Le Salon Beige: 21 nouveaux articles : Vannes : cours d’arabe et de turc (mais pas de breton) à l’école

Le Salon Beige: 21 nouveaux articles

Vannes : cours d’arabe et de turc (mais pas de breton) à l’école
Sous la pression de Macron, LCI supprime le replay de l’émission « La Médiasphère »
En finir avec « le genre », ce «cache-sexe» contemporain!
Cardinal Turkson : « L’immigration c’est comme l’eau qui coule du robinet : il ne faut pas seulement essuyer, mais fermer le robinet »
Avortement : un monde est en train de mourir
« Nous souhaitons fermer la porte au droit à l’enfant »
Le pape autorise la FSSPX à célébrer les mariages
29 avril : colloque du CEP sur la démocratie
Prenez le temps de réaliser un bilan de vos compétences à la lumière de votre Foi
8 avril : Portes Ouvertes Saintes Cécile et Philomène (près d’Annecy)
Versailles : Saint Joseph des Lys crée une classe de 6ème de filles
Pourquoi les «alter-mondialistes» se trompent et les populistes…ont raison !
8 avril : Pèlerinage pour hommes de Laval à Montourtier
Ostension de la Sainte Tunique à Argenteuil
Alerte populisme : un gouvernement ose interroger le peuple
Prêtres sous la Terreur
Montpellier : La Manif Pour Tous fait l’union des droites
Croissance inquiétante de formes d’intolérance et d’épisode de discriminations vis-à-vis des chrétiens en Europe
Chasse à la crèche : la Ville de Béziers condamnée
Au-delà des programmes, on attend d’un Chef d’État une capacité à diriger et à faire face à l’imprévu

C’est arrivé un 5 avril…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

le 5 avril 1058 : élection du pape Benoit X.

Benoit X renonce à sa fonction en 1059.

le 5 avril 1214 : Jean sans Terre est à Angoulême et semble retourner à La Rochelle pour entraîner l’ost de Philippe Auguste vers le sud.

En février Jean Sans Terre a débarqué à La Rochelle avec 15 000 hommes; Les armées royales sont prises entre deux fronts. A l’ouest, le fils héritier du Trône, Louis, qui tient le Poitou, résiste à la menace anglaise. Les Anglais vont d’ailleurs essuyer en juillet la défaite de la Roche aux Moines.

le 5 avril 1417 : mort prématurée du Dauphin, le futur Charles VII lui succède.

Charles VI « le Bien-Aimé », que les historiens de la III république vont nommer Charles VI «le Fou », a eu 12 enfants d’Isabeau de Bavière. Jean de France est leur quatrième fils et troisième Dauphin. En 1415, il devient Dauphin à la mort de Louis de Guyenne. Selon certains, il aurait été, soit empoisonné par les Armagnacs, soit victime d’un abcès à la tête.

le 5 avril 1419 : décès de saint Vincent Ferrier, prêtre dominicain espagnol.

Né à Valence en Espagne, il meurt le 5 avril 1419 à Vannes en France, ayant été appelé en Bretagne en 1418 par Jean V, duc de Bretagne.

Prédicateur populaire, il sillonne la France, l’Italie et la Suisse. Les foules le suivent. Il les exhorte à se convertir, prêchant la fin du monde et le retour du Christ tous proches. Son message est partout le même :

« Convertissez-vous ! Dieu m’envoie vous dire qu’il va frapper le monde ! Je suis l’ange annoncé par l’Apocalypse, celui qui doit précéder l’Antéchrist ».

Saint Vincent Ferrier a prêché la fin du monde pendant vingt ans. Les foules sont si nombreuses que ses prêches se font dehors, et chacun le comprend dans sa langue maternelle. Partout où il est passé, la foi catholique résistera au protestantisme. Il sillonne le duché de Bretagne pendant près de deux ans et revient à Vannes, épuisé, où il meurt. Son corps est inhumé dans la cathédrale de Vannes où l’on y vénère toujours ses reliques. Canonisé en 1455 ou en 1456 par Calixte III, il est fêté le 5 avril.

Tableau du XVIIème siècle « Saint Vincent Ferrier guérit un paralytique » dans la cathédrale Saint-Pierre de Vannes (Morbihan, France)

le 5 avril 1660 : Turenne est nommé maréchal-général.

Fait maréchal de France en 1643, à 32 ans, par la Régente Anne d’Autriche, il est l’un des meilleurs généraux de Louis XIII, puis de Louis XIV. Il est à noter qu’il connaît l’un de ses rares revers militaires en étant vaincu lors de la bataille de Rethel, le 15 décembre 1650, lors de la Fronde quand il lutte pour les Espagnols contre son Roi.

Il meurt au combat à 63 ans, le 27 juillet 1675, (cf. la chronique), tué par un boulet lors de la Bataille de Salzbach. Pleuré par la France entière, le peuple rassemblé sur les routes honore « le bon Monsieur de Turenne » lors du passage du convoi funèbre vers Paris.

A la fin de sa carrière, lors d’une bataille, alors qu’il a reçu les plus grands honneurs, il marmonne avec colère contre lui-même:

« Tu trembles, carcasse, mais tu tremblerais bien davantage si tu savais où je vais te mener ».

Louis XIV accorde à Turenne l’honneur posthume d’être enseveli à la basilique Saint-Denis, avec les Rois de France. Lors du sac de la nécropole des Rois de France, son corps est trouvé dans un très bon état de conservation et est exposé à la foule. Napoléon Bonaparte fait transférer sa dépouille à l’église Saint-Louis des Invalides, nécropole des gloires militaires de la France.

le 5 avril 1669 : la politique familiale ne date pas de Vichy, un édit royal est proclamé en Nouvelle France par Louis XIV.

Cet édit royal cherche à augmenter le nombre de mariages et d’enfants en Nouvelle-France. Louis XIV donne des bonus aux « larges familles ». Ainsi les familles de huit enfants recevront 300 écus et celles de douze, 400 écus. Cette politique nataliste porte fruit puisqu’en 1673, la colonie compte plus de 7 600 habitants alors qu’elle en comptait quelque 3 200 en 1666.

le 5 avril 1693 : création de l’ordre de saint Louis.

