Schäuble est d’accord avec Macron pour vous violer (B. Bertez)- Olivier Demeulenaere

Schäuble est d’accord avec Macron pour vous violer (B. Bertez)
Olivier Demeulenaere

« Le cynisme de Schäuble ne se cache même plus. Il est maître, il impose et il dispose.

Dans une interview donnée au journal italien La Repubblica, il ose dire et donc faire écrire : Macron et moi sommes d’accord, il y a deux moyens de renforcer l’Eurozone, le premier est de changer les Traités, le second est de le faire de façon pragmatique, au niveau inter-gouvernemental.

Vous avez compris donc : on peut le faire de façon claire, publique, politique et démocratique en faisant voter le peuple souverain ou bien le faire de façon subreptice, sournoise, pragmatique donc en faisant des tripatouillages entre les gouvernements.

Qu’est-ce que vous préférez, vous ?

Notez bien ci dessous ce que dit Schäuble et ceci permet de mesurer l’importance de l’usage de la Novlangue, c’est à dire de circonlocutions qui masquent la réalité : Schäuble reconnaît que pour changer les Traités, il faudrait consulter les peuples voire, faire des référendums. Cette réalité est connue de tout le monde, la réponse au référendum pour modifier les Traités serait « Non »; mais Schäuble ne dit pas cela, il ne dit pas que les peuples refuseraient, il évite de dire que les peuples diraient « non », il dit , « ce ne serait pas réaliste de le faire ». La réponse négative des peuples n’intéresse pas Schäuble car il est acquis au fait que l’on va les violer, Schäuble n’est intéressé qu’à trouver un moyen réaliste de les violer.

Je soutiens que confrontés à pareille scélératesse, les peuples ont le droit de refuser, de s’élever et d’utiliser tous les moyens à leur disposition, symétriquement à ce que font les élites. La Constitution est claire, le Président doit garantir l’indépendance nationale.

« German Finance Minister Wolfgang Schäuble told Italian daily La Repubblica, “President Macron and I totally agree on this : there are two ways to strengthen the Eurozone – change the treaties or do it with pragmatism, inter-governmentally. Treaty changes require unanimity and the ratification in national parliaments, or in some countries even a referendum. Given this is not realistic at the moment, we must try and move forward with the existing tools. »

Bruno Bertez, le 12 mai 2017

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s