Une vision très noire, mais fondée d’Albert Edwards

brunobertez

Albert est un grand, c’est un géant. Il est classé par les bien-pensants comme perma-bear, comme baissier perpétuel. C’est bien sur faux et archi-faux, Albert n’est pas « bear » par principe ou par biais personnel, non c’est simplement quelqu’un qui a une vision.

Une vision globale, fondée, étayée par un cadre analytique qui , comme le notre,  met le taux de profit et les profits au centre du système capitaliste. Il met le profit au centre  du sytème avec les liens sur la solvabilité et avec l’investissement qui lui sont  reliés organiquement. 

« Albert Edwards, l’économiste de la Société Générale, pense qu’une vague déferlante se dirige vers l’économie Américaine,  ce qui la plongera dans une récession. Cette vague c’est une baisse des taux de profit qui détruira la dette corporate.

Il explique que les profits d’une économie entière ne baissent jamais autant sans qu’il y ait une récesion, et qu’il faut, encore…

Voir l’article original 729 mots de plus

Par défaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s