L’édit instaurant l’Ordre de Saint Louis, signé par le Roi, est enregistré par le Parlement le 10 avril 1693. Cette récompense est destinée à honorer « la vertu, le mérite et les services rendus avec distinction ». Elle est ouverte à tous les officiers catholiques, quelle que soit leur origine sociale, servant dans l’armée depuis au moins dix ans et s’étant distingués.
Louis XIV est le grand-maître de l’Ordre de Saint Louis ; il en nomme et en promeut les membres. Les titulaires sont répartis en trois classes : celles de grand-croix, de commandeur et de chevalier.

Premier ordre royal ouvert à des officiers roturiers, l’Ordre de Saint Louis est également le premier à récompenser non la naissance, mais la valeur militaire et le mérite, il devient l’ordre le plus populaire de l’Ancien Régime. (Voir la chronique du 9 mai).

Grand Croix de l’Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis

Supprimé par la Convention en octobre 1792, l’Ordre de Saint Louis est rétabli en 1814 par Louis XVIII. Il est définitivement supprimé en 1830 par Louis Philippe, en même temps que les autres ordres royaux.

le 5 avril 1717 : décès de Jean Jouvenet, peintre français.

La Résurrection de Lazare, Musée du Louvre

Jean Baptiste Jouvenet dit « le grand », est né à Rouen à la fin d’avril 1644. Peintre et décorateur des résidences royales il réalise d’importantes œuvres commandées par le Roi : au château de Saint-Germain-en-Laye, à la Galerie des Tuileries, au château de Versailles (peinture murale de la tribune de la nouvelle chapelle royale) et les 12 apôtres du dôme de la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides en 1704.

Un an auparavant, il perd l’usage de la main droit suite à une attaque d’apoplexie, mais réussit à se rendre assez habile de la main gauche pour continuer à peindre : le Magnificat ou l’Innocence poursuivie par le mensonge et cherchant un refuge dans les bras de la Justice et le plafond du Parlement de Rouen par exemple.

Plusieurs de ses œuvres sont exposées au musée du Louvre, notamment la Résurrection de Lazare, ainsi qu’au Musée des Beaux-Arts de Rouen.

Dans la Chapelle du château de Versailles « la descente du Saint-Esprit sur la Vierge et les apôtres », au-dessus de la tribune royale.

le 5 avril 1794: discours de Robespierre à la Convention.

« Législateurs, la trahison voltige encore autour du peuple, elle veut s’élever avec la monarchie. Eh bien ! Elevez-le sur l’échafaud ; représentants du souverain, METTEZ la MORT à l’ordre du jour. »

Ses propositions de lois sont votées à l’unanimité.

le 5 avril 1794 (encore) : exécution de Danton, Desmoulins et de leurs partisans.

Danton, Camille Desmoulins, Hérault de Séchelles et Fabre d’Eglantine sont arrêtés, jugés par un tribunal révolutionnaire puis guillotinés.

le 5 avril 1971 : publication du « Manifeste des 343 ».

Le Nouvel Observateur publie une pétition du MLF, où 343 femmes se vantent d’avoir eu recours à l’avortement, que la loi interdit alors. On trouve les signatures de Simone de Beauvoir, Catherine Deneuve, Jeanne Moreau, Françoise Sagan, Delphine Seyrig…

Ces femmes, et ceux qui les ont manipulées, portent aussi la responsabilité morale des millions de meurtres qui se font depuis la loi Veil de 1975.

Vannes : cours d’arabe et de turc (mais pas de breton) à l’école

Posted:

Lu sur Breizh-info :

« Les élèves de l’école primaire publique de Beaupré La Lande à Vannes pourront apprendre le turc ou l’arabe. Mais pas l’allemand l’espagnol ou encore le breton.

Les élève de cette école se sont vus remettre par l’administration de l’établissement un document de la Direction générale de l’enseignement scolaire à transmettre à leurs parents. Celui-ci propose aux enfants de recevoir « un enseignement optionnel de langue vivante étrangère » ouvert à toutes les familles « quelle que soit leur nationalité ou leur origine ». Une école implantée dans un quartier résidentiel « où il fait bon vivre », selon le quotidien Ouest France. Deux langues seulement sont proposées aux jeunes élèves : l’arabe et le turc. […] »

Sous la pression de Macron, LCI supprime le replay de l’émission « La Médiasphère »

Posted:

L’émission «la Mediasphère» du 3 avril a été retirée du site de la chaîne d’info en continu. En cause : un démontage en règle, par les chroniqueurs, de la communication du candidat d’En marche :

«Télévangéliste», «trou noir» ou «dangereux». Les commentateurs de l’émission la Médiasphère, sur LCI lundi, n’ont pas eu de mots assez durs pour commenter la communication politique d’Emmanuel Macron, aussi qualifié de «neuneu» et de «kiki qui fait de la politique». Pendant vingt minutes, les invités se sont déchaînés sur cette communication selon eux désastreuse, en prenant notamment pour exemple son dernier meeting à Marseille. »

Pour justifier le retrait de cette émission, LCI invoque le risque de procès… La chaîne a finalement expliqué :

«L’émission a créé un certain emballement et deux partis étaient mécontents. La direction de la chaîne a décidé de retirer l’émission.» Quels partis ? «Ceux de Marine Le Pen et d’Emmanuel Macron, qui auront la possibilité de s’exprimer dans l’émission de demain.»

Rien ne permet de penser que le FN, très peu abordé dans l’émission, se soit plaint. Alors ? Vous pouvez revoir cette émission ici :

En finir avec « le genre », ce «cache-sexe» contemporain!

