Le temps des félons et des eunuques

Après « Le temps du mépris »,celui des corrompus,des pervers sexuels,des hystériques de l’homicide,voici venu le temps des félons et des eunuques.

Alors que des dizaines de milliers de personne apportaient leur soutien public à François Fillon,dans des officines,les faillis,les repris de justice,les écrabouillés,les écrasés et les battus à plate couture du suffrage , auxquels se sont ralliés des  barons régionaux,pétasses et péteux,éphémères ministres tombés dans un juste oubli et mettant les pas dans les pas de leurs prédécesseurs socialistes,terrorisés qu’ils sont devant un parti du refus et  de perdre leurs prébendes passées,actuelles et futures,comme les eunuques du sérail des civilisations agonisantes,jeunes loups et louvettes aux dents déjà élimées d’avoir mangé à tous les râteliers,après avoir affûté leurs sabres de bois par dépit pour leur défaite et constat de leur impuissance,ont organisé, avec la complicité des plus hauts personnages d’un état en faillite et ayant accumulé les forfaitures, »la conjuration  des idiots » qui se prennent dans leur crétinerie congénitale pour les nouveaux « maîtres du monde » alors que tout leur échappe et que « le pouvoir ne sera pas à prendre mais à ramasser » par le premier aventurier venu de la lie de la terre.

Tragi-comédie,mélodrame, »choeur des pleureuses,tous ceux qui « se ruent vers la vassalité » n’ont rien appris  et rien compris,sinon que la félonie et la castration de « l’identité heureuse » étaient le seul moyen de continuer à « faire chauffer leur petite soupe sur leur petit réchaud ».

 

« A la soupe » » »,à la curée »,il nous restera bien un quignon de pain et quelques lentilles d’un plat déjà pourri.Qu’importe que notre flacon soit vide pourvu que l’on ait l’ivresse de paraître un instant sur le théâtre du monde pour être ensuite rejetés dans les ténèbres extérieures et les poubelles de la trahison.

 

Mâles ou femelles,les émasculés demandent « encore un instant,Monsieur le bourreau » car « après nous le déluge ».

 

Suicidaires,avides de « jouir encore un instant sans entraves »,homosexuels refoulés ou actifs,pédophiles,poly-toxicomanes,Christ en peau de lapin,ils ne veulent pas être « des témoins qu’on égorge » mais des carpettes ou des tombeaux sur lesquels tout le monde marche sans s’en soucier.

 

Appelant à la rescousse tous »les damnés de la terre » imaginaires,ils vont et viennent de néant en néant tout en s’assassinant les uns les autres au passage avec leur petit coutelas ou à coups de petit téléphone sur leur crâne dégarni ou vide de toute intelligence,cyniques au petit pied,désabusés de rien et de n’importe quoi, et  errent comme des fantômes ou des mort-vivants dans des palais trop grands pour eux et qui ne sont plus que des ruines d’un passé glorieux.

 

LE SALUT EST DANS LA BASSESSE,LE RAMPEMENT DANS UN PARCOURS DE NON-COMBATTANT,LE SUICIDE ASSIISTE DANS L’INDIGNITE ET LE MASSACRE DES INNOCENTS,TEMOINS GËNANTS DE LEUR NEANT ET DE « LEURS PETITS ARRANGEMENTS ENTRE ENNEMIS DE FACADE ».

ALORS STUPEFIES PAR LEURS MULTIPLES STUPEFIANTS,VOYANT LES OMBRES QU4ILS ONT FLATTEES  RENDRE LEUR PLACE POUR EXISTER

« POURQUOI SUIS-JE TOMBE SI BAS? »

 

« MAMAN BOBO »

 

CRETINS,PARCE QUE VOUS L’AVEZ VOULU!

 

.

 

 

 

 

 

Advertisements
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s