gestion organique du ministère. Cela reste un poste prestigieux car régalien mais il offre peu d’occasions de briller lorsqu’on a des ambitions. De grands serviteurs de l’Etat comme Pierre Messmer et Michel Debré l’ont occupé de 1958 à 1969, à une époque de profonde transformation de la fin de la guerre d’Algérie à la mise en place du nouveau modèle de forces. Et puis on a commencé à « euphémiser » les choses, le ministère des armées est devenu de la « défense » en 1974 un peu avant que l’Ecole de guerre ne devienne un Collège de défense. Le poste a surtout été proposé soit à des techniciens, comme André Giraud en 1986 remarquable dans ce rôle, soit à des fidèles discrets que l’on veut récompenser.

Cet équilibre peut cependant être rompu. Par le Président lui-même qui peut déléguer une partie de ses pouvoirs au ministre, comme cela a été le cas avec Jean-Yves le Drian, à la manœuvre dans les opérations, en contraste flagrant avec les ministres précédents invisibles pendant les guerres. Il peut tenter d’être rompu aussi par le ministre lorsque celui-ci (ou celle-ci notamment) se sent à l’étroit et dans l’impossibilité de montrer son excellence aux futurs électeurs. Exister semble alors ne pouvoir se faire qu’au détriment des militaires et notamment du chef d’état-major des armées dont on va s’efforcer de réduire le périmètre. Il y a quelques années on a même vu certains ministres (et les cabinets) ne pas hésiter à alimenter la presse d’informations destinées à montrer que la guerre était vraiment une chose trop sérieuse pour être confiée aux militaires plutôt qu’à eux.

La difficulté n’est pas seulement interne au ministère. Il faut lutter, c’est traditionnel, contre Bercy pour qui le « Mindef » est un « poulet rôti ». Il faut lutter aussi, lorsqu’on a la direction des opérations, avec le ministre des affaires étrangères. Une opération extérieure est à la fois une opération militaire et un acte de politique étrangère. Il est donc commun d’avoir à rivaliser avec le ministre des affaires étrangères lorsqu’il faut partager les lauriers, comme au Mali en 2013, et de se retrouver beaucoup plus seul lorsque les choses sont plus délicates, comme en République centrafricaine. Depuis peu, l’opération Sentinelle, excellent moyen d’être visible sans risque d’échec puisqu’il n’y a pas de risque de succès non plus, est l’occasion d’une autre lutte de périmètre contre le ministre de l’Intérieur.

Il faut donc souhaiter bonne chance et bon courage à la nouvelle Ministre des Armées, que rien ne préparait à ce poste, et qui se retrouve dans le même gouvernement que son prédécesseur, placée à la tête des affaires étrangères après avoir géré les opérations extérieures pendant cinq ans. Le retour à l’ancienne appellation (on parlait autrefois de « ministre désarmée ») signifie sans doute aussi un retour à l’ancienne pratique de gestion organique. Ce n’est pas forcément inutile, les opérations et les exportations c’est bien mais la résolution de la désorganisation des armées depuis dix ans, sans même parler de la crise de financement vieille de vingt-cinq ans, fait aussi partie de la fiche de tâche. Le chantier est suffisamment vaste pour faire œuvre utile et méritoire.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s