Posted:

Macha et Medvied

«Le « sexe », se réfère uniquement aux caractéristiques biologiques et physiologiques qui différencient les femmes des hommes depuis la conception et tout au long de la vie ;

le « genre » quant à lui, sert à évoquer les rôles qui sont déterminés socialement – après la naissance – les comportements, les activités et les attributs qu’une société considère comme appropriés pour les hommes et les femmes».

Telle est la distinction posée courageusement par Claudine Junien, Professeur de génétique médicale et Peggy Sastre, docteur en philosophie des sciences dans les pages du journal Causeur

Ça pourrait être clair et simple… Deux ordres distincts de justifications, pourquoi devrions-nous les mettre en concurrence?
Pourtant dans le monde réel que nous vivons, en France, il en va ainsi, sous l’impulsion idéologique des orientations européennes et des directives UE.

Ainsi les Français et les Françaises sont éduqués avec en tête l’idée d’une «conception genrée» de la différence homme-femme. Cette différence serait strictement issue d’une construction sociale arriérée ; sous prétexte de parité, on ne doit jamais reconnaitre ou revendiquer une quelconque différence entre les hommes et les femmes. Ceux qui oseraient s’y livrer seraient regardés avec mépris et assimilés à des réacts (comme ces peuplades de Russie arriérées, venant à peine de quitter le stade des ursidés), voire pire des protofascistes de la fachosphère et si catho. en plus, ce qui est l’ultime horreur du parisianisme respectable car on pourrait même les suspecter de sympathie FN. Le gentil E. Macron ,idole de nos média, a promis de délivrer la société de ce bas peuple de looseurs déprimés…. Et surtout aux épreuves de bio du bac, pas de dérapages si vous voulez la mention TB et les grandes écoles à la clef. Pas de zèle scientifique, la génétique dernier cri qui heurte l’idéologie de nos élites ne passera pas…. Le formatage est strict, il s’amorce dès la maternelle. Le genre est un dogme et un combat de société irrévocable.

Merci Causeur de nous donner un article stimulant pour nous faire penser autrement. Il nous nourrit d’arguments scientifiques de poids et nous aide à en finir avec «le genre» cache-sexe des fantasmes eugéniques qui ressurgissent à nouveau en Europe.

En voulant supprimer les femmes, en les niant, on va finir par les enfermer entre qatre murs : dans des fermes pour la procréation, un temps, puis les gazer quand elles deviennent inutiles et quand plus systématiquement le Graal de la procréation asexuée sera au point (1). Le sadisme n’a pas de limite et l’Europe a su s’y révéler des talents jusqu’au-boutistes….Un cauchemar?

L’article de C. Junien et P. Sastre avec arguments, nous alarme sur la négligence dangereuse qu’entraine l’idéologie-dictature du genre. La France si attachée à « genrer » la société et à distiller le genre à l’école et dans la recherche (suivant les exigences UE du programme Recherche Horizon 2020) a accumulé de ce fait un retard scientifique de plus en plus significatif. Les stratégies thérapeutiques préconisées dans les protocoles médicaux sont durablement affectées d’inefficacité et enregistrent des surcoûts accrus par ignorance. Au final les femmes ont plus de réactions allergiques parfois mortelles, faute d’avoir accès à des soins non stéréotypés, seulement adaptés et testés pour les hommes….Le cauchemar aurait déjà commencé !

Voici donc le lien ici, avec cet article de courage, prenant à contre-mot les propos mythiques de Simone de Beauvoir pour les éclairer par le progrès scientifique de notre temps. Et nos bobos progressistes, de réaliser un jour qu’on est toujours l’arriéré de quelqu’un d’autre…

On naît femme, on ne le devient pas
Les femmes payent le prix du déni des différences biologiques

par Claudine Junien et Peggy Sastre, publié le 04 avril 2017 
dans Causeur

Note :

(1) La promesse du progrès réalisé! « L’humain domine la nature », exhortation qui doit être clamée du haut des chaires académiques, à la manière de la prophétesse Françoise Héritier ….J’y ai assisté, vu de mes propres yeux! Effarant, risible?

Image à la une : Photo des personnages principaux du dessin animé russe, Macha et l’ours ; dessin animé qui a conquis le monde et est parmi les videos les plus vues mondialement, ici un lien

Cardinal Turkson : « L’immigration c’est comme l’eau qui coule du robinet : il ne faut pas seulement essuyer, mais fermer le robinet »

Posted:

Unknown-30
Face à l’émigration massive, le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, président du Dicastère au service du développement humain intégral, a plaidé pour la promotion du développement des pays de provenance des migrants, le 30 mars 2017. Présentant au Vatican le Congrès organisé par le dicastère les 3 et 4 avril, sur le thème “Perspectives pour le service du développement humain intégral à 50 ans de Populorum progressio”, le cardinal ghanéen a évoqué la crise actuelle de façon très politiquement incorrecte :

« L’immigration c’est comme l’eau qui coule du robinet : il ne faut pas seulement essuyer, mais fermer le robinet ».

Le cardinal Turkson a estimé que la « préoccupation » des pays d’accueil était due à leur baisse démographique :

« là où il y a plus d’hôtes que d’enfants, il y a toujours une tension ».

Pour donner asile, il faut en effet « une sécurité dans la démographie locale ». D’où aussi la montée des « nationalismes », exprimant « la préoccupation d’un pays d’être englouti par l’arrivée en masse de nouvelles populations ».

Avortement : un monde est en train de mourir

Posted:

Capture d’écran 2017-04-04 à 18.44.27
Tandis que le gouvernement américain annonce qu’il va cesser de financer le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), reversant les 32,5 millions de dollars que les Etats-Unis du FNUAP à d’autres organismes s’occupant de la santé des femmes, les ministres Marisol Touraine et Najat Vallaud-Belkacem rendent « hommage » à Evelyne Sullerot, « co-fondatrice du Planning familial qui permet à tant de femmes d’accéder à leurs droits sexuels et reproductifs », décédée vendredi.

