Olivier Demeulenaere:Quand la Commission européenne prétend ne pas dicter sa politique économique à la France…

Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

Quand la Commission européenne prétend ne pas dicter sa politique économique à la France…
Publié le 5 avril 2017 par Olivier Demeulenaere

Il y a un an, l’Union européenne assumait : Oui, la loi El Khomri, c’est elle… Aujourd’hui, en pleine campagne présidentielle française, où les critiques fusent de toutes parts contre les diktats de Bruxelles, elle fait profil bas et prétend ne rien « dicter » ni « décider » du tout en application des traités… Gros mensonge, évidemment ! Mais Jean-Claude Juncker n’a-t-il pas déclaré, outre qu’« il n’y a pas de choix démocratique contre les traités européens »… que « quand ça devient important, vous devez mentir » ? OD

« Avant de lire plus avant mon commentaire, commencez par lire le texte de la Commission [ici].

Alors où est l’anguille sous roche dans cet article de la Commission Européenne ? Et bien, c’est simple : par son titre « Bruxelles dicte sa politique économique à la France. Vraiment ? » et les explications qui suivent, elle fait croire aux Français que ce sont les États qui décideraient des grandes orientations de politique économiques (GOPÉ), mais le hic, c’est le passage suivant :

« Il s’agit bien de recommandations et non pas d’obligations. Certes on fixe des objectifs, mais les États membres sont libres de choisir les moyens d’y parvenir. Bruxelles ne «dicte» donc pas sa politique économique aux États membres ! »

Un monument de désinformation ! Dans la même phrase, les manipulateurs pervers qui ont écrit ce texte nient que ce soient des obligations et, en même temps, affirment que :

« Certes on fixe des objectifs, mais les États membres sont libres de choisir les moyens d’y parvenir.«

Dit autrement, ce sont des objectifs à atteindre (impérativement puisqu’ils sont fixés) mais les États sont libres de choisir les moyens de parvenir à ces objectifs obligés. Ce ne sont pas les objectifs qui sont libres, mais seulement les moyens d’y parvenir. Donc c’est obligatoire ! Quel foutage de gueule ! De l’enfumage…

.

.

?

Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

Advertisements
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s