Metamag :Petit conte moral post électoral : recette de la purée Macron

Metamag
Petit conte moral post électoral : recette de la purée Macron
Accueil » Des idées et des hommes » Petit conte moral post électoral : recette de la purée Macron
Presse Puree
Petit conte moral post électoral : recette de la purée Macron

12 mai 2017 0 commentaire
Télécharger en PDF et imprimer
Email

Yves-Marie Laulan, Président de l’Institut de géopolitique des Populations ♦

Comment perdre une élection imperdable ( par la droite « la plus bête du monde » naturellement) …….
et gagner une élection perdue d’avance (au profit de la gauche « fut fut »)

La recette est simplissime. Vous devez vous munir d’un aimable jeu de société , à savoir un jeu de pétanque pratiqué par tous les retraités encore ingambes et d’un simple instrument ménager, un presse purée , dont dispose toutes les ménagères avisées.

Premier temps, il faut éliminer d’entrée de jeu un de vos concurrents dont tous les sondages prédisent la victoire, celui dont la boule se trouve tout près du cochonnet électoral , l’Elysée, après un premier lancé.
Le joueur doit alors lancer sa boule pour qu’elle frappe en plein milieu celle de son adversaire de façon à la projeter au loin et prendre sa place proche du cochonnet électoral.
C’est ce que fait la gauche de façon magistrale en révélant via le Canard Enchainé les turpitudes, réelles ou supposées, de François Fillon. C’est chose faite avec un petit coup de pouce d’une magistrature toujours prompte à voler au secours de la gauche pour s’assurer que la boule ne s’égare pas et suit bien le tracé voulu.
Et voilà le candidat François Fillon, tout déconfit , mis hors de combat et disqualifié dès premier tour.
Mais la partie n’est pas encore jouée . Reste le

Deuxième temps. C’est là que le presse purée rentre en jeu.
Chacun sait d’un presse purée se compose d’un cylindre avec un piston à une extrémité et un grille métallique percée de trous ou un crible, à l’autre . C’est par là que doit sortir la purée, en l’occurrence les bulletins de vote porteurs de la victoire à l’élection présidentielle.
Le cuisinier , enfin un des deux candidats émergés vainqueur du premier tour, se saisit du presse purée dans lequel il introduit délicatement des patates toutes chaudes , bien cuites, en l’occurrence les électeurs de la droite , tout encore meurtris du mauvais coup dont ils ont été les victimes.
Puis il appuie fermement sur le piston qui pousse les malheureuses patates inexorablement vers la grille de l’autre extrémité, que l’appellera, pour la commodité de la démonstration, le Front National.
Le piston fait son œuvre et refoule les patates infortunées , qui ne peuvent absolument pas se libérer, prisonnières qu’elles sont du presse purée, vers leur destin.
Les voilà donc qui s’écrasent contre la grille Front National auquel elles ne peuvent s’échapper qu’en acceptant, en gémissant bien sûr, de se faire mouliner par le presse purée, impitoyable, en minces rubans fragiles, pour se transformer en une onctueuse et appétissante purée Macron.

Et voilà . Le tour est joué . Il fallait y penser.

Il n’y a qu’à servir chaud tout en proclamant haut et fort la nécessité d’ un grand rassemblement national pour déguster une victoire bien méritée pendant 5 années.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s