Mais Evelyne Sullerot n’était plus la militante féministe à qui les ministres ont rendu hommage. En 2006, dans son ouvrage, elle retraçait les trois révolutions qui ont bouleversé la famille : la pilule, la libéralisation sexuelle et la découverte de l’ADN. Avec la pilule, la procréation s’est dissociée de la sexualité. La révolution sexuelle au lieu de renforcer le couple, l’a fragilisé : « le culte du plaisir immédiat l’a emporté sur le désir d’avenir et d’accomplissement par les enfants ».

La réflexion sur les conséquences du divorce des parents sur les enfants est en France un sujet tabou. Les résultats des enquêtes, nombreuses en Suède et dans les pays anglo-saxons, ont été minimisés par les « ex-soixante-huitards ». Mme Sullerot rappelle qu’aux séances du Haut Conseil de la population et de la famille, lorsqu’elle parlait des « familles éclatées » on la reprenait : « on dit : familles libérées ».

Selon elle, la révolution génétique va redonner un sens à la filiation mettant ainsi un frein à la revendication du « droit à l’enfant » des femmes célibataires ou des couples homosexuels. La révolution génétique va satisfaire le droit des enfants à « connaître leurs origines », et va réintroduire la fonction paternelle dans la famille.

Sur les débuts du planning familial :

« nous voulions libérer et responsabiliser les femmes, et favoriser l’harmonie dans les couples et la famille ».

Mais elle observe le dérapage du mouvement féministe vers « la guerre des sexes entraînant la négation du couple et l’élimination des pères ». Le mouvement nous « a échappé, les féministes sont allées trop loin, elles se sont construites dans la haine et la victimologie » ne parlant que de leur volonté d’avorter. Pour Evelyne Sullerot, la contraception était « le «remède» contre le «mal» qui était l’avortement. J’étais contre le fait d’en faire un droit ».

Elle regrette que l’avortement soit devenu une « contraception-bis », « un droit à détruire ».

« Nous souhaitons fermer la porte au droit à l’enfant »

Posted:

Matinale Politique avec Madeleine de Jessey (Sens Commun), soutien de François Fillon, ce matin du France Culture :

Le pape autorise la FSSPX à célébrer les mariages

Posted:

Lettre de la Commission Ecclesia Dei aux conférences épiscopales :

Éminence,

Excellence Révérendissime,

Comme vous le savez, différents types de rencontres et d’initiatives sont en cours depuis longtemps pour ramener la Fraternité sacerdotale Saint Pie X dans la pleine communion. Ainsi le Saint-Père a-t-il récemment décidé d’accorder à tous les prêtres de cet institut les pouvoirs de confesser validement les fidèles (Lettre Misericordia et misera, n. 12), de manière à assurer la validité et la licéité du sacrement qu’ils administrent et à ne pas laisser les personnes dans le doute.

Dans la même ligne pastorale, qui veut contribuer à rasséréner la conscience des fidèles, malgré la persistance objective, pour le moment, de la situation canonique d’illégitimité dans laquelle se trouve la Fraternité Saint PieX, le Saint-Père, sur proposition de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et de la Commission Ecclesia Dei, a décidé d’autoriser les Ordinaires du lieu à concéder aussi des permissions pour la célébration de mariages de fidèles qui suivent l’activité pastorale de la Fraternité, selon les modalités suivantes.

Dans la mesure du possible, la délégation de l’Ordinaire pour assister au mariage sera donnée à un prêtre du diocèse (ou du moins à un prêtre pleinement régulier) pour qu’il reçoive le consentement des parties dans le rite du Sacrement qui, dans la liturgie du Vetus ordo, a lieu au début de la Sainte Messe; suivra alors la célébration de la Sainte Messe votive par un prêtre de la Fraternité.

En cas d’impossibilité ou s’il n’existe pas de prêtre du diocèse qui puisse recevoir le consentement des parties, l’Ordinaire peut concéder directement les facultés nécessaires au prêtre de la Fraternité qui célébrera aussi la Sainte Messe, en lui rappelant qu’il a le devoir de faire parvenir au plus vite à la Curie diocésaine la documentation qui atteste la célébration du Sacrement.

Certaine que, de cette façon aussi, on pourra éviter les débats de conscience chez les fidèles qui adhèrent à la FSSPX et les doutes sur la validité du sacrement de mariage, tout en facilitant le chemin vers la pleine régularisation institutionnelle, cette Congrégation sait qu’elle peut compter sur votre collaboration.

Au cours de l’audience du 24 mars 2017 accordée au Cardinal Président soussigné, le Souverain Pontife François a approuvé la présente Lettre et en a ordonné la publication.

Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, 27 mars 2017.

Gerhard Card. L. Müller Président

+ Guido Pozzo Archevêque titulaire de Bagnoregio Secrétaire

Addendum : Communiqué de la Maison générale sur la lettre de la Commission Ecclesia Dei au sujet des mariages des fidèles de la Fraternité Saint-Pie X

« Comme pour les dispositions prises par le pape François accordant la faculté de confesser aux prêtres de la Fraternité Saint-Pie X pour l’Année Sainte (1er septembre 2015), et étendant cette faculté au-delà de l’Année Sainte (20 novembre 2015), la Maison Générale apprend que le Saint-Père a décidé « d’autoriser les Ordinaires du lieu à concéder aussi des permissions pour la célébration de mariages de fidèles qui suivent l’activité pastorale de la Fraternité ». (Lettre de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi du 27 mars 2017, publiée ce 4 avril)

Cette décision du Souverain Pontife prévoit que : « Dans la mesure du possible, la délégation de l’Ordinaire pour assister au mariage sera donnée à un prêtre du diocèse (ou du moins à un prêtre pleinement régulier) pour qu’il reçoive le consentement des parties dans le rite du sacrement qui, dans la liturgie du Vetus ordo, a lieu au début de la Sainte Messe ; suivra alors la célébration de la Sainte Messe votive par un prêtre de la Fraternité. »

Mais elle dispose également que : « En cas d’impossibilité ou s’il n’existe pas de prêtre du diocèse qui puisse recevoir le consentement des parties, l’Ordinaire peut concéder directement les facultés nécessaires au prêtre de la Fraternité qui célébrera aussi la Sainte Messe, en lui rappelant qu’il a le devoir de faire parvenir au plus vite à la Curie diocésaine la documentation qui atteste la célébration du sacrement. »

La Fraternité Saint-Pie X remercie profondément le Saint-Père pour sa sollicitude pastorale, telle qu’elle s’exprime à travers la lettre de la Commission Ecclesia Dei, dans le but de lever « les doutes quant à la validité du sacrement de mariage ». Le pape François veut manifestement que, comme pour les confessions, tous les fidèles qui souhaitent se marier en présence d’un prêtre de la Fraternité Saint-Pie X, puissent le faire sans aucune inquiétude sur la validité du sacrement. Il est à souhaiter que tous les évêques partagent la même sollicitude pastorale.

