Gaullisme.fr:Nicolas Dupont-Aignan écrit aux évêques pour expliquer ses positions-les Evêques français ont l’art de se tromper:pétainistes,MRP,anti-gaullistes marxistes,socialistes et maintenant LGTB: »Fluctuant et mergenturunt »

Gaullisme.fr

Nicolas Dupont-Aignan écrit aux évêques pour expliquer ses positions

Dans une lettre communiquée en exclusivité à famillechretienne.fr, le candidat à la présidentielle essaye de convaincre les évêques qu’il est possible d’être souverainiste sans être un « horrible patriote xénophobe ». Un exercice inédit.

Qu’est-ce qui vous a touché dans le dernier document des évêques sur la présidentielle ?

Leur texte ne ressemble pas à une simple liste de vœux pieux. Pour la première fois, les évêques osent parler de la tristesse des Français. Ils comprennent enfin le désarroi du peuple français et sortent de la pensée unique. Trop souvent, les évêques ont du mal à entendre des voix différentes sur les migrants ou l’Europe. J’ai voulu leur dire : « Je suis pour une autre politique migratoire mais je ne suis pas pour autant un monstre ! » – « Je veux une autre Europe, mais je ne veux pas détruire la paix. » Mes positions sont plus subtiles que les caricatures qui circulent.

En quoi votre lettre est-elle différente d’une démarche électoraliste en direction des catholiques ?

J’ai le même discours vis-à-vis de toutes les confessions. Je suis quelqu’un de profondément laïc mais je reconnais aux religions une autorité morale. La laïcité, ce n’est pas le rejet des religions. Il faut arrêter de nier les racines chrétiennes de la France. Pour autant notre pays est le fruit d’un mélange qui constitue le miracle de la France.

L’Europe de Bruxelles que vous ciblez n’est-elle pas le fruit de grands chrétiens comme Robert Schuman ou Jean Monnet* ?

Je suis favorable à l’idéal de réconciliation qui les portait après la Seconde guerre mondiale. Mais il y a une manière supra nationale de construire l’Europe qui se révèle une impasse. L’Église a peut-être trop encouragé ce modèle via la démocratie chrétienne… Ce choix a été une erreur tragique. Le général de Gaulle n’était pas d’accord sur ce point avec Schuman et Monnet et il a prévenu que cette façon de faire n’était pas la bonne. En 2016, je voudrais que les évêques de France arrêtent de caricaturer ceux qui refusent cette construction européenne.

Lettre de Nicolas Dupont-Aignan aux évêques

Messeigneurs, Messieurs les Évêques de France,

Vous m’avez adressé, ainsi qu’à tous les Français, un texte essentiel, Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique. À la veille d’une élection cruciale pour l’avenir de la France, vous analysez avec justesse les maux de la société française, les travers du personnel politique, la « tristesse » qu’il y a dans notre pays. Vous placez au niveau où ils doivent être l’exigence et le devoir du politique…./… Lire la suite ici


* Lire aussi sur Gaullisme.frDe Gaulle – Monnet ou le duel du siècle


 

 

 

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s