Le Colonel:La guerre contre les « fausses actualités » est une guerre contre la liberté d’expression-la « liberté d’expression » on s’en fout, ce qui compte c’est la vérité:lire « Scandale de la vérité » de Bernanos

 guerre contre les « fausses actualités » est une guerre contre la liberté d’expression
Etats-Unis, Europe/UE, Internet, Médias, Réseaux sociaux

La guerre contre les « fausses actualités » est une guerre contre la liberté d’expression

2 145

Ron Paul
Daily Paul via 24hGold – SOTT
ven., 16 déc. 2016 19:56 UTC


Je ne suis pas un adepte des théories du Nouvel Ordre Mondial, mais parfois je m’interroge. Cette mesure prise par Facebook est très certainement dictée par les adeptes du NWO et des tenants de la pensée unique. L’élection totalement imprévisible de Donald Trump aux Etats-Unis est notamment venue bouleverser les plans machiavéliques du NWO qui s’appuyait sur l’élection de la va-t-en guerre Hillary Clinton. La politique hégémonique de l’oncle Sam a pris un terrible coup d’arrêt. Les malades qui dirigent ce monde veulent désormais que le phénomène Trump ne se reproduise ailleurs. Pour cela, il faut effectivement museler les réseaux sociaux dont la viralité n’est plus à démontrer. C’est notre liberté d’expression qu’ils veulent museler. //RO


 


L’une des plus grandes menaces à la liberté est l’agression contre le droit de discuter des problèmes politiques, de rechercher des sources d’information alternatives et de promouvoir des idées dissidentes telles que le non-interventionnisme dans les affaires étrangères et domestiques. Si cette agression contre la liberté d’expression portait ses fruits, alors toutes nos libertés se trouveraient menacées.

L’une des attaques les plus communes contre le premier amendement est la tentative de forcer les organisations de politiques publiques à divulguer le nom de leurs donateurs. Qu’importent les objectifs de ces lois, leur effet est de soumettre les défenseurs de causes controversées à toutes formes d’intimidations. Ces harcèlements inquiètent les autres donateurs potentiels qui, en conséquence, hésitent à soutenir des organisations qui s’opposent à une guerre populaire ou qui défendent les droits d’un groupe impopulaire.

Beaucoup de ceux qui s’opposent à la liberté d’expression soutiennent des lois et régulations qui interdisent aux organisations activistes de distribuer des informations factuelles concernant un candidat, et ce plusieurs mois avant les élections. Cette interdiction s’applique aux communications qui soutiennent ou s’opposent à un candidat particulier. Elle vise à ce que les seules sources d’information relatives à un candidat en période d’élections soient les campagnes officielles et les médias.

La Commission fédérale chargée des élections a récemment rejeté une proposition d’exempter les livres, les films et les diffusions en temps réel de cette régulation. Une majorité des membres de cette commission semblent croire qu’ils ont le pouvoir, par exemple, d’interdire la biographie d’Edward Snowden écrite par Oliver Stone, qui a été publiée deux mois avant les élections et présente l’opinion d’Hillary Clinton et de Donald Trump sur le personnage de Snowden.

La menace la plus récente et la plus dangereuse au premier amendement est la guerre contre les fausses actualités. Ceux qui mènent ce combat utilisent certaines supercheries publiées sur internet pour justifier des régulations gouvernementales accrues – et la censure de certains sites web. Certains sites populaires, tels que Facebook, n’attendent pas une décision du gouvernement pour prendre des mesures contre ces fausses actualités.

Ceux qui demandent une interdiction officielle des fausses actualités tentent simplement de censurer des canulars qui pourraient aisément être réputés. Ils travaillent à la création d’un gardien agréé par le gouvernement, qui aurait le pouvoir de censurer toute actualité ou opinion qui ne plairait pas à l’établissement politique. En revanche, aucun de ceux qui se plaignent des fausses actualités publiées en ligne ne se lamente des mensonges qui ont servi à promouvoir la guerre en Irak. Ces fausses actualités ont mené à la déstabilisation du Proche-Orient, à la montée en puissance d’ISIS et à la mort de millions de personnes.


Lire la suite sur https://fr.sott.net


Ron Paul est membre du Congrès Américain, où il représente le 14° District du Texas, et a la réputation d’être un des principaux défenseur des libertés. Il est l’avocat à Washington d’un gouvernent limité, d’une fiscalité très faible, de marchés libres, et d’un retour à des pratiques monétaires saines fondées sur une monnaie gagée sur un actif réel. Il fut candidat à l’élection présidentielle américaine de 2008 (http://www.ronpaul.org/)


Commentaire : Sott (en anglais) a été inclus dans la liste des sites de propagande Russe. En France c’est Les moutons enragés qui sont sous le feu actuellement : Réponse à l’article pseudo-journalistique des « Inrocks » attaquant Les moutons enragés pour avoir relayé une vidéo de Russia Today sur Alep

 


.

 

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s