Les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X s’emploieront fidèlement, comme ils le font depuis leur ordination, à préparer au mariage les futurs époux, selon la doctrine immuable du Christ sur l’unité et l’indissolubilité de cette union (cf. Mt 19, 6), avant de recevoir les consentements dans le rite traditionnel de la Sainte Eglise. »

29 avril : colloque du CEP sur la démocratie

Posted:

Capture d’écran 2017-04-02 à 15.10.45

Prenez le temps de réaliser un bilan de vos compétences à la lumière de votre Foi

Posted:

Capture d’écran 2017-04-03 à 21.27.58
Bilan Ephata – A la veille de l’été envisagez l’avenir ! Prenez le temps de réaliser un bilan de vos compétences à la lumière de votre Foi.

Prochaine session du 29 mai au 2 juin à Flavigny, chez les moines bénédictins de Saint-Joseph de Clairval.

Attention, places limitées ! http://www.bilan-ephata.fr

8 avril : Portes Ouvertes Saintes Cécile et Philomène (près d’Annecy)

Posted:

Portes Ouvertes 2017

Versailles : Saint Joseph des Lys crée une classe de 6ème de filles

Posted:

Capture d’écran 2017-04-03 à 21.10.36
L’école et collège Saint Joseph des Lys à Versailles poursuit sa croissance. A la rentrée prochaine une classe de 6ème de filles viendra rejoindre le primaire et le collège de garçons.

Les familles intéressées par cette nouvelle classe peuvent envoyer un mail à secretariatcollege@stjosephdeslys.fr

Pour mieux connaître Saint Joseph des Lys cliquez ici

Ecole et Collège Saint Joseph des Lys – 38 rue Rémilly – 78000 Versailles – http://www.stjosephdeslys.fr

Pourquoi les «alter-mondialistes» se trompent et les populistes…ont raison !

Posted:

Démondialisation
Ce commentaire s’articule autour du papier de l’économiste Jacques Sapir , Directeur du CEMI-EHESS, ; papier publié dans Russeeurope : Démondialisation et populisme, ici en lien.
«Le Brexit et l’élection de Trump ont démontré que des changements importants étaient en cours». Mais il s’agit encore que de «réponses partielles à des questions globales»(1).

Qu’est-ce que la « mondialisation »/(globalisation) contemporaine?

«Une circulation financières entre les pays, qui non seulement facilite les transferts de capitaux mais ouvre de nouveaux espaces aux crises et permet à certaines entreprises de réaliser leurs profits hors de l’espace où elles produisent (…). Il permet aux dirigeants de l’entreprise de faire pression à la baisse sur les salaires de leurs travailleurs sans compromettre leurs profits, ce qui ne manquerait pas de se produire si le lieu de la production et le lieu de la vente étaient les mêmes ».

Pour une caractérisation de la mondialisation/globalisation en 2 points

l’émancipation des entreprises transnationales des règles étatiques
La crise latente de la démocratie dans chacun de ces Etats en réaction à cette émancipation (2)

La « mondialisation » n’est pas qu’un phénomène économique -et sans alternative-, mais un phénomène global aux conséquences sociales et politiques déterminantes pour les populations.

«C’est ce qui explique, en réaction, la montée de différentes formes de contestation, dont certaines sont « populistes » mais dont toutes sont populaires».

La mondialisation: un défit pour la démocratie

«La démocratie exige la présence d’un « peuple », autrement dit un corps politique défini par des frontières», mais la « mondialisation » rompt l’unité entre la capacité à décider et la responsabilité des décideurs qui acceptent la perte de la souveraineté! »

Réclamer la souveraineté prend progressivement en France la forme d’un combat des « populistes ». Ce point témoigne d’une pathologie propre à notre cadre politique : il existe des formes de collusion au sein des élites politiques, économiques et médiatiques, telles que ces élites deviennent «hors-sol».

«Misère de l’alter-mondialisme»

Le courant « alter-mondialiste » voudrait néanmoins réconcilier la « mondialisation » avec la démocratie dans une perspective internationaliste. Il y a là contradiction fondamentale :

«comment restaurer la démocratie sans définir précisément le « peuple » et sans respecter son identité politique ?» .

On ne peut vouloir la démocratie et son contraire ensemble.

Les divers chantres du gouvernement mondial ne sont pas prêts à accepter que les identités politiques évoluent très lentement, ainsi prônent-ils des méthodes de convergence aux forceps…ouvertement anti-démocratiques. Par positivisme radical, réduire à la simple observation d’une conformité des règles instaurées en traité par des experts est « tyrannus ab exertitio » autrement dit un système tyrannique (3).

Comment se défendre contre la mondialisation ?

Il faut mener des luttes frontales par rapport à des fonctionnements clefs du système, pour informer et contrer la propagande.

Le combat mené contre l’Euro est un exemple de remise en cause d’un symbole monétaire dévastateur économiquement (4).
J’ajouterais aussi comme exemple, le combat contre la marchandisation de l’humain et tout ce qu’elle engendre d’individualisme hédoniste (5).

