Fondation Napoléon:Napoléon, le temps, l’histoire- Et Varia

Napoléon, le temps, l’histoire…
Dans la nuit du 25 au 26 mars prochain, le temps économique va s’imposer à nous : à 2 heures du matin il s’agira de passer en une fraction de seconde à 3 heures et de voir disparaître une heure de notre vie sur l’autel des économies d’énergie, en ajustant les horaires d’activité aux horaires d’ensoleillement. Tous largement « connectés », ce changement se fera sans action de notre part.
À l’heure où l’usage des portables ou smartphones a remisé celui des horloges et autres toquantes, la montre à tact se révèle être une merveille d’invention conçue puis commercialisée par Abraham-Louis Breguet à partir de 1799, une mécanique au service du temps personnel et du temps social : tactile, elle permettait de mesurer discrètement un temps intime, et objet de tact, de rester dans la discrétion et la bienséance en n’ayant pas à l’exhiber pour signifier ennui ou impatience à son interlocuteur.
La Révolution française s’était emparée, elle, du temps politique, en imposant le 4 frimaire an II (24 novembre 1793) un nouveau calendrier, républicain, destiné à remplacer le calendrier grégorien : année découpée en douze mois de trente jours chacun, plus six jours ajoutés en fin d’année, chaque mois découpé en trois décades, mois et jours renommés… Les Français ne le regretteront guère lorsque Napoléon Ier l’abolira : retour aux frimas de janvier dès le 1er jour de 1806. Une autre réforme républicaine fondamentale modifia aussi la division du jour qui devint décimal : un jour comportait dix heures, une heure cent minutes, une minute cent secondes. Abandonnée dès le 18 germinal an III (7 avril 1795), elle laissa d’étonnantes pendules squelette à doubles cadrans, l’un à divisions duodécimales, l’autre à divisions décimales.
Autre temps politique, celui de la propagande napoléonienne : dans le portrait de Napoléon Ier dans son cabinet des Tuileries, peint par David en 1811, l’horloge marquant 4 heures de la nuit dans la lueur des bougies est le témoin essentiel d’une nuit passée à travailler aux réformes, glorifiant le chef d’État et législateur.
Sur une cheminée ou un bureau, une pendule arrêtée à 17h49 par une main nostalgique, bonapartiste… 5 mai 1821, 17h49, la mort de Napoléon ouvrit à jamais le Temps de la légende.

Irène Delage
Chef du service Documentation
et Communication numérique
Objet du mois
Montre à tact de Jérôme Bonaparte
Outre une lecture traditionnelle en ouvrant le boîtier, les montres à tact permettent de lire l’heure dans l’obscurité grâce à une flèche placée sur le couvercle et dirigée vers vingt-quatre boutons de touches, douze gros boutons pour les heures et douze petits boutons pour les demi-heures, répartis tout autour de ce cadran. Le modèle du roi Jérôme est particulièrement luxueux, avec des boutons de touche en diamants et perles.
Découvrir l’objet
Cercle d’études de la Fondation Napoléon
Conférence, « Le sénateur Humbert, du Palais du Luxembourg au conseil de guerre »
Pour la prochaine conférence du Cercle d’études de la Fondation Napoléon, ouverture des inscriptions le mercredi 29 mars 2017 : Michel Maigret évoquera « Le sénateur Humbert, du Palais du Luxembourg au conseil de guerre », le 4 avril 2017 à 18h, salle Gourgaud à la Fondation Napoléon.
En savoir +
Programme de printemps 2017, du 18 avril au 27 juin
10 conférences dont 4 suivies de dédicaces d’ouvrages : Étude du style artistique officiel de Napoléon III, Rapport de Napoléon, à la médecine et aux médecins, Mise en miroir de la politique sociale des deux Napoléon, et bien d’autres sujets encore…
Les conférences sont gratuites, ouvertes à tous, mais nécessitent une inscription préalable obligatoire.
Programme et info inscription
Actualités
Colloque > Du sociétal au social sous les deux Empires

Les 5 et 6 avril 2017 se tiendra à l’École du Val-de-Grâce à Paris le colloque : « Du sociétal au social sous les deux empires » organisé par le Souvenir napoléonien, en partenariat avec la Fondation Napoléon.
Au cours de ces deux journées, 19 intervenants présenteront l’évolution de la société dans les domaines aussi variés que la santé, l’assistance, l’urbanisme, le commerce, l’argent, les arts, la condition féminine, le milieu ouvrier, la religion, ou encore la politique agricole de Napoléon III (ill. Les glaneuses, Jean-François Millet, 1857 © RMN-Orsay)
Programme et inscription (jusqu’au 30 mars)
Expo > Dessiner l’or et l’argent. Odiot orfèvre (1850-1863)
Jean-Baptiste-Claude Odiot a édifié, au cours du premier quart du XIXe siècle, la maison d’orfèvrerie française la plus prospère et la plus fréquentée par toutes les cours européennes. Parmi ses chefs-d’œuvre, de somptueux services pour la table et des ensembles prestigieux, comme la toilette de l’impératrice Marie-Louise et le berceau du Roi de Rome.
Musée des Arts décoratifs (fin le 7 mai 2017)
Découvrir le berceau du Roi de Rome
Éphéméride > 25 mars 1867 : disparition de Jacques Ignace Hittorff, architecte

Architecte d’origine rhénane né en 1792, Jacques Ignace Hittorff fut sollicité de nombreuses fois par le pouvoir, notamment pour l’aménagement de la place de la Concorde après l’installation de l’Obélisque (1836-1846), puis des Champs-Élysées (1838-1841), la construction du Cirque d’hiver (boulevard des Filles du Calvaire, 1852), de la Fondation Eugène-Napoléon (faubourg Saint-Antoine, 1853-1857), et de la gare du Nord (1861-1866).
– Un Allemand à Paris au XIXe siècle : J. I. Hittorff, archéologue, architecte et urbaniste, par Pierre Lavedan
– Éléments biographiques et étude critique sur le site de l’Institut national d’Histoire de l’Art
– Présentation de la gare du Nord sur le site de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine
– Présentation de la fondation Eugène-Napoléon, dans Napoleonica.La Revue
Presse > Napoléon III Magazine n°38 : à la Une : l’intervention en Syrie
Un an après la campagne d’Italie qui avait permis au roi du Piémont-Sardaigne Victor-Emmanuel d’entamer le processus d’unité du pays, Napoléon III décida de former un corps expéditionnaire pour venir en aide aux chrétiens d’Orient.
Autres sujets : Les compagnies de discipline ; Le prince Stirbey et la politique roumaine ; Les transformations de Lyon
Sommaire complet et commande du n° 38
Ressources en ligne
Article > La réforme judiciaire de l’an VIII,
par Marie-Edith de Freslon de La Freslonnière

Un mois jour pour jour après la promulgation de la loi sur l’organisation administrative de la France, la loi du 27 ventôse an VIII (18 mars 1800) réorganise les institutions judiciaires. Cette loi entend rationaliser l’organisation des tribunaux et mettre fin au désordre engendré par la Révolution (juridictions mal définies, élection des juges, …).
Lire la synthèse
En bref

Lien erroné dans la Lettre d’info précédente : Reportage de 16 min. sur Sainte-Hélène par France 24 : Visionner
Ajaccio : Application Napoléon disponible, un atout culturel en trois langues (français, anglais, corse). Lire

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s