Nice Provence Info : L’intervention de Christian Estrosi lors du meeting de François Fillon à Nice hier au Palais Nikaia est le reflet du niveau du débat politique actuel en France. Celui-ci s’est réclamé haut et fort du « gaullisme »

Nice Provence Info

L’intervention de Christian Estrosi lors du meeting de François Fillon à Nice hier au Palais Nikaia est le reflet du niveau du débat politique actuel en France. Celui-ci s’est réclamé haut et fort du « gaullisme », alors qu’on se demande bien ce qui peut encore le faire tenir de tels propos.

Arrivé sur scène, Estrosi se fait huer une seconde fois #FillonNice pic.twitter.com/XyS6am3TAt

— David Perrotin (@davidperrotin) 17 avril 2017

En quoi Estrosi est-il gaulliste ? C’est probablement parce-que cela ne veut plus rien dire du tout et que tout le monde se réclame à présent du gaullisme qu’Estrosi peut aussi le faire. Ce sont peut-être les trahisons dont il est coutumier qui lui fait dire qu’il est proche du « grand homme ». Toujours sous la houlette des sifflets et des colibets face à un public qui ne lui est plus acquis comme avant la virevolte des élections régionales de décembre 2015, Christian Estrosi a franchi toutes les bornes de la décence politique en dépassant le point Godwin à un tel niveau que cela en devient caricatural. Qu’Estrosi se fasse siffler à Toulon, passe encore. Mais pas à Nice ! Sur ses terres ! À cours d’arguments, Estrosi a lancé l’arme nucléaire : la référence à la Shoah.

Je veux dénoncer ceux qui à #FillonNice ont sifflé les élus de leur famille, la Shoah et ont eu ces comportements à l’égard des journalistes https://t.co/gktlCexmG5

— Christian Estrosi (@cestrosi) 17 avril 2017

Critiquer Estrosi, c’est dénoncer la Shoah. Ne cherchez pas à comprendre, c’est ainsi. Emmanuel Macron nous avait bien fait le coup : rappeler sa carrière d’associé à la banque Rothschild, c’est faire le jeu de l’extrême droite (voir notre article Macron donne une leçon d’autocensure à la presse). Mais avec Estrosi, fini les subtilités dialectiques apprises à l’ENA. L’argument est grotesque et montre le niveau politique atteint par le président de Région après 35 ans de vie politique. On est dans le basique : soit on est avec lui, soit on est antisémite.

Massimo Luce

Nice Provence Info est un média indépendant de réinformation traitant de l’actualité régionale, de Menton à Toulon, sans concession.
Vous souhaitez participer à ce mouvement en proposant vos articles de réinformation locale dans tous les domaines :
prenez contact avec nous.
Contact | Qui sommes-nous ? | Rédaction | Mentions légales

Advertisements
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s