Le retour à la souveraineté comme principe de libération de la mondialisation peut s’appuyer sous diverses formes de légitimité non exclusives : une avec une composante démocratiques (rassemblement), ou bien une composante bureaucratique (un appareil organisationnel) ou encore une composante charismatiques (un leader porteur d’espoir). A un moment donné de l’histoire, les sensibilités qui se définissent par des modes de légitimité privilégiés entrent en cohérence pour former une identité politique de lutte supérieure aux clivages initiaux. «Le moment souverainiste» si attendu par Jacques Sapir ? (6)

Remettre en cause la dépossession de la souveraineté populaire par les institutions et les grands traités apparues pendant la phase d’expansion de la mondialisation ne veut aucunement dire refuser toute idée de coopération internationale. Comme dans la plus grande partie du reste du monde, la coopération peut être régie par des nations souveraines, suivant les principes du droit international. Dans le cadre d’un monde multipolaire, tel qu’il s’affirme actuellement, les principes de coordination vont tendre à s’imposer face à l’hégémonie de l’exceptionnalisme d’un seul pays.
Il est faux de vouloir fonder la limitation pratique de la souveraineté sur une limitation technique et pratique (7) :

«Les États n’ont pas prétendu pouvoir tout contrôler matériellement, même et y compris sur le territoire qui est le leur. Le despote le plus puissant et le plus absolu était sans effet devant l’orage ou la sécheresse. Il ne faut pas confondre les limites liées au domaine de la nature et la question des limites de la compétence du Souverain. La question de la souveraineté prend alors tout son sens si l’on considère sa place dans l’ordre symbolique de choses».

La toute-puissance n’est pas de ce monde, ni de celui de Bruxelles, n’en déplaise à nos eurolâtres.

Jean Bodin avait éclairé les esprits il y a bien longtemps :

«Il est important de comprendre que «la souveraineté, telle qu’elle se construit dans l’œuvre de Jean Bodin, réside dans la prise en compte d’intérêts collectifs, se matérialisant dans la chose publique (8). Le principe de souveraineté se fonde alors sur ce qui est commun dans une collectivité, et non plus sur celui qui exerce cette souveraineté»»

Année 2016, début des surprises?

Brexit, élection de D. Trump, difficile de nous faire croire qu’à des effets de «contexte particulier». Ils entrent en cohérence dans «un méta-contexte bien plus général : une révolte des peuples contre l’oligarchie». Pour que le changement se concrétise, ces moments devront «faire exploser le carcan des institutions mises en place dans la phase de montée de cette mondialisation».

Déjà, «Donald Trump est en train de réviser une partie de son agenda politique à l’international», en particulier sur la Syrie, laissant nos élites françaises dans une indisposition risible… Qui aura le dernier mot entre les tenants de l’exacerbation des guerres civiles (juteuses pour les marchands d’armes) en «une guerre à grande échelle» qui «menacerait directement la vie des dirigeants» aussi ou le retour à une logique de coopération et de coordination avec la souveraineté des peuples ? Reconstruire des alliances entre égaux et retrouver la pratique diplomatique de la coordination : là sera la vraie révolution dans notre Ministère des Affaires Etrangères (MAE) qui n’est plus habitué depuis longtemps à «la politique « westphalienne »» (9).

Hildegarde RU

Notes

(1) ici pour aller plus loin sur la nouvelle donne protectionniste aux USA

(2) Sapir J., « La mise en concurrence financière des territoires. La finance mondiale et les États » in, D. Colle (edit.), D’un protectionnisme l’autre – La fin de la mondialisation ?, Coll. Major, Presses Universitaires de France, Paris, Septembre 2009

(3) J. Sapir fait référence à Saint Augustin pour en rendre compte : cf. Saint Augustin, Œuvres, sous la direction de Lucien Jerphagnon, vol. II, Paris, Gallimard, « La Péiade », 1998-2002 et ce point est aussi analysé dans Sapir J., Souveraineté, Démocratie, Laïcité, Paris, Michalon, 2016. Pour des études de cas, voir Dyzenhaus D, Hard Cases in Wicked Legal Systems. South African Law in the Perspective of Legal Philosophy, Oxford, Clarendon Press, 1991

(4) cf. Sapir J., « La zone Euro : du cadre disciplinaire à la ‘Democrannie’ », in Coll., L’Euro est-il mort ?, Paris, Editions du Rocher, 2016, pp. 111-124

(5) cf. G. de Prémare E. Letty, Résistance au meilleur des mondes, Ed. Pierre Guillaume de Roux 2016 et article de présentation dans le Salon Beige 2016 lien ici Voir aussi T. Derville, Le temps de l’Homme, Pour une révolution de l’écologie humaine, Ed. Plon 2016, présentation en lien ici

(6) voir ce billet de 2015 ici

(7) J Sapir fait ici référence aux travaux de Goyard-Fabre S., « Y-a-t-il une crise de la souveraineté? », op.cit., p. 480-1.

(8) Goyard-Fabre S., Jean Bodin et le Droit de la République, Paris, PUF, 1989.

(9) Bely L. (dir.), avec le concours d’Isabelle Richefort et alii, L’Europe des traités de Westphalie : esprit de la diplomatie et diplomatie de l’esprit, actes du colloque tenu à Paris, du 24 au 26 sept. 1998, organisé par la Direction des archives et de la documentation du ministère des Affaires étrangères, PUF, Paris, 2000, 615 p

This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now

8 avril : Pèlerinage pour hommes de Laval à Montourtier

Posted:

Marche des hommes (2)

Ostension de la Sainte Tunique à Argenteuil

Posted:

Dimanche 2 avril avait lieu une ostension de la Sainte Tunique à Argenteuil. Retour en photos :

11h00 – Messe solennelle présidée par Mgr Hervé Giraud, Archevêque de Sens-Auxerre, avec l’ensemble Jubilate Deo

DSC_4708

12h30 – Adoration du Saint Sacrement – Confessions continues

DSC_5041

14h00 – Chemin de croix à partir du parvis de la basilique

DSC_4866

15h15 – « C’est par ses blessures que nous sommes guéris » (Isaïe, 53, 5) – Prédication du Père Paul-Marie Cathelinais, o.p.

DSC_5945

16h00 – Vénération de la Sainte Tunique : procession à la chapelle de la Sainte Tunique et chapelet de la miséricorde

DSC_4799

DSC_4807

17h00 – Vêpres de clôture

Alerte populisme : un gouvernement ose interroger le peuple

Posted:

Le gouvernement hongrois a lancé une consultation en envoyant à tous les foyers un questionnaire intitulé « Stoppons Bruxelles »… Questions :

Bruxelles envisage de prendre une mesure dangereuse : elle veut nous obliger à abolir nos tarifs réduits d’électricité. Que pensez-vous que la Hongrie doive faire ?
Défendre la réduction des tarifs : nous devons insister sur le fait que les tarifs des services publics doivent être déterminés en Hongrie.
Nous devons acquiescer à l’intention de Bruxelles et faire confiance aux grandes entreprises pour fixer les prix des services publics.
Ces derniers temps, les attaques terroristes succèdent aux attaques terroristes en Europe. Malgré cela, Bruxelles veut obliger la Hongrie à autoriser les immigrants clandestins à entrer dans le pays. Que pensez-vous que la Hongrie doive faire ?
Dans l’intérêt de la sécurité des Hongrois, ces personnes doivent être placées sous surveillance en attendant que les autorités décident de leur sort.
Permettre aux immigrants illégaux de se déplacer librement en Hongrie.
A l’heure actuelle il est devenu évident que, en plus des passeurs, certaines organisations internationales encouragent les immigrants illégaux à commettre des actes illégaux. Que pensez-vous que la Hongrie doive faire ?
Les activités d’aide à l’immigration illégale, comme la traite d’êtres humains et la popularisation de l’immigration clandestine doivent être punies.
Acceptons qu’il existe des organisations internationales qui, sans aucune conséquence, exhortent au contournement des lois hongroises.
De plus en plus d’organisations soutenues par l’étranger opèrent en Hongrie dans le but d’interférer avec les affaires intérieures de notre pays de façon opaque. Ces organisations pourraient mettre en péril notre indépendance. Que pensez-vous que la Hongrie doive faire ?
Exiger qu’elles soient enregistrées, dévoilant leurs objectifs et leurs sources de financement.
Leur permettre de poursuivre leurs activités aventureuses sans aucune supervision.
Au cours des dernières années, nous avons réussi à créer des emplois parce que nous avons suivi nos propres stratégies. Mais Bruxelles attaque nos mesures de création d’emplois. Que pensez-vous que la Hongrie doive faire ?
Nous, les Hongrois, devons continuer de prendre les décisions sur l’avenir de l’économie hongroise.
Bruxelles doit décider de ce qu’il faut faire dans le domaine économique.
La Hongrie s’est engagée à réduire les impôts. Bruxelles attaque la Hongrie à cause de cela. Que pensez-vous que la Hongrie doive faire ?
Nous devons insister sur le fait que nous, les Hongrois, décidons des réductions d’impôts.
Nous devons accepter que Bruxelles détermine le niveau des impôts.

Prêtres sous la Terreur

Posted:

Ce documentaire historique de KTO s’intéresse à la déportation et le martyre de milliers de prêtres et évêques français. Aujourd’hui, des familles de Vendée revisitent leur mémoire familiale et témoignent de la perte de leur aïeul. Et ces victimes du clergé font écho à notre actualité: les terribles souffrances actuelles des chrétiens en Orient.

Montpellier : La Manif Pour Tous fait l’union des droites

Posted:

La Manif Pour Tous est parvenue à rassembler le temps d’une soirée à Montpellier des cadres du Front National et des Républicains pour discuter de la thématique familiale. Si on ajoute la présence dans la salle de Richard Roudier, président de la Ligue du Midi et de plusieurs représentants du Parti Chrétien Démocrate, c’est presque l’ensemble des courants de la droite héraultaise qui était présente jeudi dernier à Montpellier.

Pour Yvan, cadre national de La Manif Pour Tous et animateur de la soirée,

« le but de cette rencontre n’est pas de déterminer lequel des deux partis défend le mieux la famille ni d’organiser un débat entre les deux partis mais de rassembler, dans une logique transpartisane, les défenseurs de la famille. L’objectif c’est que demain, les députés de ces deux formations politiques votent les mêmes lois sur cette thématique. »

Aussi il n’y a pas eu de débat entre les invités mais ces derniers ont pu intervenir et présenter le projet qu’ils portaient pour la famille. C’est d’abord Stéphanie Fabre-Dubois qui est intervenue pour présenter Sens Commun puis Gilles Ardinat pour faire de même avec le Cercle Fraternité. Puis plusieurs candidats aux législatives ont pu répondre aux questions posées par les organisateurs. Ainsi sont intervenus Pierre Aliotti (2ème circonscription) et François Gaubert (4ème circonscription) pour le Front National et Arnaud Julien (8ème circonscription) et Elie Aboud (6ème circonscription) pour Les Républicains. A noter que Gilles Ardinat est lui même candidat aux législatives sur la 5ème circonscription.

Croissance inquiétante de formes d’intolérance et d’épisode de discriminations vis-à-vis des chrétiens en Europe

Posted:

Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire du Saint-Siège pour les Rapports avec les États, a tenu le jeudi 30 mars 2017 à l’université catholique du Sacré-Cœur, à Milan, une conférence sur le thème « Le Saint-Siège et la défense du droit à la liberté religieuse, de Pie XI à François ». Le responsable de la diplomatie pontificale a remarqué que

Gallagher_navi_small
« dans la dernière période, à l’échelle mondiale, sans exception pour le continent européen », on voit que « le respect pour la liberté religieuse est souvent compromis, avec une dégradation préoccupante des conditions de cette liberté fondamentale, qui dans différents cas a atteint le niveau d’une persécution ouverte, dans laquelle les chrétiens sont souvent les premières victimes, bien que pas les seules. Les facteurs déterminants de ces situations alarmantes sont certainement liés à la permanence d’États autoritaires et non démocratiques. À cela s’ajoute le constat que aussi dans de nombreux pays à la tradition démocratique ancienne la dimension religieuse tend à être vue avec suspicion, soit à cause des problématiques inhérentes au contexte multiculturel, soit par l’affirmation idéologique d’une vision séculariste, selon laquelle les religions représenteraient une forme de sous-culture, porteuse d’un passé à dépasser. ».

C’est un mérite du christianisme d’avoir

« contribué à créer, dans la séparation entre ce qui est de César et ce qui est de Dieu, la possibilité de développement d’un État laïc, compris non pas comme un État totalement étranger à la religion, ou pire encore comme un État agnostique, mais comme un État qui, conscient de la valeur de la référence religieuse pour ses citoyens, garantit à chacun le droit de vivre la dimension religieuse selon sa propre conscience. »

Malheureusement, aussi en Europe, on note

« une croissance inquiétante de formes d’intolérance et d’épisode de discriminations vis-à-vis des chrétiens. À titre d’informations, rien que sur la période 2014-2015, l’Observatoire de l’intolérance et de la discrimination contre les chrétiens en Europe a reçu environ 1700 signalisations de cas d’intolérance et de discrimination contre les chrétiens dans le Vieux continent. Il s’agit d’un phénomène qui est en train d’attirer une attention croissante au niveau international. »

Mgr Gallagher a rappelé à ce sujet qu’en janvier 2015 l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe avait approuvé une Résolution avec comme titre « Combattre l’intolérance et la discrimination en Europe, en particulier envers les chrétiens », dans laquelle, entre autres choses, on invitait les États membres à

« prendre des mesures adéquates pour s’assurer qu’à chaque personne en Europe soit accordée la protection effective de la liberté de religion. Dans le contexte actuel, il apparait toutefois intrinsèquement contradictoire de demander la liberté pour tous, et, au nom de cette même liberté, de la dénier à certains groupes, spécialement les groupes religieux. Il doit donc être un devoir des institutions de contrer toute forme de discrimination basée sur l’orientation religieuse, et, dans une perspective positive, de promouvoir et de protéger la liberté religieuse de la même façon, avec tous les instruments employés pour la défense de chaque autre droit fondamental. »

« Le monde est en train de traverser un moment de grave crise internationale, comme on n’en avait plus vu depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Des défis liés au changement d’époque se présentent à l’horizon de notre société, alors que les valeurs de l’humanisme chrétien semblent affaiblies dans la conscience de beaucoup. Le risque le plus grave que nous courons face à des phénomènes d’une telle portée est celui de nous fermer en nous-mêmes, de céder à cette « globalisation de l’indifférence » tant de fois dénoncée par le Pape François. »

Chasse à la crèche : la Ville de Béziers condamnée

Posted:

Lu sur le site de la ville de Béziers :

Unknown-28
« Après avoir gagné en première instance, la Ville de Béziers vient d’être condamnée par la cour administrative d’appel de Marseille pour l’installation de sa crèche dans les locaux de l’Hôtel de Ville en décembre 2014. À l’origine de la plainte, la Ligue des Droits de l’Homme et un de ses derniers sbires locaux, « atteint et choqué par cette démonstration religieuse ».

Les semaines passent et les attentats se succèdent contre notre civilisation – encore aujourd’hui à Saint-Pétersbourg, en Russie. Heureusement, la Ligue des Droits de l’Homme continue de se battre quotidiennement ! Contre les terroristes islamistes ? Pensez-vous ! Elle se bat contre vous, contre nous. Elle attaque ce que nous sommes : des Français, attachés à nos traditions, notre culture, nos racines et notre mode de vie.

Évidemment, la Mairie de Béziers ne se satisfait pas de cette décision déconnectée de la réalité et a décidé de se pourvoir devant le Conseil d’État. Car l’installation, chaque année, de la crèche de la Nativité dans l’Hôtel de Ville, est un véritable plébiscite. En décembre dernier, elle a d’ailleurs battu tous les records d’affluence. Biterrois ou touristes, ils ont été 23 500 à se rendre dans le hall de mairie pour admirer la crèche, remplissant pas moins de quatre livres d’or ! »

Au-delà des programmes, on attend d’un Chef d’État une capacité à diriger et à faire face à l’imprévu

Posted:

De Christophe Geffroy dans La Nef :

Couverture291
« Avant une élection présidentielle, il peut être intéressant de prendre les programmes des candidats et de les analyser pour juger lesquels sont les plus proches ou les plus éloignés des enseignements de l’Église, et notamment de sa doctrine sociale. Autant le dire d’emblée, nous ne nous prêterons pas à cet exercice, car nous estimons que chaque lecteur est bien assez grand pour le faire lui-même et en tirer les conclusions qu’il jugera en conscience les plus justes. Il y aurait au reste beaucoup à dire sur la pratique qui consiste à préparer des programmes bien trop détaillés qu’aucun élu n’a jamais été capable d’appliquer. Ce que l’on attend d’un Chef d’État est sa capacité à diriger et à faire face à l’imprévu qui ne manque jamais de survenir et dont la solution ne peut donc être écrite dans un programme préétabli. Ce que les électeurs sont en droit d’attendre, c’est la philosophie politique d’un candidat, ses grands axes d’action, sa position sur les grands problèmes de l’heure, avec au mieux dix, voire vingt mesures fortes et symboliques illustrant ses engagements.

Mais il y a une autre raison, plus essentielle, qui nous gêne pour établir un comparatif des programmes vus sous un angle chrétien : c’est que la politique est l’art du possible, les choix relevant d’un jugement prudentiel, si bien que, le plus souvent, rien ne permet d’affirmer péremptoirement que telle solution de tel candidat est plus légitime d’un point de vue chrétien que celle de tel autre candidat. […] »

activité sur le compte : Il y a 14 heures
Détails

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s